Contenu

Grande section

Résumé
A l'entrée de sa fille en grande section de maternelle, une mère retrouve enfin la mémoire de sa petite enfance, dans les années 1980. Elle se souvient du départ de sa famille de Syrie, de leur passage aux Etats-Unis, mais aussi de la mort de son père quand elle était petite. Premier roman. ©Electre 2017
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 4h. 50min.
Édition: Paris, Lattès, 2017
Numéro du livre: 35399
ISBN: 9782709658430

Documents similaires

Durée:3h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73139
Résumé: A son arrivée, enfant, à Saint-Étienne, au lendemain de la chute de l'URSS, elle se dédouble : Polina à la maison, Pauline à l'école. Vingt ans plus tard, elle vit à Montreuil. Elle a rendez-vous au tribunal de Bobigny pour tenter de récupérer son prénom. Ce premier roman est construit autour d'une vie entre deux langues et deux pays. D'un côté, la Russie de l'enfance, celle de la datcha, de l'appartement communautaire où les générations se mélangent, celles des grands-parents inoubliables et de Tiotia Nina. De l'autre, la France, celle de la maternelchik, des mots qu'il faut conquérir et des Minikeums. Drôle, tendre, frondeur, "Tenir sa langue" révèle une voix hors du commun.
Durée:5h. 50min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72100
Résumé: Dans ce récit lumineux et poignant, l’auteur évoque son enfance de jeune Français d’Algérie à travers son ambivalence originelle d’homme entre deux rives et deux religions : situation qui lui valait d’être qualifié d’imposte. Lorsque la guerre éclate, le héros choisit l’Algérie française a` laquelle son père ne croit pas. L’élève moyen qui ne parvient pas à avoir son bac se retrouve dans un camp de rétention, mêlé à des gens qui ne sont pas les siens, arrêté pour une cause a` laquelle il ne croit plus. Conflit insoluble : le narrateur voudrait être Juif mais il bute sur cette association des contraires. Il n’est pas si difficile de devenir professeur, il suffit d’y mettre le temps. On peut, lorsqu’on vient d’un milieu pauvre, apprendre les bonnes manières, il suffit d’observer les autres. Mais être Juif ?
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73691
Résumé: " De l’âge de 6 ans à celui de 20 ans, j’ai passé toutes mes vacances dans un Home d’enfants situé dans une vallée paradisiaque, en Suisse. Une vie à la dure, des heures de marche dans la montagne, des punitions, des frites : tout me plaisait. Le chalet était tenu par Karl et Anne-Marie Ammann, avec leurs enfants Patou et Vava. Ils ont été ma famille d’adoption alors que mes parents étaient absents. Trente ans après, je suis retournée dans la vallée. Je l’ai retrouvée intacte. J’ai commencé à écrire un livre, je souhaitais qu’il soit tendre et pur comme ce passé. Et voilà que commençant ce livre, j’ai appris qu’il y avait eu mensonge au paradis. Patou était en prison pour escroquerie, il avait passé sa vie à mentir et à voler. Sa sœur Vava, mon amie d’enfance, souffre de délires paranoïaques. Elle est schizophrène, ne sort plus de chez elle, passe ses journées sur les réseaux sociaux. Sidérée, j’ai enquêté de manière obsessionnelle. Que leur est-il arrivé ? Pourquoi ont-ils renoncé à la réalité pour vivre au pays du mensonge ? Mais répondre à ces questions n’était pas suffisant. Pour écrire enfin la vérité, avoir la force de l’accepter, il fallait que je me regarde en face. Pourquoi, alors que j’avais été si heureuse dans cette vallée, n’y étais-je jamais retournée ? Il a fallu que je termine une première fois ce livre pour admettre mon aveuglement. Moi aussi je mentais. En enquêtant sur le passé des autres, j’ai pu ouvrir les yeux sur le mien. "
Durée:2h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33815
Résumé: Tous les étés, au début des années 1960, une Simca couleur cerise venait chercher la famille du narrateur. Alors commençait pour l'enfant un voyage rituel et initiatique, qui le conduisait au paradis. Sa destination n'était pourtant qu'une base militaire située au sud de la côte majorquine, dans une zone désertique au climat quasi africain. Ce que nous fait entrevoir l'auteur, dans ce paysage qui ramène aux sources grecques de la Méditerranée, c'est le plaisir de la frugalité. Pour Llop, ces vacances austères, dans une nature indifférente à notre besoin de pittoresque, ramènent à l'épure de la condition humaine, à la joie toute simple de se sentir vivre. Dans un style solaire, Solstice raconte, comme un seul et même été immuable et enchanté, tous ces étés qui ont fait de lui un écrivain.
Durée:12h. 28min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67536
Résumé: « Black boy » est le récit autobiographique de l'enfance et la jeunesse de l'auteur Richard Wright. Il y évoque ses souvenirs, ou entre misère et pauvreté, il dénonce tout les difficultés que vivaient les Noirs dans la Sud au début du XXème siècle : prédominance de l’Eglise, les violences et les injustices des Blancs envers les Noirs, la ségrégation raciale…
Durée:11h. 49min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:37982
Résumé: « Cette histoire est inspirée de l’enfance de ma mère. Une longue histoire, trouble, proche de la fable, qu’elle nous racontait autrefois et dont l’évocation la faisait presque toujours fondre en larmes. » Portrait d’une petite orpheline sous l’Occupation, L’enfant-mouche brosse un tableau sans complaisance de la vie ordinaire dans un village de province, en Champagne. C’est un quotidien de combines, de bassesses et de violences répondant au seul impératif de la survie au jour le jour. Animée par une force parfois presque surhumaine, prête à tout, Marie est une enfant adulte grandie trop vite qui détonne dans le paysage. Lorsqu’elle s’aventure du côté allemand, c’est un nouveau monde qui s’ouvre à elle. Tiré de la propre histoire familiale de Philippe Pollet-Villard et dans la veine tragi-comique qu’on lui connaît, ce roman fait ressurgir d’un passé tabou le destin inimaginable d’une enfant sauvage livrée à elle-même. [Source: Babelio, 2018]
Durée:3h. 21min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:37763
Résumé: L'enfance est fragile, les blessures peuvent être pérennes. Un jeune garçon, Bruno, avait 6 ans quand sa mère est décédée. Il parle de sa douleur et de sa vie dévastée.
Durée:2h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37995
Résumé: Saraphina vit avec son grand frère Jude à Paris dans un foyer pour jeunes étrangers. Quand elle passe devant les grilles de la Cité Paradis et ses beaux appartements, elle ne peut s’empêcher de penser à une autre cité : celle où ses parents ont vécu avant sa naissance, en Haïti, et qu’ils ont dû fuir suite aux « grands combats ». Depuis, la vie ne les a pas épargnés : après la mort de leur mère, Jude et Saraphina ont dû apprendre à vivre seuls. Mais Jude semble profondément attaché à ses racines, alors que Saraphina, née à Paris, préfèrerait parfois les oublier. Au quotidien, elle s’applique surtout à rendre la vie plus légère. Au collège, elle s’intéresse à tout ; au foyer, elle aide Jude autant qu’elle peut, et rit avec Malik, qui lui fait voir la vie en couleur. Mais quand tout tourne mal, l’horizon du retour en Haïti se dessine peu à peu comme seul échappatoire possible. Comment Jude et Sara parviendront-ils à affronter cette nouvelle page de leur histoire ? [Source: Babelio, 2018]
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:38729
Résumé: Le 7 novembre 1995, quand elle vivait encore en Biélorussie et n'était âgée que de 7 ans, A. Gloukhova a perdu son père, dont le voilier a fait naufrage lors d'une tempête. Alors que son corps n'a jamais été repêché, l'auteure évoque cette perte, la difficulté de faire son deuil ou encore les différents éléments qui viennent éclairer la personnalité et la vie du disparu. « Je ne sais pas si Istanbul garde toujours les traces de ce qui s'est passé, je ne sais pas si je peux apprendre d'autres choses sur mon père. Ou peut-être le sais-je, mais je fais comme si je pouvais encore faire durer son histoire, je me mets à sa place et je suis toutes les pistes, même les fausses. »
Durée:4h. 31min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74181
Résumé: A cinq ans, Roland ne marche toujours pas. Il vit dans un HLM du XIIIe arrondissement de Paris avec sa famille juive séfarade d’origine marocaine. Un appartement plein de vie d’où Roland ne peut sortir, si ce n’est dans les bras de sa mère. La religion et la culture juives tiennent dans sa vie une place primordiale. Très croyante et surprotectrice, elle le garde à l’écart du monde extérieur. L’appartement est devenu son territoire, d’où il observe avec fascination les va-et-vient de ses frères et sœurs et de leurs amis. Mais c’est en regardant la télévision qu’il découvre le monde. Il se passionne pour les émissions de variétés et pour Sylvie Vartan, « étoile parmi les étoiles ». Un jour, alors qu’il a six ans, un miracle se produit : il réussit enfin à marcher.
Durée:4h. 52min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66044
Résumé: Un jour, dans une ruelle d'Oran, sa mère l'abandonne. Il est aveugle et n'a que trois ans ! On l'apporte à la crèche. Quel nom donner à cet enfant de personne ? Il portera celui de sa ville: Ourane, comme disent les indigènes. Alors commence pour lui la vie des internats, vie bien plus grise que rose, dans les établissements de l'Assistance publique. Ourane aime la musique. On lui donne un pipeau. Plus tard, il apprendra même à jouer du piano. La cour de l'hôpital, Alger, Paris, Colmar, Munster...autant d'étapes qui marqueront cette existence. Un soir de Noël, l'adolescent découvre la Bible en braille. Aurait-elle quelque chose à dire à un aveugle ? La suite du récit réserve bien des surprises... Ourane : Une histoire authentique, poignante et vécue. Ecrite pour les enfants, elle sera aussi lue avec intérêt par jeunes et adultes
Durée:1h. 43min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65421
Résumé: Les souvenirs de Léa, née dans une famille parisienne en pleine Seconde Guerre mondiale. Dans ces bribes d'enfance évoquant les jeux avec ses frères, la rue, l'école et les vacances, la petite fille porte un regard curieux, tantôt joyeux et soucieux, sur le monde qui l'entoure.