Contenu

Attaquer la terre et le soleil

Résumé
Attaquer la terre et le soleil narre le destin d’une poignée de colons et de soldats pris dans l’enfer oublié de la colonisation algérienne, au dix-neuvième siècle. Et en un bref roman, c’est toute l’expérience d’un écrivain qui subitement se cristallise et bouleverse, une voix hantée par Faulkner qui se donne. [Prix du journal Le Monde 2022]
Durée: 3h. 3min.
Édition: Paris, Le Tripode, 2022
Numéro du livre: 72520
ISBN: 9782370553331

Documents similaires

Durée:4h. 38min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:35462
Résumé: En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est de choisir, d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d'un inconnu : Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres, c'est aussi la sacrifier aux aléas de l'infortune. Et à ceux de l'Histoire. Car la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre mondiale. En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple. [Prix Renaudot des Lycéens 2017]
Durée:17h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:35195
Résumé: L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ? Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales. [Prix Goncourt des Lycéens, Prix littéraire du journal "Le Monde"]
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:31566
Résumé: Un fils, un père, l'Algérie. Un drame. Ou comment un homme revoit sa vision du monde, oscillant entre bien et mal. C'est aussi l'histoire de soldats français qui durant un siècle connurent les aventures et les mésaventures de la colonisation et de la décolonisation.
Durée:4h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:32043
Résumé: A la fin de l'été 1953, Jean-Michel Leutier quitte l'Algérie pour continuer ses études dans un lycée toulousain. Lors d'un week-end à Albi, il fait une rencontre qui va changer sa vie : Abane Ramdane, le plus célèbre prisonnier politique de France, l'un des fondateurs du FLN. Quatre ans plus tard, devenu officier français patrouillant dans la région de Zelemta, il le retrouve sur sa route, fuyant vers le Maroc. Ce face-à-face passionnant entre un mythe de la Révolution algérienne et un jeune pied-noir aussi brillant que naïf contient en soi toute la complexité des rapports entre Algériens et Français, les enjeux de la guerre nationale comme les paradoxes de l'histoire coloniale. René-Victor Pilhes, prix Médicis pour La Rhubarbe, prix Femina pour L'Imprécateur, a toujours exploré, dans une oeuvre au style alerte tour à tour féroce, baroque et lyrique, les heures sombres de l'Histoire, en dénonçant les clichés et en éclairant les points aveugles.
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:30470
Résumé: Mais avant de me taire, il faut que je dise dans quel enfer on nous a jetés, nous autres colons, abandonnés à notre sort de crève-la-faim sur des terres qui ne veulent et ne voudront jamais de nous oui, il faut que je dise dans quel enfer on nous a jetés. C'est la voix d'un seul personnage, Emma Picard, qui s'installe avec ses quatre fils, à la fin des années 1860, sur vingt hectares de terre algérienne offerts par le gouvernement français. L'espoir d'un nouveau départ, pour elle comme pour tant d'autres apprentis colons. On retrouve toute la puissance de l'écriture de Mathieu Belezi dans ce roman aux accents de tragédie. Et le cri de cette héroïne désespérément vivante résonne longtemps en nous.
Lu par:Manon
Durée:8h. 45min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31257
Résumé: Une étude sur les relations existant entre la France et l'Algérie depuis la colonisation de cette dernière en 1830, en passant par la guerre d'indépendance, les divers flux migratoires. Les journalistes postulent la nécessité pour la France du début du XXIe siècle de collaborer plus étroitement avec l'Algérie, notamment en termes de sécurité publique et de partenariats économiques.
Lu par:Annie Hutton
Durée:4h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:35770
Résumé: A Paris, Catherine a combattu auprès des communistes pour l'indépendance algérienne. Elle part à Alger en 1962 pour assister à la naissance d'une nouvelle nation et aider à construire un pays libre. Grisée par cette nouvelle vie loin des siens, elle explore la ville, découvre ses fêtes et vit des aventures amoureuses. Trois ans après cependant, elle est arrêtée par la sécurité militaire. ©Electre 2017
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74248
Résumé: Ce livre, au carrefour du roman, de la poésie et du théâtre, à la frontière de l'écrit et de l'oral, peut être considéré comme la matrice de l'oeuvre de l'écrivain maghrébin et de la littérature algérienne moderne. Y. Kateb y évoque les thèmes essentiels de sa vie et de l'histoire de l'Algérie tels que la colonisation ou le lien maternel.
Lu par:Manon
Durée:6h. 48min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:35449
Résumé: La vie de Manuel Cortès pourrait sembler emblématique de l'histoire de l'Algérie : de l'immigration des parents de Manuel, taverniers d'origine espagnole, jusqu'à leur départ dans l'urgence de Sidi-Bel-Abbès au début des années 1960, en passant par l'engagement du fils comme chirurgien auprès des Alliés en 1942. ©Electre 2017
Lu par:Alain Cerles
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66771
Résumé: Cet été-là aurait pu être un été comme les autres. Un été de plus dans la ferme Barine, à quelques kilomètres de Sétif, dans une Algérie encore française où la guerre d'indépendance s'éternise. Un été où Paul et Salim - deux amis de quinze ans - se seraient ennuyés au rythme lent des moissons. Pourtant, cet été verra la fin de leur amitié. Salim, fils de fellah, va être amené à choisir le camp de l'indépendance. Paul va rester dans celui des Français. Spectacle de deux adolescents pris dans la tourmente de l'Histoire, de leur histoire.
Durée:5h. 9min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:25805
Résumé: Ce témoignage permet de comprendre certains aspects des pires moments de la guerre d'Algérie : une vision saisissante de la réalité vécue par une troupe de secteur.
Lu par:Manon
Durée:3h. 42min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30078
Résumé: Lorsque la mère de Benjamin Stora est décédée en 2000, il a découvert, au fond du tiroir de sa table de nuit, les clés de leur appartement de Constantine, quitté en 1962. Ces clés retrouvées ouvrent aussi les portes de la mémoire. La guerre est un bruit de fond qui s'amplifie soudain. Quand, en août 1955, des soldats installent une mitrailleuse dans la chambre du petit Stora pour tirer sur des Algériens qui s'enfuient en contrebas, il a quatre ans et demi et ne comprend pas. Quelques années plus tard, quand ses parents parlent à voix basse, il entend les craintes et l'idée du départ. Mais ses souvenirs sont aussi joyeux, visuels, colorés, sensuels. Il raconte la douceur du hammam au milieu des femmes, les départs à la plage en été, le cinéma du quartier où passaient les westerns américains, la saveur des plats et le bonheur des fêtes. Ces scènes, ces images révèlent les relations entre les différentes communautés, à la fois proches et séparées. Entre l'arabe quotidien de la mère et le français du père, la blonde institutrice de l'école publique et les rabbins de l'école talmudique, la clameur des rues juives et l'attirante modernité du quartier européen, une histoire se lit dans l'épaisseur du vécu. Benjamin Stora a écrit là son livre le plus intime. A travers le regard d'un enfant devenu historien, il restitue avec émotion un monde perdu, celui des juifs d'Algérie, fous de la République et épris d'Orient.