Contenu

Marina A.

Résumé
A l'approche de Noël 2018, le docteur Paul Gachet emmène sa femme et sa fille à la découverte de Florence. Alors qu'il brûle de leur faire découvrir les Botticelli, les charmes de la vieille ville et du fleuve Arno, leur séjour est perturbé par l'apparition d'une performeuse serbe, Marina Abramovic, à travers les rues de la cité jusqu'aux salles du Palazzo Strozzi. Qui est cette femme soudain omniprésente qui bouleverse tous les repères de Paul Gachet et des siens, malmenant son propre corps pour parler à une humanité sourde et défaillante ? Chirurgien-orthopédiste, Paul Gachet répugne aux mutilations de l'artiste. Mais il est malgré lui envoûté par son univers qui, s'éloignant peu à peu d'une violence gratuite en apparence, exprime une recherche d'harmonie avec l'autre, en particulier avec son compagnon Ulay qu'elle enlace à l'étouffer avant de nouer sa chevelure à la sienne ou d'exposer son coeur à la flèche de son arc. Deux ans après cette apparition florentine, Paul Gachet tombe par hasard sur une photo ancienne de Marina A et d'Ulay intitulée L'impossible rapprochement. Prise en 1983 à Bangkok, elle montre deux êtres qui voudraient se toucher mais en sont mystérieusement empêchés et doivent rester à distance l'un de l'autre. Alors qu'éclate la pandémie planétaire, Paul Gachet comprend que les manifestations de cet art étaient une forme d'alerte dont il saisit enfin toute l'importance. Une incitation à protéger l'autre, à refonder nos sociétés sur ces deux petits mots : "après vous".
Durée: 4h. 34min.
Édition: Paris, Gallimard, 2021
Numéro du livre: 70241
ISBN: 9782072852152
Collection(s): Blanche

Documents similaires

Lu par:Sylvie Marsac
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:12808
Résumé: Un pas en avant, deux pas en arrière. Constat peu glorieux ? "Fausse route" d'Élisabeth Badinter dresse un état des lieux des luttes féministes. Rappelant que la différence des sexes est un fait qui ne doit pas prédestiner aux rôles et aux fonctions, Élisabeth Badinter pointe, dénonce parfois, les contradictions d'un féminisme "obsédé par la problématique identitaire". Et l'auteur de poser la question : quels sont les réels progrès réalisés depuis quinze ans ? À étudier de près les phénomènes sociaux et comportementaux durant les deux dernières décennies, aussi bien dans le monde oriental que dans le monde occidental, on prend conscience de la pérennité d'une guerre des sexes, doublée d'une renaissance des stéréotypes sexuels. Au-delà de ce constat, Élisabeth Badinter décrypte la tendance insidieuse d'un nouveau féminisme qui a retrouvé les accents moralisateurs du judéo-christianisme, voire la naissance d'une "bien-pensance féminine" ou - pire - une dérive d'un féminisme guerrier. Qu'on ne se trompe pas : la guerre des sexes a toujours lieu. Élisabeth Badinter rappelle que "l'indifférenciation des sexes n'est pas celle des identités. C'est au contraire la condition de leur multiplicité et de notre liberté".
Durée:14h. 19min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:12845
Résumé: Ce livre est un voyage dans la conscience collective, il contient des informations importantes sur la manière dont les hommes et les femmes ont géré leurs relations depuis le début des temps. Ce retour en arrière n'est pas fait dans un esprit de curiosité historique mais pour prendre conscience de l'héritage de notre époque. Mais surtout, ce livre est l'occasion, à propos des relations homme-femme, de se confronter à ses idées reçues La Femme Solaire s'attache à répondre à un certain nombre de questions : Comment se défaire d'un sentiment d'infériorité hérité de longues dates et transmis de mère en fille ? Comment ne pas se réfugier dans le narcissisme et le culte de l'apparence ? Comment ne pas se masculiniser dans la compétition tout en jouant à l'hyperféminité de l'apparence ? Comment retrouver son identité féminine ? Comment prendre confiance en soi ? Comment réinventer le rapport à l'homme ? Seule le femme solaire peut permettre à l'homme un véritable accès à lui-même, à la fois comme compagne et comme figure intérieure de réalisation. Pourquoi et comment ? C'est ce que développe cet ouvrage.
Durée:8h. 6min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:20758
Résumé: Tout semble avoir été dit sur les générations de femmes "libérées", ambitieuses, décomplexées et libres de leur corps. Mais les hommes ? Où sont les hommes ? Ceux qui savent combler une femme et bercer un enfant ? De l'avis des femmes, ils sont difficiles à trouver. Pour leur répondre, Vincent Cespedes ausculte la condition masculine aujourd'hui, sans langue de bois ni tabou : pourquoi les hommes ont-ils peur de s'engager dans une relation durable ? Pourquoi se font-ils reprocher d'être égoïstes et lâches ? Comment concilier la tendresse et la virilité ? la responsabilité et la passion ? les fonctions de bon amant et de bon père, de prince charmant et de ménagère ?
Lu par:Mara Carriero
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:13636
Résumé: Pour le couple, le processus de transformation s'amorce avec le besoin de comprendre les dynamiques inconscientes qui lient les partenaires, les retenant prisonniers de schémas répétitifs destructeurs. Cela permet à chacun de saisir sa propre contribution aux jeux de pouvoir qui les opposent.
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:12839
Résumé: Don Miguel nous indique ici comment guérir nos blessures émotionnelles par le pardon, l'amour et la vérité. Par sa richesse en histoires et allégories, cet ouvrage ne s'adresse pas qu'au mental, mais touche le coeur et la conscience profonde.
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:15094
Résumé: Présentation de l'éditeur : Les agacements ne surgissent pas au hasard. Jean-Claude Kaufmann nous montre comment et pourquoi l'atmosphère se charge soudain d'électricité dans les couples les plus pacifiques. Ils croient ne faire qu'un. Ils se trompent. Le choc des cultures individuelles continue à faire rage en silence, produisant des décharges émotionnelles quand un objet ou une attitude révèlent pour la millième fois l'intolérable et incompréhensible résistance de l'Autre. D'innombrables tactiques sont alors déployées. Guerrières (vengeances secrètes), neutres (bouderie) ou subtilement amoureuses. Car cette histoire conjugalement agitée heureusement se termine bien : c'est en sachant vaincre les agacements que se fabrique l'amour.
Durée:3h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73449
Résumé: A 18 ans, Nouk est rebelle et insolente. Olaf la séduit et l'embarque dans sa maison d'édition mais la quitte au bout d'un moment. La jeune femme travaille ensuite pour Werther, grand éditeur excentrique et visionnaire qui devient son mentor. Mais il se montre incapable de la protéger. Une réflexion romanesque sur les rapports entre le sexe et le pouvoir dans l'entreprise.
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:19724
Résumé: Faisant suite à J'ai tué Schéhérazade et écrit avec la même verve, ce livre de Joumana Haddad dénonce le système patriarcal qui sévit dans le monde arabe et qui s'enracine dans les trois religions monothéistes. En discriminant la femme au sein de la famille et dans la vie sociale, ces religions n'ont pas seulement favorisé le machisme mais l'ont aussi institutionnalisé et sacralisé. Machisme qui, sous les apparences de la force, de la confiance en soi, de l'aplomb, de la fierté individuelle ou clanique, traduit au contraire un profond sentiment d'insécurité et des peurs irrationnelles. En ce temps de grands bouleversements politiques dans cette région du monde, l'auteure insiste, en mariant confidences, réflexions, traits d'humour et échappées poétiques, sur cette idée que les luttes engagées ces deux dernières années pour la liberté et la dignité n'aboutiront à rien sans l'affirmation progressive d'une "nouvelle masculinité" arabe, c'est-à-dire sans l'établissement d'un rapport radicalement différent entre l'homme et la femme - et entre chacun d'eux et son propre corps.
Durée:6h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38890
Résumé: Pour Rosalinde, c’est l’été de tous les dangers. Dans ce village où l’a menée son errance, quelque part en Provence, elle est une saisonnière parmi d’autres. Travailler dans les champs jusqu’à l’épuisement ; résister au désir des hommes, et parfois y céder ; répondre à leur violence ; s’abrutir d’alcool ; tout cela n’est rien à côté de ce qui l’attend. L’amitié – l’amour ? – d’une autre femme lui donne un moment le sentiment qu’un apaisement est possible. Mais ce n’est qu’une illusion.
Durée:1h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75820
Résumé: Elle a passé la nuit avec un homme et est venue se présenter à la police. Alors ce dimanche matin, au deuxième étage du commissariat, une enquête est en cours. L'haleine encore vive de trop de rhum coca, elle est interrogée par le Major, bourru et bienveillant, puis par Jeanne, aux avant-bras tatoués, et enfin par Carole qui vapote et humilie son collègue sans discontinuer. Elle est expertisée psychologiquement, ses empreintes sont relevées, un avocat prépare déjà sa défense, ses amis lui tournent le dos, alors elle ne sait plus exactement. S'est-elle livrée à la police elle-même après avoir commis l'irréparable, cette nuit-là ? Inspiré de l'histoire de l'auteure, De mon plein gré est bref, haletant, vibrant au rythme d'une ritournelle de questions qui semblent autant d'accusations. Mathilde Forget dessine l'ambiguïté des mots, des situations et du regard social sur les agressions sexuelles à travers un objet littéraire étonnant, d'une grâce presque ludique. Il se lit comme une enquête et dévoile peu à peu la violence inouïe du drame et de la suspicion qui plane très souvent sur sa victime.
Lu par:Sarah Boudon
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:71054
Résumé: Brun va mourir. Il laissera bientôt ses terres à son fils Mo. Mais avant de disparaître, pour éviter la faillite et gommer son image de pollueur, il décide de couvrir ses champs de gigantesques éoliennes. Mo, lui, aime la lenteur des jours, la quiétude des herbages, les horizons préservés. Quand le chantier démarre, un déluge de ferraille et de béton s'abat sur sa ferme. Mo ne supporte pas cette invasion qui défigure les paysages et bouleverse les équilibres entre les hommes, les bêtes et la nature. Dans un Jura rude et majestueux se noue le destin d'une longue lignée de paysans. Aux illusions de la modernité, Mo oppose sa quête d'enracinement. Et l'espoir d'un avenir à visage humain. Avec Mohican, Eric Fottorino mobilise toute la puissance du roman pour brosser le tableau d'un monde qui ne veut pas mourir.
Durée:5h. 41min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35557
Résumé: La narratrice rend visite à l'écrivain Norman Jail, marginal respecté de la région de La Rochelle. Auteur d'un roman unique publié sous ce pseudonyme avant la Seconde Guerre mondiale, il a également écrit des romans policiers, des textes animaliers et des romans d'amour sous les noms d'Alkin Shapirov, de José Manuel Ortega ou de Jean-François Purcell. Un hommage à la littérature. ©Electre 2017