Contenu

C'est maman qui a tué le Père Noël

Résumé
Pour les fêtes de fin d'année se réunissent Berthe, la grand-mère, Danièle, la mère, et Alice, la fille. Ces trois femmes issues de générations différentes sont chacune en proie à leurs propres névroses, pas nécessairement compatibles avec celles des autres. Un huis clos familial tragi-comique qui mêle une lucidité décapante à un humour assassin.
Durée: 5h. 18min.
Édition: Paris, Léo Scheer, 2012
Numéro du livre: 37147
ISBN: 9782756104003
Collection(s): Littérature

Documents similaires

Durée:14h. 24min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75653
Résumé: Après une tuerie dans un cinéma porno, la question est de savoir si le tireur était un loup solitaire ou un fou parmi d’autres. Après avoir plongé dans le milieu échangiste et celui de la prostitution, le journaliste Michel Rod et le policier Serge Mariani se confrontent à de vieux nazis, des «djihadistes» de la Bible et des pédophiles sans âme. En toile de fond, ils doivent lutter contre leurs propres démons, l’un pour ne plus boire, l’autre pour continuer de croire en la justice, alors que leur monde s’effondre autour d’eux. Un roman caniculaire, à ne pas lire à la plage. Après Le Dernier Échangeur (2009) et Le Cadeau de Noël (2012), La Saison des mouches est le dernier volet de la trilogie lausannoise de Daniel Abimi.
Lu par:AVH
Durée:4h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72673
Résumé: Jeune homme aussi teigneux que débrouillard, Jo Haquim erre entre Barbès et les Maréchaux du nord de Paris. A Pôle emploi, M. Camara lui propose un poste de stagiaire chez les Perez, une agence de presse où il parvient à se faire une place jusqu'à créer sa propre start-up. Premier roman.
Durée:2h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70590
Résumé: Livio Periscritto jeune écrivain en mal de reconnaissance, est embauché par Horatio Moloch pour transcrire sa biographie. Horatio Moloch me dégoûtait. Cette absence de compassion pour Jeanne et pour tout être vivant rendait cet homme immonde. Comment peut-on être si indifférent à la souffrance de l'autre? Écouter cet homme raconter avec satisfaction sa vie me provoquait des nausées que je n'arrivais pas à refouler. Pour supporter jour après jour le récit de ses cruautés mentales, je me persuadais qu'Horatio Moloch était avant tout un mythomane et que tout était invention, fantasmes de cet homme. Je savais au fond de moi que chaque mot avait été prononcé et chaque geste asséné. Livio a peut-être commis la plus grande erreur de sa courte vie…
Lu par:Marion Duboc
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37731
Résumé: Une jeune femme de 20 ans, surnommée la Barbare par ses compagnons de détention, purge une peine de prison pour complicité de meurtre. Elle livre un témoignage plein de rage sur la vie en banlieue, l'absence d'amour, les clivages sociaux et la société capitaliste, luttant désespérément pour s'en sortir grâce à l'écriture. Premier roman.
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37635
Résumé: A l'occasion du mariage de sa cousine, le narrateur revient à Saint-Fourneau, alors que presque rien ne le relie à sa famille.
Lu par:Agnès Baron
Durée:16h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68219
Résumé: La nuit du 31 décembre, Gary et les autres membres de l'atelier de recherche mécanique de Mondial Laser, une entreprise de pointe vendue à l'Inde par un fonds spéculatif américain, prennent possession d'un navire de luxe, le Nausicaa. A bord, les actionnaires du fonds et leurs invités célèbrent au champagne une année de bénéfices records. Tandis que la fête bat son plein - bal masqué, orchestre, caviar - le Nausicaa est détourné. Il met cap au nord, vers la mer de Norvège, le Spitzberg, à la quête des grandes tempêtes d'hiver. Gary, Suz, Dargone, Doc, Amos, Maximilienne dite Maxi, Kiki, Isabelle, Jacqueline, Moïra... et cent autres de Mondial Laser veulent contraindre ceux pour qui ils n'étaient que des chiffres à connaître eux aussi le froid, les vagues en furie, la solitude, l'abandon... Dès lors, tout s'inverse. Ceux qui étaient condamnés à l'incertitude, à la précarité, à l'angoisse du lendemain, deviennent seuls maîtres à bord. La peur change de côté...
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33330
Résumé: « Tout le monde riait. Les Manoscrivi riaient. C'est l'image d'eux qui est restée. Jean-Lino, en chemise parme, avec ses nouvelles lunettes jaunes semi-rondes, debout derrière le canapé, empourpré par le champagne ou par l'excitation d'être en société, toutes dents exposées. Lydie, assise en dessous, jupe déployée de part et d'autre, visage penché vers la gauche et riant aux éclats. Riant sans doute du dernier rire de sa vie. Un rire que je scrute à l'infini. Un rire sans malice, sans coquetterie, que j'entends encore résonner avec son fond bêta, un rire que rien ne menace, qui ne devine rien, ne sait rien. Nous ne sommes pas prévenus de l'irrémédiable. »
Durée:9h. 33min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:70158
Résumé: Ultime volume dans la saga du héros de Charyn Isaac Sidel. Depuis Marilyn la Dingue, roman dans lequel il était inspecteur à la Criminelle de New York, Isaac a fait son chemin. Il est devenu commissaire principal de la police, puis maire de New York. Et voilà que par un concous de circonstances, il se retrouve... à la Maison-Blanche, le candidat élu n'ayant pu être intronisé. Un roman d'espionnage délirant, noir et grinçant. Une comédie du pouvoir qui résonne étrangement avec la "réalité" de la présidence Trump. L'écriture électrique et le talent de conteur de Jerome Charyn sont à l'oeuvre dans cette grandiose conclusion de la saga.
Durée:5h. 19min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65761
Résumé: Pour Perry et Baby Girl, deux lycéennes paumées, les perspectives sont aussi étriquées que leur quotidien. Leur amitié est fondée sur l'ennui, la frustration d'un horizon bouché, et une rébellion qui se voudrait sauvage. En résumé elles n'ont pas grand-chose à perdre, à part leur temps. Elles traînent vaguement en classe, volent des voitures pour se lancer dans des virées nocturnes, et passent des heures sur les réseaux sociaux. C'est sur Internet qu'elles font la connaissance de Jamey qui, au fil de leurs conversations, va les convaincre de le rencontrer. Peu à peu, elles réalisent que le jeune homme n'est pas exactement celui qu'il prétend. Mais elles non plus... Comment savoir qui est finalement le plus dangereux... ?
Lu par:Nadine Maugie
Durée:7h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65305
Résumé: D'orphelinats en foyers d'accueil, Jack finit par trouver refuge auprès de Maryann, une lesbienne mise au ban de la société de Louisiane. Des années plus tard, celle-ci voit sa propriété menacée de saisie par les banques. Brisé par la vie et ses addictions, et en quête de l'argent nécessaire à la conservation de son héritage, Jack se trouve aux prises avec la mafia qui sévit dans la région.
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38267
Résumé: Pour remédier à la crise de la page blanche qui le touche, Ramon Hill, écrivain à succès, part en vacances avec sa femme dans le chalet familial. Les résultats sont plus beaux qu'il ne l'espérait : son roman prend forme, ce sera même son chef-d'oeuvre. Ses crises de somnambulisme constituent la seule ombre au tableau. Un matin, il découvre le cadavre de sa femme.
Durée:9h. 57min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:32996
Résumé: «L'important, c'est de ne pas oublier que la vie n'a aucun sens et que c'est précisément son sens principal.» Au-delà du Cercle polaire, une petite ville russe est aux mains de la plus terrible des mafias, de mèche avec les autorités locales corrompues jusqu'à la moelle. Ces hiérarchies sont parfaitement respectées jusqu'au jour où, sans l'avoir vraiment décidé, Savel Férosse le mal nommé, l'homme de peu, intervient pour arracher sa fille aux pattes des voyous. Et c'est bien malgré lui qu'il devient dès lors une sorte de justicier lancé dans une longue cavale, riche en rencontres et en péripéties. L'auteure mène avec une grande maîtrise un roman aux accents de polar qui pose la question de l'attitude individuelle face à la violence sociale, flirte avec le fantastique et met en scène des personnages emblématiques, admirablement campés.