Contenu

La saison des mouches

Résumé
Après une tuerie dans un cinéma porno, la question est de savoir si le tireur était un loup solitaire ou un fou parmi d’autres. Après avoir plongé dans le milieu échangiste et celui de la prostitution, le journaliste Michel Rod et le policier Serge Mariani se confrontent à de vieux nazis, des «djihadistes» de la Bible et des pédophiles sans âme. En toile de fond, ils doivent lutter contre leurs propres démons, l’un pour ne plus boire, l’autre pour continuer de croire en la justice, alors que leur monde s’effondre autour d’eux. Un roman caniculaire, à ne pas lire à la plage. Après Le Dernier Échangeur (2009) et Le Cadeau de Noël (2012), La Saison des mouches est le dernier volet de la trilogie lausannoise de Daniel Abimi.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 14h. 24min.
Édition: Sainte-Croix, B. Campiche, 2023
Numéro du livre: 75653
ISBN: 9782882415226

Documents similaires

Lu par:
Durée:52min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48021
Résumé: Pour la dernière émission de la saison, Benjamin Luzuy atterrit à l'aérodrome de la Blécherette à Lausanne... un retour aux sources professionnel pour le jeune cuisinier qui va devoir revisiter le boutefas dans les cuisines de l'école hôtelière. Mais attention pas n’importe lequel boutefas, la barre est haute pour cette dernière, le plat traditionnel est cuisiné par un chef étoilé, Peter Baermann, ancien chef à la Grappe d’Or.
Lu par:Madiana Roy
Durée:12h. 58min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:35159
Résumé: Quel traitement Georges Simenon réserve-t-il à Lausanne, sa ville d’adoption, dans ses romans ? Y a-t-il des œuvres littéraires qui mettent en scène le gymnase de la Cité, le château d’Ouchy, l’église Saint-François ? Dans quelle maison C. F. Ramuz est-il né ? Où était le siège de la Guilde du livre ? Les écrivains de passage ont-ils évoqué les cafés, les parcs et les hôtels lausannois ? La bande dessinée et le polar font-ils une place à la capitale vaudoise ? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage, qui est aussi bien un guide destiné au promeneur curieux, qu’un parcours à travers des textes dont le dénominateur commun est la ville de Lausanne, arpentée en suivant vingt itinéraires thématiques ou centrés sur un auteur. Lausanne, promenades littéraires propose de découvrir de manière originale un espace urbain qui recèle quantité de surprises, tout en invitant à la lecture des écrivains, célèbres ou méconnus, pour qui Lausanne a été un lieu de vie singulier ou un décor irremplaçable.
Durée:6h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75660
Résumé: Le temps d’un récit, Daniel Abimi s’est mis dans la peau de Laurent, dit le Baron. Connu pour être l’ancien patron du Johnnie’s, temple de la vie nocturne lausannoise des années 1970 et 1980, où se mélangeaient les faunes de la nuit. Dans sa boîte, on croisait truands milanais, travestis parisiens, étudiants aux goûts incertains. Derniers dandys du siècle. Tous vivaient sans le savoir la ?n d’un monde, dans une débauche souvent élégante, parfois extrême. Ce récit retrace l’itinéraire d’un enfant gâté qui s’est brûlé à la lumière des stroboscopes avant de connaître la chute des oiseaux de nuit. Un livre de vie, mensonges et mort. Un livre de jouissance…
Durée:10h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38897
Résumé: Nina, une jeune Lausannoise, décide de partir à la recherche de l’histoire de sa grand-mère mythique qu’elle n’a pas connue, Olga, peintre de talent, mystérieusement disparue. Elle plonge alors dans le quotidien d’une famille de cheminots communistes dans le Renens des années 1930-1940, traverse la guerre froide dans les rangs du POP vaudois, découvre les courants picturaux de l’époque. La trajectoire hors normes de cette grand-mère raconte à sa petite-fille la difficulté de s’accomplir pour une artiste femme, le conflit possible entre le militantisme, les loyautés familiales et la création. Nina, qui vit dans un milieu alternatif lausannois contemporain végane, se confronte à une autre génération, d’autres engagements, tout en déchiffrant une filiation surprenante. Les passions politiques, créatives et sentimentales des deux femmes, parfois en rupture avec les loyautés familiales, les entraînent dans des aventures inattendues… Chacune à sa manière, elles conquièrent la liberté d’être elles-mêmes en dépit des revers, des doutes et surtout des modèles.
Lu par:Claude Yersin
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68063
Résumé: Un cadavre a été découvert au pied de la cathédrale de Lausanne, pendant les préparatifs du 50e anniversaire du Festival de la Cité. Tiraillé entre cette affaire chargée de secrets et la dépression de son meilleur ami, l’inspecteur Sauge devra user de toute sa patience et de son intuition pour résoudre le mystère. Au fil de l’enquête, que l’on suit pas à pas dans les vieux quartiers de Lausanne, des vies à l’apparence banale se voient bouleversées à jamais. Quand justice et mensonge dansent main dans la main, il suffit d’un rien pour basculer dans les sombres méandres de l’âme humaine… La cire et le feu souligne les dérives de la société lausannoise sur fond d’enquête policière. Prostitution, immigration et aide aux minorités : autant de thèmes qui se mêlent aux émotions intenses des protagonistes.
Durée:2h. 44min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:35737
Résumé: « Les lumières s’éteignirent, une à une, pareilles aux projecteurs d’un stade après la fin d’un match. Il eut l’impression que le paysage entier devenait flou. Ses jambes se dérobèrent, il s’effondra lourdement, l’esprit vide de toute pensée hormis cette phrase qui résonna entre ses tempes : Les petits ruisseaux font les grandes rivières... Puis il sombra dans l’inconscience. Un filet de sang se mit à couler sous sa tête, s’éparpillant en méandres vermillon sur le béton de sa couche mortuaire. »Cinq destins croisés réunis autour d'une seule balle. Des rencontres fortuites. Les mêmes heures, vécues par cinq points de vue différents, mais au bout du compte une mort absurde offerte comme un spectacle. Le Parc est un roman noir ancré dans la société d'aujourd'hui. L'histoire se déroule à Lausanne, mais pourrait se passer n'importe où.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36416
Résumé: Loïc, père de famille d’une cinquantaine d’années, dédie ce texte à son meilleur ami Robin, qui s’est retrouvé alité par la maladie. Retraçant leurs années de jeunesse et leur entrée dans l’âge adulte au travers d’une promenade à la fois mentale et physique, le narrateur raconte l’évolution de leur amitié et de leurs vies respectives, scellées par un destin peu clément. Le récit se déroule sur une journée, au cours de laquelle Loïc, empli de nostalgie, se balade dans les paysages de son passé, nous emmenant dans ses souvenirs de jeunesse dorée, puis dans ceux, plus douloureux, de sa vie d’adulte. Suivant lui-même un parcours à travers la ville lui rappelant son meilleur ami, le narrateur offre une réflexion sur les relations humaines – qu’elles soient amoureuses, amicales ou anonymes.... [...] Le roman est rythmé par les déplacements du narrateur et pourtant, l’ancrage est très marqué malgré les échos lointains de ses voyages et tribulations lorsqu’il était jeune. Lausanne demeure un pied-à-terre, perçue comme un lieu accueillant et rassurant, malgré les les drames qui y surviennent. Avec son style d’écriture d’une simplicité poignante conférant au roman une certaine authenticité, Daniel Tschumy dresse un tableau lausannois d’une grande beauté, qui ne manquera pas d’émouvoir celles et ceux ayant grandi dans cette ville
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32542
Résumé: "Ca part de traviole d'emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd'hui, elle se résume à être mère au foyer. J'ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d'originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j'étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j'ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l'est pour nous tous. Mais tout ça, c'est sans compter le cadavre qui vient de s'inviter sur la poussette des twins... " Tout est dit ou presque : ce roman intelligent et drôlissime vous propose de suivre les (més)aventures d'une jeune trentenaire qui se retrouve nez à nez avec un macchabée en sortant la poussette de ses jumeaux du placard de l'entrée. Parce qu'elle s'ennuie à pleurer, elle décide de se mêler de l'enquête policière et ça donne un roman extrêmement bien écrit, enlevé et malicieux.
Durée:3h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38267
Résumé: Pour remédier à la crise de la page blanche qui le touche, Ramon Hill, écrivain à succès, part en vacances avec sa femme dans le chalet familial. Les résultats sont plus beaux qu'il ne l'espérait : son roman prend forme, ce sera même son chef-d'oeuvre. Ses crises de somnambulisme constituent la seule ombre au tableau. Un matin, il découvre le cadavre de sa femme.
Durée:3h. 29min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38092
Résumé: « Aussitôt le train sorti du bunker de la gare Swiss Railways, je m’endors, emportée par le roulis du wagon. Je rêve que je suis dans une locomotive au beau milieu d’un paysage nocturne désolé. Je cherche dans l’obscurité de la cabine les commandes pour arrêter ce défilé de graffiti hurleurs qui dévorent les murs de petites villes dépassées de plus en plus vite. Je rêve d’une herse de fermes avec des trous noirs à la place des fenêtres. Nous les traversons comme des tunnels et nous volons maintenant par-dessus le gouffre d’un lac de barrage. J’entends soudain un choc terrible sur la vitre de la locomotive qui s’étoile et se teinte de rouge. Je me réveille en sursaut. J’ai la gorge sèche. » Un employé de Swiss Post met fin à ses jours dans un contexte de restructuration profonde de l’entreprise. Sa sœur, une coach ambitieuse et bien introduite dans les milieux d’affaires, est persuadée de la responsabilité directe du chef RéseauPostal dans cette tragédie. Elle utilise ses contacts pour obtenir la possibilité de coacher professionnellement le « coupable », un homme fragilisé par une crise de couple et l’énormité des décisions impopulaires qu’il doit prendre (fermeture de plus de 600 bureaux de poste). La coach cherche alors à gagner sa confiance pour l’amener à vivre le même chemin de déchéance que son frère.
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:66476
Résumé: Le Cri du lièvre, c’est l’histoire d’une femme qui lâche prise, renonce à la réalité d’un quotidien devenu trop lourd à porter. Préférant la rudesse de nuits sans confort au confort d’un lit sans tendresse, Manu va sacrifier ses habitudes au profit d’un dénuement total. Lors d’une rencontre improbable avec un lièvre dont la patte est prise au piège, la détresse de l’animal entravé, condamné, va se confronter à celle de la narratrice, qui va subitement décidé de retourner à la vie civile. Les choses ne se passent pas comme prévu et bientôt ce sont trois femmes, toutes soumises à différentes formes de violence, qui vont traverser ensemble une épopée tragique.
Durée:13h. 45min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68311
Résumé: On est à la fin des années 80, la période bénie des winners. Le capitalisme et ses champions, les Golden Boys de la finance, ont gagné : le bloc de l'Est explose, les flux d'argent sont mondialisés. Tout devient marchandise, les corps, les femmes, les privilèges, le bonheur même. Un monde nouveau s'invente, on parle d'algorithmes et d'OGM. A Genève, Svetlana, une jeune financière prometteuse, rencontre Aldo, un prof de tennis vaguement gigolo. Ils s'aiment mais veulent plus. Plus d'argent, plus de pouvoir, plus de reconnaissance. Leur chance, ce pourrait être ces fortunes en transit. Il suffit d'être assez malin pour se servir. Mais en amour comme en matière d'argent, il y a toujours plus avide et plus féroce que soi. De la Suisse au Mexique, en passant par la Corse, Joseph Incardona brosse une fresque ambitieuse, à la mécanique aussi subtile qu'implacable.