Contenu

Ce qui est arrivé à Wounded Knee: l'enquête inédite sur le dernier massacre des Indiens

Résumé
En 1890, plus de 300 Sioux, dont de nombreux enfants et femmes, sont tués à Wounded Knee par l'armée, qui prétend avoir agi en réaction à un guet-apens. L'auteur revient sur ce massacre grâce à des éléments archéologiques inédits.
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 16h. 30min.
Édition: Paris, Flammarion, 2021
Numéro du livre: 72963
ISBN: 9782080252111
Collection(s): Histoire

Documents similaires

Lu par:Vincent Amiel
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Science-fiction
Numéro du livre:73017
Résumé: Douze ans après Elsa se souvient comment en 1994, à l'âge de 18 ans, rêvant de devenir photo-journaliste, elle a obtenu un stage dans une station de radio. Elle avait réussi à partir pour Goma au Zaïre avec Lucie, une journaliste, et avait rencontré des survivants du génocide rwandais et découvert le milieu des humanitaires.
Lu par:Daniel Martin
Durée:4h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30774
Résumé: Cent ans après le génocide arménien perpétré en avril 1915, Michel Marian fait revivre deux histoires singulières et passionnelles, celle des Arméniens et celle des Turcs. Il suit les Arméniens sur le chemin séculaire de leur quête de justice, exigeant la réintégration de leur malheur dans la mémoire universelle. Il retrace le travail difficile mais remarquable qu'une partie du peuple turc a entrepris depuis une décennie pour se réapproprier un passé tragique et coupable. Il dévoile les surprises, les personnalités, les hasards, les occasions trouvées ou manquées qui ont séparé ces histoires, avant de leur donner une chance de se rencontrer. Peut-on qualifier de génocide un événement antérieur à la création du mot ? Faut-il pénaliser sa négation ? Pourquoi les gouvernements turcs successifs persistent-ils à le refuser ? Faudra-t-il attendre encore cent ans pour qu'advienne cette reconnaissance ou y a-t-il aujourd'hui une solution ? Michel Marian n'esquive aucune difficulté, mais rend accessibles et vivants tous ces débats.
Durée:13h. 2min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71580
Résumé: De 1804 à 1806, Meriwether Lewis et William Clark, accompagnés d'une trentaine d'hommes, explorent les territoires de l'ouest du Mississippi jusqu'à l'océan Pacifique : un immense espace vierge, une terra incognita, à laquelle le président des Etats-Unis, Thomas Jefferson, veut, grâce à cette expédition officielle, imposer la domination de Washington. Au cours de cette extraordinaire aventure, ces représentants de la «civilisation» sont confrontés à une nature hostile et à des «premiers Américains» pleins de curiosité ou de défiance, avec lesquels les contacts sont souvent difficiles. Mais l'un des atouts de Lewis et Clark, c'est la présence de Sacagawea, une adolescente indienne originaire des Rocheuses, réduite en esclavage par les chasseurs de bisons des Grandes Plaines puis cédée au maquignon canadien Toussaint Charbonneau : sa connaissance de plusieurs langues locales lui permet de jouer un rôle d'interprète de premier plan. Et peu à peu s'installe, entre elle et les deux explorateurs, des relations ambiguës, faites d'estime et de sollicitude, qui transparaissent dans leurs récits de voyage et dont témoigne l'affection qu'ils ne cessèrent de porter à son très jeune fils. Sacagawea est aujourd'hui reconnue par les historiens américains comme un acteur à part entière de cette épopée ; elle est même devenue aux Etats-Unis une figure de légende. C'est la première fois qu'un ouvrage en français lui rend hommage, retraçant l'intégralité de son existence, jusqu'à sa mort en 1812, à l'âge de vingt-cinq ans.
Durée:21h. 29min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36703
Résumé: Ce livre, en tout point exceptionnel, est le fruit de plusieurs années de travail dans le cadre d'un programme de recherche au CNRS. Il propose une approche résolument transdisciplinaire et comparative pour tenter de " penser " les processus de violence qui aboutissent aux massacres et aux génocides de l'époque moderne. Comment de tels crimes de masse sont-ils possibles ? Quelles manipulations du langage et des esprits interviennent pour préparer le " passage à l'acte ", notamment en élaborant, préalablement, un imaginaire et une justification ? Comment s'enclenche et s'affole la mécanique du meurtre ? L'auteur fonde principalement son enquête sur plusieurs exemples : la Shoah, les nettoyages ethniques de l'ex-Yougoslavie, le génocide des Tutsis au Rwanda et encore les génocides arménien et cambodgien. Par l'ampleur de la documentationutilisée, la richesse des références bibliographiques, l'exigence permanente de l'analyse, ce livre est à la fois vertigineux et sans équivalent. On ne s'était sans doute jamais approché d'aussi près de cette énigme insondable, de ce " trou noir " devant lequel vacille l'entendement humain.
Lu par:Edgard Raeber
Durée:9h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:36756
Résumé: Avril 1975. L'armée de Pol Pot envahit Phnom Penh, mettant un terme brutal à l'enfance de Loung Ung. D'origine chinoise, la petite fille a grandi dans un milieu privilégié, entourée de six frères et soeurs. La famille quitte la capitale en toute hâte et erre de village en village, se faisant passer pour des paysans analphabètes, avant d'être contraints de se séparer, sans espoir de retrouvailles. Enrôlée en tant qu'"enfant-soldat", la fillette connaîtra la famine, la torture, les camps de travail et toutes les humiliations engendrées par le totalitarisme. Son témoignage nous plonge au coeur d'une des plus grandes tragédies du XXe siècle, qui a décimé plus d'un quart de la population cambodgienne.
Lu par:Manon
Durée:2h. 59min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:28261
Résumé: Le récit du procès Douch, ancien patron du camp 21 au temps des Khmers rouges, par un des avocats des victimes. Entre 1975 et 1979, le génocide a tué près de deux millions de personnes au Cambodge. L'ouvrage raconte les mécanismes de ce procès, l'accusé et sa psychologie, et tente de comprendre le silence des familles des victimes, dont peu se sont constituées parties civiles.
Durée:12h. 31min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:32868
Résumé: C'est en écrivain et romancier que David Treuer nous entraîne dans un voyage à la rencontre de l'une des faces cachées de l'Amérique contemporaine : celle des réserves indiennes. Il y en a plus de trois cents aux Etats-Unis : certaines ne font que quelques hectares, d'autres sont immenses. Quelques-unes sont prospères, la grande majorité connaissent une extrême pauvreté, mais toutes ont en commun d'être des lieux où vivent des communautés dynamiques et qui résonnent des échos d'un passé ancien et d'une histoire complexe. Parce qu'il a lui-même grandi sur une réserve, dans le nord du Minnesota, David Treuer nous permet de découvrir ce monde de l'intérieur et son talent d'écrivain, son sens de l'observation, font merveille. C'est autant un voyage à travers le continent américain qu'un voyage dans le temps. C'est une histoire que nous n'avions encore jamais entendue racontée ainsi, un récit passionnant et un formidable exemple de résilience.
Durée:4h. 14min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:71436
Résumé: En 1492, une nouvelle secoue l'Europe : de l'autre côté de l'océan existe une terre inconnue, un " Nouveau Monde ", où vivent des peuples aux coutumes étonnantes, parfois inquiétantes. Bâtisseurs de splendides cités, liés entre eux par des interactions complexes, ils ont développé un système de valeurs et des technologies d'un très haut degré de sophistication. Depuis leur découverte, les civilisations précolombiennes n'ont cessé de fasciner et de soulever de multiples questions, dont certaines restent, aujourd'hui encore, sans réponse. Aztèques, Incas, Mayas, Mochicas, Olmèques, Zapotèques... De Mésoamérique jusqu'aux Andes, du bassin du Mississippi au bassin de l'Amazone, c'est leur histoire qui est retracée dans ces pages, du moins ce que nous en savons, notamment grâce aux traditions orales, aux sources coloniales et à l'archéologie.
Lu par:Marc Léotard
Durée:15h. 58min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:36944
Résumé: Invité à donner une conférence en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois Lemberg, Philippe Sands, avocat international réputé, découvre une série de coïncidences historiques qui le conduiront de Lemberg à Nuremberg, des secrets de sa famille à l'histoire universelle. C'est à Lemberg que Leon Buchholz, son grand-père, passe son enfance avant de fuir, échappant ainsi à l'Holocauste qui décima sa famille ; c'est là que Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, deux juristes juifs qui jouèrent un rôle déterminant lors du procès de Nuremberg et auxquels nous devons les concepts de " crime contre l'humanité " et de " génocide ", étudient le droit dans l'entre-deux guerres. C'est là enfin que Hans Frank, haut dignitaire nazi, annonce, en 1942, alors qu'il est Gouverneur général de Pologne, la mise en place de la " Solution finale " qui condamna à la mort des millions de Juifs. Parmi eux, les familles Lauterpacht, Lemkin et Buchholz. Philippe Sands transcende les genres dans cet extraordinaire témoignage où s'entrecroisent enquête palpitante et méditation profonde sur le pouvoir de la mémoire.
Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14533
Résumé: Présentation de l'éditeur : Turquie, avril 1915. Les Arméniens sont enfin reconnus comme des citoyens à part entière. Sempad (grand-oncle de l'auteur) et sa famille, confiants, se remettent à croire en l'existence future d'une nation pour leur peuple. Mais tandis que l'Europe est accaparée par la guerre, les autorités turques organisent les premiers massacres d'Arméniens. Sempad est assassiné chez lui... Commence alors la macabre odyssée de la déportation vers le désert syrien, durant laquelle Chouchanig, la femme de Sempad, avec une volonté désespérée, lutte pour préserver ses enfants de la faim, de la soif et de la honte.
Durée:12h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:38107
Résumé: L'histoire vraie, trouble et tortueuse d'une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l'Histoire des Etats-Unis. Dans les années 1920, les hommes les plus riches au monde étaient Amérindiens, et appartenaient à la tribu des Osages. Une fois le pétrole découvert sous leurs terres, dans l'Oklahoma, ils se sont mis à rouler dans des automobiles conduites par des chauffeurs, se sont fait construire de belles demeures et ont envoyé leurs enfants étudier en Europe. Puis, un par un, les Osages ont commencé à disparaître dans d'étranges circonstances. Dans ce Wild West où se croisaient desperados et magnats du pétrole, ceux qui osaient enquêter sur cette tuerie étaient assassinés à leur tour... Le nombre de morts ne cessant d'augmenter, le FBI se saisit de l'affaire, et perça les mystères d'une gigantesque conspiration, mettant au jour une série de crimes aussi choquante qu'effrayante. Fondé sur des années de recherche, La Note américaine est un chef-d'oeuvre de narrative nonfiction : David Grann mène l'enquête, et chacune de ses découvertes amène son lot de surprises sinistres, de rebondissements et de secrets lourds à porter. Un livre percutant, d'une grande puissance, qui constitue un témoignage littéraire bouleversant.
Durée:17h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36404
Résumé: Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s’effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans. Ainsi débute le nouveau roman de Louise Erdrich, couronné par le National Book Critics Circle Award, qui vient clore de façon magistrale le cycle initié avec La Malédiction des colombes et Dans le silence du vent. L’auteur continue d’y explorer le poids du passé, de l’héritage culturel, et la notion de justice. Car pour réparer son geste, Landreaux choisira d’observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, mêlant passé et présent, imagine avec brio les multiples conséquences.