Contenu

La fille de Deauville

Résumé
Dans les années 1980, les membres d'Action directe, un groupe de femmes et d'hommes radicalisés ayant opté pour la lutte armée afin de détruire le capitalisme, sont traqués par la police. Luigi Pareno est obsédé par une jeune femme surnommée la Fille de Deauville, Joëlle Aubron de son vrai nom, qu'il observe des rues de Paris à sa cellule de Fleury-Mérogis, en passant par la Belgique et le Loiret.
Durée: 6h. 47min.
Édition: Paris, Grasset, 2022
Numéro du livre: 72543
ISBN: 9782246817239

Documents similaires

Durée:22h. 3min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:36973
Résumé: Lâchée à l'entrée du cimetière par le bus de la ligne 9, Bittori remonte la travée centrale, haletant sous un épais manteau noir, bien trop chaud pour la saison. Afficher des couleurs serait manquer de respect envers les morts. Parvenue devant la pierre tombale, la voilà prête à annoncer au Txato, son mari défunt, les deux grandes nouvelles du jour : les nationalistes de l'ETA ont décidé de ne plus tuer, et elle de rentrer au village, près de San Sebastián, où a vécu sa famille et où son époux a été assassiné pour avoir tardé à acquitter l'impôt révolutionnaire. Ce même village où habite toujours Miren, l'âme soeur d'autrefois, de l'époque où le fils aîné de celle-ci, activiste incarcéré, n'avait pas encore de sang sur les mains - y compris, peut-être, le sang du Txato. Or le retour de la vieille femme va ébranler l'équilibre de la bourgade, mise en coupe réglée par l'organisation terroriste. Des années de plomb du post-franquisme jusqu'à la fin de la lutte armée, Patria s'attache au quotidien de deux familles séparées par le conflit fratricide, pour examiner une criminalité à hauteur d'homme, tendre un implacable miroir à ceux qui la pratiquent et à ceux qui la subissent. L'ETA vient de déposer les armes mais pour tous une nouvelle guerre commence : celle du pardon et de l'oubli.
Lu par:Manon
Durée:5h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35280
Résumé: Un témoignage littéraire sur l'attentat du Bataclan en novembre 2015. L'écrivain, blessé pendant les événements, évoque l'absurdité, le bouleversement, la violence et l'émotion provoqués par les assassinats terroristes. ©Electre 2017
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31976
Résumé: Journaliste, A. Leiris a perdu son épouse durant les attentats du Bataclan le 13 novembre 2015. Peu après le drame, il avait diffusé un message adressé aux terroristes leur signifiant qu'ils n'auraient pas sa haine. Il livre un témoignage sur son quotidien auprès de son fils de 17 mois et sur la nécessité de continuer à vivre en dépit du sentiment d'horreur et du deuil.
Durée:8h. 32min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75693
Résumé: Dan Franck enquête sur son propre passé et nous livre un récit qui entremêle quatre temporalités : les années 80 avec la succession d’arrestations et d’interrogatoires par les enquêteurs de la Brigade criminelle et le juge Bruguière, où on le voit se débattre pour ne pas "charger" son ami de quinze ans qui l’a pourtant trahi et piégé; un flash-back sur les années 68 et les engagements politiques de l’époque ; les carnets de captivité rédigés en prison ; enfin la période contemporaine où les derniers mystères de cette intrigue sont révélés par l’inspecteur de police qui l’avait arrêté et interrogé quarante ans plus tôt. Pourquoi l’auteur s’obstine-t-il, au prix de son arrestation, à ne pas dire tout ce qu’il sait ? Pourquoi le juge Bruguière, sachant qu’il ne faisait pas partie d’Action directe, a-t-il néanmoins choisi de l’incarcérer ? Qui a écrit la lettre anonyme lui faisant jouer un rôle qui n’était pas le sien, et pourquoi ? Que signifie résister : être fidèle à ses idées ou à ses amis, même quand ils dévoient un juste combat en parodie obscène et violente ?
Lu par:Monique Gay
Durée:6h. 56min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:69427
Résumé: Un acte terroriste ne se réduit pas au chaos qu’il provoque : il répond et s’articule, depuis la nuit des temps et sur tous les continents, autour de sept préceptes, sept piliers fondateurs. Dans ce livre, qui retrace l’histoire du terrorisme depuis sa naissance dans la Perse du XIe siècle jusqu’à aujourd’hui, le juge Marc Trévidic décortique cette méthode d’action et de pensée en s’appuyant sur son expérience en tant que juge d’instruction au pôle antiterroriste. Le roman du terrorisme est un récit captivant sur le sujet le plus brûlant de notre époque, qui donne la parole à la méthode terroriste elle-même. C’est en effet le terrorisme personnifié qui s’exprime dans ce texte d’une rationalité glaçante et d’une ironie mordante, illustrant son propos d’exemples véridiques et de faits inédits.
Durée:9min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:37714
Résumé: Un chef de village impose la rose noire comme unique fleur cultivée. Pour s'opposer à ce despotisme, le jardinier crée un rosier multicolore dont les fleurs repoussent à chaque fois qu'elles sont coupées. Un conte hommage aux victimes du terrorisme.
Durée:10h. 27min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:32941
Résumé: La «Kill List» : le secret le mieux gardé du gouvernement américain. Les noms de tous ceux qui menacent la sécurité du monde. Le Prédicateur : l'ennemi public n° 1. Un fanatique islamiste qui incite les jeunes musulmans à tuer des personnalités occidentales de premier plan. Le Traqueur : ex-US Marine, un des agents antiterroristes les plus redoutables des Etats-Unis. Alors qu'une vague de massacres déferle sur l'Occident, ordre est donné d'éliminer le Prédicateur. Mais comment arrêter une ombre?
Durée:8h. 35min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:25462
Résumé: 54 heures d'angoisse, 173 otages et 45 membres du GIGN, prêts à tout pour les sauver. Un exploit historique et une aventure humaine jamais révélés. 24 décembre 1994. Roland Môntins, chef de groupe au GIGN, s'apprête à réveillonner en famille. Au même moment, à Alger, quatre terroristes surarmés s'emparent de l'avion d'Air France pour Paris. À bord, plus de 200 passagers, désormais otages. Très vite, trois d'entre eux sont exécutés. La froide détermination du commando terrifie toute la France. Dans la cabine, les heures puis les jours passent, infernaux, passagers et équipage attendent la mort... Le 26 décembre, l'avion se pose à l'aéroport de Marignane. 17h12 : le GIGN donne l'assaut. Roland, l'un des premiers à entrer dans l'avion, progresse dans les allées face aux tirs du commando. Lui et neuf autres gendarmes sont blessés. La détermination des hommes du GIGN ne faiblit pas : ils n'ont que quelques secondes pour neutraliser les terroristes, sauver les otages et évacuer l'avion piégé par une bombe. Le chef de groupe du GIGN, Roland Môntins et l'écrivain Jean-Michel Caradec'h racontent de l'intérieur, presque seconde par seconde, deux jours de tension et de drame : dans l'avion, l'organisation des terroristes et la terreur des otages ; à Alger et Paris, les âpres négociations politiques et, au coeur du GIGN, le montage de l'opération pour seize minutes de combat meurtrier. Cet assaut lancé sur un avion de ligne, sans qu'aucun otage ne soit blessé, reste unique dans l'histoire de la piraterie aérienne. Quand la réalité dépasse la fiction, cela donne un livre d'aventure et d'action exceptionnel.
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:33485
Résumé: 11 septembre 2001. Au lendemain des attentats du World Trade Center, le monde entier, tétanisé, retient son souffle. Mars 2003. C'est la guerre d'Irak. Une nouvelle ère s'ouvre sur un Moyen-Orient déjà blessé. L'heure de la mise à mort a sonné. Avram, Joumana, Menahem, Majda, Gamil, Samia, Jabril, Soliman, Rasha, Zyad, Ron, Thierry. Hommes, femmes, chrétiens, juifs, musulmans, autant de destins qui, du jour au lendemain, vont se retrouver fracassés. C'est à travers le regard de ces êtres de chair et de sang que nous assistons au démembrement d'un monde. Celui des Mille et une Nuits. Mais cette fois, ce sont les extrémismes qui déplacent les pions et deux visions de l'humanité qui s'affrontent : l'archaïsme islamiste et le mirage occidental. Y aura-t-il un vainqueur et un vaincu ? Ou ne restera-t-il que des cendres ?
Durée:7h. 36min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38134
Résumé: A l’aube du 20 février 1575, le feu, le sang et la mort s’abattent sur Venise. La Sérénissime vit un Carnaval noir. Paolo il Nano, un célèbre peintre de la Renaissance appartenant à une confrérie de savants, et l’évêque Scanziani, procureur du Tribunal du Saint Office, sont retrouvés morts. Cinq siècles plus tard, au matin du 12 janvier 2016, le corps de Donatella Cortesi, brillante doctorante en histoire, gît dans les eaux glacées de la lagune, aux abords de la place Saint-Marc. Sa recherche portait sur le Carnaval noir. Quelques mois plus tard, Bénédict Hugues, professeur de latin médiéval à l’Université de Genève, découvre une mystérieuse lettre écrite en 1574 par l’évêque Scanziani. Dans les jours qui suivent, son domicile est mis à sac et sa gouvernante grièvement blessée. Juin 2016, Rome. Des djihadistes de la branche libyenne de l’Etat Islamique préparent une série d’attentats contre le Saint-Siège. Leur commanditaire ? Un groupuscule d’extrême-droite de la Curie romaine qui veut éliminer un pape jugé trop bienveillant à l’égard des migrants. Bénédict Hugues, aidé par une collègue professeur de latin, mène l’enquête. Tout semble les conduire à ce fameux carnaval noir de 1575 : pour quelles raisons Paolo il Nano a-t-il été assassiné ? Où se trouve désormais sa pièce maîtresse, le Christ aux douze doigts ? Qui étaient les disciples de la Scuola Grande et pourquoi le siège de leur confrérie a-t-il été incendié ? Une énigme vieille de cinq cents ans attend son heure, mais le temps manque… Avec le talent de conteur qui lui est propre, Metin Arditi nous conduit dans un univers où tout n’est que mystères, scandales et faux-semblants. Un roman d’une actualité brûlante dont les racines plongent dans la Venise fascinante du XVIe siècle.
Durée:6h. 5min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68837
Résumé: Il fait chaud à Paris quand un jeune journaliste reçoit un courrier pour le moins déroutant. Un ­djihadiste français avéré lui communique des éléments afin de ­l’inciter à enquêter sur le financement de Daech. Est-ce un leurre ? Pourquoi a-t-il été choisi pour cette «­mission»?? Quels risques est-il prêt à prendre?? Thomas devra d’abord se rendre à la City de Londres, où il découvrira un système bien huilé et glaçant de cynisme et d’efficacité, puis à Beyrouth, qui lui fera vivre de plein fouet la cruauté que cet «État» islamique réserve à ceux qui peuvent lui être utiles. Il ne sortira pas indemne de cette course contre la montre aux enjeux si complexes et aux répercussions pour le moins troubles. Un premier polar enlevé, extrêmement efficace.
Lu par:Manon
Durée:3h. 55min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30281
Résumé: Comment l'histoire longue de la République française, de ses promesses et de ses impasses, peut-elle aider à comprendre les attentats de janvier 2015 ? Que s'est-il passé, de la décolonisation à la fin des années 1980, quand la France s'est mise à rêver d'une République métissée ? Pourquoi les politiques se sont-ils montrés aussi surpris, dans les années 1990, du retour des religions dans l'espace public ? Comment la question de l'identité nationale a-t-elle resurgi dans le débat public depuis une quinzaine d'années ? Le terrorisme n'est pas un phénomène nouveau en France : depuis les années 1880 et tout au long du XXe siècle, la République a essuyé toutes sortes de contestations et d'attentats. Au cours de son histoire mouvementée, elle a sans cesse dû s'adapter aux mutations de la société française, et entendre ses revendications. Autour d'Emmanuel Laurentin, Emile Chabal, Martine Cohen, Jean-Philippe Dedieu, Gilles Ferragu, Nancy L. Green, Nacira Guénif, Abdellali Hajjat, Arnaud-Dominique Houte, Ivan Jablonka, Gérard Noiriel, Michaël Prazan, Carole Reynaud-Paligot, Karine Salomé, Jean-Louis Schlegel et Benjamin Stora et Thomas Wieder éclairent comment et pourquoi la République nous paraît aujourd'hui si fragile.