Contenu

Je suis l'abysse

Résumé
Fasciné par les blondes, un éboueur vient au secours d'une jeune femme qui se noyait dans le lac de Côme. Alors qu'il n'était qu'enfant, sa propre mère, elle aussi blonde, a tenté de le noyer. Marqué par cet épisode traumatique, il devient l'objet d'attentions multiples suite à son acte héroïque. Au même moment, des disparitions mystérieuses de femmes blondes se multiplient.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Durée: 8h. 12min.
Édition: Paris, Calmann-Lévy, 2021
Numéro du livre: 72404
ISBN: 9782702182895
Collection(s): Calmann-Lévy noir

Documents similaires

Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37525
Résumé: Une exploration des loyautés qui les unissent ou enchaînent Théo Lubin, enfant de parents divorcés, son ami Mathis Guillaume avec qui il se lance dans des jeux dangereux, leur professeur Hélène, marquée par une enfance violente, et Cécile la mère de Mathis, qui voit son équilibre familial vaciller.
Lu par:Colette Noël
Durée:13h. 43min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:36777
Résumé: Marcus, le héros pénitencier du Tribunal des âmes, se réveille d'un coma à Prague, amnésique. A son chevet, il trouve deux enveloppes : l'une renferme un billet de train pour Rome et la promesse d'y retrouver son passé ; l'autre 20 000 euros et un passeport sous une fausse identité. Laquelle choisir ? Marcus opte pour un retour à Rome, qui le mène directement au Vatican où on lui explique le don qu'il avait de repérer le mal dans le quotidien des gens. Après une remise à niveau intensive, Marcus est prêt à reprendre ses fonctions, pile au moment où une psychose généralisée se déclenche à Rome : de jeunes couples d'amoureux se bécotant dans leur voiture aux abords de Rome sont retrouvés assassinés. Le même modus operandi est employé à chaque fois : l'homme est abattu d'une simple balle dans la nuque, alors que la femme a été longuement torturée avant sa mise à mort. Marcus se met à errer sur les scènes de crime à la recherche d'indices lorsqu'il retrouve Sandra, l'enquêtrice photo pour la police scientifique. Leurs soupçons se tournent vite vers le médecin légiste en charge de l'affaire, qui semble délibérément masquer des informations clés. Ils vont découvrir que non seulement le médecin est à la tête d'une secte férue d'ésotérisme, mais que par le passé, il dirigeait une clinique pour enfants criminels. A l'époque, un jeune Russe, fils d'ambassadeur, lui avait été confié après avoir été accusé du meurtre de sa soeur jumelle. Entre personnages troubles et rythme affolant, une construction vertigineuse qui plus que jamais prouve l'extraordinaire talent de Donato Carrisi pour tisser des intrigues ultra-complexe. Les coups de théâtre s'enchaînent et les multiples récits entrelacés finissent toujours pas se recouper de manière sensationnelle.
Lu par:Hervé Detrey
Durée:8h. 22min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:36746
Résumé: Et si Rome se retrouvait plongée dans les ténèbres pour toujours... Cinq siècles auparavant, le pape Léon X lança cet avertissement : Rome ne devra jamais être plongée dans l'obscurité. Pourtant, lorsqu'aujourd'hui la foudre s'abat sur une centrale électrique au cours d'une terrible tempête, les autorités romaines sont forcées d'imposer un black-out total de vingt-quatre heures sur la ville le temps de réparer les dégâts. Dès le crépuscule, les ombres reviennent envahir Rome. Dans le chaos et la panique qui s'ensuivent, une silhouette plus sombre que les autres va se déplacer silencieusement à travers la capitale, laissant derrière elle une traînée de morts... ainsi que des indices. Marcus, le prêtre de l'ordre des Pénitenciers, peut reconnaître et interpréter les anomalies sur les scènes de crime. Mais le pénitencier a perdu son arme la plus précieuse : sa mémoire. Lui-même victime du tueur, il échappe de justesse à une mort atroce, sans plus aucun souvenir des derniers jours passés. Il va devoir remonter le fil de sa vie en même temps que la piste du monstre. Seule Sandra Vega, une ancienne photographe scientifique, peut l'aider dans sa traque. Sandra connaît le secret de Marcus, mais a subi trop de pertes dans sa vie pour être en mesure de faire face à nouveau au mal. Et pourtant, elle va se retrouver entraînée malgré elle au coeur de l'enquête... Le coucher du soleil se rapproche, et le temps est compté : au-delà des ténèbres, il n'y a que l'abîme.
Durée:7h. 37min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65436
Résumé: Une jeune femme est retrouvée dans les bois, nue avec une jambe cassée. Il s'agit de Samantha, enlevée quinze ans plus tôt. Bruno Genko, qui avait enquêté sur sa disparition à l'époque, décide de reprendre l'enquête pour retrouver son ravisseur.
Durée:8h. 43min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68071
Résumé: En pleine nuit d'orage, l'appel au secours d'une famille. Autour de leur maison, un homme à capuche qui rôde. La police n'arrive qu'au petit matin. Le spectacle d'un carnage : du sang partout. Mais aucun corps. Ni parents. Ni enfants. Mila, experte en enlèvements, ne voulait plus du tout enquêter mais tout porte à croire que le Chuchoteur est de retour. Mila n'a pas le choix : il faut à tout prix l'empêcher de frapper à nouveau.
Durée:15h. 38min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:32056
Résumé: Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés.
Durée:9h. 2min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:33348
Résumé: Carrisi se réinvente dans un thriller unique sur le pouvoir des médias. Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu'il ne parviendra pas à résoudre l'affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d'école adoré de tous. L'homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.
Durée:7h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30897
Résumé: Maude n'a que trois ans lorsque son père achète une bâtisse lugubre pour s'y enfermer avec femme et enfant. Pendant quinze années, elle y vivra cloîtrée, sans jamais aller à l'école, sans contact avec l'extérieur. L'embrigadement est extrême car le patriarche veut faire de sa fille une «supra-humaine». Elle doit apprendre à surmonter la peur, les privations, la douleur, la solitude... Longtemps plus tard, Maude comprendra que son père, haut dignitaire d'une obédience maçonnique ésotérique, avait échafaudé un projet vertigineux dans lequel elle tenait le rôle central. Comment se défaire d'une telle emprise et trouver la force de se construire ? A dix-huit ans, Maude réussira à quitter la prison, puis, au terme d'un long travail, à conquérir sa liberté
Durée:4h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74016
Résumé: Audrey rêvait d'épouser son père, absent, mais a été élevée par son excentrique mère, Mary, dans leur maison de la Beauce. Elle grandit dans ce lieu où cohabitent quatre enfants et des adultes paumés, junkies, névrosés, accueillis par sa mère laxiste et menant une vie fantasque. Une existence faite d'amour et de blessures constituera ainsi son départ dans la vie. Premier roman.
Lu par:Anita Renard
Durée:7h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73732
Résumé: Une femme vit dans un pavillon caché au fond d'un jardin arboré. Face à elle, son compagnon s'installe pour le petit-déjeuner, un certain Roland, qui parait pointilleux : ses gestes, sa voix, sa façon de toucher les cheveux d'Ingrid, tout semble se produire selon un rituel auquel elle se plie à la perfection. Au sol, un trait de peinture délimite l'espace de la cuisine, le souligne. Un trait blanc que cette femme ne franchit jamais pour s'avancer dans le couloir le temps d'accompagner Roland chaque matin jusqu'à la porte d'entrée. Un trait qui semble tracé dans sa tête... Ingrid reste à l'intérieur de la grande maison. Rosalie, leur fille, est avec elle. Autour de son lit des livres recouvrent les murs. Il n'y a pas de fenêtre dans sa chambre. Que se passe-t-il dans la tête d'Ingrid, cette femme au léger accent nordique ? Pourquoi demeure-t-elle ainsi immobile, retenue, enfermée, empêchée ? Quel trouble relationnel peut ainsi régir deux vies jusqu'à l'invisibilité ? Ce livre se situe au centre de cette énigme. Un roman inquiétant, des personnages envoûtants que Denis Lachaud interroge à l'extrême pour circonscrire l'ampleur et le rôle de la contrainte comme moteur ultime de la révélation de soi. Un roman vertigineux, en déséquilibre parfait sur le fil de la violence, fil blanc tel un trait silencieux, qui déconstruit l'individu tout en ouvrant en lui un passage insoupçonnable vers le double jeu salvateur.
Durée:3h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35847
Résumé: Clara Werner, une vingtaine d'années, marche dans les rues de Bergen, en Norvège. Elle n'arrive pas à se défaire de son passé : son mariage au Maroc, les coups qu'elle a reçus. Jusqu'au jour où elle rencontre l'accordeur qui la réconcilie avec elle-même. ©Electre 2017
Durée:1h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70250
Résumé: Dans une petite ville de l'Irlande rurale, Bill Furlong, marchand de bois et de charbon, dépose sa livraison au couvent où les soeurs du Bon Pasteur exploitent, sous couvert de les éduquer, des filles de mauvaise vie. Il retrouve l'une de ces dernières au fond de la réserve à charbon, transie. Il ne croit pas la mère supérieure qui lui affirme que ce n'est qu'un jeu.