Contenu

L'ivresse des flammes

Résumé
Par des nuits de brouillard, de violents incendies criminels ravagent des écuries et des étables. Lorsqu’un domaine agricole est réduit en cendres et le propriétaire laissé pour mort, les éleveurs et les habitants sont pris de panique, tandis que les médias s’enflamment. Le brasier ambiant ravive les blessures d’Angel, un homme qui a fui son pays pour échapper à la mafia calabraise. En se remémorant sa jeunesse dans une Sardaigne marquée par les enlèvements et la vengeance, il craint soudain que l’enfer frappe à nouveau à sa porte. Avec sa jeune compagne, Nina, ils décident de mener l’enquête. Tous les moyens sont bons pour assurer leur survie. Tandis que la police, aidée d’une profileuse expérimentée, tente de démasquer le pyromane qui a sévi en Suisse et en France, d’autres forces obscures se mettent en action. Quelles stratégies est-il possible de déployer sans mettre le feu aux poudres ni alerter des suspects potentiels ou de dangereux ennemis revenus du passé ? Quand les enjeux de pouvoir, d’argent et d’honneur soufflent sur des braises incandescentes, les réactions sont explosives. L’ivresse des flammes nous fait voyager dans les méandres souvent torturés de l’âme humaine et au sein d’une Europe gangrenée par la mafia, mais dans laquelle il reste des gens de parole et de cœur, et l’espoir d’une vie meilleure.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Mots-clés: Roman POLICIER
Durée: 7h. 19min.
Édition: Lausanne, Favre, 2020
Numéro du livre: 69404
ISBN: 9782828918996

Documents similaires

Durée:7h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76006
Résumé: Alors que son couple bat de l’aile, Hugo Balast se rend seul dans la maison de vacances qu’il avait louée avec sa famille. Pour tuer l’ennui, il fouine dans les affaires des propriétaires. Il découvre des recherches abandonnées sur le passé du village. Il décide de les poursuivre sans se douter, qu’il fera renaître des rancunes et s’exposera à un réel danger.
Lu par:Michel Voïta
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74450
Résumé: Dans ce roman tendu et poignant qui dépeint à la fois la bonté et l’emprise dans les relations humaines, tous les personnages ont un traumatisme à surmonter et un rôle crucial à jouer dans le dénouement final. Il y a d’abord Marco. On le croyait mort, mais il est soudain de retour en ville. Sept ans auparavant, il était parti nager dans les eaux du lac et n’avait jamais réapparu, laissant derrière lui un fils de trois ans et une veuve semblait-il inconsolable. Alors pourquoi revient-il aujourd’hui, secrètement ? Il y a aussi José, aveugle depuis une récente maladie, qui tente de réapprivoiser le cadre dans lequel il a grandi à travers les yeux d’une amie. Il a perdu la vue, mais les lieux et certains souvenirs douloureux sont gravés dans sa mémoire. Enfin, l’ex-inspecteur Bruno Schneider entre en scène à son tour. Pourtant très éprouvé par sa dernière enquête, il va devoir intervenir pour aider à résoudre une inquiétante affaire de disparition. Serait-elle liée à l’engrenage que Marco a déclenché en revenant déterrer le passé ?
Durée:11h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75060
Résumé: Dans une petite maison bordant la ligne TGV entre Lausanne et Vallorbe, une femme a été assassinée. Aux Monts-de- Corsier, un garçon disparaît durant sa leçon d’équitation. Vers Aigle, un deuxième féminicide met la police en alerte. À Genève, un collectionneur d’art aztèque est retrouvé chez lui le crâne fracassé par une arme très ancienne. Mêlant politique, souvenirs, médias et vengeance, les enquêtes menées par la police font remonter de vieux dossiers à la surface.
Durée:8h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:73589
Résumé: La troisième enquête de l’inspecteur Jean-Bernard Brun. Suivre une cure thermale de quinze jours à Ovronnaz (VS) n'est pas une sinécure pour Jean-Bernard Brun, inspecteur de police de la Sûreté de Fribourg. Il s'en tiendra à ses rendez-vous quotidiens aux bains, mais pour le reste, il trouvera forcément de quoi s'occuper dans le village viticole de Chamoson. A la veille de l'ouverture des vendanges, une femme disparaît. Dans la localité, cet événement laisse un goût de bouchon. JiBé flaire l'embrouille. La situation en semble pas vouloir se décanter et le climat devient aussi tendu que les grèves qui lui sont dévolues. Va-t-il cracher dans le verre? Quitte à avoir des pépins, autant qu'il mène ses propres investigations avant que cela ne tourne au vinaigre! Et il va déguster...
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:70486
Résumé: TROIS MERES, UNE FLIC ET CETTE QUESTION : QUE MERITE CELUI QUI A BRISE UN ENFANT ? "Venez ! Elles sont là ! " La capitaine Silke Valles et son équipe viennent d'investir une maison délabrée sur les hauteurs d'Annecy. Au sous-sol, une des trois fillettes enlevées dix jours auparavant gît, inconsciente, dans une baignoire remplie de glace. Les deux autres sont recroquevillées à côté, terrifiées mais indemnes. Le ravisseur a été abattu dans l'assaut, l'affaire est donc officiellement close. Et pourtant, insidieusement, d'indice en indice, une interrogation fait son chemin dans l'esprit de la capitaine Valles, mais aussi dans celui de Garance, Cora et Blandine, les mères des trois fillettes : et si ça n'était pas fini ?
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68302
Résumé: Ancien flic au Quai des Orfèvres, Emile Blanchard broie du noir. Et c'est peu dire quand on sait qu'il a pris l'habitude de traverser chaque jour la nationale, dans l'espoir qu'un conducteur providentiel le percute. Mais entre sa vie privée qui allait à vau-l'eau et une enquête sur un triple meurtre sordide, Blanchard a fini par perdre pied. Jusqu'à commettre l'irréparable... En vérité est un roman féroce et jubilatoire. De magouilles en violences, de désillusion en désespérance, au rythme de son phrasé affûté, Yves Gaudin nous livre une réflexion aussi implacable que politiquement incorrecte sur la condition humaine.
Durée:4h. 25min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:67812
Résumé: Le polar du confinement, en version intégrale - Prologue : L’entrée de la grotte dessinait une arche plate, au fond d’une dépression. L’aube lançait déjà de premières lueurs, au loin, sur les sommets des Alpes. Bientôt, le soleil allait inonder le Jura, encore plongé dans la pénombre. Entre les roches de calcaire blanc, les hautes herbes frémissaient sous une bise légère.
Durée:6h. 39min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:36894
Résumé: [… ] Lorsque Julie revient au chalet après une petite balade et qu’elle trouve le corps sans vie de son oncle Marco, elle n’a qu’une idée : fuir le meurtrier vaguement aperçu au loin… Elle n’imagine pas que le petit billet trouvé sur le mort l’entraînera dans un vaste jeu de piste à travers la Gruyère avec l’aide de Romain, un jeune de son âge. Les différents indices laissés par Marco vont leur permettre progressivement d’y voir plus clair dans cette affaire complexe, mêlant des opposants au régime chilien à un trafic de faux gruyère, en passant par une tragédie familiale et des policiers corrompus. [… ]
Durée:19h. 42min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:36733
Résumé: 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons, dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin du meurtre. L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à découvrir le meurtrier, solides preuves à l’appui. Celui-ci a été tué lors de son arrestation. Les deux policiers ont récolté les louanges de leur hiérarchie et même une décoration. Vingt ans plus tard, au mois de juin 2014, Jesse Rosenberg, devenu capitaine, est sur le point de quitter la police pour se consacrer à un projet personnel après une brillante carrière d’enquêteur. Il est devenu une légende locale de la police. On dit de lui qu’il a élucidé toutes les affaires qui lui ont été confiées, ce qui lui vaut le surnom de capitaine 100%. Derek Scott, en revanche, ne travaille plus sur le terrain et végète au sein d’une brigade administrative. Mais la vie des deux hommes va être totalement chamboulée lorsqu’une journaliste, Stephanie Mailer, vient trouver Jesse à sa cérémonie de départ de la police et lui annonce que son surnom n’est pas mérité : elle affirme à Jesse que contrairement à ce qu’il croit, sa toute première enquête, celle consacrée au quadruple meurtre d’Orphea, n’a pas été résolue. Pour Stephanie, Derek et Jesse se sont trompés de meurtrier. Un détail, pourtant évident, leur aurait échappé à l’époque. Jesse, certain que Derek et lui ne se sont pas trompés en 1994, met d’abord en doute la version de Stephanie. Mais trois jours plus tard, lorsque cette dernière disparaît et que les premières pistes s’entremêlent avec l’affaire de 1994, Jesse et Derek n’ont pas d’autre choix que de retourner à Orphea. Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer? Qu’avait-elle découvert? Si Jesse et Derek se sont trompés de coupable en 1994, alors qui est le véritable auteur du quadruple meurtre? Et que s’est-il réellement passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?
Durée:9h. 13min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75745
Résumé: Vingt jours plus tôt, dans une banlieue cossue des rives du lac Léman, Sophie Braun s’apprête à fêter ses quarante ans. La vie lui sourit. Elle habite avec sa famille dans une magnifique villa bordée par la forêt. Mais son monde idyllique commence à vaciller. Son mari est empêtré dans ses petits arrangements. Son voisin, un policier pourtant réputé irréprochable, est fasciné par elle jusqu’à l’obsession et l’épie dans sa vie la plus intime. Et un mystérieux rôdeur lui offre, le jour de son anniversaire, un cadeau qui va la bouleverser.
Durée:5h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75431
Résumé: La dixième enquête de Victor Aubois qui doit élucider l’assassinat d’une jeune stagiaire de l’enseignement public à Neuchâtel. Une jeune stagiaire de l’enseignement public est morte assassinée… L’enquête policière stagne, l’assassin n’a, semble-t-il, commis aucune erreur. Une taupe est discrètement missionnée dans l’établissement scolaire où l’acte criminel a été perpétré. C’est Victor Aubois. Le privé va découvrir la saveur et les hypocrisies d’une salle des maîtres ; le quotidien, la sueur et les joies annexes de l’enseignement. Il va scruter aussi le passé complexe et déroutant de la victime. Titulaire dans le collège, le tueur ? Et si c’était un prof voire un étudiant de la HEP, la (dite) haute école pédagogique que fréquentait la morte ? Et pourquoi pas un externe, venu dans l’établissement pour tuer ? Une femme ? L’enseignement est majoritairement féminisé… Aubois est contraint de s’immiscer dans cet univers scolaire où, sans surprise, il observe que quelques sournois, névrosés et pervers côtoient les pédagogues investis et motivés ; que militants et syndicalistes voisinent les aseptisés du système, qu’ils soient, ces derniers, proches des réacs ou tout près des petits pots de caviar, sur la gauche. De quelle catégorie relève la personne coupable ? Cliché mais réalité objectivée : les apparences peuvent être trompeuses.
Durée:6h. 48min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:70372
Résumé: Il fait nuit noire quand, le 23 décembre 1998, l’Intercity 744 se fait braquer par une bande de malfrats à Grandvaux. Le butin ? Des sacs postaux contenant de l’argent liquide et des papiers-valeurs. Les enquêteurs Valentin Rosset et Samuel Rochat sont chargés de l’affaire. L’un est sensible et expérimenté avec un sens de la justice prononcé, l’autre taciturne et parfois antipathique tout en étant discipliné. Malgré leur tempérament opposé, les deux inspecteurs vont unir leur force pour démasquer les coupables. Tout en apprenant à se connaître et à avancer, tant dans leur quête des malfaiteurs que dans leur propre humanité, ils vont devoir faire face à de multiples revers. Meurtres, suicide, violence jalonneront leur voyage. Mais, au bout du tunnel, parviendront-ils à arrêter les criminels ?