Contenu

Où passe l'aiguille

Résumé
Tomas, dit Tomi, juif et hongrois, se retrouve dans le trou noir concentrationnaire avec toute sa famille. Affecté à l’atelier de réparation des uniformes rayés alors qu’il ne sait pas enfiler une aiguille, il y découvre le pire de l’homme et son meilleur : les doigts habiles des tailleurs, leurs mains invaincues, refermant les plaies des tissus, résistant à l’anéantissement. Des confins de l’Europe centrale au sommet de la mode française, de la baraque 5 aux défilés de haute couture, Où passe l’aiguille retrace la vie miraculeuse de Tomi, déviée par l’histoire, sauvée par la beauté, une existence exceptionnelle inspirée d’une histoire vraie
Durée: 12h. 18min.
Édition: Paris, J'ai lu, 2018
Numéro du livre: 66535
ISBN: 9782290165829
Collection(s): J'ai lu

Documents similaires

Lu par:Agnès Baron
Durée:10h. 26min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:38987
Résumé: Histoire de la maison Chanel, des années Coco jusqu'à l'époque contemporaine. Les auteurs étudient toutes les collections depuis l'origine et les pièces emblématiques, ainsi que les parfums, bijoux, sacs et chaussures. Avec trois interviews de Coco Chanel.
Lu par:François Goy
Durée:4h. 24min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:37543
Résumé: Plus que le couturier et l'homme d'affaires mondialement connus, c'est Pierre Cardin intime que Sylvana Lorenz veut nous faire découvrir. Elle parvient à percer le mystère de cet homme farouchement secret et solitaire qui n'exhibe ni sa réussite ni ses sentiments. Dernier-né d'une famille de six enfants, ce "fils de vieux" émigrés italiens a toujours caché ses faiblesses et dissimulé ses blessures les plus profondes.Confidences, anecdotes et moments partagés, soigneusement consignés dans des carnets, ont permis à Sylvana Lorenz de mener, au fil des années, une minutieuse enquête.A 84 ans, ce "dernier empereur" de la haute couture, dont la vocation remonte à sa plus tendre enfance, n'a rien perdu de sa curiosité des êtres et du monde.Son secret ? "Rester ouvert, en alerte. Rester libre pour accueillir le destin" ; destin qui a tenu toutes ses promesses, ou presque...
Durée:13h. 29min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65584
Résumé: En 1920, Coco Chanel, ancienne cousette devenue inconsolable après la perte de son amant, se remet très vite au travail. Elle va côtoyer de nombreux artistes et refuser de mener une vie sentimentale traditionnelle avec le duc de Westminster : elle ne veut pas fonder une famille au détriment de sa carrière. Biographie romancée.
Durée:7h. 7min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:37856
Résumé: En 1944, alors que les troupes alliées se rapprochent, Maria, risonnière d'un camp de concentration allemand, prépare son évasion. Premier roman de l'écrivain, suivi d'un roman d'amour parodique et poétique.
Lu par:Annie Richard
Durée:6h. 39min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:65884
Résumé: Laurent Allen-Caron a mené l’enquête sur Karl Lagerfeld. Il a rencontré les témoins de l’ombre et, pour la première fois, il lève le voile sur ce que le couturier n’a jamais raconté : ses douleurs, ses blessures, et une part de son mystère. Son apparence et sa vie fascinent, intriguent. Karl Lagerfeld, le kaiser des podiums, le parrain de la mode s’est toujours dissimulé derrière des masques. Son mystère s’épaissit quand on croit le saisir. Lui-même le reconnaît : « Je veux être une apparition. Ça apparaît, ça disparaît. » Mais qui se cache vraiment derrière les lunettes noires les plus célèbres du monde ? Quelle est l’histoire et le passé de cet homme qui ne voudrait vivre que dans le présent ? Laurent Allen-Caron a rencontré les témoins de l’ombre. Ceux qui ont bien voulu parler et retracer l’étonnant parcours d’un enfant allemand pour qui Paris représentait un rêve et une ambition.
Lu par:Manon
Durée:9h. 16min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:37222
Résumé: ls ont bousculé la création et les tendances pour devenir des poètes aux doigts de fée : voici l'histoire étourdissante de douze couturiers qui ont su développer un univers portant au rêve, et qui, souvent malgré eux, se sont retrouvés au croisement d'énormes enjeux artisanaux, industriels et commerciaux. Combatifs, passionnés, parfois excessifs, ils ont eu l'étoffe des héros. A coups d'audace et d'inspiration, ils ont révolutionné la mode de leur époque et ses usages et l'ont façonnée à force d'exubérance, de travail, d'intelligence et de renoncement. Ils ont pour nom Charles Frederick Worth, Paul Poiret, Jean Patou, Cristobal Balenciaga, Christian Dior, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin, Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Christian Lacroix, John Galliano. Mais ni les malheurs, ni la jalousie, ni les erreurs ne les ont épargnés. A travers leur destin, ce livre raconte les vrais sommets de l'élégance et les fausses guerres de tous les luxes. Cent cinquante années sur la fascinante planète mode !
Durée:8h. 30min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69624
Résumé: L'histoire vraie d'un homme et d'une femme qui ont trouvé l'amour au coeur de l'enfer. Sous un ciel de plomb, des prisonniers défilent à l'entrée du camp d'Auschwitz. Bientôt, ils ne seront plus que des numéros tatoués sur le bras. C'est Lale, un déporté, qui est chargé de cette sinistre tâche. Il travaille le regard rivé au sol pour éviter de voir la douleur dans les yeux de ceux qu'il marque à jamais. Un jour, pourtant, il lève les yeux sur Gita, et la jeune femme devient sa lumière dans ce monde d'une noirceur infinie. Ils savent d'emblée qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Dans cette prison où l'on se bat pour un morceau de pain et pour sauver sa vie, il n'y a pas de place pour l'amour. Ils doivent se contenter de minuscules moments de joie, qui leur font oublier le cauchemar du quotidien. Mais Lale fait une promesse à Gita : un jour, ils seront libres et heureux de vivre ensemble.
Durée:14h. 58min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73579
Résumé: À Auschwitz, chaque jour est un combat pour survivre. Alma a le matricule 50381, un nombre tatoué à l’encre bleue sur sa peau. Comme des milliers d’autres, elle est enfermée et séparée de ceux qu’elle aime. Cette réalité ne pourrait pas être plus lointaine de la vie d’avant pour Alma. Star de l’Orchestre Philarmonique de Vienne, ses performances de violoniste ont envoûté les amateurs de musique classique. Dans son malheur, sa chance va être d’être reconnue par l’une des chefs nazis du camp, qui va lui imposer de monter et diriger un orchestre de femmes pour le bon plaisir des SS. Au début, Alma refuse, mais elle réalise rapidement le pouvoir offert par sa position : elle peut sauver des jeunes filles d’une mort certaine. C’est ainsi qu’Alma va rencontrer Miklos, un pianiste talentueux. Au milieu du désespoir, ils vont connaître la joie des répétitions, des notes, et des concerts qu’ils donnent côte à côte – tout en priant que le cauchemar cesse un jour.
Durée:10h. 51min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71204
Résumé: « L'extraordinaire courage de Cilka face au mal et sa détermination à survivre envers et contre tout vous hanteront longtemps après avoir fini ce livre déchirant. » The Express Cilka Klein n'a que 16 ans lorsqu'elle est déportée. Très vite remarquée pour sa beauté par le commandant du camp de Birkenau et mise à l'écart des autres prisonnières. À la Libération, elle est condamnée pour faits de collaboration et envoyée dans un camp de Sibérie ; c'est alors un deuxième enfer qui commence pour elle. Au goulag, où elle doit purger une sentence de quinze ans, elle se lie d'amitié avec une médecin, et apprend à s'occuper des malades dans des conditions inimaginables. C'est ainsi qu'elle rencontre Alexandr, et qu'elle se rend compte que l'amour peut naître même dans les moments les plus dramatiques.
Durée:6h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74460
Résumé: 1953. Sous le pseudonyme de Ka-Tzetnik 135633, Yehiel Dinur, survivant d'Auschwitz, publie House of Dolls qui le rendra mondialement célèbre. Présenté comme le récit de sa soeur Daniella forcée à se prostituer dans un camp de concentration nazie, le livre transcende toute idée de vérité historique pour basculer dans des fictions fantasmatiques nées de sa terrible expérience des camps. Rome 1968, le réalisateur Luchino Visconti voit une apparition démoniaque surgir dans la pénombre de son appartement. La créature lui inspire Les Damnés et l'entraîne jusqu'à son pandémonium. Los Angeles 1968, le producteur de séries B Bob Cresse prépare le tournage d'un film qui va "révolutionner l'histoire du cinéma" , selon lui. Premier long métrage à mettre en scène les sections de la joie nazis, Love Camp 7 fera du pionnier un paria. Khartoum 1974, la cinéaste Leni Riefenstahl, qui édifia les canons esthétiques du nazisme à travers ses films de propagande, se lance dans une expédition photographique au sud Soudan, cherchant à capturer "la beauté éternelle" du peuple Nouba et à faire oublier son passé. D'Israël à Hollywood, de l'Italie à l'Afrique noire s'élaborent ainsi les conditions d'une vague cinématographique sans limites et sans morale : la Nazisploitation. De la série B Love Camp 7 au film d'auteur grand spectacle Les Damnés, du "nazi trash" au "nazi chic" , deux veines a priori opposées exploitent à l'identique une même fascination pour la mort, le mal et la décadence avec le kitch comme seul horizon esthétique. Au vertige créé par la superposition des récits s'ajoute celui du questionnement de cette exaltation de la pornographie et de l'ultraviolence sous le feu du nazisme. De ces destins entrecroisés, Clovis Goux tire un roman qui sous-tend, avec force et virtuosité, limites de la fiction et dérives de l'art.
Durée:4h. 59min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66947
Résumé: Avril 1945. Daniel, jeune rabbin venu d’Amérique, s’est engagé auprès des troupes alliées pour libérer l’Europe. En Allemagne, il est l’un des premiers à entrer dans les camps d’Ohrdruf et de Buchenwald et à y découvrir l’horreur absolue. Sa descente aux enfers aurait été sans retour s’il n’avait croisé le regard de cet enfant de quatre ou cinq ans, qui attend, dans un silence obstiné, celui qui l’aidera à retrouver ses parents. Quand un homme de foi, confronté au vertige du silence de Dieu, est ramené parmi les vivants par un petit être aux yeux trop grands.
Lu par:Gérald Bloch
Durée:2h. 13min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68592
Résumé: "Cette histoire me hante depuis l'enfance..." S'interrogeant sur la manière dont son grand-père paternel, Léonce Schwartz, a échappé à la déportation, Anne Sinclair découvre un chapitre méconnu de la persécution sous l'Occupation : la "rafle des notables". En décembre 1941, les Allemands arrêtent 743 Juifs français, chefs d'entreprise, avocats, écrivains, magistrats. Pour parvenir au quota de mille détenus exigé par Berlin, ils adjoignent à cette population privilégiée 300 Juifs étrangers déjà prisonniers à Drancy. Tous sont enfermés au camp de Compiègne, sous administration allemande : un vrai camp de concentration nazi d'où partira, en mars 1942, le premier convoi de déportés de France vers Auschwitz (avant la Rafle du Vél' d'Hiv de juillet 1942). En reconstituant la coexistence dans ce camp de bourgeois assimilés depuis des générations et de Juifs étrangers familiers des persécutions, ce récit très personnel raconte avec émotion une descente aux enfers. "Essayer de redonner un peu de chair aux disparus est devenu pour moi une obsession", écrit l'auteur, dont le fardeau intime sert de fil rouge à une oeuvre de mémoire collective. De sorte que l'enquête familiale sur le destin énigmatique de Léonce se fait peu à peu enquête historique sur la tragédie de Compiègne, puis hommage à ceux qui n'en sont pas revenus.