Contenu

La clé des champs: chroniques jurassiennes

Résumé
Au fil du temps des saisons et des jours Rochat nous embobine de mots qui sentent l'herbe fraîche ou les foins, mots qui ont la saveur d'un fendant frais. Ces textes d'un ton chantant évoquent le vent, la neige, les bêtes et les gens, ceux d'en-haut comme d'en-bas et des femmes et du désir né de leur invocation mythique ou fantasmée. " Le paysage je me disais en me couvrant pour la nuit, le paysage est comme un bon lit dans lequel on se couche sur un matelas de calcaire et des draps en herbe des pâturages, nous qui avons eu la chance de parcourir le paysage des millions de fois en tracteur maintenant que les chevaux ne font plus que nous regarder. "
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 1h. 49min.
Édition: Paris, La chambre d'échos, 2018
Numéro du livre: 65166
ISBN: 9782913904675
Collection(s): Feuillages

Documents similaires

Lu par:
Durée:52min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17997
Résumé: Un petit train rouge qui sillonne la région, saison après saison, pour faire voyager des générations à travers la campagne. Un trait d'union entre les Franches-Montagnes, le Jura bernois et La Chaux-de-Fonds avec, tout au long du chemin, des personnages qui le font vivre. Voilà le scénario du film «Les quatre saisons du petit train rouge», réalisé par Claude Schauli. Pour donner un sens à ce documentaire de deux fois une heure, le réalisateur a trouvé un fil rouge charismatique en la personne d'Olivier Luder, cheminot de Saignelégier.Intarissable sur l'histoire de la région, sourire et moustache en arbalète, Olivier Luder conduit les CJ depuis 30 ans. Il a accepté de prêter son regard à Claude Schauli pour raconter la vie d'une terre préservée, où «les gens forment une seule famille tout au long de la ligne». La rencontre, les gens d'ici, c'est justement cet aspect qu'a voulu montrer le réalisateur. «Dans l'émission de «Passe-moi les jumelles» diffusée en 2008, le spectateur pouvait surtout s'imprégner des paysages de la région. Mais dans ce film, on raconte les histoires des gens, sans être caricatural. On n'a pas fait de mise en scène lors du tournage. Tout est vrai.» Entre automne et hiver, le premier épisode nous emmène aux champignons avec Alexis Jeanbourquin («Quin-quin»), il s'arrête au village de tipis du Creux-des-Biches, avant d'être attaqué par des cow-boys. Avec l'arrivée de la neige, des séquences en raquettes ou avec des chiens de traîneau offrent des clichés suspendus dans le temps. Une visite chez le sculpteur de la gare de l'Est, à La Chaux-de-Fonds, ou auprès des «baitchaiteurs», dans les Franches-Montagnes, entraîne le public dans des mondes parallèles.
Lu par:
Durée:53min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17998
Résumé: Un petit train rouge qui sillonne la région, saison après saison, pour faire voyager des générations à travers la campagne. Un trait d'union entre les Franches-Montagnes, le Jura bernois et La Chaux-de-Fonds avec, tout au long du chemin, des personnages qui le font vivre. Voilà le scénario du film «Les quatre saisons du petit train rouge», réalisé par Claude Schauli. Pour donner un sens à ce documentaire de deux fois une heure, le réalisateur a trouvé un fil rouge charismatique en la personne d'Olivier Luder, cheminot de Saignelégier.Intarissable sur l'histoire de la région, sourire et moustache en arbalète, Olivier Luder conduit les CJ depuis 30 ans. Il a accepté de prêter son regard à Claude Schauli pour raconter la vie d'une terre préservée, où «les gens forment une seule famille tout au long de la ligne». La rencontre, les gens d'ici, c'est justement cet aspect qu'a voulu montrer le réalisateur. «Dans l'émission de «Passe-moi les jumelles» diffusée en 2008, le spectateur pouvait surtout s'imprégner des paysages de la région. Mais dans ce film, on raconte les histoires des gens, sans être caricatural. On n'a pas fait de mise en scène lors du tournage. Tout est vrai.» Entre automne et hiver, le premier épisode nous emmène aux champignons avec Alexis Jeanbourquin («Quin-quin»), il s'arrête au village de tipis du Creux-des-Biches, avant d'être attaqué par des cow-boys. Avec l'arrivée de la neige, des séquences en raquettes ou avec des chiens de traîneau offrent des clichés suspendus dans le temps. Une visite chez le sculpteur de la gare de l'Est, à La Chaux-de-Fonds, ou auprès des «baitchaiteurs», dans les Franches-Montagnes, entraîne le public dans des mondes parallèles.
Durée:5h. 19min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:38567
Résumé: "Le langage des Jurassiens est un domaine peu exploré. [...]. Sans attendre une monographie exhaustive, l'auteur a examiné dans ses billets une soixantaine de mots utilisés dans le Jura, mais aussi, bien souvent, dans une partie de la Suisse romande et/ou en Franche-Comté." [Source: Le parler jurassien & l'amour des mots, 1992]
Lu par:
Durée:51min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:48041
Résumé: Le cuisinier parachutiste Benjamin Luzuy atterrit cette semaine dans le canton du Jura, à Porrentruy, la cité des princes évêques. Il va devoir revisiter un plat tout simple, la truite meunière. Parmi les invités avec lui autour de la table, le rockeur Kiki Crétin, auteur-compositeur, la star locale avec son groupe Silver Dust et l’incroyable Vincent Hammel, collectionneur fou amoureux de Porrentruy.
Durée:2h. 5min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:69867
Résumé: Dans les années 1970, la Suisse aussi est confrontée à un mouvement autonomiste et séparatiste. Manifestations, occupations d'ambassades, attentats, Front de Libération Jurassien, la situation dégénère entre les francophones du Nord et les alémaniques du Sud. Craignant une guerre civile, le gouvernement fédéral cherche une issue honorable, un compromis helvétique. Mais entre septembre 1977 et mars 1978, trois cadavres et un enlèvement viennent troubler la sérénité du pays et mettent en danger la solution négociée de l'affaire jurassienne. Pour tâcher de comprendre ces faits véridiques, Daniel de Roulet a imaginé un enquêteur en la personne d'un journaliste mythique du XXe siècle, Niklaus Meienberg.
Durée:9h. 36min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:65194
Résumé: C'est au tour du canton du Jura d'être à l'honneur et de nous invite à pénétrerau plus profond de son imaginaire. Cet ouvrage présente l'originalité de réunir le passé et le présent de la tradition orale du Jura.
Durée:8h. 9min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65617
Résumé: En passe de réussir la mise au point d’une technologie révolutionnaire, Nancy, ingénieure employée par un grand groupe horloger, se retrouve accusée d’espionnage industriel. Soutenue par Giselle, dynamique cheffe d’une entreprise de montres de luxe, elle enquête sur les véritables auteurs de la fuite. Mais bientôt les deux femmes se sentent menacées… Une aventure palpitante qui emmène le lecteur dans les lieux les plus mystérieux de l’industrie et dans les méandres de l’histoire horlogère. Le roman peut être qualifié de thriller ésotérique. Le Secret y tient le rôle principal. Le secret industriel et ses coups bas, mais aussi les silences plus sombres et dangereux d’individus marqués par la folie. L’intrigue permet virtuellement d’entrer dans les usines et dans les centres de recherche : bureaux techniques, ateliers de décolletage, salles blanches. Le lecteur est conduit dans les laboratoires les plus sophistiqués, l’horlogerie étant à la pointe de la technologie. Il s’introduit également dans le secteur du luxe, de la manufacture de boîtes en or au ciseleur indépendant. Il assiste au « coup de main » de l’horloger qualifié, héritage d’une tradition séculaire. Une véritable excursion dans le monde du « Swissmade ». Le roman fait la part belle au Jura sauvage, berceau de horlogerie, fille de la patience et de l’hiver. Les protagonistes traversent cependant l’entier de la bien nommée Watch Valley, de Genève l’internationale à Bâle, cité industrielle, siège de Baselworld, la Foire mondiale de l’Horlogerie
Durée:8h. 42min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67128
Résumé: Biographie de l'abbé Paul Beuret, le célèbre curé des Breuleux, 1851-1938 dont le portrait fait croire au visage d'un bandit calabrais! Le curé Beuret fait partie des grandes figures du patrimoire jurassien.
Durée:1h. 48min.
Genre littéraire:Roman terroir
Numéro du livre:33386
Résumé: Jean-Pierre Rochat écrit comme il respire, à pleins poumons, en haut de sa montagne à la belle herbe grasse, dans la partie francophone du canton de Berne. Au petit matin brumeux, alors que persiste la mémoire des rêves, il note ses incursions dans l'étrange, puis sort soigner ses bêtes. Les messages qu'il nous adresse sentent la chèvre, le cheval ou le sapin. Ce sont "les mini-romans de sa vie". De courts récits, tour à tour narquois, lucides ou graves, par lesquels il nous insuffle sa folie, son appétit d'amour et sa poignante reconnaissance de la mort. Les fêlures insoupçonnées d'un éleveur de chevaux nous "montent au cerveau en finesse".
Durée:2h. 52min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:75040
Résumé: À l’issue d’« un topo de 50 ans d’histoire agricole », cet ex-paysan qui écrit tout le temps maintenant qu’il l’a, le temps, adresse à son lecteur le journal de bord de son avancée tâtonnante dans sa nouvelle vie. « …et je devins de plus en plus urbain, les différences ­s’estompant et le paysan se serrant dans la peau d’un citadin vieillissant. » Tandis que des fragments d’un passé vivace s’imposent et virevoltent au long de ses journées présentes, la vie lui réserve encore une surprise de taille.
Durée:2h. 25min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:69096
Résumé: Un titre évoquant la vie à la campagne, rien d’étonnant de la part de Jean-Pierre Rochat, écrivain-paysan dont la réputation a largement dépassé les limites de son Jura bernois. Le Bouc, ou trente-trois historiettes qui témoignent une fois encore de l’amour immodéré de son auteur pour… les femmes et les chevaux. Certes, il y a aussi un bouc – et quel bouc ! À lui seul, il mérite la lecture du recueil, pour son achat en Valais et, dans la nouvelle suivante, pour son arrivée dans le nouveau « harem ». Car si Rochat, de sa plus belle plume, rend hommage au sexe féminin, qu’il détaille en grand séducteur, le bouc n’est pas en reste… Au fil des années et des livres, l’auteur a peaufiné son style d’écriture parlée. Il atteint ici une sorte de perfection qui n’appartient qu’à lui (quant à son rapport aux dames, il lui vaudrait, parmi les féministes, l’étiquette de vieux macho…) Une lecture pleine de bonne humeur ! [Source : Payot]
Lu par:Marie Meylan
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70105
Résumé: Jean-Pierre Rochat continue de nous émouvoir par la force de son écriture charnelle et singulière: l’écrivain-paysan a perdu sa ferme ainsi que les animaux, son cœur passionné crie famine. Un nouveau roman flamboyant, teinté de mélancolie et éclatant de sensualité