Contenu

De la mort sans exagérer: poèmes 1957-2009

Résumé
Quand le prix Nobel fut décerné en 1996, le nom de Wislawa Szymborska n'était pas, c'est le moins que l'on puisse dire, très familier aux lecteurs de poésie, excepté dans sa Pologne natale. Cette reconnaissance soudaine était à la fois surprenante et justifiée. Surprenante car Szymborska s'était toujours tenue résolument à l'écart de toute scène publique ou médiatique, mais justifiée tant son oeuvre apparaissait singulière, sans équivalent, réussissant le rare prodige d'user d'une écriture sans obscurités ni affèteries formelles alors qu'elle convoquait et développait les thèmes les plus vertigineusement philosophiques et métaphysiques. Autre remarquable caractéristique : aucune pesanteur, une ironie souvent désinvolte, un sens du tragique traduit en quasi plaisanterie, ce que révèle excellemment le titre de cette anthologie : De la mort sans exagérer. Il y a chez Wislawa Szymborska une sorte de désenchantement heureux ou de bonheur sans illusion qui, loin de bannir les grands questionnements, ne cesse de les jeter au vif de la vie quotidienne. En cela, elle s'impose comme la grande perturbatrice des réflexes de pensées, des normes et des habitudes. Avec un art constant du clin d'oeil qui, d'un même mouvement, rassure et trouble profondément : Il n'est point de vie qui, même un court instant, ne soit immortelle.
Genre littéraire: Poésie
Durée: 4h. 19min.
Édition: Paris, Gallimard, 2018
Numéro du livre: 66042
ISBN: 9782072706509
CDU: 841

Documents similaires

Durée:6h. 59min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:68876
Résumé: Lauréate du prix Nobel de littérature 2018, Olga Tokarczuk nous offre un recueil de nouvelles qui vient confirmer l’étendue de son talent : qu’elle se penche sur les époques passées ou qu’elle s’amuse à imaginer celles du futur, elle a toujours le souci d’éclairer le temps présent et ne se défile devant aucune des questions qui se posent aujourd’hui à nous. L’esprit d’enfance, le désir d’immortalité, le délire religieux, mais aussi le transhumanisme, le rapport à la nature, la fragilité de la civilisation : sans surenchère dans la dystopie, sans jamais de complaisance dans la noirceur, Olga Tokarczuk nous fait mesurer les espaces infinis de ce qui échappe à notre connaissance. Mais pour cet écrivain qui excelle à découvrir des connexions et des correspondances, le salut réside à n’en pas douter dans les puissances de l’imaginaire et dans l’acceptation par chacun de sa propre étrangeté. [Prix Nobel 2019]
Durée:38h. 34min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:38932
Résumé: Au milieu du XVIIIe siècle, dans le royaume de Pologne et bientôt à travers toute l’Europe des Lumières, le singulier destin de Jakób Frank : mystique, habile politique, débauché, chef religieux ou charlatan, il fut pour les uns le Messie de la tradition juive, pour les autres un hérétique, ou pire, un traître. Pour conserver à son héros toute son ambiguïté, sa complexité et la polysémie de son apparition, la romancière a choisi de ne le montrer qu’à travers les yeux et les propos d’une foule de personnages de tout milieu et de toute condition. Cette épopée universelle sur l’appartenance, l’émancipation, la culture et le désir, est une réussite absolue : elle illustre la lutte contre l’oppression, en particulier des femmes et des étrangers, mais aussi contre la pensée figée, qu’elle soit religieuse ou philosophique. [Prix de la Fondation Michalski 2018.]
Durée:14h. 31min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:38209
Résumé: En une myriade de textes courts, Les Pérégrins, sans doute le meilleur livre d’Olga Tokarczuk, compose un panorama coloré du nomadisme moderne. Routards, mères de famille en rupture de ban, conducteur de ferry qui met enfin le cap sur le grand large : qu’ils soient fuyards ou conquérants, les personnages sont aux prises avec leur liberté, mais aussi avec le temps. Et ce sont les traces de notre lutte avec le temps que relève l’auteur aux quatre coins du monde : depuis les figures de cire des musées d’anatomie jusqu’aux méandres de l’Internet, en passant par les cartes et plans. Man Booker International Prize 2018
Durée:1h. 41min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:34021
Résumé: Septante-huit courts poèmes de Victor Hugo pour tous
Lu par:Jean Frey
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:16248
Résumé: L'auteur dédie ce recueil à tous les artisans de lumière qui ont la volonté et l'humilité de contribuer à un monde meilleur en se transformant eux-mêmes. Au-delà des mots et des accents de raison, l'intelligence poétique rejoint celle du coeur.
Durée:1h. 57min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:15393
Résumé: En 1906, Marguerite Burnat Provins, peintre, écrivain, épouse d'un architecte vaudois, rencontre à Savièse (Valais) un jeune ingénieur, Paul de Kalbermatten. C'est le grand amour. Elle écrit alors Le Livre pour toi, cantique à l'amant donateur de plaisir, qui paraît à Paris en 1907 et connaît plusieurs rééditions. À l'époque, ces cent petits poèmes en prose font scandale : il n'était pas courant q'une femme (mariée !) chante ainsi le corps de son amant et le plaisir amoureux. Aujourd'hui, Le Livre pour toi ne fait plus scandale. Mais il reste l'oeuvre la plus achevée de Marguerite Burnat-Provins et un des plus beaux chants d'amour de la littérature française.
Durée:3h. 4min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:15136
Résumé:
Durée:1h. 2min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:14985
Résumé: Le regard de Dominique Theurillat déniche l'oeuvre peinte ou gravée par le temps sur toutes sortes de matériaux et d'objets vieillis ou abandonnés.Le langage de Pierre Theurillat traque la musique des mots et danse au rythme de la versification. Dans la rencontre, voulue ou fortuite, des poèmes et des photographies, soudain la magie opère et c'est une nouvelle oeuvre qui naît, où s'entremêlent le regard et le verbe :ce n'est plus une photographie ce n'est plus un poème c'est une « parole d'image ».
Durée:1h. 15min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:15442
Résumé:
Lu par:Jean Frey
Durée:4h. 47min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:17233
Résumé: Le Parti pris des choses est un recueil de poèmes en prose écrit par Francis Ponge et paru en 1942. Dans Le Parti pris des choses, Ponge décrit des "choses", des éléments du quotidien, délibérément choisis pour leur apparente banalité. L'objectif de ce receuil est de rendre compte des objets de la maniere la plus precise possible en exprimant les qualités physiques et languistiques du mot. Plus simplement il veut rendre compte de la beauté des objets du quotidien. A l'aide d'une multiplicité d'images (métaphores, comparaisons), le poète tente de restituer aux objets leur entière originalité. En effet, certaines "choses" ne sont plus perçues qu'à travers le filtre des lieux communs : par exemple la fleur, qui se limite bien souvent, en poésie, à une évocation mièvre. (wikipedia.org)
Durée:4h. 22min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:8242
Résumé: Ce recueil regroupe des poèmes écrits par deux pseudonymes de Fernando Pessoa, Alberto Caeiro et Alvaro de Campos. Le premier écrit une poésie simple, naturelle et dont la spontanéité cache la profondeur. Le second écrit une poésie intellectuelle et baroque qui demeure solaire malgré l'engloutissement et l'absence.
Lu par:Yette Perrin
Durée:3h. 22min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:4383
Résumé: