Contenu

Fabriquer une femme

Résumé
Deux amies adolescentes entrent dans l'âge adulte dans les années 1980 dans le Pays basque, à Bordeaux, puis à Paris. Si Rose suit des études de psychologie et reste fidèle à son premier amour, Solange multiplie les aventures, tombe enceinte à 15 ans et tente de faire décoller sa carrière d'actrice. Deux histoires opposées qui interrogent sur la construction des femmes dans un monde masculin.
Durée: 7h. 25min.
Édition: Paris, POL, 2024
Numéro du livre: 76005
ISBN: 9782818059913

Documents similaires

Durée:6h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19781
Résumé: Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. Il se trouve que l'homme est noir. « C'est quoi, un Noir ? Et d'abord, c'est de quelle couleur ? » La question que pose Jean Genet dans Les Nègres, cette femme va y être confrontée comme par surprise. Et c'est quoi, l'Afrique ? Elle essaie de se renseigner. Elle lit, elle pose des questions. C'est la Solange du précédent roman de Marie Darrieussecq, Clèves, elle a fait du chemin depuis son village natal, dans sa « tribu » à elle, où tout le monde était blanc. L'homme qu'elle aime est habité par une grande idée : il veut tourner un film adapté d'Au cœur des ténèbres de Conrad, sur place, au Congo. Solange va le suivre dans cette aventure, jusqu'au bout du monde : à la frontière du Cameroun et de la Guinée Équatoriale, au bord du fleuve Ntem...
Durée:3h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:12427
Résumé: Le mari qui descend chercher du pain et ne revient jamais, c'est une chose qui arrive, aussi incroyable que cela paraisse ! Les faits divers l'attestent. La narratrice abandonnée peuple sa solitude de fantômes. Mais il ne s'agit pas de simples figures de style ou de symboles déprimants de sa nouvelle solitude. Marie Darrieussecq ne s'intéresse pas à l'analyse psychologique de la solitude. C'est bien d'une métamorphose dont il est question ici, une observation attentive des processus biologiques, cellulaires même, que provoque l'abandon et son cortège de hantises.
Durée:6h. 13min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15274
Résumé: Voici dix ans que son fils est mort, il avait quatre ans et demi. Pour la première fois depuis ce jour, quelques moments passent sans qu'elle pense à lui. Alors, pour empêcher l'oubli, ou pour l'accomplir, aussi bien, elle essaie d'écrire l'histoire de Tom, l'histoire de la mort de Tom, elle essaie de s'y retrouver. Tom qui est devenu mort, Tom à qui on ne pense plus qu'en sachant qu'il est mort. Elle raconte les premières heures, les premiers jours, et les heures et les jours d'avant pareillement, comme s'il fallait tout se remémorer, elle fouille sans relâche, elle veut décrire le plus précisément et le plus profondément possible, pas tant les circonstances de la mort de Tom que ce qui a précédé, que ce qui s'en est suivi, la souffrance, le passage par la folie, et le fantôme de son enfant. Le plus concrètement aussi parce que, c'est sûr, la vérité gît dans les détails.
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33326
Résumé: Paula Modersohn-Becker, née le 8 février 1876 à Dresde et morte le 21 novembre 1907 (à 31 ans) à Worpswede, est une artiste peintre allemande, et l'une des représentantes les plus précoces du mouvement expressionniste dans son pays. Originaire de Dresde, Son style, particulièrement original, est le fruit d'influences multiples, aux confins de la tradition et de la modernité. Bien sûr, cette biographie (nouveau territoire pour l'auteur de Il faut beaucoup aimer les hommes) reprend tous les éléments qui marquent la courte vie de Paula. Mais elle les éclaire d'un jour à la fois féminin et littéraire. Elle montre, avec vivacité et empathie, la lutte de cette femme parmi les hommes et les artistes de son temps, ses amitiés (notamment avec Rainer Maria Rilke), son désir d'expression et d'indépendance sur lesquels elle insiste particulièrement
Lu par:Manon
Durée:2h. 50min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35277
Résumé: Une ancienne psychothérapeute vit cachée dans la forêt, avec d'autres, loin d'un monde menaçant qui les traque. Dans leur fuite, ils ont emmené leurs clones. ©Electre 2017
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:72221
Résumé: Insomniaque depuis longtemps, M. Darrieussecq raconte l'aboutissement de vingt ans de voyages et de panique dans ses nuits sans sommeil ainsi que de recours désespérés et curieux à toutes sortes de remèdes, des médicaments à la méditation, en passant par les expédients les plus divers. Elle suit également les traces de l'insomnie dans la littérature, de Dostoïevski à Murakami.
Durée:6h. 5min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18396
Résumé: Clèves raconte l'éveil à la vie amoureuse et sexuelle d'une petite fille, en province, il y a une trentaine d'années environ... Les trois parties du livre respectivement intitulées « Les avoir » (les règles), « Le faire » (l'amour), « Le refaire » (l'amour, encore, bien sûr : une seule fois ne suffit jamais, surtout en l'occurrence), donnent bien la temporalité et la dramaturgie de ce huitième roman de Marie Darrieussecq.
Durée:5h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67052
Résumé: Rien ne destinait Rose, parisienne qui prépare son déménagement pour le pays Basque, à rencontrer Younès qui a fui le Niger pour tenter de gagner l’Angleterre. Tout part d’une croisière un peu absurde en Méditerranée. Rose et ses deux enfants, Emma et Gabriel, profitent du voyage qu’on leur a offert. Une nuit, entre l’Italie et la Libye, le bateau d’agrément croise la route d’une embarcation de fortune qui appelle à l’aide. Une centaine de migrants qui manquent de se noyer et que le bateau de croisière recueille en attendant les garde-côtes italiens. Cette nuit-là, poussée par la curiosité et l’émotion, Rose descend sur le pont inférieur où sont installés ces exilés. Un jeune homme retient son attention, Younès. Il lui réclame un téléphone et Rose se surprend à obtempérer. Elle lui offre celui de son fils Gabriel. Les gardecôtes italiens emportent les migrants sur le continent. Gabriel, désespéré, cherche alors son téléphone partout, et verra en tentant de le géolocaliser qu’il s’éloigne du bateau. Younès l’a emporté avec lui, dans son périple au-delà des frontières. Rose et les enfants rentrent à Paris. Le fil désormais invisible des téléphones réunit Rose, Younès, ses enfants, son mari, avec les coupures qui vont avec, et quelques fantômes qui chuchotent sur la ligne… Rose, psychologue et thérapeute, a aussi des pouvoirs mystérieux. Ce n’est qu’une fois installée dans la ville de Clèves, au pays basque, qu’elle aura le courage ou la folie d’aller chercher Younès, jusqu’à Calais où il l’attend, très affaibli. Toute la petite famille apprend alors à vivre avec lui. Younès finira par réaliser son rêve : rejoindre l’Angleterre. Mais qui parviendra à faire de sa vie chaotique une aventure voulue et accomplie ?
Durée:5h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75067
Résumé: Après Les rêves d'Anna, voici la traduction en français par Véronique Volpato de Cara Clarissa, une histoire féminine. Giulia est venue en quête de paix, ou peut-être pour se retrouver, dans un chalet isolé des Alpes suisses. Ce n'est pas elle qui se retrouvera, mais son passé qui frappera à la porte, qui ouvrira une lueur dans sa mémoire et qui l'obligera à résumer une vie dont elle ne sera peut-être pas satisfaite. L'angoisse d'une feuille blanche et d'une lettre qu'elle ne peut pas continuer, devient le moyen d'atteindre une relation plus intime avec elle-même et de creuser, chercher et mettre en lumière des éléments d'un passé resté irrésolu. Une écriture claire, impitoyablement précise, qui exalte le détail et fouille dans la vie de la protagoniste, nous tient en haleine jusqu'à l'épreuve de force finale. Dans une alternance continue entre le présent et le passé, Giulia recompose une histoire personnelle, en proposant un drame féminin entre devoir et plaisir, facilité et satisfaction, nous conduisant à une solution inhabituelle.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68588
Résumé: Marie prend soin de son époux et quand ses amies admirent son bonheur, elle sourit. Pendant des vacances au bord de la mer, elle refuse une idylle avec un étudiant, mais revient transformée à Paris. Marie se fait mobile, curieuse, audacieuse. Et se décide à rappeler le jeune homme rencontré à la mer. Dans une langue épurée et précise, l’histoire d’une femme des années 1930 à la reconquête d’elle-même.
Durée:16h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:66036
Résumé: Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.
Durée:2h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71767
Résumé: " Rarement lecteur aura reçu un tel don, connu un tel instant de grâce. " Camille Laurens, Le Monde Que restera-t-il de nous lorsque nous serons partis ? Que transmet-on à ceux qui restent ? En sept tableaux romanesques, J. M. Coetzee nous offre un somptueux portrait de femme au soir de sa vie, s'interrogeant jusqu'au bout, sans relâche, sur le sens de sa propre existence. Dans une langue d'une épure admirable, il touche au coeur de nos interrogations les plus complexes et universelles et les affronte sans jamais se départir de sa suprême élégance, de sa dignité et de son humilité.