Contenu

La mort digne

Résumé
Albert Biollaz, officier instructeur de carrière de l'armée suisse, vit une retraite aisée et heureuse en compagnie de son épouse et de son fils, Vincent, étudiant en lettres. Atteint d'une maladie incurable, il prend contact avec une association nommée S.O.S. (Sterben Ohne Schmerzen). Il désire organiser son départ de ce monde, comme il a mené toute sa vie. Peu à peu, Albert Biollaz s'égare, perd ses certitudes et se retrouve seul face à la " Grande Faucheuse ". Pour son premier roman, totalement fictif, Frédéric Lamoth dresse un portrait très ironique de la société helvétique, entre armée, service à la Patrie et vie simple. Sans jamais être méprisant, l'auteur nous touche par la justesse de son regard sur une certaine Suisse, aujourd'hui en grande mutation. Le roman marque aussi en profondeur par son sujet délicat et douloureux : organiser sa propre mort et y faire face.
Durée: 6h. 5min.
Édition: Orbe, B. Campiche, 2022
Numéro du livre: 75681
ISBN: 9782882414878

Documents similaires

Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:13718
Résumé: A la naissance, le bébé ne fait qu'un avec sa mère. C'est le temps de la fusion, indispensable, où il puise assurance et force. Cependant, il faut grandir et, pour cela, prendre de la distance, afin de gagner de nouveaux territoires d'autonomie et de liberté. Tout le développement psychomoteur de l'enfant, toute vie humaine apparaissent comme une suite d'attachements et de détachements, de conquêtes et de séparations. Mais peut-on se séparer sans peine ? Pourquoi la séparation fait-elle naître en nous un sentiment d'abandon ? Qu'est-ce que le travail de deuil, et est-il jamais terminé ? A quoi servent les souvenirs ? Sommes-nous vraiment nostalgiques de la fusion première avec notre mère ? Le Pr Marcel Rufo répond ici avec la chaleur et l'humanité qu'on lui connaît, et une grande empathie pour nos fragilités, nous tendant ainsi un miroir où chacun retrouvera ses interrogations, ses doutes, ses appréhensions face à la séparation. Avec, en filigrane, ce constat : on ne peut pas vivre sans lien mais, dès lors qu'il devient trop exclusif, ce lien menace de nous étouffer. Il faut donc pouvoir le desserrer, se détacher, afin de trouver la juste proximité entre les autres et soi.
Lu par:
Durée:1h. 38min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17991
Résumé: Ce documentaire suisse suit le parcours de 7 adolescents d'Yverdon-les-Bains de 12 ans à 18 ans durant 7 ans
Lu par:
Durée:1h. 46min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17990
Résumé: Ce documentaire suisse suit le parcours de 7 adolescents d'Yverdon-les-Bains de 12 ans à 18 ans durant 7 ans
Lu par:
Durée:1h. 44min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17992
Résumé: Ce documentaire suisse suit le parcours de 7 adolescents d'Yverdon-les-Bains de 12 ans à 18 ans durant 7 ans
Lu par:
Durée:1h. 38min.
Genre littéraire:Audiodescription : films et séries
Numéro du livre:17989
Résumé: Ce documentaire suisse suit le parcours de 7 adolescents d'Yverdon-les-Bains de 12 ans à 18 ans durant 7 ans
Durée:4h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:38573
Résumé: "Mes chers parents, J'imagine à quel point cette lettre écrite à la main va vous surprendre. Oui, elle vient de moi, votre fils maudit, celui dont vous n'avez plus reçu de nouvelles depuis sept ans. Mais rassurez-vous, je ne viens pas avec des cadeaux plein les bras, comme dit la chanson. J'espère au contraire que cette lettre empoisonnera votre journée." Dans ce roman épistolaire, surprenant et captivant, Gérard Salem nous fait découvrir, avec humour et tendresse, l'histoire d'une famille... étrangement familière.
Durée:3h.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:15310
Résumé: Futurs parents, sympathisants natalistes, obsédés de la tétine et du biberon, No Kid vise tout simplement à vous démoraliser, au sens de vous faire perdre la morale. Dans cet ouvrage jubilatoire et politiquement incorrect, Corinne Maier s'attaque à l'un des tabous les plus intouchables de notre société : l'enfant. Lassée par les discours conformistes et la littérature abondante louant les joies de la maternité ou la parentalité rayonnante, l'essayiste rebelle dégaine quarante bonnes raisons de ne pas succomber à la tentation de l'enfantement. Livre caustique et de salubrité publique, No Kid réjouira également ces millions de pères et mères qui craignent de reconnaître publiquement que " l'enfer, c'est les enfants ! ". Pour la première fois quelqu'un ose écrire ce que la plupart des parents pensent tout bas... quand leur progéniture est enfin couchée.
Durée:3h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75711
Résumé: Tout le monde sait où naissent les enfants, mais qu’en est-il des mères ? Mère depuis quelques heures, une femme observe son nouveau-né depuis son lit à la maternité. Comment porter sa fille, si fragile, sans la casser ? Comment vivre avec cette nouvelle charge ? Donner naissance n’est pas le point d’arrivée mais le début d’un apprentissage. Les journées s’organisent au rythme de l’enfant et des soins prodigués à ce petit être encore méconnu. Entre la fatigue, les nouvelles difficultés et l’amour inconditionnel qui la lie à sa fille, la mère peine à trouver son équilibre. Elle n’a pas un instant pour jouer du piano tandis que le quotidien du père, violoniste en tournée, n’a pas changé. La nature semble être sa seule compagne dans cette recherche de soi. Après sa venue au monde en tant que mère, elle renaît en tant que femme. Virginia Helbling refuse tous les lieux communs sur la maternité pour porter un roman vif, sincère, lumineux et singulier, sur la charge mentale.
Lu par:Madiana Roy
Durée:2h. 1min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:66917
Résumé: A 97 ans, la mère de l'auteur annonce qu'elle va mettre fin à ses jours. La date et l'heure sont fixées. Pendant les quinze jours qui précèdent cette mort programmée, l'auteur adresse une lettre quotidienne à son père, pasteur décédé six ans plus tôt. Né à Genève et de tradition calviniste, ce père admet volontiers qu'on peut perdre la foi, mais moins volontiers qu'on manque de réponse face au scandale de la mort. Dans l'abondante littérature pastorale depuis Gide, la figure du pasteur est celle d'un être tourmenté et peu sympathique. L'auteur rend hommage à son père pour avoir su exercer un ministère si différent. Ainsi, la culture calviniste qu'il lui a transmise apparaît pour le fils comme l'apprentissage en douceur d'un monde sans Dieu ni Maître.
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71938
Résumé: Vérone, 1978. Renato, sept ans, entretient avec son père une relation merveilleuse, que bouleverse l’enlèvement de l’homme d’affaires par un commando des Brigades rouges. Lorsqu’elles le relâchent après paiement d’une rançon, il n’est plus qu’une ombre. Laminé, honteux, il met fin à ses jours. Renato et sa mère s’exilent en Suisse. Le jeune garçon y développe le goût des hautes cimes et celui du théâtre, où il excelle. Mal entendant, il se sent à l’aise dans cet univers où les mots sont connus par avance et où son handicap peut être caché. Dix ans plus tard, pour sa dernière année de scolarité, il est inscrit dans un internat de Lausanne. Il y vit des moments difficiles, croise le professeur Paolo Mantegazza, un Italien, responsable des activités théâtrales, comme lui passionné de haute montagne. Une amitié elle aussi merveilleuse s’établit entre les deux, faite d’admiration réciproque et de grande estime. Renato voit en lui un père de substitution. Très vite, pourtant, on apprend que Paolo Mantegazza n’est nul autre que Paolo Rivolta, un ancien des Brigades rouges dont il était le principal théoricien. Onze ans plus tôt, c’était lui qui avait machiné l’enlèvement du père de Renato.
Durée:2h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68803
Résumé: Durant le confinement, mon épouse, notre garçon de trois ans et demi et moi nous nous sommes réfugiés dans un chalet. Là-haut, j’ai chassé le mammouth au salon ; j’ai couru sur les sentiers de montagne avec mon fils en criant que nous étions des lynx ; j’ai acheté dix millions de barils de pétrole au moment où il valait -37 dollars (j’ai donc gagné 370 millions de dollars). J’ai fait en sorte que la peur n’envahisse pas l’imaginaire de mon garçon. Peine perdue : le virus défie l’imagination. Il était là bien avant les hommes et sera encore là après… Le mammouth et le virus est mon journal de confinement. Autodérision, ironie et tendresse sont des armes de destruction massive contre la déprime. Alors, armons-nous !
Lu par:
Durée:2h. 9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72019
Résumé: Marie va mourir. Elle demande à son fils de la porter dans la montagne pour la déposer sous le Grand Rocher. Ce court périple est la dernière chance pour Marie de parler à son fils. Ce roman autour de l'ubasute, cette tradition ancestrale du Japon qui voulait que l'on abandonne en montagne une personne âgée et malade, brosse le portrait d'une femme lumineuse. C'est un véritable hymne à la vie, à sa beauté et à sa cruauté.