Contenu

Etat de piège

Résumé
Jérusalem 2004. Christine, une journaliste allemande en reportage au Proche-Orient, vient de retrouver la trace de deux amis d’enfance depuis longtemps perdus de vue : l’Israélien Amos et le Palestinien Abdallah. Elle leur a donné rendez-vous dans un café de Jérusalem pour partager des souvenirs et les interviewer sur le conflit israélo-palestinien. Avant qu’elle ne les rejoigne, ils meurent tous deux dans l’explosion du café, suite à un attentat-suicide. Christine, en état de choc, enfermée dans sa chambre d’hôtel, ne peut les chasser de son esprit : psychose ou vision, elle les voit, elle les entend et la conversation s’engage. Ensemble, les trois comparses entament un voyage infernal à travers l’histoire meurtrie de la Palestine et d’Israël.
Genre littéraire: Théâtre
Durée: 2h. 11min.
Édition: Rouen, Christophe Chomant Editeur, 2010
Numéro du livre: 75439
ISBN: 9782849621813

Documents similaires

Durée:55min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:70135
Résumé: Deux prénoms de femmes qui sont déjà le reflet de leurs deux peuples. Zakia la Palestinienne et Rachel l’Israélienne vivent chacune d’un côté du mur. Mais elles franchissent ce mur parce que la solidarité pour elles est plus importante que la nationalité. Rachel vient de Jérusalem soigner les enfants dans les Territoires occupés. Zakia franchit le mur des préjugés, parce qu’elle sait que les larmes des mères sont les mêmes des deux côtés.
Durée:2h. 12min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:70765
Résumé: Une mère divorcée et sa fille surdouée concoctent un plan pour arrondir leurs fins de mois. Le guide Comment élever…, sorte de vade-mecum de l'élevage d'enfants du sexe féminin, doit faire un tabac sur le marché de l'éducation.
Durée:1h. 50min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:66872
Résumé: Comédien, metteur en scène et enfin auteur, Liegme il a été compagnon de l’aventure des Faux-Nez à Lausanne, avec Charles Apothéloz, et un des membres fondateurs du Théâtre populaire romand dans le canton de Neuchâtel en 1959. Il se laisse volontiers porter par son instinct, son imaginaire, sa conscience d’un monde brutal, manipulé, conspirateur, qu’il convient de dénoncer. Il a toujours souhaité ouvrir le spectacle au plus grand nombre. Son théâtre témoigne des formes en ébullition et des courants de pensées multiples de l’époque. Bernard Liègme, avec générosité et curiosité, aime se laisser imprégner par son temps, puis il tente, il prospecte, il explore et il trouve à chaque fois un ton très personnel pour traduire en théâtre la nature profonde de ses désillusions.
Durée:1h. 16min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:68066
Résumé: Doux anarchiste et surtout désopilant inventeur d’histoires, l’auteur suisse romand nous emmène dans la cave d’un asile psychiatrique, occupée clandestinement par un groupe de déviants pour y faire «du théâtre». Un jour, ils invitent quelques membres du personnel soignant à assister à une répétition… C’est le début d’un délire très réjouissant...
Durée:1h. 31min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:71736
Résumé: Ce podcast a été créé dans la foulée du spectacle Antigone ou la famille décomposée qui n’a pu être joué en février et mars 2021 en raison de la pandémie du Covid-19. . Le parti pris pour réaliser ce podcast est antiréaliste : aucun son concret tiré du réel n’a été utilisé pour illustrer ou marquer les situations ou les lieux, la musique prend ces charges de façon symbolique. Représentant chez Sophocle les notables de Thèbes, le chœur, dans notre fiction, devient le peuple. Son mode d’expression est le chant, il amène ainsi l’ensemble du podcast aux frontières de la tragédie musicale à défaut de la comédie musicale. Enfin dans ce podcast, cette histoire de plus de 2500 ans est transmise à nos générations par la voix d’une vieille femme qui perd la parole, appelée la grand-mère du présent, marquant ainsi tant la nécessité que la difficulté de faire entendre aujourd’hui l’insoumission face à l’abus de pouvoir. [Avec les Soutiens de : Office cantonal de la culture et du sport de Genève (projets de transformation) Société suisse des auteurs]
Durée:35min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:34380
Résumé: Une femme enfermée dans un château raconte une bien étrange histoire d'amour.
Durée:39min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:30183
Résumé:
Lu par:Claude Fissé
Durée:3h. 47min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:8118
Résumé: Archilochos est un célibataire fanatique de la vie vertueuse, profondément chrétien, obstinément sobre, fidèle serviteur d'une grande entreprise où il est employé comme sous-comptable d'un sous-comptable. Archilochos tient à la fois de Monsieur Vieux-Bois et de Keirkegaard (que, dans sa jeunesse, Dürrenmatt, séchant les cours de son collège chrétien, lisait au café). Et tout comme le Danois, c'est avec l'histoire de ses fiançailles que Archilochos le Grec, mettant fin à son ascétisme intempérant, voit son existence secouée par "un tremblement de terre"... Une belle jeune femme riche répond à la petite annonce parue dans le journal local. A peine remis de l'émotion de la rencontre miraculeuse, le célibataire grassouillet, antialcoolique et sans avenir, est promu directeur général.
Durée:3h. 5min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:5427
Résumé: Lorsque la milliardaire Clara Zahanassian descend du train dans la petite gare de Güllen, tous les habitants lui réservent un accueil aussi somptueux que leur misère le leur permet. C'est qu'ils comptent bien, en l'attendrissant sur leur sort, lui soutirer quelques millions pour relancer les affaires. "Je vous donne cent milliards, et pour ce prix je m'achète la justice". Cent milliards contre la tête d'Alfred III, son ancien amant qui l'avait éconduite, trahie et abandonnée. Partie sous les moqueries et les insultes de ses concitoyens parce qu'elle avait le ventre rebondi, elle revient en semant les graines de la cupidité. Tout d'abord horrifiés par sa conception de la justice, heurtés dans leur philanthropie, les habitants de Güllen cèdent progressivement à la tentation de la prospérité. Fable cruelle, "La visite de la vieille dame" tranche dans le vif par son ironie assassine.
Durée:2h. 19min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:10843
Résumé: Les Physiciens se passe entièrement dans le salon d'une villa qu'on devine isolée, ancienne résidence d'été des von Zahnd, transformée en asile de fous... le mot est lâché. Précisons que Dürrenmatt maintient strictement l'unité de lieu, de temps et d'action. Une action qui se déroule chez les fous ne s'accommode que d'une forme classique. Les fous sont au nombre de trois. Il faut dire que les malades de marque ont été transférés dans un bâtiment neuf et élégant. Ces trois fous sont (est-ce un hasard?) tous trois physiciens. Ils vivent chacun pour soi, chacun s'est tissé un monde imaginaire où il s'est enfermé, ils prennent leurs repas en commun dans le salon et échangent parfois quelques propos scientifiques...
Durée:2h. 4min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:39118
Résumé: «Toutes les vies sont ratées» est l'une des dernières répliques de cette pièce qui propose une vertigineuse et ironique descente dans les troubles de l'histoire helvétique. Curieux destin que celui de ce serviteur absolu appelé Anton, Juif errant venu réclamer une dette en souffrance à un couple de confiseurs suisses retraités auprès desquels il se fait engager comme domestique pour pouvoir leur arracher la vérité. [Source : Le temps]
Durée:3h. 4min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:37178
Résumé: L'Acte inconnu est une gageure: toute en digressions, qui portent sur Dieu, les violences guerrières, la politique et la société, la mort et surtout le langage; auquel la pièce rend l'hommage le plus original qui soit en doublant le français d'une nouvelle langue presque totalement inventée par l'auteur, le novarinien. Tous les genres se donnent rendez-vous dans L'Acte inconnu: le cirque et le cabaret, l'opérette, la comédie satirique et burlesque, le drame, avec des touches de lyrisme et de philosophie. Ce qui n'entrave nullement la marche d'une histoire, animée et riche en surprises: une douzaine de personnages, plus ou moins typés dans leurs fonctions et leurs silhouettes, élèvent un monument de mots à la mémoire de l'un de leurs compagnons; c'est pour le théâtre le moyen de prouver qu'un acteur ne meurt jamais puisqu'il vit - d'une vie invisible mais impérissable- dans le souvenir des spectateurs. La pièce a été créée dans la Cour d'honneur du Palais des Papes au festival d'Avignon de 2007.