Contenu

Monsieur Sénégal

Résumé
Amadou Lo, jeune tirailleur originaire de Guinée enrôlé de force dans l'armée française en 1916, est démobilisé à l'issue de la Première Guerre mondiale. Le major Robert Desveaux, sous les ordres duquel il a combattu et qui lui a sauvé la vie, le recrute comme chauffeur dans son village de Miray, en Franche-Comté. Il y découvre la méchanceté de ceux qui le considèrent comme un intrus.
Durée: 8h. 50min.
Édition: Paris, Plon, 2022
Numéro du livre: 74983
ISBN: 9782259312592

Documents similaires

Durée:2h. 15min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:68417
Résumé: 1920. Au Sanatorium de Rueil-Malmaison, Georges Feydeau semble devenir fou. Il prend le personnel médical pour des personnages de son théâtre et de sa vie, et les entraîne dans un vaudeville trépidant. Mais est-il fou ou joue-t-il une dernière pièce pour rire encore et tenter d’échapper à la mort ? Toute la verve et le brio d’Antoine Rault, l’auteur acclamé du Système.
Durée:8h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24568
Résumé: David a treize ans. Sa mère, Marlène, est la femme de sa vie. Mais que peut faire un adolescent comme lui pour attirer l'attention et l'amour de la sublime Marlène, toute jeune veuve qui multiplie les aventures sans lendemain ? David déploie une folle ingéniosité pour plaire à cette mère malaimante. Peu à peu, de déconvenue en tromperie qui tourne farce, il va mesurer les secrets qui ont entouré sa naissance, et s'approcher, avec témérité, de l'orée dangereuse de l'adolescence.Antoine Rault nous livre le portrait bouleversant d'un garçon trompé, et signe ici un magnifique premier roman mêlant avec grâce et humour la douleur à la fantaisie.
Durée:11h. 2min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:38024
Résumé: Lors d'un rassemblement du Klu Klux Klan, Alicia Cortez, 96 ans, abat un homme de sang-froid. Ce crime, elle l'assume et le revendique. Alicia Cortez quitte Cuba pour fuir un mari violent et trouve refuge en Floride auprès de sa tante, Beatriz. Elle comprend rapidement que celle-ci dirige, non pas un salon de thé, mais une maison close. La belle Alicia trouve petit à petit sa place dans cet univers grâce à son savoir de guérisseuse. Depuis le bateau qui l'a conduite aux États-Unis, la jeune métisse s'est rapprochée de John, ténébreux vétéran qui tient le bar d'à côté. Mais comment s'aimer dans un pays où le racisme n'a jamais cessé d'être la norme ? Avec l'arrivée du Klu Klux Klan en ville, le drame semble inéluctable. [Source: Babelio, 2018]
Durée:4h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:67362
Résumé: En 1977, Sonia, diseuse de bonne aventure, fuit Montréal avec ses deux filles et trouve refuge à Memphis, dans la chambre 306 du motel Lorraine, inoccupée depuis ce 4 avril 1968 où Martin Luther King y a été assassiné. Elles partagent leur quotidien avec la sublime Alabama, Jacqueline Smith, femme de chambre, Grace DePriest, directrice de la chorale d'une église, et Lonzie, un repris de justice.
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36509
Résumé: Pris en flagrant délit en train d'insulter une étrangère à la peau rouge, Amédée Gourd, cariste dans une usine, est condamné à de la prison ferme. Mais il parvient à se faire transférer dans un centre supposé soigner les racistes. Aidé par les psychologues et les professeurs de chants humanistes, Amédée apprend à aimer son prochain.
Lu par:Maryline Kaim
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:37183
Résumé: Dans un village arrive un homme malade qui a décidé de se retirer dans ce lieu tranquille. Son arrivée déroute les habitants. Entre lui et les autres surgissent l'incompréhension, les malentendus et les grandes peurs infondées.
Lu par:Yvelise Feral
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34934
Résumé: Dans la nuit du 13 au 14 novembre 1983, entre Agen et Montauban, au lieu-dit Fourrier Six-Basses, un homme est mort. On l'a jeté vivant d'un train en pleine vitesse, le 343 qui relie Bordeaux à Vintimille. Cette nuit-là Rachid Abdou, un jeune Algérien, se rend à Marseille après trois jours de vacances, il rentre à Oran. Trois jeunes gens, en route pour Aubagne où il vont s'engager dans la Légion Etrangère, l'agressent sauvagement, le poignardent et le jettent par la portière. Crime raciste ? Violence gratuite ? Ivrognerie incontrôlée ?Des faits à la Cour d'Assises, Jean-Baptise Harang dit les dernières heures de la victime, le passé des assassins, tout ce que l'on a su avant de juger, et les questions restées sans réponse : Pourquoi ? Pourquoi trois jeunes gens qui ne se connaissent pas ont-ils lynché un inconnu de leur âge ? Pourquoi personne dans ce train bondé n'est intervenu ? Pourquoi Rachid Abdou est-il mort ?
Durée:7h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75513
Résumé: Kito Katoka est une petite fille de 8 ans, qui raconte son histoire, celle d'une enfant née albinos en Tanzanie et venue vivre en France chez ceux qu'elle appelle papy et mamy, dans le 19e arrondissement. Excellente élève, elle fait néanmoins face à de nombreux préjugés du faits de ses origines et de sa particularité. Roman d'inspiration autobiographique.
Durée:1h. 23min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70470
Résumé: Leon Walter Tillage est né en 1936, en Caroline du Nord. Son arrière-grand-mère était esclave, son père, métayer. Métayer, alors, cela voulait dire travailler toute l'année pour payer les dettes de l'année précédente, et ne jamais rien posséder soi-même. Être noir, dans les années quarante et cinquante, cela signifiait qu'on pouvait entrer dans certains magasins, mais par la porte de derrière, et qu'on entendait l'employé demander aux clients blancs : " Est-ce qu'il vous dérange ? Cela vous ennuie-t-il qu'il reste là ? Voulez-vous que je le mette dehors ? " Cela signifiait surtout qu'on pouvait perdre la vie, sans raison et sans espoir de justice. Le père de Leon est mort sous les yeux de sa femme et de ses enfants, écrasé par une voiture conduite par de jeunes Blancs. Ils lui ont foncé dessus à deux reprises, pour s'amuser. Leon avait tout juste quinze ans. Il se souvient d'avoir longtemps fait sept kilomètres à pied pour aller à l'école. Il se souvient que le conducteur du bus scolaire des Blancs arrêtait son véhicule pour que ses petits passagers puissent aller jeter des pierres aux écoliers noirs. De l'angoisse des siens les soirs où ils savaient que les membres du Ku Klux Klan allaient sortir. Il se souvient aussi que ses parents disaient : " Ç'a été voulu comme ça. C'est comme ça que ça doit être. Vous n'obtiendrez jamais d'être les égaux des Blancs ", et qu'il a refusé de les croire. Il a préféré écouter les paroles de Martin Luther King et risquer sa vie en participant à des marches pacifiques. Et un jour, enfin, les premières victoires sont venues.
Lu par:Richard Lemal
Durée:8h. 37min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:68680
Résumé: Jeune métisse né en Louisiane du Sud d’une mère de couleur et d’un riche propriétaire terrien, Antoine subit de plein fouet la ségrégation raciale qui fait rage en ce début de xxe siècle. Les manoeuvres d’un oncle avide et sans scrupules vont le pousser, lui et sa famille, à quitter le domaine familial pour prendre un nouveau départ à La Nouvelle-Orléans. Bercé par les accords de jazz du piano-bar qu’a ouvert son père, Antoine devient un clarinettiste de talent et mène en parallèle de brillantes études de droit à New York. Mais les échos de la guerre en Europe se font de plus en plus bruyants, et le jeune homme va découvrir l’horreur des combats dans le célèbre bataillon des Harlem Hellfighters. Meurtri, poursuivi par la haine de son oncle, Antoine pourra-t-il un jour être accepté et vivre avec la belle Maêlle, bretonne au grand coeur ?
Durée:20h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33113
Résumé: Ce livre raconte l'incroyable destin d'un jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, puis engagé comme domestique par un clown anglais. Il arrive à Paris en 1886 et s'impose rapidement comme mime, danseur et comédien. Avec son compère Foottit, ils inventent la comédie clownesque et deviennent des stars de la Belle Epoque, avant de sombrer dans l'oubli. Pendant six ans, Gérard Noiriel a mené l'enquête de La Havane à Paris, pour retrouver les traces de Chocolat et pour tenter de comprendre pourquoi nous l'avons oublié. Il découvre des archives inédites, rencontre des descendants, recueille des témoignages : l'artiste Chocolat sort peu à peu de sa nuit. Commence alors le combat pour réhabiliter sa mémoire. Combat qui suscite d'abord le scepticisme et l'indifférence, jusqu'au jour où le cinéma s'empare de ce personnage pour lui rendre la popularité qu'il n'aurait jamais dû perdre.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:13h. 47min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:71007
Résumé: Pour les marxistes, les ouvriers qui manquaient de "conscience de classe" étaient aliénés, victimes de l'idéologie dominante. Grave aux intellectuels qui disposaient de la bonne théorie révolutionnaire, ils retrouveraient leur véritable identité. A l'opposé, Bourdieu défend l'idée que c'est en respectant l'autonomie de la science que le sociologue peut échapper aux travers de l'intellectuel engagé et la sociologie jouer un rôle utile dans la cité. Car produire des connaissances sur les acteurs du monde social, ce n'est pas parler à leur place, ni leur dire comment se comporter. Là où règnent les injustices, les inégalités et les discriminations, c'est avant tout à mettre en lumière ces vérités que la science sociale doit s'attacher. La "question raciale" occupe désormais la place publique. Les auteurs de ce livre ont voulu sortir de l'agenda médiatique et politique et mettre le débat sur le terrain de l'autonomie des sciences sociales. Ils reviennent sur l'histoire des enjeux politiques et savants qui se sont noués au XIXe siècle autour de la notion de race, pour éclairer les débats actuels et les inscrire dans la continuité de la science sociale telle que la concevaient Durkheim, Weber et Bourdieu. Pour ne pas s'en tenir à des visions trop générales ou théoriques, ils proposent aussi l'analyse d'un "scandale racial " particulier, celui des "quotas" dans le football.