Contenu

Seul l'espoir apaise la douleur

Résumé
Mai 2006. Pour l'INA et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, face caméra, Simone Veil déroule le film de sa vie. Le soleil de Nice, une famille unie, républicaine et laïque, l'insouciance, la guerre, l'Occupation... Et, le 13 avril 1944, le convoi 71 à destination d'Auschwitz avec sa mère et sa soeur. C'est la première fois qu'avec une grande liberté Simone Veil raconte le froid, la faim, les humiliations, les camarades, le rapport entre les hommes et les femmes, ses dix-huit mois dans les camps, mais aussi le retour, les nouvelles humiliations, son engagement pour la mémoire. Seul l'espoir que la Shoah ne sera pas oubliée apaise la douleur. Un texte inédit, un témoignage pour l'histoire, un récit bouleversant.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 3h. 47min.
Édition: Paris, Flammarion, 2022
Numéro du livre: 73582
ISBN: 9782080415271

Documents similaires

Lu par:Jean Frey
Durée:2h. 6min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16891
Résumé: Trois conférences où se mêlent des réflexions et des impressions ancrées dans la tourmente d'une enfance durant la Shoah, puis errante à travers l'Europe avant son installation tardive en Israël. L'auteur examine les implications émotionnelles et psychiques de l'holocauste pour ceux qui ont survécu.
Durée:10h. 14min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:18254
Résumé: Après l'invasion allemande en août 1939, Ruzka, 18 ans, fuit la Pologne et se réfugie en Lituanie, d'où elle espère rallier la Palestine. À Vilnius elle rencontre une autre adolescente polonaise, Vitka, et le charismatique Abba, chef de la Jeune Garde, groupe sioniste de gauche. C'est le premier Juif de Vilnius à comprendre toute l'étendue du plan nazi. Au mépris de l'avis général, Abba prône l'autodéfense et le sabotage. Ruzka et Vitka décident de le suivre. Leur relation va faire sensation. Juste avant l'anéantissement du ghetto, les trois jeunes amants s'enfuient par les égouts dans la forêt. Jusqu'à la fin de la guerre, alliés aux Soviétiques, ils vont se battre d'une manière acharnée. En 1945, Ruzka émigre en Palestine, tondis qu'Abba et Vitka restent en Europe pour aider à l'émigration des survivants et surtout pour mettre au point une vengeance implacable : empoisonner les réserves d'eau potable des villes allemandes et tuer les responsables nazis incarcérés à Nuremberg.
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:16210
Résumé: L'époque moderne a vu apparaître une forme particulière de malaise, le vide existentiel. La logothérapie nous apprend que le bien-être repose d'abord, sur le besoin primordial de donner un sens à sa vie. L'auteur a mis sa découverte à l'épreuve durant les trois ans qu'il a passés dans des camps de concentration et en a confirmé la validité par soixante ans de pratique psychothérapeutique. Cet émouvant document sur la vie de Frankl derrière les barbelés, suivi de son bref exposé des principes de la logothérapie, constituent une lecture inspirante...
Durée:25h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34540
Résumé: Momik, fils unique de rescapés, ne comprend pas. Quelle est cette Bête nazie dont parle toute la famille ? Quel est ce code bleu sur le bras ? Devenu adulte, il part en Pologne chercher des réponses à ses questions d'enfant. Inspiré par le parcours de l'écrivain juif Bruno Schultz, Momik découvre la mémoire de son peuple et le pouvoir de l'imagination face à l'indicible horreur.
Durée:1h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:70396
Résumé: Magda Hollander-Lafon a témoigné devant près de 20 000 enfants de son expérience de la Shoah. Elle livre ici une magnifique méditation sur le sens de cette transmission : comment transmettre une mémoire qui ne soit pas douloureuse pour l'autre, mais qui l'appelle à la vie ? Le témoignage est une rencontre pour Magda Hollander-Lafon. Ainsi les jeunes l'ont aidée à accueillir la mémoire des camps et à la transformer en appel à la vie. Au fil des années, elle a construit une méthode qui ressemble à une philosophie de vie : poser des questions pour rejoindre l'autre au coeur de son expérience et l'appeler au meilleur de lui-même. Un texte vibrant d'humanité et de confiance dans les jeunes générations.
Durée:12h. 24min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:20653
Résumé: Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu'en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s'installent clandestinement dans «l'Annexe» de l'immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l'un des plus émouvants sur la vie quotidienne d'une famille juive sous le joug nazi. Cette édition comporte des pages inédites.
Durée:9h. 18min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35752
Résumé: "Dans cet univers de négation, la force de l'espérance a été ma source de survie." Raphaël a 18 ans lorsqu'il s'engage dans la Résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane Badour, dont il tombe amoureux. A l'arrivée à Auschwitz, après la "sélection", il est désigné pour le travail forcé tandis que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël nourrit l'espoir de revoir Liliane. Avec l'aide d'autres prisonniers, il parvient à lui écrire et tente de la sauver. Plus d'une fois, Raphaël est miraculeusement épargné : il échappe à la chambre à gaz, à la pendaison après une évasion manquée, il survit aux marches et aux trains de la mort. A sa libération, il part à la recherche de Liliane. "Là-bas, nous disions que si quelques-uns s'en sortaient, notre seul devoir serait de raconter. Par respect pour les morts et pour le bien de la société." Simone Veil.
Durée:3h. 22min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35166
Résumé: Primo Levi est né à Turin en 1919. En 1942, après des études de chimie, il s'installe à Milan. Il est arrêté comme résistant en février 1944, puis déporté à Auschwitz, où il restera jusqu'en janvier 1945, date de la libération du camp par les Soviétiques. La guerre finie, il épouse Lucia Morpugo, dont il aura deux enfants, et prend la direction d'une entreprise de produits chimiques. Parallèlement, il commence à écrire. Son premier livre, Si c'est un homme, paru en 1947, le journal de sa déportation, est l'un des tout premiers témoignages sur l'horreur d'Auschwitz. Publié à l'origine dans une petite maison d'édition italienne, ce n'est que dix ans plus tard qu'il est mondialement reconnu comme un chef-d'œuvre. Primo Levi est également l'auteur d'une douzaine d'ouvrages, des récits, des nouvelles, dont plusieurs furent couronnés par des prix. Primo Levi s'est donné la mort en 1987. Giovanni Tesio est un critique littéraire et professeur d'université qui avait obtenu de Primo Levi d'écrire sa biographie autorisée.
Durée:3h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73351
Résumé: L'écrivaine retrace sa jeunesse. Elle raconte son enfance hongroise, les persécutions et la déportation par les nazis, la vie dans les camps puis la libération et le difficile retour à la vie. Elle mène alors une vie aventureuse à travers l'Europe et l'Orient, entre espoirs et désillusions, avant de s'installer définitivement en Italie.
Durée:7h. 34min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17300
Résumé: Charles Palant a été arrêté à Lyon en août 1943, par la Gestapo, avec sa mère et sa soeur Lily âgée de 17 ans. Internés au Fort Montluc, ils sont déportés début octobre vers Auschwitz via Drancy ; lui seul est revenu en 1945 après avoir connu la « marche de la mort » et la libération à Buchenwald. Dans son récit, Charles Palant, né en 1922 à Paris, raconte son parcours depuis son enfance dans le quartier populaire de Belleville où, comme sa famille, les Juifs immigrés vivaient alors nombreux.
Durée:5h. 59min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:69926
Résumé: Patrick Sébastien s'est relevé de toutes les épreuves. Aujourd'hui, il est à la croisée des chemins, à un tournant de sa vie. Après vingt-trois ans de bons et loyaux services dans le service public et au service du public, l'homme qui détient le record absolu d'audience pour une émission de divertissement est brutalement privé d'écran. Octobre 2018 : sans même lui parler, la direction de France Télévisions lui fait savoir qu'elle met un terme à leur collaboration. Novembre 2019 : sortie d'un album de chansons à textes, Entre nous. Entre ces deux marqueurs temporels s'est écoulée une année décisive durant laquelle Patrick Sébastien a dû se réinventer : sur scène, dans l'écriture et en musique. Une année durant laquelle le sentiment d'injustice et le doute ont peu à peu cédé le pas à une remise en question salutaire, à la liberté de créer et au bien-être. Une année rythmée par les longs entretiens qu'il a accordés à deux journalistes. De février à septembre 2019, de Martel à Paris, assis aux premières loges du destin d'un homme, Marc Dolisi et François Darmigny l'ont accompagné sur le chemin escarpé de sa renaissance, voyage initiatique décrit de l'intérieur. Pour la première fois, Patrick Sébastien se dit au long cours, n'éludant aucune thématique, se dévoilant jusque dans ses blessures et ses zones d'ombre. Paroles et portrait d'un homme libre.
Durée:12h. 8min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:66518
Résumé: " Le souterrain où je me suis fait violer donnait jadis accès à un amphithéâtre. Il permettait aux acteurs de surgir au milieu du public, sous les sièges. Une fille avait été assassinée dans cesouterrain, et coupée en morceaux. Ce sont les policiers qui m'ont raconté ça. Ils m'ont dit que par rapport à elle, j'avais eu de la chance. " De la chance... C'est ce qu'Alice Sebold s'est entendu dire à 18 ans, après s'être fait violer dans ce souterrain. Après le choc, c'est l'indignation et le besoin de vengeance qui l'emportent. Pourquoi le viol est-il le seul crime dont la victime est supposée coupable ? Comment accepter les réactions de son entourage ? Comment supporter, si jeune, l'enquête et le procès ? Depuis ce 8 mai 1981, sa vie n'a plus été la même. C'est pour en témoigner que l'auteur nous livre ce récit fort et essentiel.