Contenu

L'image

Résumé
"...la langue se charge de boue un seul remède alors la rentrer..." D'une seule phrase de dix pages, sans virgule mais avec une majuscule et un point final, Beckett écrit avec des mots ce qu'un narrateur voit avec ses yeux.”
Genre littéraire: Essai/chronique/langage
Durée: 11min.
Édition: Paris, Minuit, 1999
Numéro du livre: 71424
ISBN: 9782707311740

Documents similaires

Durée:50min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:71764
Résumé: « Son précédent texte court, Mal vu mal dit, datait de 1980 et Samuel Beckett ne reviendra à cette forme d'expression qu'en 1987-88 avec son dernier ouvrage, Stirrings Still (Soubresauts). Mais tout en s'inscrivant dans cette continuité, Cap au pire est une œuvre à part, le cri d'une souffrance, d'une détresse inouïes. Ce cri, qui tend de façon plus ou moins explicite toute l'œuvre de Samuel Beckett, il ne pouvait le faire entendre à l'état pur qu'en torturant le langage de façon à le dépouiller, le réduire à l'extrême, le pousser aux limites du silence. À l'époque où il écrivait Cap au pire, Samuel Beckett se consacrait, comme réalisateur, au tournage de ses pièces pour la télévision et particulièrement à Quad. Là, des personnages qui ne sont plus que des silhouettes suivent des itinéraires minutieusement tracés pour parcourir un espace dont ils évitent soigneusement le centre, chacun déviant sa course lorsqu'il approche du cœur du vide, domaine de tous les périls. Dans Cap au pire, Samuel Beckett se situe au contraire à ce point central où rien ne le protège plus, où il va devoir affronter une détresse absolue. Cette démarche fut pour lui une épreuve terrible. S'il a renoncé à l'époque à traduire lui-même Worstward Ho en français, c'est en grande partie parce qu'il redoutait d'avoir à affronter de nouveau une souffrance aussi intolérable ».
Durée:3h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14945
Résumé: Mercier et Camier nous invitent au voyage. La contrée qu'ils vont parcourir, une île jamais nommée, est parfaitement reconnaissable. C'est l'Irlande, merveilleusement décrite ici, avec ses landes de bruyères, les jetées de ses ports lancées vers le large pour enlacer la mer, ses sentiers parmi les tourbières, les écluses du canal de Dublin, tout un paysage si cher à Samuel Beckett et si souvent présent en filigrane dans toute son oeuvre. Le but du voyage de Mercier et Camier n'est guère précis. Il s'agit " d'aller de l'avant ". Ils sont en quête d'un ailleurs qui, par nature même, s'abolit dès qu'il est atteint. Leurs préparatifs ont été extrêmement minutieux, mais rien ne se passe tout à fait comme prévu. Il faut d'abord parvenir à partir ce qui n'est pas une mince affaire. Il faudra ensuite rebrousser chemin pour moins mal se remettre en route derechef. Il pleuvra énormément tout au long du voyage. Ils n'ont qu'un seul imperméable à se partager et, après maints efforts, leur parapluie refusera définitivement de s'ouvrir...
Durée:15min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:71588
Résumé: Un homme seul, confiné en un lieu mal défini, et dont tout donne à penser qu"il touche au terme de son existence. Assis à une table, il voyage dans sa tête. Sa lumière intérieure est éteinte, et celle du dehors le laisse dans le noir. Il se voit se lever, s’accrocher à la table, puis disparaître et réapparaître en une autre place, ou bien ailleurs, en un autre lieu. Il est à la recherche d’une sortie " vers l’errance d’antan. Dans l’arrière-pays ”. Une horloge marque le temps, sonne l’heure et la demie, et des coups et des cris se font entendre. Il revient à lui-même, observe ses mains. “ Soulevait feu sa tête pour voir ses feues mains. ” L’errance se prolonge, mais nul indice, nul repère ne lui permet de discerner où il se trouve. D’ailleurs qu’importe, puisque “ toute place telle une seule ”. Aux coups et aux cris succède le silence qui marque peut-être la fin dernière, ou simplement, une accalmie. [Source: "Le Figaro", 1989]
Durée:26min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:70403
Résumé: Ce recueil réunit les poèmes que Samuel Beckett a écrits en français depuis 1937. TABLE DES MATIÈRES : elles viennent - à elle l'acte calme - être là sans mâchoires sans dents - Ascension - La Mouche - musique de l'indifférence - bois seul - ainsi a-t-on beau - Dieppe - Rue de Vaugirard - Arènes de Lutèce - jusque dans la caverne ciel et sol - bon bon il est un pays - Mort de A. D. - vive morte ma seule saison - je suis ce cours de sable qui glisse - que ferais-je sans ce monde sans visage sans questions - je voudrais que mon amour meure - hors crâne seul dedans - Comment dire - mirlitonnade
Durée:56min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:72544
Résumé: Une écriture simple et précise et un portrait de l'homme moderne.
Durée:3h. 19min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:3523
Résumé: En attendant Godot est une pièce de théâtre en deux actes, en français et en prose, écrite en 1948 par Samuel Beckett, et publiée en 1952 à Paris aux Éditions de Minuit. Elle appartient à la mouvance du théâtre de l'absurde. La création a eu lieu le 23 janvier 1953 au Théâtre de Babylone, mise en scène par Roger Blin qui jouait lui-même le rôle de Pozzo. Il était accompagné de Pierre Latour, Lucien Raimbourg, Jean Martin et Serge Lecointe.
Durée:1h. 27min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:16090
Résumé: Hamm, aveugle, dans un fauteuil roulant, se fait servir par Clov. Il habite avec ses parents, Nagg et Nell, sans jambes, qui vivent chacun dans une poubelle. Le temps est ponctué de rituels : Hamm demande l'heure, le temps qu'il fait, ce qui se passe dehors, raconte une histoire, se fait déplacer d'un endroit à l'autre, insulte ses géniteurs ; Nagg réclame sa bouillie, prête l'oreille à l'histoire de son fils en échange d'un biscuit ; quant à Clov, il obéit à son maître, sans pouvoir se résoudre à l'abandonner.
Durée:7h. 57min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:69414
Résumé: Il y a ce cou, qui a manqué d'être étranglé par un violeur en Ecosse. Il y a ces poumons, qui ont cessé leur oeuvre quelques instants dans-l'eau glacée. Il y a ce ventre, meurtri par les traumatismes de l'accouchement. Dix-sept petites morts. Dix-sept résurrections. Je suis, je suis, je suis. I am, I am, lam. De ces dix-sept instants où elle a frôlé la mort, Maggie O'Farrell fait une oeuvre à part, poétique et intense, une oeuvre qui nous parle tout à la fois de féminisme, de maternité, de violence, de peur et d'amour.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:70481
Résumé: Délaissant – momentanément – la fiction, Colum McCann nous livre un petit livre original et fort utile, sorte de guide pour tout aspirant auteur et, plus généralement, pour tout lecteur intéressé par l’écriture. « De l’audace devant la page blanche ! Écris au-delà du désespoir. Chante. Chasse tes visions dans le noir. Partage ta rage. Résiste. Dénonce. De la vigueur, du cœur, de la persévérance ! Donne du poids à l’imaginaire. Commence par douter. Va où personne n’est allé. Compose une langue unique. Sublime l’ordinaire. Pas de panique. Révèle une vérité inconnue. Divertis également. Soulage la soif de sérieux et de joie. On peut te retirer bien des choses – même la vie –, mais pas les récits que tu en fais. Pour toi, jeune auteur, ce mot donc, non dénué d’amour et de respect : écris ! »
Lu par:Nicole Olivet
Durée:8h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21039
Résumé: Salué par la critique comme " le plus grand auteur vivant de nouvelles de langue anglaise " (The New Yorker, Trevor) revient au roman avec Lucy-, qui a manqué d'un cheveu le Booker Prize en novembre 2002. Une gamine refuse de suivre ses parents à l'heure de s'exiler hors d'Irlande, disparaît... puis revient dans la maison familiale désertée par ses habitants d'hier. Elle comprend bientôt qu'elle a moulu cette vie orpheline, que quelque chose en elle refuse ce que les autres appellent le bonheur - et finit par dire non à l'amour lorsqu'un jour il frappe à sa porte. Dans la lignée mélancolique de En lisant Tourguenieo, un grand Trevor, le plus grand peut-être.
Durée:10h. 7min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:20146
Résumé: Obligée autrefois de fuir l'Irlande et les siens avec son fiancé pour de mystérieuses raisons, Lilly Bere, à quatre-vingt-neuf ans, revit le chemin parcouru depuis son arrivée dans le Nouveau Monde - le «côté de Canaan» - au rythme des hommes de sa vie. D'une traversée clandestine à leur installation précaire à Chicago, le jeune couple n'aspire qu'à une vie normale. Mais c'est sans compter avec la menace sourde qui pèse sur eux, et qui va pousser Lilly, désormais seule au monde, à s'enfuir à Cleveland. Devenue employée de maison grâce à son amie Cassie, elle y est témoin des injustices et du racisme de la société américaine. Quand elle rencontre le séduisant et énigmatique Joe, elle croit enfin toucher le bonheur du doigt - jusqu'à une explosion pendant laquelle Joe disparaît... Ce n'est là qu'un des nombreux mystères de la vie de Lilly, racontée comme un thriller, et imprégnée d'une infinie douceur.
Durée:30h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74427
Résumé: 1928, Paris. Un jeune garçon est découvert, presque mort, au détour d'une ruelle. Doux et talentueux, il devient bien vite un membre à part entière de la famille qui l'a recueilli et découvre à son côté l'amour et la musique au conservatoire de Paris. Mais dans une Europe en proie aux heures sombres de son histoire, il sait qu'il devra fuir un jour, porté par une ancienne promesse. 2008, sur la mer Egée. Alors que les sept soeurs sont réunies pour la première fois à bord du Titan pour un dernier hommage à Pa Salt, elles découvrent que le père qu'elles aimaient tant leur a dissimulé une grande partie de son passé et que les secrets qu'il a emportés avec lui pourraient bien changer leur avenir à jamais. A travers les océans et les continents, l'histoire de Pa Salt, faite d'amours et de drames, est l'inoubliable conclusion de la saga phénomène dont elle révèle le plus grand secret !