Contenu

L'oeil écoute

Résumé
" Ces fleurs et ces fruits sur une table, cette carafe et ce verre à côté à moitié plein, ce jambon et ce pain sur une serviette, ce malade dont on nous fait tâter le pouls, cet homme et cette femme associés par la conversation et par la musique, ces convives autour de la bouteille et de la soupière, ils attaquent directement à travers la rétine l'intelligence et la mémoire, ils prennent l'importance solennelle d'une chose impuissante à s'effacer, ils sont l'enseigne allégorique de notre échoppe intellectuelle, ils blasonnent au cours de notre durée un moment d'arrêt, ils éclairent par le moyen de l'allusion les mystères de notre cuisine psychologique. Ces chambres en enfilade, ces ruelles et ces corridors de Pieter de Hooch et de Vermeer, ce rayon intravasé, ce miroir comme un oeil secret où se peint quelque chose d'extérieur et d'exclu, ils nous invitent, mieux qu'un traité d'ascétisme, au recueillement, à l'exploration de nos profondeurs et à l'inventaire de nos arrière-boutiques, à la conscience de notre intimité, à l'attouchement de notre secret ontologique, à ce regard qui précède le pas à travers ces chambres prenant jour sur un jardin clos qui se commandent l'une à l'autre, à cette vérification de notre ensemble cellulaire. "
Genre littéraire: Arts
Durée: 8h. 54min.
Édition: Paris, Gallimard, 2010
Numéro du livre: 70739
ISBN: 9782070325870
Collection(s): Folio Essais
CDU: 700

Documents similaires

Durée:2h. 27min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:16901
Résumé:
Durée:11h. 14min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:28727
Résumé: Véritable héros national aux Pays-Bas, Rembrandt n'a cessé de susciter des interrogations et des recherches de par le monde. Beaucoup ont voulu trouver dans sa vie la clef de son génie, et dans son œuvre, d'une grande complexité affective et spirituelle, un reflet de sa vie. Mais la définition même de cet œuvre pose problème, car au fil du temps, les attributions ont constamment varié. Le nombre de tableaux qui, à un moment ou à un autre, ont été associés au nom de Rembrandt, dépasse le chiffre ahurissant de mille ! Aujourd'hui, il a été ramené autour de trois cents. Face à ces aléas, Christopher Wright s'est livré à une étude très rigoureuse de la vaste documentation existant sur l'artiste et s'est attaché à un examen minutieux de sa production : il a vu personnellement la quasi-totalité des peintures reproduites dans ce livre. Rembrandt, ici redécouvert, apparaît ainsi débarrassé des interprétations psychologiques, romantiques ou dramatiques qui troublent la perception que l'on peut avoir de son art. L'originalité du présent ouvrage réside dans l'approche adoptée par l'auteur : les œuvres sont réparties en fonction de leur thème, et traitées selon un ordre chronologique. Le lecteur peut ainsi s'imprégner pleinement du mystère des peintures religieuses, de la magie des paysages, de la virtuosité des portraits de la bourgeoisie néerlandaise, ou de la profonde humanité qui se dégage des autoportraits.
Lu par:Agnès Hatt
Durée:2h. 57min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:71491
Résumé: Pablo Picasso a réinterprété en 1957 Les Ménines de Diego Velazquez par une série de 58 peintures. L'auteur offre une lecture érudite et iconoclaste de cet ensemble pictural, attentive aux repentirs du pinceau et au contexte de création.
Lu par:Esther Gonzal
Durée:8h. 28min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:76544
Résumé: Contre toute attente, Catherine Fustel, célèbre artiste peintre, s'installe dans la maison isolée dont elle vient d'hériter d'une tante inconnue. Elle y découvre le pouvoir salvateur de la nature, des paysages et de la tendresse, qu'elle partage avec une exilée roumaine qui a vécu de nombreuses guerres. Catherine Fustel, artiste-peintre en pleine célébrité prend conscience que sa créativité s'enlise dans la répétition des mêmes motifs avec une telle persistance qu'elle se résout à abandonner la peinture. Son état dépressif s'aggrave avec la vanité de l'existence de ses proches qui la renvoie à la sienne, alors saisie par une lubie, elle se décide à fuir son monde pour se lancer dans une aventure avec la force de survivre en s'abandonnant à l'inconnu. L'auteur nous invite à suivre les aléas de cette fugue à la source des pensées, des émotions et des révélations de son personnage selon une démarche narrative attachée au flux de conscience de son héroïne. L'expression du pouvoir salvateur de la nature, de l'amour et de la tendresse que l'héroïne partage avec une exilée roumaine qui a vécu toutes les guerres de son pays révèle un romancier en pleine possession de ses moyens. Cette fugue mystique s'affirme comme l'un des plus captivants romans de Daniel K.Leroux.
Durée:24h. 5min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:72472
Résumé: Pourquoi le 18 juin 1901 Picasso est-il "signalé comme anarchiste" à la Préfecture de police, quinze jours avant sa première exposition parisienne ? Pourquoi le 1er décembre 1914 près de sept cents peintures, dessins et autres oeuvres de sa période cubiste sont-ils séquestrés par le gouvernement français pour une période qui dure près de dix ans ? D'où vient l'absence presque totale de ses tableaux dans les collections publiques du pays jusqu'en 1947 ? Comment expliquer, enfin, que Picasso ne soit jamais devenu citoyen français ? Si l'oeuvre de l'artiste a suscité expositions, ouvrages et commentaires en progression exponentielle à la hauteur de son immense talent, la situation de Picasso "étranger" en France a paradoxalement été négligée. C'est cet angle inédit qui constitue l'objet de ce livre. Pour l'éclairer, il faut exhumer des strates de documents ensevelis, retrouver des fonds d'archives inexploités, en rouvrir, un à un, tous les cartons, déplier chacune des enveloppes, déchiffrer les différentes écritures manuscrites. Alors tout s'organise autrement et le statut de l'artiste se révèle beaucoup plus complexe qu'on ne l'imaginait. Un étranger nommé Picasso nous entraîne dans une enquête stupéfiante sur les pas de l'artiste surdoué, naviguant en grand stratège dans une France travaillée par ses propres tensions.
Lu par:Sylvie Habary
Durée:1h. 47min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:67351
Résumé: Le romancier exprime son admiration pour P. Soulages. Il guide le lecteur pour une visite de la maison et de l'atelier du peintre, lui fait entendre ses mots, lui montre ses tableaux avant de raconter son voyage en train vers Sète, à Noël 2018, pour commémorer l'anniversaire du peintre. Un ouvrage entre réflexion philosophique et portrait intime.
Durée:4h. 31min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:73025
Résumé: Lui-même acteur du street art, l'auteur signe un essai manifeste où il retrace l'histoire de ce mouvement et tente d'en définir les contours. Fruit d'un questionnement sur son propre engagement artistique, le texte entend aussi apporter une "réponse définitive, engagée, libre et citoyenne" aux raisons qui ont poussé de nombreux créateurs "à mettre de l'art illégal et gratuit dans l'espace public".
Durée:2h. 41min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:74374
Résumé: Dans la chaleur de l’été 2019, Rosa Maria Unda Souki devrait être plongée dans les préparatifs de son exposition à venir. Recluse au Couvent des Récollets, entre vertiges du doute et farouche détermination, elle tarde à rédiger le texte destiné au catalogue, à penser l’agencement des tableaux – toujours en cours d’acheminement depuis le Brésil. Dans l’attente, elle retrace ce qui l’a menée là. Comment elle a consacré cinq ans à la figure emblématique de Frida Kahlo en peignant sa célèbre Maison bleue, constituant une œuvre picturale d’une richesse saisissante. En quête d’elle-même, Rosa Maria renoue avec une Frida intime, comme si les clés pour se retrouver elle-même étaient aussi celles qui permettent de comprendre Frida. Rosa Maria investit les espaces, présents et passés : l’atelier où elle réside à Paris, le lieu de cette exposition en cours, mais aussi la maison de sa propre enfance à Guama, au Venezuela. Elle cherche à rendre l’écho des voix, celle de son père disparu, celle du pays dont elle s’est exilée, celle de Frida.
Durée:9h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69940
Résumé: Mathilde est modèle vivant de nu artistique en ateliers et écoles d'art. Son métier la pose et la comble, malgré la rupture avec sa mère que ce choix de vie lui a value dix ans plus tôt. Drôle de métier pourtant, lorsqu'on tombe enceinte et qu'on peut difficilement cacher son corps qui change. Du jour où Mathilde attend un enfant, ses repères sont bouleversés, dans sa vie de muse comme dans sa vie de couple. Son intimité lui échappe. Mais elle se sent aussi habitée, plus que jamais. Parée d'une nudité épaisse, lui donnant des forces inattendues pour affronter un monde qui a perdu ce qui lui restait d'insouciance, et où d'une balle de kalachnikov on peut perdre un ami. Un premier roman sensible et poétique sur la création et l'expérience de donner la vie, envers et contre tout.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:65023
Résumé: ...en comparaison de la "littérature des cultivés", les textes solitaires et clandestins des internés et des spirites portent parfois la production d'écriture à sa plus grand effervescence créatrice...
Durée:2h. 17min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:65212
Résumé: Jean, dit Jeannot, est né en France en 1939. Jean, dit Jeannot, a une biographie courte et accidentée. De ses années d’enfance à son engagement en Algérie, de la mort par pendaison de son père à sa claustration volontaire avec mère et sœur, Jean dit Jeannot va échapper à la raison et au monde réel.
Durée:7h. 29min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:34541
Résumé: Camille Claudel, Séraphine de Senlis, Aloïse Corbaz : trois femmes, trois immenses artistes que la puissance de leur génie a conduites à la folie et à la solitude des asiles. Ces trois personnalités, aux destins parallèles, revivent ici grâce à des témoignages nouveaux et inédits, ainsi qu'à des archives et des correspondances. Vies délirantes au sens propre du terme, vies peuplées de mondes connus d'elles seules, vies de souffrances aussi, prix à payer de leur quête d'absolu.