Contenu

Une enquête de Victor Aubois: L'honneur consumé de Raphaëlla V.

Résumé
Victor Aubois propose ses services à une ancienne compagne amoureuse, Raphaëlla, dont le mari est mort dans des circonstances troubles. Qui manipule qui et dans quel but ? Quel rôle jouent des compères, acolytes friqués, sexagénaires épicuriens et désœuvrés ? Mécènes généreux ou salopards jouisseurs voire tueurs?; tout à la fois ? Aubois – pourvu d’un indicateur occasionnel surprenant?: un pasteur ! – délaisse son travail d’épicier pour rechercher un assassin. Mais existe-t-il celui-ci?? Alors qu’il espère toucher au but, parcourant une bonne partie de la Suisse romande, une révélation déroutante contraint l’enquêteur à réviser toute sa stratégie, à envisager l’abandon de l’enquête. Il repartira, aboutira, à la fois un peu plus cassé qu’auparavant mais remotivé aussi par un événement inattendu qui va bouleverser sa vie.
Genre littéraire: Policier/épouvante
Mots-clés: Roman POLICIER
Durée: 5h. 2min.
Édition: Sainte-Croix (Suisse), Mon village, 2019
Numéro du livre: 69185
ISBN: 9782881943874

Documents similaires

Durée:7h. 5min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:71420
Résumé: Confidences insolites, enquêtes brèves, énigmes improbables, épilogues inattendus, destins saugrenus… le privé Victor Aubois tantôt se délecte et s’étonne, tantôt se dérobe et se désole des surprises de son quotidien. Hommes et femmes, cabossés ou lisses, profiteurs ou victimes, délaissés ou nantis, témoins ou actifs protagonistes, les interlocuteurs de l’épicier détective révèlent les drames, les compromissions, les incongruités et les élégances qui font la saveur douce ou amère des nuits et des jours. Et Aubois démontre une fois encore que la rencontre, la curiosité et l’observation sont trois leviers essentiels d’une enquête. À quoi il convient d’ajouter, chez lui, une bonne dose d’introspection critique et de dérision.
Durée:5h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:19982
Résumé: Epicier par choix, détective privé par hasard, Victor Aubois est aussi collectionneur de cartes postales. Les noms et le texte énigmatiques écrits sur une carte ancienne qu'il achète en brocante l'entraînent dans une longue enquête solitaire. Quels faits dramatiques ont précédé l'envoi de la carte? Une complicité criminelle unissait-elle en 1945, deux jeunes hommes, l'un Juif d'Anvers et proche de la communauté israélite de La Chaux-de-Fonds, l'autre fils d'une famille mennonite du Jura? Et pourquoi, trente ans plus tard, des vieillards qui connaissaient de près des pans de vérité choisissent-ils de se taire? L'enquête est longue, ni Victor Aubois, ni aucun des protagonistes n'en ressortira indemne.
Durée:5h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75431
Résumé: La dixième enquête de Victor Aubois qui doit élucider l’assassinat d’une jeune stagiaire de l’enseignement public à Neuchâtel. Une jeune stagiaire de l’enseignement public est morte assassinée… L’enquête policière stagne, l’assassin n’a, semble-t-il, commis aucune erreur. Une taupe est discrètement missionnée dans l’établissement scolaire où l’acte criminel a été perpétré. C’est Victor Aubois. Le privé va découvrir la saveur et les hypocrisies d’une salle des maîtres ; le quotidien, la sueur et les joies annexes de l’enseignement. Il va scruter aussi le passé complexe et déroutant de la victime. Titulaire dans le collège, le tueur ? Et si c’était un prof voire un étudiant de la HEP, la (dite) haute école pédagogique que fréquentait la morte ? Et pourquoi pas un externe, venu dans l’établissement pour tuer ? Une femme ? L’enseignement est majoritairement féminisé… Aubois est contraint de s’immiscer dans cet univers scolaire où, sans surprise, il observe que quelques sournois, névrosés et pervers côtoient les pédagogues investis et motivés ; que militants et syndicalistes voisinent les aseptisés du système, qu’ils soient, ces derniers, proches des réacs ou tout près des petits pots de caviar, sur la gauche. De quelle catégorie relève la personne coupable ? Cliché mais réalité objectivée : les apparences peuvent être trompeuses.
Durée:5h. 33min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:20734
Résumé: Un médecin ambitieux, Richard Gendroux, inquiété par des compromissions passées, la rupture d'anévrisme fatale d'un homme déjà déclaré mort vingt ans auparavant, des prétendus ex-soixante-huitards rangés, une photo amputée pour tromper, un prêtre en psychanalyse - parallèlement brocanteur atypique... Mais que cherche à cacher le riche Docteur Gendroux ? Victor Aubois, épicier en congé et détective sans trop le vouloir, a besoin de toute sa rationalité pour déjouer des manipulateurs et pour démêler une affaire où intimidations et dissimulations se conjuguent pour le mystifier. (L'action du roman se passe dans le canton de Neuchâtel.)
Durée:5h. 4min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68491
Résumé: La huitième enquête de Victor Aubois Victor Aubois est intrigué par une nouvelle littéraire qui décrit à l’avance un crime qui sera, semble-t-il, effectivement commis. Pour confondre les assassins présumés, il doit se plonger dans deux milieux que tout ou presque oppose?: le golf et l’aumônerie de rue d’une ville de Suisse romande. Où trouvera-t-il les coupables?: parmi des adeptes nantis de la petite balle blanche ou chez les gens de la rue, laissés-pour-compte et oubliés de l’opulence? Un bon sens populaire suggère et souhaite que ce soit parmi les premiers. Mais est-ce si simple?
Lu par:Jean Frey
Durée:3h. 18min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:65823
Résumé: Dans cette troisième enquête, Matteo Di Genaro est de retour à Paris. Le fils de François de Fidos, politicien nationaliste, est assassiné dans un squat de la rue de Rivoli. Entre les milieux d’extrême gauche et les extrêmes d’extrême droite, Matteo di Genaro mène un enquête à décharge: le suspect principal, un jeune Congolais, ayant une tête qui lui revient trop bien. Fidèle à son éthique minimale, Matteo examine la question des liens familiaux et du patrimoine et arrive à des conclusions inattendues, voire, dérangeantes. Écrit dans la veine des romans noirs satiriques, « 1, rue de Rivoli », s’intéresse moins à l’intrigue qu’à une critique sociale, centrée ici sur la problématique du logement et de la spéculation immobilière. S’il prend plaisir à jongler avec les idées et les mots, Di Genaro aime aussi lancer de temps à autre une balle courbe au/à la lecteur/trice, ne serait-ce que pour s’assurer qu’elle lui revienne (la balle, pas la lectrice) et que la liberté d’expression remplisse sa fonction: nous faire réfléchir.
Durée:2h. 13min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:34785
Résumé: Venise, épicentre du sublime et du tragique – voilà un sentier littéraire battu et rebattu, mais qu’importe, après tout ? Quand on est Matteo Di Genaro et qu’on peut s’offrir tout ce qui se vend sur la Giudecca, fascinante virgule insulaire au sud de la Sérénissime, on se prendrait presque pour un dieu… jusqu’au jour où la nouvelle de la mort mystérieuse de son jeune amant, Fabrizio, lui tombe dessus et le fait chavirer. S’engage alors une enquête trépidante, charnelle et sacrilège, émaillée de ces savantes digressions dont Matteo a le secret, à travers les brumes hivernales flottant sur les canaux de la lagune
Durée:8h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:73589
Résumé: La troisième enquête de l’inspecteur Jean-Bernard Brun. Suivre une cure thermale de quinze jours à Ovronnaz (VS) n'est pas une sinécure pour Jean-Bernard Brun, inspecteur de police de la Sûreté de Fribourg. Il s'en tiendra à ses rendez-vous quotidiens aux bains, mais pour le reste, il trouvera forcément de quoi s'occuper dans le village viticole de Chamoson. A la veille de l'ouverture des vendanges, une femme disparaît. Dans la localité, cet événement laisse un goût de bouchon. JiBé flaire l'embrouille. La situation en semble pas vouloir se décanter et le climat devient aussi tendu que les grèves qui lui sont dévolues. Va-t-il cracher dans le verre? Quitte à avoir des pépins, autant qu'il mène ses propres investigations avant que cela ne tourne au vinaigre! Et il va déguster...
Durée:9h. 10min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74160
Résumé: Dans un paysage scandinave imaginaire, le commissaire Maelström, secondé par l’inspecteur Ölderlin et la plantureuse Pétronille Missåbrevis, enquête sur la mort d’un projectionniste empoisonné par un distributeur de pop-corn. Très vite, un ancien trafic de comprimés Erektil refait surface, étendant ses ramifications jusqu’à un puissant procureur. En même temps, un mystérieux terroriste masqué s’en prend aux feux de signalisation et une actrice en vogue semble être au centre de toutes les machinations. Pour son premier écrit de fiction, le philosophe François Félix signe une farce noire, qui brocarde les travers de notre monde obsédé par les fantasmes de contrôle généralisé. Le tout est truffé de références à Shakespeare, Homère, Schopenhauer ou encore Cocteau, un savant mélange de grands esprits pour une intrigue des plus loufoques.
Lu par:Michel Voïta
Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:72188
Résumé: «A-t-il vraiment cherché autant qu'il le pouvait ? Bruno ne comprend pas bien la manière dont il mène cette affaire personnelle. Obscurément, il sent que quelque chose en lui résiste. Une façon de freiner qui ne lui ressemble pas ...» Quête des origines pour donner un peu de sens en plus à ce qui reste d'avenir ? Ou vieux réflexe d'élucidation, comme une seconde peau, presque une obligation ? Retraité depuis peu, l'ex-inspecteur Bruno Scheider est aux prises avec toutes ces réflexions sur son mystère familial lorsque Sophie, sa jeune collègue d'alors, vient lui parler du meurtre de «l'homme du pont». Un jeune homme abandonné près de l'eau les pieds nus et avec à l'annulaire gauche, un tatouage dont Bruno sent aussitôt qu'il ne lui est pas étranger. Avec Personne ne sait que tu es là, retrouvez l'équipe d'enquêteurs et les intrigues subtilement entrelacées que vous avez aimées dans ...au point 1230.
Durée:10h. 2min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:73686
Résumé: Une ville peut-elle devenir l’unique témoin d’un crime?? Lorsque l’équipe américaine du film Jessica Jackson Detective débarque à Montreux pour son tournage, le charme semble tout d’abord opérer. Pourtant, loin des scénarios hollywoodiens et des clichés de carte postale, un tout autre tableau est en train de se tramer. Et quand le producteur exécutif du film est retrouvé la tête fracassée sur un replat des Escaliers de Jacob, rien ne se passe plus comme prévu au sein de ce décor idyllique. La disparition mystérieuse du cadavre va alors faire resurgir l’affaire non élucidée d’un meurtre datant de 1966. Après Meurtre impossible à la Maison Rouge (Socialinfo, 2021), Bernard Chappuis réunit ses héroïnes – la détective Lilas Traymiro et la peintre Julie Jeanneret – pour une nouvelle enquête à la cadence endiablée qui fait swinguer le lecteur entre la Riviera, le Montreux Jazz Festival, Vladimir Nabokov et la Belle Époque.
Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:74162
Résumé: 9 octobre 2015. Les terres détrempées de Chesard, petit hameau broyard d’apparence ordinaire, sont le théâtre d’une macabre découverte. La journaliste Claire Alderman, originaire de la région, est retrouvée sans vie. Sa mort n’est pas le fruit du hasard, et bientôt, tous les regards se tournent vers la police. Qui a pu ôter la vie à une jeune femme talentueuse et appréciée de tous ? Esther Notari, l’une des policières en charge de l’enquête, se rend à l’évidence : un secret peut en cacher un autre, et la rédemption est parfois chose difficile à atteindre. Rongée par de vieux démons et devant composer avec son nouveau binôme, la très lisse Delphine Vaucher, Esther devra faire des choix cornéliens. L’occasion pour elle de remettre de l’ordre dans sa vie qui lui échappe.