Contenu

Adieu Goulsary ; Le champ maternel

Résumé
Ce livre contient : 1. Adieu Goulsary : Un vieil homme et un très vieux cheval cheminent ensemble. Le cheval s'abat, il ne se relèvera plus. Et tandis que, dans une lente agonie le coursier revit son enfance heureuse et sa fougueuse jeunesse, le vieil homme se remémore les événements de son humble existence de gardien : les pittoresques courses orientales gagnées ; les épidémies où le berger emporte par brassées le corps raide et bleui de ses agneaux ; les yeux de la femme qu'il aima en secret. 2. Le champ maternel : C'est la tragique histoire d'une paysanne kirghize qui perd successivement son mari et ses trois fils à la guerre. Face à cette mère meurtrie, Aïtmatov évoque le drame des terres dévastées, privées des hommes qui les ont défrichées pour mieux vivre, terres qu'il faut malgré leur absence, sauver aujourd'hui pour survivre.
Durée: 5h. 52min.
Édition: Paris, Les Editeurs français réunis, 1968
Numéro du livre: 4466
Collection(s): Domaine soviétique

Documents similaires

Durée:14h. 6min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36332
Résumé: Maxime T. Ermakov, publicitaire talentueux, est aussi détenteur d'une tête très particulière. Un jour, les agents d'obscurs services secrets sonnent à la porte de son appartement : son anomalie physique perturbant l'harmonie du monde, il doit se suicider au plus tôt, ce qui sauvera des millions de gens. On lui remet donc une arme en le priant de se conduire en patriote. Mais le suicide n'entre pas dans les projets de Maxime, et les agents doivent insister : ils hantent son immeuble, investissent son bureau... Bientôt Moscou le voit en ennemi social, et un nouveau jeu vidéo fait fureur : il s'agit de tuer Maxime T. Ermakov. Olga Slavnikova entrelace des thèmes comme la responsabilité, l'innocence ou l'arbitraire de la justice dans une prose magnifique mêlant cruauté, absurde et poésie.
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:36328
Résumé: A l'orée de ses 90 ans, Galia jette un regard rétrospectif sur les périodes heureuses de sa vie, ainsi que sur les derniers drames ayant marqué son existence.
Durée:27h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71584
Résumé: Pour supporter les galères de l'exil à Paris, un jeune Russe appelle en renfort, de l'autre rive du Styx, les êtres aimés de son passé : pépé Jo, le grand-père, combattant de trois guerres, Babanya, la trisaïeule aveugle qui l'a élevé, le "gibbeux", son ami qui s'est suicidé par amour... Tous, alors, nous entraînent dans une farandole tragique et drolatique qui tourbillonne de Paris à Saint-Pétersbourg, du pôle Nord à la grande steppe de l'Asie centrale, tel un ouragan à "déraciner les dents du dragon", comme on dit en Russie.
Durée:19h. 41min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:68009
Résumé: À Saint-Pétersbourg, les bolcheviks ont déjà gagné la guerre civile. Mais en Sibérie, à l’extrême est de la Russie, les Iakoutes résistent et tentent un dernier assaut contre l’Armée rouge. En 1922, le général Anatoli Pepeliaïev, poète à ses heures, défenseur de la justice et de la liberté, rassemble les soldats dispersés de l’Armée blanche et met sur pied un détachement de volontaires pour soutenir l’insurrection iakoute. Face à lui se dresse un commandant de l’Armée rouge, Ivan Strod, anarchiste et futur écrivain à succès. Lui aussi est une figure énigmatique de la révolution de 1917. Les deux hommes, guidés par des idéaux très proches, sont devenus ennemis par la force du destin. Dans cet épisode méconnu de la guerre civile russe, Youzefovitch dépeint les passions humaines : l’amour et la souffrance individuelle qui se cachent derrière les idéologies, la soif de justice, mais aussi l’ambivalence des personnages, tout à la fois oppresseurs et victimes. Au cœur du récit, la rivalité tragique des deux héros, dans les neiges de Sibérie, se révèle comme une captivante histoire de vie, d’amour et de mor
Durée:9h. 20min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:21295
Résumé: L'histoire du Kremlin, riche de festins, de meurtres, de complots, de revirements, est fascinante. Sa muraille reste le symbole de cette " énigme drapée de mystère " dont parlait Winston Churchill. Les triomphes des tsars, leur déclin, leurs tragédies ou leur folie, tout ramène à ce Kremlin où se dressent des cathédrales votives ou expiatoires. Le Roman du Kremlin est un livre de révélations qui relate son histoire à travers le couple inattendu tsar et espion, clé unique pour décrypter cet univers insolite, chronique hors du commun d'Ivan le Terrible à nos jours. Grâce à sa longue familiarité avec les arcanes de la politique, Vladimir Fédorovski a pu recueillir de nombreux témoignages inédits et avoir accès à des archives confidentielles. C'est aussi un ouvrage d'actualité, qui révèle les faces cachées de Vladimir Poutine. Le Roman du Kremlin est un livre d'évasion, de rêve, de mystères et d'aventures mis en scène à travers les histoires d'amour des principaux acteurs du XXe siècle et des Mata Hari de la guerre froide. C'est enfin un ouvrage pratique, richement illustré et proposant des itinéraires de promenades romantiques à travers les souterrains du Kremlin et le Moscou secret, qui livre même quelques aperçus gastronomiques de la grande cuisine des tsars.
Durée:9h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21841
Résumé: Après ses romans sur l'âme slave, Vladimir Fédorovski rend hommage au génie français. Fidèle à un style qui a fait de lui l'un des écrivains les plus lus de France, il nous entraîne dans une aventure tumultueuse, celle de l'affinité extraordinaire entre Paris et Saint-Pétersbourg. Grands tsars, aventuriers passionnés, artistes désespérés et leurs égéries sont les personnages de ce " roman français ". En recevant Diderot et en achetant la bibliothèque de Voltaire, la Grande Catherine rend hommage à l'universalité féconde du génie français. Le marquis de la Chétardie, favori d'Elisabeth de Russie, faillit devenir " son tsar ". La cantatrice Pauline Viardot enchante le tout Saint-Pétersbourg et ramène en France un ours nommé Ivan Tourgueniev qui, de Paris, fera connaître au monde Tolstoï et Dostoïevski. Mais il y aussi les amours démesurées, terribles. Et Moscou incendiée, Napoléon défait, Paris occupée par les cosaques dans une fête dont le souvenir demeure. Au XXe siècle, les figures d'une étonnante modernité - Matisse, Diaghilev, Cocteau ou encore aujourd'hui Gorbatchev - sont toutes au centre d'une fresque composée d'une multitude de touches drôles, sensibles, tragiques qui font vibrer à chaque page.
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:10414
Résumé: Eugène Onéguine est le chef-d'oeuvre de l'un des plus grands poètes russes. C'est aussi le roman de l'amour à contretemps et de la mort au petit matin, l'histoire d'un jeune homme qui brille dans les salons de Saint-Pétersbourg qui séduit les femmes mais les méprises toutes, et qui s'ennuie, comme savaient s'ennuyer les aristocrates de la Russie des tsars. C'est l'histoire de deux amis qui se retrouvent face à face, pistolet en main. C'est l'histoire de Tatiana, jeune campagnarde qui elle aussi s'ennuie et tout de suite aime Eugène. Lui l'aimera un jour, bien plus tard. Trop tard... Fatalisme, goût du jeu et du tragique, romantisme mais aussi humour, c'est le portrait de l'âme russe et d'un monde fascinant, à jamais disparu.
Durée:24h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22103
Résumé: Inspiré par un fait réel de la vie de l'auteur, le roman met en scène une galerie de personnages très divers, réunis par leur destin de malades : Roussanov, le haut fonctionnaire prêt à composer avec la dictature soviétique pour sa réussite sociale, Kostoglotov, idéaliste intransigeant pour qui seule compte la dignité humaine, la sensuelle Assia, Vadim le passionné, Zoé la naïve, etc.
Durée:1h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19679
Résumé: "On m'a perdu à l'aéroport, dans la salle d'attente. Et puis, bien des années plus tard, je suis devenu adulte." Dima - " un homme d'une trentaine d'années, d'à peu près un mètre quatre-vingts, des cheveux châtain clair coupés en brosse, des yeux bleus, des lèvres fines et pâles, bref un homme ordinaire" - est-il voué à tout perdre autant qu'il est perdu ? D'abord sa mère, ensuite sa femme, et maintenant ses clefs ; il lui faut changer s'il veut s'en sortir. A travers l'histoire de cet enfant perdu, nous soupçonnons que c'est un peu celle de la jeunesse russe d'aujourd'hui qui nous est racontée... Le bonheur viendra du coup de pied donné dans la routine : il est toujours utile de nous le rappeler.
Durée:10h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18792
Résumé: Le rouble soviétique, le premier Spoutnik, Nikita Khrouchtchev... Pour Igor, tout ça, c'est de l'histoire ancienne. La trentaine débonnaire, il vit avec sa mère dans la banlieue de Kiev et préfère la perspective d'une soirée entre copains à celle d'un boulot ou d'un mariage. Le passé pourtant vient toquer à sa porte sous les traits d'un vagabond tatoué qui, en échange d'un lit de fortune, propose de s'acquitter des travaux de jardinage. Commence alors pour Igor une folle aventure où un vieil uniforme de milicien, sitôt enfilé, lui permet de franchir l'espace et le temps pour se retrouver dans la petite ville d'Otchakov, au bord de la mer Noire, en l'an 1957. Passé les premiers moments de doute sur sa santé mentale, Igor découvrira, outre les moeurs des bandits des années 50 et les charmes d'une poissonnière rousse, que l'histoire change de taille en fonction de qui cherche à l'endosser. Et qu'il n'est pas besoin d'être jardinier pour cultiver sa vraie nature.
Lu par:Henri Duboule
Durée:10h. 37min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18949
Résumé: Adam Krug, professeur de philosophie de renommée internationale, perd sa femme et se retrouve seul tuteur de son fils. Leur amour est au centre de ce récit qui se déroule dans l'univers sombre de la dictature. Car Paduk, un ancien camarade de classe de Krug, a pris le contrôle de l'État. La raison et le sens commun désertent la nation. Brisure à senestre, écrit en 1946, est une fiction inspirée des régimes totalitaires du XXe siècle que côtoya pour son malheur Vladimir Nabokov.
Lu par:Janick Quenet
Durée:14h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18346
Résumé: La Sibérie du Nord-Ouest, fin des années 80. L'espace de trois jours, Démiane, le chasseur khanty, entreprend le voyage qui le mène de son territoire clanique de la taïga jusqu'au village où ses enfants sont en internat. Héritier d'un imaginaire de la forêt où les hommes tirent sur les joues du vent pour apaiser son souffle, où les morts emportent un soleil et une lune dans leur tombe, où l'Ours enfin est un parent tombé du ciel, Démiane voit dans la vie un traîneau délicat à conduire. L'ouvrage donne une vision holistique du monde où tout est lié et les rennes qui font partie de l'univers des Kanthys de l'Est et du Nord sont avec le chasseur traditionnel les principaux personnages du roman. Mais au-delà de l'apparent huis clos avec la taïga, l'homme qui deviendra à sa mort l'Étoile de l'Aube voyage dans le temps et dans les vies : Efim, le vétéran, qui rêve encore du tank allemand qu'il a affronté à mains nues en 1944, Korneev qui parle de la Révolution aux enfants khantys avec l'art des héritiers de la tradition orale, le face-à-face du chaman Sèm-iki et du redoutable Œil Sanguinaire, " le siècle d'or de l'alcool ".