Contenu

La ville des tempêtes

Résumé
Onze ans après avoir quitté Marseille, Thibault de Cervières s'apprête à revoir les siens. Alors que le trois-mâts corsaire sur lequel il est embarqué s'approche lentement du port de la cité, le jeune homme rêve à ces retrouvailles. C'est un chaos général qui l'accueille pourtant alors qu'il pose les pieds sur le quai de la Ville. Depuis quatre ans, Marseille qui refuse de reconnaître Henri IV, « le roi hérétique », vit sous le joug de deux chefs sanguinaires Charles de Casaulx et Loys d'Aix. La ville est exsangue, la terreur règne, les protestants ont été exterminés, les Marseillais ont peur. Dans cette ville dévastée et bâillonnée, Thibault se retrouve seul et sans nouvelle de personne. Ses connaissances en médecine l'amènent au coeur de la misère et de la folie qui règnent en maître. Aidé de la seule personne qu'il connaisse, le très riche et impitoyable corsaire Simon Danzer, il part à la recherche de son père, de sa soeur et de son identité perdue. Vous aimerez aussi
Durée: 11h. 59min.
Édition: Paris, HC, 2016
Numéro du livre: 33863
ISBN: 9782357203105
Collection(s): Littérature

Documents similaires

Lu par:Manon
Durée:10h. 6min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:33739
Résumé: Marseille, avril 1907. Par une nuit de tempête de mistral dans le vieux quartier du Panier, se noue un drame aussi insolite que terrifiant. Pris pour un fantôme par un passant attardé, un macchabée ficelé dans un drap, ouvert en deux et soigneusement recousu au point de surjet, est retrouvé contre le mur de la Vieille-Charité. Raoul Signoret, reporter au Petit Provençal se lance dans une enquête que son oncle Eugène Baruteau, chef de la Sûreté entend mener rondement d'autant plus que Clémenceau, le « premier flic de France » exige du rendement.Avec l'aide de Tino, un camarade d'enfance devenu plombier-zingueur et du coiffeur Néné, « tour de contrôle » du quartier, Raoul suit la piste d'un bien étrange criminel, guérisseur et prophète-fou, aux pratiques sanglantes, qui le conduira à remonter le temps jusqu'à la fondation de Marseille où perdure un culte millénaire ressuscité par une secte d'illuminés. Cécile, l'épouse du reporter est une fois de plus de la partie, secondée par les enfants du couple trop heureux de jouer aux détectives.
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33499
Résumé: Histoire d'Henri IV, petit prince élevé à la dure comme les futurs rois de Navarre, que rien ne destinait à devenir roi de France. L'ouvrage retrace sa vie, de son enfance au cours laquelle l'extinction de la lignée des Valois fit de lui un prétendant au trône, à son rôle d'homme d'Etat qui mit fin pour un temps aux guerres de religion en France.
Durée:8h. 5min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:30092
Résumé: " En adaptant la trilogie, j'ai souhaité revenir aux sources de cette mythologie comme d'autres revisitent inlassablement Shakespeare, Tchekhov ou Molière. Je suis reparti des pièces de Marcel Pagnol bien plus que du film d'Alexander Korda - Marius - ou de celui de Marc Allégret - Fanny. On trouve ici ce qu'on retrouvera dix ans plus tard dans La Fille du Puisatier. Tout chez Pagnol est répété. C'est le même thème qu'il traite indifféremment, la poursuite sans trêve de la recherche des sentiments. De nouveau, nous sommes face à l'absence de la mère, au départ des enfants et à la figure forte et maternelle du père. Ces deux récits cristallisent de nombreux thèmes modernes et intemporels que je souhaitais mettre en avant, et notamment celui des liens du sang. La question centrale est celle de la paternité. Qui est le père, celui qui paye les biberons ou celui qui donne la vie ? Et si les liens du sang n'étaient pas si primordiaux et que seul comptait l'amour ?" Daniel Auteuil.
Durée:4h. 24min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:66494
Résumé: Il est le roi de France et de Navarre qui a voulu dépasser les clivages et faire vivre ensemble catholiques et protestants. Et il en est mort. Le vendredi 14 mai 1610, Jean-François Ravaillac, catholique exalté originaire d’Angoulême, poignarde le souverain dans son carrosse, rue de la Ferronnerie. Il voulait en finir avec « cet hérétique paillard, parjure et renégat » dont la conversion n’était que façade. Dans un texte haletant, Max Gallo dresse le portrait d’Henri IV, ce béarnais vigoureux, grand amateur de chasse, imbattable au jeu de paume, fou de femmes, et qui n’aura de cesse de consolider l’État, d’administrer une saine justice et d’éviter que la France sombre dans la guerre civile. Pour les ligues catholiques, Henri IV sera, jusqu’au bout, un « voleur d’âmes ». Mais l’Histoire retiendra de ce grand roi qu’il était celui de tous les français, apôtre infatigable de la tolérance et de la concorde.
Lu par:Henri Duboule
Durée:9h. 6min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17216
Résumé: Paris, rue de la Ferronnerie, vendredi 14 mai 1610, vers 16 heures. Un carrosse remonte lentement la rue étroite et se trouve vite stoppé par deux charrettes qui bloquent le passage. Soudain, un homme tenant à la main un couteau surgit derrière la voiture. Il grimpe, un pied sur une borne, l'autre sur un des rayons de la roue arrière gauche, se penche à l'intérieur du carrosse et frappe l'un des occupants à deux ou trois reprises. L'homme au couteau s'appelle François Ravaillac. Il vient de tuer le roi de France, Henri IV. Sous la forme d'une enquête policière, François Pernot remonte dans le passé, retrace les derniers jours du roi, reconstitue son assassinat, écoute les témoins et interroge le meurtrier afin de trouver les réponses à ses questions : pourquoi tuer le roi ? Ravaillac a-t-il agi seul ? A-t-il été manipulé ? Avait-il des complices ? Et surtout : à qui profite le crime ?
Durée:10h. 42min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:16969
Résumé: Henri IV est sans conteste le souverain le plus populaire de notre histoire, mais il est aussi le plus mal connu, trop souvent réduit aux clichés folkloriques du roi de la " poule au pot " ou du " panache blanc ". Or, par-delà l'image d'Épinal du Gascon ou du Vert-Galant, il y a un homme d'action et de coeur qui a su, contre ses ennemis de l'extérieur comme de l'intérieur, se tailler un destin extraordinaire. Généreux, lou nouste Henric, né à Pau le 13 décembre 1553, ambitionnait de faire le bonheur de ses sujets. Tolérant, en un siècle d'atrocités et de fanatisme, il se voulait l'artisan de la paix et de la réconciliation nationale.
Durée:10h. 48min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:68487
Résumé: La France connaît une série d’assassinats ciblés sur des Arabes, surtout des Algériens. On les tire à vue, on leur fracasse le crâne. En six mois, plus de cinquante d’entre eux sont abattus, dont une vingtaine à Marseille, épicentre du terrorisme raciste. C’est l’histoire vraie. Onze ans après la fin de la guerre d’Algérie, les nervis de l’OAS ont été amnistiés, beaucoup sont intégrés dans l’appareil d’État et dans la police, le Front national vient à peine d’éclore. Des revanchards vont appeler à plastiquer les institutions représentant l’État algérien. C’est le décor. Le jeune commissaire Daquin, vingt-sept ans, a été fraîchement nommé à l’Évêché, l’hôtel de police de Marseille, lieu de toutes les compromissions, où tout se sait et rien ne sort. C’est notre héros.
Durée:8h. 52min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:69574
Résumé: Rouen. Novembre 1594. Ambroise Roquebrune, huitième comte de Bleuse, s'introduit nuitamment dans l'église Saint-Nicaise où il doit récupérer une missive susceptible de jeter au bas de son trône le roi de France, Henri IV. Mais alors que le comploteur se penche sur le parchemin si précieux, une dague lui tranche la gorge et une voix murmure à son oreille : «Maudit, tu n'aurais jamais dû naître. Retourne dans les entrailles de ta chienne de mère...» Peu avant l'aube, on découvre le comte, crucifié et la bouche pleine d'hosties. Sacrilège ! Pis, les bénitiers de l'église Saint-Nicaise sont remplis de sang. Redoutant un nouvel affrontement entre catholiques et protestants, le chancelier d'Henri IV charge un chevau-léger d'éclaircir cette affaire : Gilles Bayonne. Ce dernier, doté d'un tempérament trempé comme l'acier de son épée, comprend aussitôt que ce qui se trame à Rouen pourrait tout aussi bien lui valoir la faveur du roi que l'envoyer droit en enfer... Roman d'aventures sur lequel planent les ombres d'Alexandre Dumas et de Paul Féval, intrigue politique et religieuse soutenue par une langue riche et authentique, Un chien du diable mêle admirablement vérité historique et enquête policière.
Durée:9h. 44min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26661
Résumé: Marseille as-tu une âme ? À force de la chercher en vain, j'avais fini par en douter. Et puis un soir de balade, j'ai compris : comme un vieux truand en cavale, la ville se planque dans un quartier reculé et sans histoire. Sous couvert de banlieue résidentielle, Saint-Marcel dissimule un oppidum vieux de vingt-six siècles, un château fort médiéval, la bastide de la plus grande famille provençale, un couvent marqué par une tragédie, une pagode vietnamienne, une chapelle mystérieuse, les ruines de la plus grande usine de l'âge d'or industriel marseillais, des cités à problèmes et le centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille. Perché au sommet d'une butte, depuis les murs du vieil oppidum, je contemple la plus vieille ville de France, qui s'étale devant mes yeux. Et mon regard ne voyage pas dans l'espace, mais dans le temps. Petit à petit, poussée par le mistral, les orages, le soleil, Marseille va se dévoiler, chuchoter son histoire et révéler son mystère et son identité. .
Lu par:Robert Catani
Durée:10h. 6min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38641
Résumé: Marseille, avril 1936. Juste avant les élections législatives, Antoine Cardella est tué dans une rue située entre le local de campagne du candidat socialiste et celui de l'extrême droite. Ce crime peut être attribué aux politiciens, aux voyous ou aux policiers qui participent au système mafieux qui existe à Marseille.
Durée:7h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:17298
Résumé: « Sadko, le cavalier du Baïkal qui galope sur son tarpan des steppes, est né d'un tourbillon de lumière et de vent. Je ne sais plus s'il se fondait aux brumes montant des eaux ou si c'étaient les sabots de son cheval qui soulevaient les nuées dont monture et cavalier s'enveloppaient, mais son image ne cessait de surgir des brouillards de mon rêve. S'il s'est laissé entraîner jusqu'aux abords impétueux du Rhône, c'est qu'il fallait que ce Barbare découvre un monde où la barbarie prend des dimensions qu'aucun homme de sa race n'aurait su imaginer. Durant des lunes et des lunes, nous avons chevauché ensemble pour atteindre les Gaules où Jules César menait sa guerre. En lançant Sadko dans la mêlée, j'ai cru en finir avec lui. Mais on ne distance pas un cavalier de sa trempe. À présent, c'est lui qui m'entraîne. Pareil à un fétu de paille, je flotte dans son sillage où dansent les étoiles. »
Durée:10h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:18068
Résumé: Après avoir traversé la moitié de l'Europe, l'officier Oktavius-Ulrich de Pikkendorff, âgé de 26 ans, parvient un matin de l'année 1658 à Ragen, où il est nommé commandant de place par le prince August III. Situé à l'extrême Est de ce qui est aujourd'hui la Carélie, ce bourg est à la limite de forêts où nul ne s'est jamais aventuré et d'où nul homme n'est jamais sorti. Oktavus-Ulrich fait construire une forteresse face au vide, comme si de « là-bas » un hypothétique ennemi pouvait surgir. Et de temps en temps, des ombres apparaissent, et quelques soldats aperçoivent un petit homme couleur d'écorce armé d'un arc, et dont on a retrouvé une des flèches plantée dans un arbre. Dès lors, Oktavius-Ulrich, puis son fils, son petit-fils, et sa descendance, n'auront de cesse de retrouver ce mystérieux personnage. Il disparaît et réapparaît au moment des guerres, des conflits, il défie le temps et les hommes qui se massacrent sur ses terres. Est-il homme ? Est-il Dieu ? Est-il génie des forêts ? On ne le saura jamais...