Contenu

De seconde classe

Résumé
Cet écrit reconstitue toutes sortes de déplacements individuels en train, entre1963 et 1967. La toile de fond en est le passage des frontières malgré la guerre froide, car pour se déplacer de Trieste à Sofia ou Istanbul, ou de Trieste à Athènes, passeports et visas étaient encore nécessaires. L'idée de traverser un pays dit communiste, telle la Yougoslavie pour aller en Grèce, ou encore la Bulgarie pour voir la Mer Noire, effrayait beaucoup de personnes, on nous prédisait que nous ne reviendrions pas... Et les lignes ferroviaires, qui s'étiraient d'un bout à l'autre de cette immense région, étaient pleines de surprises, certains secteurs n'étaient pas encore électrifiés, on empruntait les trains à vapeur et on était content quand on arrivait à destination.
Genre littéraire: Voyage/exploration
Durée: 3h. 6min.
Édition: Lausanne, Ed. d'en bas, 2016
Numéro du livre: 33773
ISBN: 9782829005367

Documents similaires

Durée:4h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:3477
Résumé: Milieu des années cinquante en Suisse : les classes laborieuses commencent à voir se concrétiser le progrès. Le confort, la voiture ne sont plus des irréalités pour nantis. L'électro-ménager s'introduit dans les familles et transforme le rôle de la femme : de productrice, elle devienne consommatrice.
Durée:5h. 54min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16542
Résumé: " À partir de 1992, ma vie est marquée par des épreuves dont on se remet avec peine: cancer de Véronique décelé (trop tardivement) en 1992, décès du conjoint en 1994, puis celui de ma fille en 1997. Entre deux morts, marquée par la dépossession, j'écris Ce qui reste de Katharina, roman dans lequel une femme fait le point sur sa vie après le décès de son fils. Mon héroïne, une Allemande née en 1918, manipulée par sa mère jusqu'à ce qu'elle épouse un Suisse et sa nationalité, m'a permis de faire une nouvelle traversée du siècle mais côté bourgeoisie. Ce livre reçoit en 1998 le Prix de la Bibliothèque pour Tous. " (www.campiche.ch)
Durée:5h. 4min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:32319
Résumé: Derrière la façade... J'étais en train de comprendre que, au-delà de l'invitation aimable et souvent réitérée par la mère, nous, les désargentées filles de fauchés, les maigrichonnes aux yeux clairs, avions droit, faute d'un vrai repas, à un prêche proféré par deux apôtres du célibat, chantres du pain noir et prophètes d'une vie qui ne se continuait qu'au Ciel. Amen. Ces éteigneurs de réverbères s'alimentaient de vieille graisse mais, même avaricieux, ils avaient du coeur car qui d'autre qu'eux nous avait ouvert leur porte ? Je n'allais pas me mettre à prier pour autant car, si Dieu avait voulu que je mangeasse de ce pain, il eût dû me faire naître chez ces vertueux-là, pensais-je à peu près en essayant de me souvenir de la leçon du matin sur les propositions irréelles. Cette construction austère en apparence transformait la réalité en rêve. Dans son arbre caché, le corbeau pentecôtiste pour moi seule médisait : " Impertinente... insolente... narchiste... strémiste... "
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66280
Résumé: Grand-maman Claire voudrait voir la mer. Elle demande à sa petite-fille de l’y accompagner. Le voyage en train se révélera plein de contrastes entre les deux femmes: l’une, née à la vitesse du cheval, l’autre, grande voyageuse, ne se déplaçant qu’en train. On est en pleine guerre froide et dès qu’on sort de Suisse, on se cogne à l’Histoire, d’où contrastes entre celle qui s’adapte et celle qui ne le peut pas.
Durée:4h. 56min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:19847
Résumé: Le texte présenté ici constitue les premières pages d'un récit que Janine Massard se propose d'écrire sur son oncle, pêcheur du Léman, qui a aidé des résistants français durant la Seconde guerre mondiale. (culturactif.ch)
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14117
Résumé: Le jardin face à la France est une forme de récit autobiographique, sans l'être totalement. Janine Massard nous fait sentir, avec force et émotion, la vie quotidienne, durant la dernière guerre mondiale, d'une petite ville suisse tranquille, Rolle. Et pourtant, la guerre est tout près, de "l'autre côté du lac". Proche d'un Henri Debluë (Et Saint-Gingolph brûlait), Janine Massard dresse le portrait d'un grand-père hors du commun, qui ouvre les yeux de sa petite fille sur les désastres du monde, tout en l'accueillant dans ce jardin qui restera un souvenir merveilleux dans l'esprit de l'enfant. Dans son roman, Janne Massard évoque aussi les "oubliés" de la prospérité suisse, ces travailleurs de la terre qui peinent à s'en sortir économiquement et sont prêts à tous les sacrifices pour y parvenir.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32879
Résumé: Ce roman traite de l'avortement dans le Canton de Vaud dans les années quarante, plus précisément du choix de l'avortement ou non ; de la condition de la femme dans les années 50 ; des conséquences sur la santé de la sœur cadette (à laquelle on ne devait rien dire...)
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:36792
Résumé: Ces papiers dispersés ravivent des souvenirs et intéressent Léa autant que les notes de Heide, ils l'aident à reconstituer aléatoirement l'histoire de sa belle-famille, à trouver peut-être des indices dérisoires mais nécessaires à la compréhension d'un acharnement destructeur sur une branche généalogique précise...???Et si, par des voies occultes, les crimes nazis retombaient sur la descendance ? C'est la question que finit par se poser Heide, dont le frère a fait la guerre sous l'uniforme SS, en constatant qu'une étrange multiplication de malheurs, les atteint, lui comme elle, dans la chair de leur chair. Alors, hasard ou syndrome du châtiment ?
Durée:5h. 16min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:18416
Résumé: Les régions industrielles du Jura? Si étrange que cela puisse paraître, elles ont longtemps passé pour un "petit paradis" aux yeux des gens de la plaine. Le récit de Janine Massard sonde cette légende. Interrogeant nombre d'ouvriers de ce que l'on a appelé "la belle époque", donnant la parole à l'un d'eux, Jacques, l'auteur reconstitue la vie quotidienne des paysans, la plupart d'entre-eux nés dans les villages du pied du Jura, élevés pour le travail de la terre et pour l'obéissance, vivant en autarcie, et que l'on a transformés, en l'espace de quelques années, en des émules du Charlot des Temps Modernes, gesticulant autour d'une chaîne de montage. C'est la chronique ordinaire, parfois crue et choquante d'une mutation.
Durée:6h. 4min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:74123
Résumé: Elle fut l’une des plus formidables aventurières du XXe siècle. Ses récits de voyage, son œuvre photographique, ses reportages ont fait d’elle une autrice mondialement connue. Ella Maillart (1903-1997) avait l’œil ethnographique, parfois sensuel, souvent ironique. En témoignent la quinzaine de textes inédits, peu connus ou introuvables de ce recueil, comme "Le sens du voyage" (1948), "L’école dans les nuages" (1966), "Voyage au Turkestan russe" (1935), "Le culte du serpent" en Inde, ou l’émouvant "Route à l’Est" (1939), version "sur le vif" de "La Voie cruelle". Attentive, où qu’elle soit, à la condition des femmes, Ella Maillart s’y montre à chaque instant d’une énergie et d’une curiosité inouïes, attirée comme un aimant par les contrées interdites, les trajets en zig-zag et les rencontres de hasard, pratiquant aussi l’art de la lenteur pour assimiler l’expérience, quêtant l’essentiel, qui seul est durable – l’immense nature, la liberté.
Durée:4h. 53min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:71744
Résumé: Japon, Cambodge, Laos, Birmanie, Thaïlande, Sri Lanka, Inde. En septembre 2019, l’écrivain-voyageur Blaise Hofmann s’en va sept mois en Asie, pour la première fois en famille. Ce sont de nouvelles contraintes, un temps constamment anticipé, des précautions, des routines, des frustrations ; c’est surtout l’émerveillement de voir le monde à quelques centimètres du sol, voyager lentement avec les yeux de deux petites filles qui sont à la maison où qu’elles se trouvent. C’est l’occasion aussi de retrouver un continent standardisé, peuplé de gens comme lui, des touristes hypermodernes. Voici le récit d’un anti-héros faisant l’éloge de l’ennui, du détour. Blaise Hofmann livre un texte introspectif, aussi critique qu’ébloui, même quand un virus s’impose comme personnage principal de ce qui est peut-être le dernier récit de voyage d’avant la pandémie de Covid-19.
Lu par:Janick Quenet
Durée:12h. 45min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:71915
Résumé: Authenticité, autonomie, liberté, sobriété… autant de valeurs desquelles notre civilisation nous tient de plus en plus éloignés. Ressentant un appel primitif irrépressible, venu droit du fond des âges, Kim Pasche est parti dans le Grand Nord canadien en quête d’une reconnexion brute au monde sauvage par un mode de vie semblable à celui de nos ancêtres de la préhistoire. À travers ses pérégrinations en Europe, puis en Amérique du Nord, il raconte ses apprentissages des savoirs ancestraux et son évolution au fil des années, vers un nouveau rapport à la nature, à la spiritualité, au temps, et même à son existence en tant qu’humain.