Contenu

La fille du puisatier

Résumé
Pascal, le puisatier, est veuf. Cependant, entre son ami Félipe et sa fille aînée, la sage Patricia, qui élève ses jeunes sœurs, il est un homme heureux. Mais Patricia faute avec un bel aviateur qui part pour la guerre, et qui est porté disparu... La fille du puisatier (1940) est la seule réalisation de Pagnol durant la guerre. C'est un film en prise sur l'époque. Il est relativement méconnu, malgré le face à face unique qu'il présente entre les deux acteurs fétiches de Pagnol, Raimu et Fernandel. Charpin fait des merveilles en boutiquier enrichi. Josette Day, compagne du cinéaste au moment du tournage, endosse le rôle traditionnel de la jeune première séduite.
Mots-clés: Roman CLASSIQUE
Durée: 4h. 24min.
Édition: Paris, Ed.de Fallois, 2011
Numéro du livre: 25328
ISBN: 9782877067522

Documents similaires

Durée:7h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18953
Résumé: Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C'est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s'installe à la ferme des Romarins, on ne lui parle pas de la source cachée. Ce qui facilite les manœuvres des Soubevran, le Papet et son neveu Ugolin. qui veulent lui racheter son domaine à bas prix... Jean de Florette (1962), premier volume de L'Eau des collines, marque, trente ans après Pirouettes, le retour de Pagnol au roman. C'est l'épopée de l'eau nourricière sans laquelle rien n'est possible. Marcel Pagnol y développe l'histoire du père de Manon, évoquée sous forme de flash-back dans le filin Manon des sources (1952). Les dialogues sont savoureux, et la prose aussi limpide que dans les Souvenirs d'enfance. Quant au Papet et à Ugolin, à la fois drôles et terrifiants, ils sont parmi les créations les plus complexes de Pagnol. " Tri comprends, s'ils avaient bu l'eau de la citerne, c'est sûr qu'ils seraient morts tous les trois, et moi ça m'aurait embêté. D'avoir bouché la source, c'est pas criminel : c'est pour les œillets. Mais si, à cause de ça, il y avait des morts, eh bien peut-être qu'après nous n'en parlerions pas, mais nous y penserions.
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18952
Résumé: Manon des sources est le deuxième tome de L'Eau des collines, diptyque romanesque de Marcel Pagnol publié en 1963 ; c'est la suite de Jean de Florette. Ugolin prospère sur la terre de Jean de Florette, les Romarins, acquise par son Papet et lui grâce à des manœuvres immorales. Manon, la fille de Jean de Florette, est devenue bergère et vit dans les collines, évitant les contacts avec les villageois. Le Papet, vieillissant, somme son neveu de se marier et d'avoir des enfants. Ugolin, qui a aperçu Manon, en est tombé amoureux. Mais Manon, connaissant le rôle criminel joué par Ugolin dans l'échec et la mort de son père, le repousse, d'autant plus qu'elle s'éprend de Bernard Olivier, le jeune instituteur du village. Elle surprend une conversation entre deux villageois et comprend que tous savaient qu'il y avait une source aux Romarins.
Lu par:Yves Renaud
Durée:3h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:2881
Résumé: Ils sont trois, ils sont amis, ils ont vingt ans. Nous sommes au début de ce siècle et Marseille était alors et elle est encore - une des plus belles cités du monde. Le premier s'appelle Louis-Irénée Peluque : il est gardien au jardin zoologique. Le deuxième s'appelle Félix-Antoine Grasset : il est poète et philosophe, c'est-à-dire qu'il tire longuement sur sa pipe et ne fait rien. Le troisième, qui a trouvé un travail approximatif chez un éditeur, s'appelle Jacques Panier. Cette histoire est son histoire, celle des premières amours de Jacques Panier. L'amour est-il un piège que nous tend le génie de l'Espèce, aux seules fins de se perpétuer ? C'est ce que pensent Peluque et Grasset. C'est aussi l'idée de Jacques Panier, qui a juré qu'on ne l'y prendrait pas. Mais les plus belles idées ne pèsent pas lourd contre la nature, et comment rester philosophe quand on voit passer tous les jours, à la même heure, discrète, silencieuse et timide, une petite fille aux yeux sombres ?
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15366
Résumé: C'est quelques années après la mort de son père (voir notre biographie Pagnol) que seront écrits les souvenirs d'enfance, avec comme fil directeur tout au long de l'oeuvre la nostalgie de sa provence et des êtres qui lui sont chers. "Le Château de ma mère" retrace cette période de l'enfance de l'auteur, où il traversait Marseille avec sa petite famille pour rejoindre par la Treille La Bastide Neuve, le lieu des vacances. Ce périple Du Château Saint Antoine au Château de la Buzine traversait quatre propriétés (dont le château Saint Antoine ) et que l'on pourrait appeler aujourd'hui les Châteaux Pagnol .
Durée:6h. 33min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15408
Résumé: Les vacances à La Treille se poursuivent. mais ne se ressemblent plus : Lili doit travailler aux champs avec son père, et Marcel rencontre Isabelle, la fille du poète Loïs de Montmajour. Puis ce sera l'arrivée eu classe de sixième et l'entrée en scène de l'inénarrable Lagneau... Poussé par ses lecteurs, et pour son propre plaisir, Pagnol décide de transformer son diptyque en tétralogie, et ses Souvenirs d'enfance en authentique roman de formation, du côté de Kim ou du Livre de la jungle.
Durée:6h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15459
Résumé: Oeuvre posthume comportant la suite des "Souvenirs d'Enfance" qui sont déjà des souvenirs d'adolescence, puis le début des "Pestiférés", grande histoire épique inachevée, évoquant la fuite de certains habitants de Marseille vers les collines du Garlaban lors de la grande peste de 1720.
Durée:4h. 31min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15247
Résumé: Un petit Marseillais d'il y a un siècle : l'école primaire ; le cocon familial ; les premières vacances dans les collines, à La Treille ; la première chasse avec son père... Lorsqu'il commence à rédiger ses Souvenirs d'enfance, au milieu des années cinquante, Marcel Pagnol est en train de s'éloigner du cinéma, et le théâtre ne lui sourit plus. La Gloire de mon père. dès sa parution, en 1957, est salué comme marquant l'avènement d'un grand prosateur. Joseph, le père instituteur, Augustine la timide maman, l'oncle Jules, la tante Rose, le petit frère Paul, deviennent immédiatement aussi populaires que Marius. César ou Panisse. Et la scène de la chasse à la bartavelle se transforme immédiatement en dictée d'école primaire... T.1 La gloire de mon père ; T.2 Le château de ma mère ; T.3 Le temps des secrets ; T.4 Le temps des amours.
Durée:4h. 5min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11083
Résumé:
Lu par:Alain Burnand
Durée:1h. 38min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:15656
Résumé: Extraits des films et des pièces de théâtre de l'auteur...
Durée:1h. 49min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:11171
Résumé: Petit essai où Pagnol nous démontre, par quelques exemples, que le rire est un phénomène très relatif (Le coup de pied aux fesses n'a pas fait rire le maire, encore moins le boucher qui l'a confondu avec Stromboli, son rival...)
Lu par:Yves Renaud
Durée:3h. 5min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:8411
Résumé: "Le Premier Amour" est une sorte de conte poétique : il raconte l'invention de l'amour, et la découverte du feu. Ces hommes n'étaient pas plus grands que nous : leurs os étaient à peine plus épais que les nôtres. Ils ne connaissaient pas l'usage du feu. Ils n'avaient pas d'autres armes que des branches pointues, et des haches de silex, qu'ils taillaient avec une grande patience... On a retrouvé un grand nombre de ces pauvres armes : il y en a dans tous les musées : je me demande comment un homme d'aujourd'hui peut les regarder sans pleurer. Ils ont survécu grâce à ces pauvres armes ; mais aussi à cause de leur sens social, à cause de l'union fraternelle de tous et de toutes, à cause de la discipline spontanée qui faisait la force de la tribu.
Durée:8h. 5min.
Genre littéraire:Théâtre
Numéro du livre:30092
Résumé: " En adaptant la trilogie, j'ai souhaité revenir aux sources de cette mythologie comme d'autres revisitent inlassablement Shakespeare, Tchekhov ou Molière. Je suis reparti des pièces de Marcel Pagnol bien plus que du film d'Alexander Korda - Marius - ou de celui de Marc Allégret - Fanny. On trouve ici ce qu'on retrouvera dix ans plus tard dans La Fille du Puisatier. Tout chez Pagnol est répété. C'est le même thème qu'il traite indifféremment, la poursuite sans trêve de la recherche des sentiments. De nouveau, nous sommes face à l'absence de la mère, au départ des enfants et à la figure forte et maternelle du père. Ces deux récits cristallisent de nombreux thèmes modernes et intemporels que je souhaitais mettre en avant, et notamment celui des liens du sang. La question centrale est celle de la paternité. Qui est le père, celui qui paye les biberons ou celui qui donne la vie ? Et si les liens du sang n'étaient pas si primordiaux et que seul comptait l'amour ?" Daniel Auteuil.