Contenu

L'homme à l'envers: [policier]

Résumé
Normal qu'il y ait des loups dans les Alpes. On les protège et l'on veille même sur leur santé. Mais quand une bête énorme se met à dévorer les moutons, la colère monte chez les paysans. Et quand l'animal s'en prend aux humains, il y a de la haine dans l'air et de la légende au village. Loup-garou, y es-tu? Lawrence, le Canadien protecteur de ces bêtes venues des Abruzzes, s'inquiète. Et Camille aussi, avec ses regards coulés sur le beau Lawrence, avec ses blessures d'amour à peine refermées à l'égard du commissaire Adamsberg. Camille s'est installée dans la montagne pour oublier que la vie était moche. Là voilà bien vite rattrapée. Fred Vargas renoue avec son héroïne de L'homme aux cercles bleus et sa manière très particulière de jouer les enquêtrices qui ont le temps de leur côté... (Christine Ferniot / lire.fr)
Genre littéraire: Policier/épouvante
Mots-clés: Roman POLICIER
Durée: 10h. 11min.
Édition: Paris, V. Hamy, 1999
Numéro du livre: 12657
ISBN: 9782878581072
Collection(s): Chemins nocturnes

Documents similaires

Durée:10h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:13519
Résumé: Le commissaire Adamsberg se trouve aux prises avec un démon intérieur qui le piège par derrière et sans prévenir, plantant dans ses épaules des serres aiguisées et le laissant pantelant d'angoisse. Non, Adamsberg ne nous joue pas une resucée du Horla. Juste un fantôme qui surgit du passé, armé d'un trident, pour le tourmenter et pourquoi pas, le harponner comme un bon gros poisson.
Durée:2h. 36min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:14007
Résumé: Présentation de l'éditeur : Danglard connaissait assez le commissaire pour comprendre, à la variation d'intensité de son visage, que quelque chose d'intéressant s'était produit ce matin. Mais il se méfiait. Adamsberg et lui avaient des conceptions très éloignées de ce qu'on appelle un "truc intéressant". Ainsi, le commissaire trouvait assez intéressant de ne rien faire, alors que Danglard trouvait cela mortellement paniquant. Le lieutenant jeta un coup d'oeil soupçonneux à la feuille de papier blanc qui voletait entre les mains d'Adamsberg. (.../...) À vrai dire, il s'était accoutumé à cet homme, tout en s'irritant d'un comportement inconciliable avec sa propre manière d'exister. Adamsberg se fiait à l'instinct et croyait aux forces de l'humanité, Danglard se fiait à la réflexion et croyait aux forces du vin blanc.
Durée:11h. 27min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:14324
Résumé: Présentation de l'éditeur : Envisager de raconter un roman de Fred Vargas frise le ridicule, aussi se contentera-t-on de dire qu'ici, comme dans Sous les vents de Neptune, Adamsberg est confronté à des résurgences de son passé qui le déstabilisent fortement. L'enquête qu'il mène sur la mort de deux gars qui se sont fait trancher la gorge à la Porte de la Chapelle le remet en présence d'Ariane Lagarde, la médecin légiste à laquelle il s'était opposé quelque vingt-cinq ans auparavant. Un de ses nouveaux collaborateurs ne semble pas particulièrement l'apprécier, ce qui le perturbe d'autant plus que ce lieutenant Veyrenc de Bilhc est béarnais comme lui, originaire du village voisin du sien.
Durée:12h. 34min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:18182
Résumé: Le commissaire Adamsberg cherche à comprendre une série de meurtres inexpliqués dans les contrées normandes. Les habitants du village attribuent ces disparitions à une vieille légende locale, celle d'une armée de zombies qui viendrait épurer la région de ses mauvais sujets. Pour démasquer les vrais coupables, le commissaire Adamsberg se plonge dans les mythes et légendes des terres normandes avec l'aide de son fils Zerk, un personnage que Fred Vargas avait déjà introduit dans Un lieu incertain.
Durée:12h. 32min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:12699
Résumé: On l'a peint soigneusement sur les treize portes d'un immeuble, dans le 18e arrondissement de Paris : un grand 4 noir, inversé, à la base élargie. En dessous, trois lettres : CLT. Le commissaire Adamsberg les photographie, et s'interroge : simple graffiti ou menace ? A l'autre bout de la ville, Joss, l'ancien marin breton devenu crieur de nouvelles est perplexe. Depuis trois semaines, une main glisse, à la nuit, d'incompréhensibles missives dans sa boîte à messages. Un amuseur ? Un cinglé ? Son ancêtre murmure à son oreille : " Fais gaffe à toi, Joss. Il n'y a pas que du beau dans la tête de l'homme. "
Durée:11h. 20min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:34580
Résumé: - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence. - Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle. - Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? - Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés. - Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ?
Lu par:Claude Yersin
Durée:12h. 16min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:29961
Résumé: " Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur la table, s'inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l'oeil cette nuit, une de ses soeurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment. - La femme du 33 bis? demanda t-il. Veines ouvertes dans la baignoire ? Pourquoi tu m'emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin? D'après les rapports internes il s'agit d'un suicide avéré. Tu as des doutes? Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur, grand fumeur, grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c'était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à 100 ans. - Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait les tiques? "
Durée:11h. 58min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:15894
Résumé: Dix-sept pieds coupés, encore chaussés, retrouvés devant le célèbre cimetière londonien d'Highgate, où repose, entre autres, Karl Marx. Son fidèle commissaire, Jean-Baptiste Adamsberg, est amené à sillonner l'Europe pour élucider ce mystère des pieds coupés : de Londres à la banlieue bourgeoise de Garches (Hauts-de-Seine), en passant par la Serbie sur les traces d'un vampire.
Durée:2h. 21min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:15924
Résumé: Monsieur le Commissaire, Vous avez peut-être une belle gueule mais, dans le fond, vous êtes un vrai con. En ce qui me concerne,j'ai tué en toute impunité. Salut et liberté X Etranges, ces lettres anonymes que reçoit Adamsberg, et tout aussi singulière l'assiduité dont fait preuve le vieux Vasco à siéger sur ce banc, juste en face du commissariat... L'importun vieillard aux poches remplies d'objets insolites et au portemanteau incongru attise l'exaspération du lieutenant Danglard. Mais, pour le commissaire Adamsberg, dont le flair nonchalant confine au génie, l'affaire n'est pas si anodine...
Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:15111
Résumé: Tom est peintre et a un rêve : accéder à la gloire. Il parvient à se faire inviter à une soirée très sélect organisée par un mécène en l'honneur du célébrissime Gaylor. Gaylor est l'artiste chéri de la peinture contemporaine, adulé de tous, et Tom veut lui soumettre son travail voire obtenir son soutien. Hélas, Tom joue de malchance, non seulement il n'arrive pas à s'approcher du grand homme mais, s'introduisant comme un voleur dans le bureau du génie, il tombe sur un cadavre... Pas facile d'être un artiste reconnu, surtout quand la police est convaincue de votre culpabilité !
Durée:8h. 54min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:12800
Résumé: Ex-flic, Louis Kehlweiler découvre par hasard un petit os humain dans un excrément de chien. Il note les habitudes de chaque promeneur de chien du secteur tandis que Vandoosler, son jeune archiviste, épluche les journaux pour déceler la moindre mort suspecte. Leurs recoupements finissent par les conduire à Port-Nicolas, village perdu de la côte du Finistère, où la vieille Marie a chuté d'une falaise deux semaines auparavant. La gendarmerie avait conclu à l'accident mais Kehlweiler refuse de lâcher le morceau. Pour imposer son point de vue, il doit se confronter aux élus et aux notables, ainsi qu'aux rumeurs et aux rancoeurs de la bourgade. Un défi comme aime les relever Kehlweiler, cet esprit indépendant qui n'a pas peur de plonger les deux mains dans la boue.
Lu par:Paul Barge
Durée:8h. 18min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:38113
Résumé: Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis découvre, dans son jardin, un arbre qu'elle ne connaît pas. Un hêtre. Qui l'a planté là ? Pourquoi ? Pierre, son mari, n'en a que faire. Mais la cantatrice, elle, s'inquiète, en perd le sommeil, finit par demander à ses voisins, trois jeunes historiens un peu déjantés, de creuser sous l'arbre, pour voir si... Quelques semaines plus tard, Sophia disparaît tandis qu'on découvre un cadavre calciné. Est-ce le sien ? La police enquête. Les voisins aussi. Sophia, ils l'aimaient bien. L'étrange apparition du hêtre n'en devient que plus énigmatique.