Contenu

L'Italie à la paresseuse: [journal de voyage]

Résumé
Le voyage en Italie est un genre littéraire. Il nous a valu, de Montaigne à Larbaud, quelques jolies méditations sur les arts, les transports et la gastronomie. C'est conscient de cette tradition qu'Henri Calet, en 1949, effectue le sien. D'emblée, il ne joue pas le jeu. Il enfile bien la Botte, ville après ville, mais, dès qu'approche l'instant élu des friandises culturelles, Calet fait mine de rien, regarde ailleurs, s'absente. Car il vise l'Italie " au-dessous de la peinture ", se refusant à la voie royale des sites et des musées, à son cortège de béatitudes convenues. Mais que surviennent une suite de " petits faits vrais ", maints détails savoureux, un rêve possible, alors Calet consent, sa fringale s'éveille et sa phrase pétille. Enthousiasme momentané. Le seul vrai voyage serait de s'oublier un temps. Mais on se colle à la peau. Que ce soit pour Venise ou les Buttes-Chaumont, on ne part pas. Telle est la leçon.
Genre littéraire: Voyage/exploration
Mots-clés: Voyage
Durée: 2h. 2min.
Édition: Paris, Gallimard, 1950
Numéro du livre: 14719
ISBN: 9782070211906
Collection(s): Blanche
CDU: 910.92

Documents similaires

Durée:6h. 59min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:12637
Résumé:
Durée:10h. 25min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:12022
Résumé: Au terme de sept ans, Claude Marthaler a parcouru à vélo 122000 kilomètres et visité 60 pays. Sans autre ambition que de découvrir le monde et de vivre une aventure en menant une existence nomade.
Lu par:Bernard Petit
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:38584
Résumé: Parcourir ce pays sauvage et secret, presque inchangé depuis le voyage de l’écrivain écossais en septembre 1878, du Monastier (près du Puy, en Haute-Loire) jusqu’à Saint-Jean-du-Gard (non loin d’Alès), c’est partager une approche sensuelle et poétique de la nature où le voyage dans le monde se double d’un itinéraire intérieur. Stevenson ramena de cette marche sur le chemin des bergers, dans l’ombre encore de la guerre des Camisards, un texte devenu mythique.
Durée:8h. 8min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:31705
Résumé: C'est à vélo et sur 4 000 kilomètres que le Suisse Claude Marthaler a effectué sa révolution autour de Cuba. Désormais aux prises avec la mondialisation, à quoi ressemble donc le sanctuaire historique de Fidel Castro et d'Ernesto "Che" Guevara ? Désireux de s'affranchir du mythe, le voyageur s'immisce durant trois mois tant dans les ruelles de La Havane qu'au coeur des étendues de canne à sucre, au milieu des combats de coqs ou d'une centrale nucléaire désaffectée. Il s'imprègne des ambiances, dresse le portrait des gens simples qu'il croise - paysans, citadins, vendeurs ambulants - et recueille leurs confidences. Constat de la faillite d'une utopie autant que d'immenses espoirs latents, le récit de ce printemps cubain offre une vision pleine d'empathie de la plus vaste et célèbre île des Antilles.
Durée:11h. 31min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:13685
Résumé: Une expédition en solitaire de 18 mois dans l'Arctique : 20 000 km autour du cercle polaire... Mike Horn nous emmène avec lui dans cette folle aventure où il a longé le cercle polaire arctique, affrontant les plus terribles situations : chutes dans l'eau glacée, manquer de mourir de froid, être dévoré par un ours, avoir les doigts, la figure et même les poumons gelés et vivre dans une perpétuelle nuit polaire. Contre les vents et les courants, à travers les tempêtes, les blizzards, se retrouver seul pendant des mois à tirer derrière soi un traîneau pouvant peser jusqu'à 200 kg puisque là encore sans aucun moyen de transport contemporain, c'est à pied, en traineau, en kayakou en voilier à coque alu, qu'il a traversé durant près de deux ans le Canada, l'Alaska, la Sibérie. Sa lutte permanente les éléments déchaînés, entraînant même la perte de son équipement ou le naufrage de son bateau crevé par un arbre car l'arctique est manifestement sans pitié. Mais c'est avec courage que Mike Horn s'est aventuré là où même les nomades ne vont pas par des températures atteignant en hiver, moins soixante degrés. Il s'est retrouvé sans rien sur la glace après l'incendie de sa tente, a eu les doigts gelés, mais surtout a fait de rares mais fabuleuses rencontres. En effet, Mike Horn n'a pas vu que des ours ou des loups, il a aussi croisé des hommes admirables, dévoués et généreux, sur ces immensités glacées. Il évoque avec beaucoup de tendresse et d'émotion les heures partagées avec les rares humains qu'il a eu le bonheur de rencontrer. Comme Simon, l'Inuit qui l'a secouru après l'incendie et lui a appris la vie dans le Grand Nord : construire un igloo, comprendre si un ours est affamé, rien que par sa démarche. Autant de choses essentielles quand votre vie ne tient qu'à un fil. Le grain de folie de Mike Horn est certain, son instinct de survie hypertrophié, et au final ce voyage de deux ans qui procure une vraie grande bouffée d'oxygène.
Durée:12h. 2min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:13689
Résumé: Pas mal d'écrivains se sont un jour ou l'autre réfugiés en Suisse, pour diverses raisons. Ce fut le cas de Byron et de Tolstoï, dont Mikhaïl Chichkine emboîte le pas le temps d'un voyage. Entre les différents périples, le temps a passé et ce n'est pas un carnet que Chichkine utilise pour noter ses impressions de voyage mais un ordinateur portable. Adieu charme et romantisme... Qu'à cela ne tienne, le procédé n'en demeure pas moins intéressant! Tant Byron que Tolstoï ont effectué la promenade entre Montreux et Meiringen et ont consigné tous leurs souvenirs de voyage dans des carnets de notes dont s'inspire allègrement l'auteur de cet essai. Chichkine a l'avantage de bien connaître la Suisse, il y réside depuis uen dizaine d'années. Aux récits de Byron et Tolstoï, il ajoute ses propres notes et accompagne le tout de gravures et de photographies de paysages romantiques.
Durée:7h. 35min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:13813
Résumé: "Je veux voir des Cours et des peuples que peu de femmes ont vus " : voici l'explication que donne Elizabeth Berkeley (1750-1828), plus connue sous son nom de femme mariée, Milady Craven, à son voyage qui, de juin 1785 à août 1786, lui fit faire le tour de l'Europe de Paris à Vienne, en passant par Marseille, Venise, Varsovie, Saint-Pétersbourg, Moscou, la Crimée, Constantinople, les îles grecques, l'Asie mineure, la Bulgarie, la Valachie, la Transylvanie et la Hongrie. C'est-à-dire plus de 8 000 kilomètres en 14 mois, en carrosse, à cheval, en bateau, en caïque, à kibitka, en traîneau et à pied, en emmenant partout sa harpe à roulettes, sa machine à faire du thé, une selle à cheval spécialement conçue pour les femmes et, enfin, deux pistolets cachés à la ceinture. Cette femme de lettres, épouse d'un pair d'Angleterre, amie de Horace Walpole et des écrivains et peintres de son époque, est la deuxième grande voyageuse au Levant après une autre compatriote, Lady Montagu.
Durée:11h. 3min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:12978
Résumé: Tantôt clients « luxe », tantôt campeurs modestes, les Mahuzier vous feront vivre leurs expériences pittoresques à Moscou et Leningrad, en Sibérie, vers la Volga et la Mer Caspienne, dans les Carpathes, en Ukraine, et sur les plages de Crimée. En vous décrivant aussi bien le séminaire orthodoxe de Zagorsk et les églises redorées de Kiev que les immenses chantiers de villes qui semblent ne vouloir jamais se terminer, le chef de famille a voulu vous faire découvrir un peuple qu'il faut connaitre et qu'il juge possible d'aimer, quelque opinion que l'on puisse avoir.
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:12890
Résumé:
Durée:11h. 36min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:12154
Résumé: L'auteur, qui refuse les interviews, raconte la longue marche de sept prisonniers échappés du goulag russe, durant l'hiver 1941. Cette cavale de plus de 6 000 km à pied mènera les fugitifs du cercle polaire à l'Inde, à travers la Sibérie, la Mongolie, la Chine, le Tibet et le Bhoutan, en passant par le désert du Gobi et l'Himalaya. Ils mettront deux ans à atteindre l'Inde anglaise. Durant leur folle équipée, ils croiseront même deux « abominables hommes des neiges », des yetis qu'ils pourront observer pendant deux heures ! À sa première publication en 1956, certains s'interrogèrent sur la véracité du récit, tant les invraisemblances y sont nombreuses, comme ces incongrus palmiers au milieu du désert de Gobi. Réalité ou fiction ? Peu importe, comme l'avait souligné Bouvier, « c'est peut-être mieux que ça ».
Lu par:Jean de Rham
Durée:8h. 1min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:1199
Résumé: Récit captivant parce qu'il s'agit là du dernier voyage du capitaine Cook. Auparavant, il s'était lancé à deux reprises à la recherche du continent antarctique; cette fois, il remonte au contraire sur l'Arctique, et se met en quête d'un passage vers le Pacifique par le nord-ouest. Une exploration prodigieuse. Quoi de plus fascinant que son histoire, racontée par lui même... Lui même ? A moins que ce ne soit par un écrivain - le célèbre romancier Hammond Innes - qui, après avoir visité à bord de son propre bateau nombre de lieux découverts par Cook, a voulu absolument comprendre l'homme au-delà de l'explorateur, et qui est ainsi parvenu à ressusciter de l'intérieur, avec un talent stupéfiant, la vraie figure de ce héros de l'aventure.
Durée:2h. 44min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:11570
Résumé: " Ce sont les premières heures de ma présence en Inde, et je ne sais pas dominer la bête assoiffée, en moi emprisonnée, comme en cage. Je persuade Moravia de faire du moins quelques pas près de l'hôtel et de respirer quelques bouffées de cet air, d'une première nuit en Inde... " En 1961, Pasolini fit un voyage avec Alberto Moravia et Elsa Morante. Le livre intensément lyrique qu'il en rapporta n'est pas vraiment un récit, mais une " odeur " respirée au cours de ses errances nocturnes. Les visions de l'extrême misère, les spectacles d'une étrange spiritualité sont pour lui comme autant d'étapes d'une descente au sein d'une humanité primitive, moins éloignée qu'on ne pourrait le croire du décor des Ragazzi ou d'Une vie violente.