Contenu

Une fissure en tout

Résumé
Héritière de ses confidences, la nièce de Franklin Thévenaz retrace les aventures de cet homme, parti d’une origine modeste vers l’éclatante carrière humanitaire. Né un 25 décembre, il fut chargé des ambitions dévorantes de sa mère orpheline et de son père bâtard, qui poussèrent leur enfant-Noël vers les grandes espérances. Son cheminement démarre dans le village mythique de Sainte-Croix à destination du « Québec Libre » des années 70, où immigrèrent les Suisses révolutionnaires en masse. Ce récit lance un regard tendre et ironique sur une époque regorgeant d’opportunités pour qui savait les saisir, sur la mégalomanie d’un clan et les fissures qui lézardent les humains. L’autrice laisse le présent s’incruster dans le passé, faisant résonner les échos entre la vie de l’oncle énigmatique et la sienne. Les questions existentielles sont les mêmes et les époques s’entremêlent, jusqu’à faire rimer Montréal et Marioupol.
Durée: 9h. 1min.
Édition: Lausanne, Favre, 2024
Numéro du livre: 76007
ISBN: 9782828921576

Documents similaires

Durée:3h. 15min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:66071
Résumé: Absolument modernes ! est la chronique caustique et navrée de la modernité suisse des années 1970 et 1980 : le pari sur la croissance illimitée, le culte du marché et de la technique. Entre satire et récit intime, un certain Jérôme Fracasse conte les Trente Glorieuses traversées par son père, ouvrier convaincu de l’«avenir radieux». Documents, slogans et tracts d’époque autant que souvenirs de famille dessinent une période exaltée et ambiguë : la construction de l’autoroute du Rhône, l’ouverture des supermarchés, le règne de la télévision et de la voiture, le développement massif du tourisme dans les Alpes. La croyance heureuse du père dans le «régime des promesses», la volonté de s’arracher à un passé de pénurie et le tourbillon de la société de consommation : tels sont les grands traits de cette fresque où drôlerie et gravité sont indissociables.
Durée:2h. 24min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67424
Résumé: A 30 ans, Paul achève ses études, navigue entre les petits boulots et cherche un appartement à Paris dans lequel il pourrait vivre avec sa copine. Il se retrouve à Saint-Denis, qualifiée de ville la plus dangereuse de France bien qu'elle fut aussi la cité des rois. Finalement, il redécouvre ses quartiers sous un nouveau jour, loin des lieux communs qui font sa mauvaise réputation. Premier roman.
Durée:10h.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:36925
Résumé: Un incident apparemment anodin déclenche un flot d'injures intolérable. Débordés par une réalité qu'ils auraient préféré taire, les membres de la famille Cioban survivent. La parole soudainement libérée réfléchit cependant les crispations profondes d'un pays, la Roumanie, tour entier soumis à la terreur et au silence par un régime autocrate. Forcées de choisir l'exil, seules, les deux jeunes adolescentes de la famille auront à s'inventer une nouvelle vie en Suisse. A l'une, les aléas de l'histoire donneront un fils. A l'autre, la tâche et le soin de l'élever. Couches après couches - sable sur argile, calcaire sur sable, l'humus recouvrant le tout pour former une terre - un sol s'arrondit pour accueillir cet enfant, Johan. Dépositaire d'une mémoire amputée, il lui faudra pourtant réapprendre à fouler un sol : réapprendre à vivre. Sol est une fresque familiale foisonnante, pleine de suspense, qui observe les effets du déracinement sur plusieurs générations. Un roman doux et lumineux où la tristesse et la violence sont toujours près de refaire surface.
Durée:17h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70888
Résumé: "En ce temps-là, la France était le plus riche pays de la terre. Elle produisait trop de vin, trop de blé. Par milliards, les banques "pompaient" un excédent de ressources qu'elles dispersaient dans toute l'Europe et par-delà les océans." En ce temps-là, quelque part dans le Livradois, en Auvergne, le Jean, métayer, et la Marie, nourrice à Lyon, lièrent une existence "que la nécessité d'acheter le pain et de se vêtir tant bien que mal empoisonna jusqu'à la mort". C'est la fin du XIXe siècle, "la belle époque". Toinou va naître parmi les plus pauvres de la campagne puis grandir dans le "prolétariat insolvable" de la ville. Les yeux du petit garçon, d'une lucidité sans appel, vont tout découvrir, tout retenir de ce monde implacable et sans joie. Le sein de la vie familiale, d'abord, qui "n'admet pas d'effusion puis la petite école, sous la férule des soeurs, où les élèves sont rassemblés pour apprendre "à charbonner d'honorables majuscules", roués de coups dans une "atmosphère de terreur qui ne les lâche pas". La grande école des Frères, ensuite, avec sa cohorte d'injustices et d'aberrations, cc qui fournit à la bourgeoisie locale une ample provision d'ouvriers et de métayers sans exigence, silencieux, soumis, craintifs". Et surtout... le pitoyable cortège de tous ces misérables, dont une société de classes, lointaine et inflexible, fait des esclaves, des malheureux aux vies ratées - tels les propres parents de Toinou. C'est dans la tendresse d'un grand-père, qui lui donne le goût de savoir pour savoir, dans la fraternité chaleureuse et complice de l'enfance, qui a son code de l'honneur et ses héros, que Toinou trouvera la force de refuser les lois de cette société qui l'enserre de toutes parts.
Durée:9h. 38min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67345
Résumé: L'Ecolier des rêves nous propose le portrait d'un collégien tout fier d'être à présent "boursier de la République" et contemporain de l'essor du cinématographe, de l'automobile, de l'aéroplane en ces années que d'aucuns (ailleurs, loin, à Paris ! ) appelaient "les années folles" . Le jeune rêveur va éprouver des passions qu'il ne sait encore nommer : celles du "vert paradis des amours enfantines" , avec leur émerveillement, certes, mais aussi avec leurs blessures.
Durée:8h. 37min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72109
Résumé: Comment se sentir intégré dans un pays où l’on est pourtant né lorsqu’on est sans cesse renvoyé à une origine autre parce que plus visible?? Près de soixante ans après l’indépendance de l’Algérie, Nedjma Kacimi revient sur sa prise de conscience tardive des discriminations dont elle a été l’objet pour mettre en perspective une histoire souvent biaisée et donner voix à nombre de récits parallèles méconnus venant disloquer cette version officielle oppressante. À travers une déambulation dans l’histoire française récente mais également des textes littéraires ou des éléments de culture populaire, Nedjma Kacimi dissèque avec vigueur les contradictions d’une France encore arc-boutée à des stéréotypes qu’il est urgent de faire voler en éclats pour laisser sa place à une jeunesse diverse et créative trop souvent opprimée. Mêlant intime et politique, Sensible est un texte puissant, tout entier porté par la volonté d’opérer une chirurgie réparatrice qui redonne du pouvoir aux mots et de l’espoir aux jeunes générations.
Lu par:Anne Tardy
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75501
Résumé: Dans ce roman autobiographique paru en 1945, Navel décrit son parcours depuis son enfance auprès d'une mère aimante, toujours souriante malgré sa vie de labeur, et d'un père ouvrier et soumis ,puis de sa propre entrée à l'usine à 12 ans, sa grande boucle pour y échapper et , finalement son retour. Ce chemin, durant lequel il effectuera toutes sortes de travaux saisonniers : cueilleur de lavande,berger,ouvrier dans les salines d'Hyères,terrassier...est impressionnant. Un des livres les plus beaux inspiré par la condition ouvrière.
Lu par:Romain Schmid
Durée:1h. 9min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71759
Résumé: Julien Burri fait de la maison en molasse de son grand-père récemment détruite le personnage principal de son roman. À travers les souvenirs familiaux, ce sont trois générations qui s’entremêlent dans une ode à la nature et à la beauté du quotidien. D’une plume délicate et sensible, l’auteur romand raconte un amour qui traverse le temps dans un lieu voué à disparaître
Durée:3h. 3min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:70746
Résumé: « Che-vro-let ! Che-vro-let ! » : début XXe siècle, l’Amérique est ébahie devant les prouesses de Louis Chevrolet. Né en Suisse en 1878, le jeune homme a grandi en Bourgogne où il est devenu mécanicien sur vélo avant de rejoindre, près de Paris, de florissants ateliers automobiles. En 1900, il quitte la France pour le continent américain. Très vite, au volant des bolides du moment, Fiat ou Buick, il s’impose comme l’un des meilleurs pilotes de course. En parallèle, il dessine, conçoit et construit des moteurs. Ce n’est pas tout, avec Billy Durant, le fondateur de la General Motors, Louis crée la marque Chevrolet. Billy Durant la lui rachète pour une bouchée de pain et obtient le droit d’utiliser le nom de Chevrolet en exclusivité. Des millions de Chevrolet seront vendues sans que Louis ne touche un sou. Peu lui importe. L’essentiel est ailleurs. Pied au plancher, Michel Layaz raconte la vie romanesque de ce personnage flamboyant qui mêle loyauté et coups de colère, bonté et amour de la vitesse. À l’heure des voitures électriques, voici les débuts de l’histoire de l’automobile, avec ses ratés, ses dangers et ses conquêtes.
Durée:3h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:71179
Résumé: " Vous savez bien que je ne cherche rien d'autre, dit-il enfin. Ma musique, des boutons, un habit... c'est la même chose... tout ce qui est bon, véritable et beau... le reste... rien... " De Mozart, on dit qu'il est divin. Mais l'homme se vivait-il ainsi ? Toute sa courte vie durant, de l'enfant prodige qu'il a été jusqu'à sa mort prématurée, Wolfgang Gottlieb Mozart, de son vrai nom, a confié à la musique tout ce qu'il avait à dire. Avec ce livre, Matthieu Mégevand réussit le tour de force de " capturer " Mozart en peu de pages, de nous le faire " entendre " en littérature, et de révéler ainsi son inextinguible quête de beauté. Après La bonne vie, sur le poète Roger-Gilbert Lecomte, et Lautrec, sur le peintre, Tout ce qui est beau clôt avec Mozart une trilogie intitulée " créer-détruire " sur ces trois artistes incandescents morts en pleine fleur de l'âge.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:76032
Résumé: L’histoire d’Emile Jeanneret né au Locle en 1758. Fils de charpentier il en apprend le métier et son excellence le conduira à réaliser des travaux compliqués comme la réparation des moulins sous-terrains du Col-des-Roches. Doté d’un grand talent de dessinateur, il est engagé dans les manufactures d’indiennes neuchâteloises et sera choisi pour illustrer un beau livre sur les papillons d’Amazonie. Grâce à son parrain Abraham Louis Perrelet, il se rend à Genève pour apporter la première montre automatique à la Société des Arts. Il fait ainsi la connaissance d’une famille de banquiers et connaîtra l’amour avec la fille du pater familias. Il visite (et espionne…) la fabrique d’indiennes des Fazy, puis rencontre David Purry à Lisbonne qui l’envoie au Brésil pour réparer les galeries de ses mines de diamant. Il découvre ainsi le commerce triangulaire avec son lot de souffrances. Le travail au Brésil s’avère plus compliqué que prévu et Emile ne doit la vie sauve qu’à l’intervention musclée de son frère parti à son secours. L’ouvrage est basé sur le journal tenu par Emile Jeanneret et retrouvé par miracle.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74475
Résumé: Installée en Suisse depuis son plus jeune âge, elle ne s’était jamais préoccupée de son père biologique, un ingénieur britannique avec qui sa mère avait eu une liaison alors qu’elle-même travaillait sur le chantier du réacteur. Mais la dépêche marquant la fin d’un cycle, celui de l’utopie nucléaire, ébranle la narratrice au point qu’elle décide d’en savoir plus sur son géniteur. La voici à Holyhead, au pays de Galles, où il a vu le jour. La chance lui fait obtenir une adresse dans le Michigan. La lettre qu’elle écrit restant sans réponse, elle s’autorise à inventer une vie à cet homme qu’elle ne connaît pas et qui ne l’a jamais reconnue. Les quelques jalons dont elle dispose déterminent les étapes de sa recherche : elle se retrouve à visiter les centrales où a travaillé l’ingénieur mécanicien reconverti dans le nucléaire, sur l’île d’Anglesey d’abord, puis à Taïwan et enfin, après la parenthèse coréenne, à Monroe, au bord du lac Érié. Partie sur les traces d’un père, Rinny Gremaud va trouver des centrales atomiques. Sans se départir de la distance et de l’ironie qui font le sel de ce livre, mais aussi sa grande pudeur, elle va magnifiquement entrelacer enquête journalistique et quête intime, faisant de ce generator un personnage de papier qui s’enrichit du silence de son modèle