Contenu

La saltimbanque

Résumé
La violoncelliste romande Estelle Revaz déroule ici le fil de son existence, de son village natal aux quatre coins du monde. Formée dans les plus grandes écoles de France et d’Allemagne, elle parcourt le monde en saltimbanque dès l’adolescence. Mais aux paillettes de la scène répondent les doutes d’une personnalité sensible et exigeante, de même que la brutalité de la réalité. Ainsi, lorsque survient la crise du Covid-19, la jeune femme se bat pour la survie des actrices et acteurs culturels en Suisse. Elle puise au plus profond d’elle-même pour poursuivre sa carrière artistique et livrer en parallèle un combat politique dans les arcanes de la Berne fédérale. Une foi inébranlable l’anime, celle de changer les choses et d’aller au bout de ses rêves.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 10h. 20min.
Édition: Genève, Slatkine, 2023
Numéro du livre: 75675
ISBN: 9782832112601

Documents similaires

Lu par:Paula Viala
Durée:10h. 45min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72961
Résumé: Récit du parcours de ce saxophoniste américain dont la carrière débute auprès de Louis Armstrong et Billy Eckstine. Incarcéré pour usage de drogue, il est oublié dans la seconde moitié des années 1950. En 1961, engagé par Blue Note, il retrouve les chemins des studios avant de s'exiler à Copenhague. Dix ans plus tard, il incarne un jazzman dans le film Autour de minuit de Bertrand Tavernier.
Durée:9h. 22min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:73198
Résumé: Si l’œuvre d’Anton Bruckner (1824-1896) est reconnue à l’égal de celle de Brahms ou de Mahler, sa vie reste encore méconnue et les commentaires sur ses chefs-d’œuvre laissent trop souvent place à la caricature d’une musique empreinte de religiosité dont on ne pourrait profiter qu’au prix d’un effort. Sans prétendre en épuiser le mystère, Anton Bruckner ou l’immensité intime vise à faciliter l’accès de cet univers magistral. Car l’originalité d’Anton Bruckner réside moins dans son rapport au temps qu’à sa façon incroyablement audacieuse de construire un espace musical à la fois rigoureusement ordonnancé, grandiose et pourtant si chargé d’émotions. En revenant sur les événements les plus saillants de sa vie, en interrogeant sa personnalité tourmentée, en décrivant l’influence qu’ont pu avoir sur lui ses grands prédécesseurs et en donnant des clés d’interprétation de ses compositions, Éric Chaillier dévoile un génie musical fascinant.
Durée:22h. 44min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:75293
Résumé: Récit intime dans lequel le chanteur lève le voile sur son enfance à Dublin, la mort de sa mère quand il avait 14 ans et les défis qu'il a relevés. Il évoque également sa carrière et les succès avec son groupe de rock U2 ainsi que ses combats contre le sida et la pauvreté.
Durée:7h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:73234
Résumé: Roselyne Bachelot, amatrice éclairée d’opéra, nous livre une version intimiste de la vie du compositeur de La Traviata. Elle n’a pas voulu faire œuvre d’historienne. Ce livre, c’est « son » Verdi. Celui qui chante à ses oreilles, mais surtout, celui qui parle à son cœur. C’est le fils, le mari, l’amant, le père que Roselyne Bachelot a voulu chercher dans la vie du musicien et dans sa musique, tant sa marginalité, ses inconvenances, ses légèretés le rendent étrangement contemporain et laissent présager des bouleversements qui transformeront en profondeur les rapports amoureux et familiaux
Durée:9h. 11min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74013
Résumé: Après avoir appris qu'il était atteint d'une leucémie, le 21 mars 2012, le chanteur décide de se raconter. Il évoque pêle-mêle son enfance, sa passion pour l’écriture et la musique, ses voyages en Afrique, aux Etats-Unis, sa vie au Québec, sa carrière musicale, etc.
Lu par:Marie
Durée:2h. 58min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:72301
Résumé: Biographie de cet enfant des rues, chanteur, acteur, compositeur, romancier, poète, peintre, producteur... Il aimait Paris et les femmes, les mots et les couleurs, Saint-Germain-des-Prés et Montmartre et côtoyait Jacques Prévert, Jacques Brel, Jean-Louis Barrault, Picasso, Boris Vian, Jean Genet, la "famille" Sartre et tant d'autres.
Lu par:Mari Caucal
Durée:5h. 39min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:72383
Résumé: Biographie de ce chanteur de rap, devenu acteur et réalisateur. De son vrai nom Aurélien Cotentin, il se fait connaître en 2008 sur Internet avec un titre polémique, Salope, avant d'enregistrer l'année suivante son album Perdu d'avance. Il rencontre ensuite un succès majeur auprès de la classe moyenne dont il se veut le héraut. Son parcours est éclairé par les témoignages de nombreux proches.
Durée:7h. 57min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:72594
Résumé: George Bizet est mort à trente-six ans, sans savoir que Carmen deviendrait l’opéra le plus connu de tous les temps. Le compositeur a docilement passé sa vie à faire ce que l'on attendait de lui, jusqu’à sa rencontre avec une femme libre qui se moque du regard des autres. Cette femme, c’est à la fois Carmen, l'héroïne de son opéra et Célestine Galli-Marié, sa première interprète, dont il tombera follement amoureux.
Durée:1h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:15729
Résumé: Nous sommes dans le hall d'un luxueux hôtel de Saint-Moritz. La narratrice parle de son désir et de son attente comme d'un incendie sur la neige. Ena Berstein, la femme aimée, est une déesse inaccessible, dont la vision lointaine sèche la bouche et détruit le coeur. Dans sa postface, Alexis Schwarzenbach nous raconte comment il a retrouvé le manuscrit aux archives de Berne ; un vrai travail d'archéologue pour reconstituer un texte oublié et jamais répertorié. Voir une femme remplit aussi, du point de vue de son contenu, un espace que l'on croyait vide. Annemarie Schwarzenbach avait écrit à un proche, à 20 ans, qu'elle ne pouvait "aimer que des femmes avec une passion véritable". Or, avec la découverte de Voir une femme, il apparaît clair qu'Annemarie Schwarzenbach, à 21 ans déjà, avait écrit un texte de "coming out" soigneusement et sauvagement construit, où rien n'était dissimulé.
Durée:1h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:71589
Résumé: «Ce livre est destiné à ma fille, comme un fragment de sa propre histoire. Un morceau de mémoire qui, s’il s’éteint sans avoir été transmis, disparaîtra. Mais cette histoire est aussi pour vous. Finalement, Fernand, mon grand-père, pourrait être le vôtre et son parcours de vie déclencher l’ouverture de la porte…» Voici le récit et les faits d’armes d’un homme debout qui, du haut de ses 94 ans, coule des jours heureux à Genève. Après une enfance brisée, Fernand a réussi à se reconstruire. Enfant placé, pour fuir les internements administratifs, il s’engage à 16 ans dans la Légion étrangère ! Envoyé en Indochine, il reviendra quatre ans plus tard en Suisse, marqué à vie. Il est difficile d’évoquer ces années douloureuses à jamais gravées en lui. Sa petite-fille, aujourd’hui journaliste rassemble ici quelques souvenirs personnels et familiaux, couplés à des sources d’archives de première main. Orchestrés avec brio en de multiples aller-retours entre le passé de Fernand et le nôtre pour donner corps au travail de mémoire, les passages volontairement courts s’éclairent les uns les autres en une très belle mosaïque de vie.
Lu par:Marie Meylan
Durée:7h. 1min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:68599
Résumé: Si j’excepte le séjour d’une année que je fis à Rome, où mes supérieurs de l’Abbaye de Saint-Maurice m’avaient envoyé pour y achever mes études théologiques, c’est à quarante-deux ans que je fis mon premier voyage, moi qui, depuis, n’ai cessé de parcourir les pays que j’aime, cherchant à y découvrir de nouveaux visages, des sagesses nouvelles, de nouveaux cœurs amis. A quinze ans j’ignorais l’existence des bananes, et c’est au couvent, âgé de plus de vingt ans, je m’en souviens, que je dégustai mon premier pamplemousse ! Quand j’étais petit, j’habitais donc la Gruyère, le Pays des herbes grasses, des foins luxuriants, le pays, par conséquent, où le lait, si ce n’est le miel, devait couler à flots, comme sur la terre de Canaan.
Durée:5h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:67881
Résumé: Biographie Jean-Louis Kuffer revisite ses goûteux quartiers d’enfance. Entre un «bonheur de phrase» et la mécanique proustienne du souvenir, l’écrivain manie la magie des mots. Éloge de la mémoire en léger décalage. Il y a du Nabokov en Jean-Louis Kuffer, tant l’univers n’est rien pour l’un comme pour l’autre comparé à «un seul souvenir d’un individu et à son expression par des mots». Cela donne un recueil de textes brefs, où le lecteur est invité à emboîter le pas des phrases truculentes de Jean-Louis Kuffer pour rejoindre ici les chapeaux du grand-père et de l’écrivain Robert Walser, là les exotiques hauteurs lucernoises des années cinquante, ou encore un fumeux été 68, un spectateur atypique d’une gay pride, une épique et cruelle réunion littéraire sur un navire de la CGN, les paysages du Haut-Lac, Mlle Saligot à l’école, une peur érotico-freudienne du loup ou le «soliloque de Marcelin, l’ado-tramway». …Recréer l’instant, ce présent de légende, voilà ce goût immodéré pour l’écriture, pour les mots et les phrases, les plaisirs et les jours, quand «on est ici comme au bord du ciel, le dos à la forêt suspendue, à rêver à tous les bleus de là-bas». Dans l’universalité des petites légendes de Jean-Louis Kuffer, le présent s’affirme avec force. Le passé n’est que moyen de conjuguer ce souci de l’instant avec plus d’acuité. La lecture n’est donc pas là affaire de souvenir, mais d’imaginaire compréhension du présent. (…) Parce que, souligne Kuffer: «À un moment donné, plus rien ne compte qu’un certain bonheur de phrase.»