Contenu

Sarah Bernhardt

Résumé
La vie de Sarah Bernhardt (1844-1923) a donné lieu à toutes les inventions. On l'a dite allemande, hongroise, algérienne, américaine, trouvée sur un banc des Tuileries; on a fait des choux gras de son type sémite et brocardé ses origines incertaines. Star avant la lettre, contrôlant son image et sachant la monnayer, la " divine Sarah " a joué un rôle primordial dans l'histoire du théâtre en France et dans la culture de son temps. Sa devise, " Quand même ", illustre bien ce que fut cette femme libre, à la volonté infatigable, élevée de son vivant au rang de trésor national. Jadis inscrite dans le " fichier des courtisanes ", celle que Victor Hugo surnomma la " Voix d'or " fut durant toute sa vie fidèle à ses préceptes : haïr très peu, mépriser beaucoup, pardonner souvent, ne jamais oublier.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 8h. 47min.
Édition: Paris, Gallimard, 2010
Numéro du livre: 75486
ISBN: 9782070345441

Documents similaires

Durée:5h. 36min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:4255
Résumé: Est-il possible d'évoquer la vie de Sarah Bernhardt sans donner une impression de "déjà lu"? Françoise Sagan relève brillamment le défi. Elle évite les sentiers battus de la biographie traditionnelle en proposant à la tragédienne de se raconter dans des lettres... Correspondance à deux voix. Dialogue de femmes qui dévorent la vie avec la même ardeur. Une amitié naît, émaillée de heurts, de brouilles et de réconciliations. Guidée par la romancière, la comédienne laisse parler la femme. Une femme exceptionnelle, excessive, gaie, qui confesse ses faiblesses, ses incertitudes et crie son amour démesuré du théâtre et de la vie. Sarah Bernhardt-Françoise Sagan ou la rencontre de deux femmes uniques, précieux miroir de leur temps.
Durée:3h. 20min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:35807
Résumé: « J’ai aimé ma mère, follement. Je l’ai cajolée, protégée. Je lui chantais des comptines de couleur, bleue, ou rose selon l’humeur, pour la rassurer. Je l’épaulais lors de ses chagrins d’amour, j’assistais, déboussolée, à ses crises de manque. J’étais parfois la mère de ma mère… Pourtant, je l’admirais plus que quiconque, je ne l’aurais à aucun moment échangé contre une autre. Maman, elle n’avait pas peur de se bagarrer avec ses pieds et ses mains, ni de claquer la porte aux nez de ses amants. Maman, elle partait en pleine nuit faire la fête, elle m’emmenait dans des dîners de grands en plein Saint-Germain des Prés, à la Coupole ou au Flore, alors que nous vivions dans de petits appartements faits de bric et de broc. Ma mère était bohème. Elle était mon ciel et ma terre. Elle était mon Ode. Tout un poème. » La comédienne retrace la vie bohème de sa mère, entre les chagrins d'amour et les grands dîners du côté de Saint-Germain-des-Prés. Premier roman. ©Electre 2017
Durée:11h. 48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:39555
Résumé: Est-ce que je sens qu'on va finir par s'entretuer dans cette bagnole ? Maman que tout agace, papa qui ne parvient plus à la calmer, mes soeurs qui veulent disparaître. J'ai cinq ans et j'ai l'intuition que ça pourrait mal finir, alors je vole au secours des miens et je fais le clown. Si je suis venue au monde avec ces yeux ronds et cette bouille qui fait sourire aussitôt que j'apparais, c'est sûrement pour mettre de la couleur sur le gris de notre vie. Muriel Robin Longtemps Muriel Robin nous a fait pleurer de rire. Voilà que pour la première fois elle nous parle d'elle avec une gravité qui nous touche aux larmes. Sans rien dissimuler de ses chagrins d'enfant et de femme, ni d'un lourd secret, elle nous livre un portrait d'elle-même à la fois terriblement émouvant, impitoyable et drôle. Un livre événement.
Durée:16h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:21227
Résumé: Entre les obsèques d'Adrienne Lecouvreur, dont l'Eglise refuse de bénir la dépouille en 1730, et les funérailles quasi officielles de Sarah Bernhardt en 1923, près de deux siècles s'écoulent au cours desquels va peu à peu s'effacer le contraste entre le prestige du théâtre et le pitoyable statut accordé aux comédiennes. Cet ouvrage s'attache à montrer comment, au XIXe siècle, elles acquièrent, mais non sans mal, une respectabilité. Anne Martin-Fugier décrit dans le détail, sordide, pittoresque ou magnifique, ce que furent les vies de ces femmes, les stars et les autres, depuis l'apprentissage des planches jusqu'au dernier tomber de rideau. Rebelles ou dociles, fantasques ou appliquées, adorées ou sifflées, tour à tour monstres sacrés ou parias. Ce livre, qui leur est consacré, est aussi une histoire de théâtre au siècle d'Hernani et de l'Aiglon, du temps de Musset à celui de Feydeau.
Lu par:Patrice Rungs
Durée:16h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:21308
Résumé: Sarah Bernhardt... Rien de plus mouvementé, de plus passionné, de plus gai et de plus fou que cette vie-là. Si elle avait suivi le destin de sa mère et de sa tante, elle eût été courtisane. Mais, gamine, elle avait déjà trop d'orgueil : elle voulait régner. Selon les canons de l'époque (qui aimait les rondeurs), elle n'était pas belle. Mais elle avait un éclat, un regard, une voix incomparables, et un caractère de feu. Avec un appétit de conquête et de gloire digne de Bonaparte, à sa manière, elle a régné sur un empire. Il n'est pas de superlatifs qui ne lui aient été accordés dont la Divine, bien avant Garbo. Elle a mis l'Amérique du Nord et du Sud, la Russie, l'Europe à ses pieds. Elle est morte debout, sur sa jambe de bois, à l'âge de soixante-dix-neuf ans, après avoir consommé bien des amants et deux maris avec un appétit qui l'accompagna jusqu'au bout. Quelle vie ! Pour la ressusciter, Michel Peyramaure a choisi de faire appel aux témoins et aux acteurs de cette existence extravagante, ceux qui l'ont aimée, détestée, adorée. Cela dresse un portrait merveilleusement vivant, riche de personnages étonnants, des plus humbles aux plus célèbres.
Durée:8h. 59min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73178
Résumé: Romy, vingt ans, arrive à Paris avec le rêve d’être comédienne. Pour subsister et payer le Cours Florent, elle travaille dans un club de strip-tease à Pigalle. Odette, vieille fille de quatre-vingt-neuf ans, la loge contre un loyer modique et un peu de compagnie. String à paillettes et crucifix devront faire bon ménage. Deux femmes s’apprivoisent, entre chien et loup. Elles nouent une relation faite de fascination et de dépendance, se renvoyant en miroir leurs corps meurtris, leurs solitudes, leurs folies, leurs enfances volées et surtout leur désir de vivre. Dans cette emprise mutuelle, jusqu’où seront-elles capables d’aller ? [Prix de 0Flore 2022]
Durée:2h. 29min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:31625
Résumé: L'icône du cinéma français donne son avis sur le monde d'aujourd'hui, répond aux critiques qui lui sont faites quant à ses choix de vie et prises de positions face à l'actualité, évoque avec émotion les amitiés liées au cours de son existence notamment dans le milieu du 7e art.
Durée:6h. 10min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14318
Résumé: La vie de Maryline Vinet, la fille aînée d'Émile Louis, est jalonnée d'événements d'une violence insoutenable : elle est violée et torturée dans sa petite enfance et assiste, impuissante, aux souffrances de sa mère, battue par son mari. Paroxysme de l'horreur : elle est témoin, à onze ans, d'une scène de meurtre atroce - son père éventrant une jeune femme. Entre remords, honte et compassion filiale, elle explique ici pourquoi, pour protéger sa mère, elle n'a jamais dénoncé son monstre de père. Après la mort de sa mère, le chantage émotionnel n'ayant plus d'effet sur elle, elle a décidé de révéler son histoire au monde dans ce " livre-thérapie "
Durée:8h. 38min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:13165
Résumé: Quatrième de couverture : A l'âge de cinq ans, après un début d'enfance heureuse au sein de la communauté aborigène koorie de Pilliga, en Australie orientale, Donna et ses frères sont enlevés à leur famille. En ce début des années 60, la politique d'assimilation du gouvernement arrache les enfants aborigènes à leurs parents afin de les placer dans des familles d'accueil blanches. Pour la fillette, soudainement projetée dans un monde inconnu, le choc est brutal. Si ses nouveaux parents sont bons et généreux, l'enfant souffre de solitude. A l'école elle rencontre racisme et exclusion ; elle souffre d'être différente, rejetée par les élèves comme par les enseignants. Dès lors, la fillette se forge d'elle-même une image négative. Elle mettra presque trente années pour admettre son identité qu'elle n'aura eu cesse de désavouer. Cependant, la famille d'accueil est croyante, pratiquante, et la petite Donna trouve son réconfort au sein de l'Eglise. Là, elle est acceptée par tous. C'est la religion, une foi naïve et vraie qui, avec l'amour de sa famille adoptive et plus tard de son mari, l'aideront à surmonter son désespoir d'enfant abandonnée. Ce document autobiographique dévoile un drame humain à la fois personnel et collectif : la tragédie des aborigènes d'Australie. [...]
Durée:2h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11508
Résumé: Analyse : Roman philosophique
Durée:1h. 15min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12986
Résumé: Les trois textes réunis ici ouvrent une porte sur un sujet rarement traité par Nicolas Bouvier: son enfance. Dans le principal, il raconte, avec cette prose savoureuse qui lui est propre, les étés passés dans la propriété des grands-paraents maternels et comment, petit garçon de huit ans, il triompha de l' "une des figures les plus détestées" de son enfance: Bertha, la bonne prussienne.
Durée:2h. 16min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:14314
Résumé: "Me voilà donc à l'âge de 19 ans, 6 mois, 12 jours, condamné à passer trente-six a années de ma vie dans les prisons où je gémis depuis l'âge de onze ans. Jeuns gens! gradez-vous de fréquenter les mauvaises compagnies et surtout les maisons de débauche. Que les malheurs dont j'ai été victime par ma faute vous engagent à ne jamais quitter les sentiers de la vertu; vous serez plus heureux que moi qui ai désormais perdu tout espoir d'être rendu à la liberté..."