Contenu

Nage libre

Résumé
La piscine est une sorte de microsociété qui rappelle la Suisse, en miniature. On en sort plus facilement qu’on y entre, le site est surveillé, nettoyé dans les moindres recoins, les haies ne dépassent pas la hauteur réglementaire, le bruit dérange, les écarts sont mal vus, il faut nager sans éclabousser les autres, les gros, les blacks et les poilus sont regardés d’un œil torve même si personne ne dit rien. Dans l’ensemble, les baigneurs s’y sentent en sécurité même si, de temps en temps, l’un d’entre eux boit la tasse ou s’effondre, victime d’une insolation. Preuve qu’au Paradis, la vie n’est pas forcément sans souci.
Durée: 3h. 52min.
Édition: Genève, Encre fraîche, 2016
Numéro du livre: 67155
ISBN: 9782970106104

Documents similaires

Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:32889
Résumé: C'est l'automne et Claire trouve dans les affaires que sa mère lui a léguées une lettre faisant mystérieusement mention de deux personnes qu'elle n'a jamais connues : Tatiana et Enzo. Intriguée, elle décide de mener l'enquête pour découvrir qui ils sont. Petit à petit, le mystère envahit son quotidien d'habitude si bien rangé et elle part sur les traces de ces deux inconnus, accompagnée d'un archiviste récemment rencontré. Le voyage qu'elle entreprendra la mènera sur les traces d'un passé inconnu qui la forcera à se redécouvrir. De l'Italie à la Suisse, des années 1960 aux années 2000, ce roman entre en résonnance avec la réalité de tant de personnes aujourd'hui: le déracinement, la recherche d'un lieu de paix et de travail, l'identité de celles et ceux qui se construisent entre deux lieux, les conflits mais aussi les rapprochements entre des êtres humains qui doivent apprendre, et réapprendre, à vivre ensemble
Lu par:Claude Fissé
Durée:6h. 30min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15819
Résumé:
Durée:13h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:5208
Résumé: L'espoir du monde est un itinéraire, la quête poignante d'un homme de quarante ans, foudroyé par la mort de la femme aimée : traversée du désert, hôpital psychiatrique, révolte, accusation et tout au bout, comme en fin de tunnel, la lumière à l'horizon, la réconciliation.
Durée:4h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13625
Résumé: "Plein de Dieu écrire sur Dieu, parce qu'insondable, impossible, avide, secret, visible et invisible en moi, Dieu est le sujet immanent ou explicite de mes livres, récits ou poèmes qu'il porte, inspire, suscite dans la culpabilité, le désir de lui, ou l'allégement du superflu que j'abandonne pour le mieux voir. Dieu aliment, Dieu mangeur de moi, Dieu éclair, Dieu buée"
Lu par:Nelly Reymond
Durée:6h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13034
Résumé: " Il y a sept ans que je suis morte, sept ans hier, pour être exacte. [...] Depuis, je me trimballe dans le coin, dans cette maison qui a été la mienne. Je ne suis jamais loin de mon enfant, de mon mari, ni de Lily, la jeune femme que je leur ai laissée et qui s'occupe d'eux à ma place. Depuis sept ans, j'ai l'oeuil sur tout, d'une pichenette, je mets de l'ordre, je guide, je donne volontiers un petit coup de main, ce n'est pas forcément facile, ils ne se comportent pas toujours comme prévu, ni elle, ni lui surtout, Frank, mon époux chéri. Mourir, c'est moi qui l'avais décidé, c'est moi qui ai eu l'idée de me chercher une remplaçante, qui soit meilleure que moi. Pour qu'ils puissent être heureux, Frank et mon fils Leo. Du moins, c'est comme ça que j'ai prévu les choses. Et j'ai tout fait pour que ça marche. Depuis sept ans. J'avais les choses en main, complètement. Et maintenant... Ils partent en Amérique ! " Une comédie de moeurs pleine de fantaisie et d'humour, où sont évoqués les problèmes de nos sociétés modernes et qui se transforme au fil de la plume en une intrigue haletante au dénouement bien surprenant...
Durée:1h. 21min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15134
Résumé: Après la mort de mes parents, j'ai rêvé d'eux pendant des années. C'était toujours le même rêve. Ils débarquaient. Quoi ? Vous êtes vivants ? Ma joie de les retrouver était brève. Aussitôt je m'affolais. Je m'étais accommodée de leur disparition : à aucun prix ils ne devaient le soupçonner. Il fallait leur cacher l'indignité de mon amour, l'aisance avec laquelle je les avais enterrés. Effacer les traces de ma félonie. Leur restituer ce qui leur appartenait. La tâche était au-dessus de mes forces. Comment récupérer ce fauteuil vendu à l'hôtel Drouot, ou la bague de mon grand-père que j'avais offerte à un amant de passage, parce que j'aimais ses mains ? Dans cet espace sans mesure du rêve, la vérité m'apparaissait, brutale. Mon deuil et mon chagrin n'étaient que comédie. En réalité, j'usurpais une place qui n'était pas la mienne. J'étais menteuse, voleuse et parricide. Je m'éveillais en nage, le coeur battant. J'allumais la lumière. Mes parents étaient bien morts. Je me rappelais leurs paisibles cadavres, leurs obsèques, et j'étais soulagée.
Lu par:Serge Cantero
Durée:10h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19942
Résumé: Il y a trois mois, en mai 2013, un colis en provenance du commissariat de Landshut en Basse-Bavière m'est parvenu. Son contenu a ravivé quelques souvenirs : la rencontre avec Karl vont List à Berlin-Est en 1982 ; nos retrouvailles dans le Berlin réunifié de l'été 2000 ; la disparition de son ami, fuyant vers l'Ouest par la Tchécoslovaquie ; l'existence supposée d'un institut de recherches et d'expériences sur cobayes humains, au cœur des forêts de Bavière. Le commissaire souhaite faire la lumière sur l'identité d'un corps desséché, trouvé dans une cabane d'ermite. À ses côtés, ce paquet portant mon adresse. L'estimation de l'âge du mort pose quelques problèmes aux légistes : certains organes auraient près de cent ans, tandis que d'autres semblent en avoir à peine seize. Rêves, confessions, fantasmes, hypothèses ou interrogations se chevauchent et s'entremêlent dans cet assemblage de documents trouvés, fatalement fragmentaires ; de leur réunion naît peu à peu un portrait en creux d'un vingtième siècle, annoncé comme lumineux, mais dont le pathétique déclin semblait programmé.
Lu par:Edgard Raeber
Durée:4h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15772
Résumé: Pour son Rétroviseur, Eugène s'est donné une consigne supplémentaire: raconter sa vie non pas de façon chronologique, mais en évoquant dix choses qui lui ont fait le plus de bien et dix choses qui lui ont fait le plus de mal. La Vallée de la jeunesse raconte l'histoire d'Eugène, de la Roumanie de Ceausescu à sa vie en Suisse. Il témoigne des portraits omniprésents du dictateur. des magasins vides et des queues interminables qui ont fait tant parler de ce régime. Eugène parle aussi de ses parents francophiles, des chansons d'Eddy Mitchell et du «rendez-vous incontournable» qu'était Apostrophe, l'émission de Bernard Pivot, ou de sa première montre suisse gagnée à un concours d'écriture. Enfin, l'auteur nous livre une part plus intime de son histoire en racontant cet enfant bègue qu'il était et qui a grandi à l'ombre d'un frère brillant. (culturactif.ch)
Durée:2h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18963
Résumé: C'est l'histoire d'un homme qui a « encore quelques velléités à être un homme normal ». C'est pourquoi à soixante-trois ans il décide de mener en cachette une enquête sur sa propre vie. Parce qu'il se soupçonne. Sans pouvoir être plus précis, il a le sentiment d'avoir commis un crime horrible dont il aurait tout oublié et dont personne n'aurait jamais rien su. Malheureusement, son entreprise est limitée par deux handicaps. Premièrement, il a les vaisseaux capillaires des jambes si bouchés qu'il ne peut pas faire plus de deux cents mètres dans le monde sans hurler de douleur. Deuxièmement, il vit dans un pays francophone, mais il ne connaît guère plus de mille mots français. Or, pour être compris, il doit absolument se justifier en français. C'est donc l'histoire d'un homme un peu anormal que vous allez suivre. Une île de mille mots et de deux cents mètres de rayon qui part à la recherche de son passé. C'est un livre sur la mémoire perdue, sur la pauvreté et le mystère des mots et sur l'impossibilité de nommer ce qui est en nous. Voilà le paradoxe : plus j'écrivais, plus cette terrible sentence de René Char me fissurait l'esprit : « Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. »
Durée:8h. 20min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:3417
Résumé: Malgré les années passées au collège, Laurent est demeuré fidèle à la tradition paysanne. Il aime la forêt, les outils. Le murmure de l'eau. Le vent courant dans les arbres. Les moissons. Les fruits gorgés de soleil. Interviennent soudain deux événements : la propriété familiale est menacée par le tourisme. Faudra-t-il abattre le témoin de l'histoire : un châtaignier âgé de quatre cents ans ? Laurent rencontre, d'autre part, dans un train, une étrangère... Autre paysage fascinant. Mais sur lequel pèse une menace... Comment concilier ses rêves ? Comment sauver l'arbre vénérable et conquérir l'être dont il se sent de plus en plus épris ? La route est-elle possible - et sensée - qui va de la forêt à la mer ? Tout cela tissé à travers une atmosphère dense, enfiévrée, où la superstition profile ses ombres maléfiques. Rites perpétués et fantastiques...
Lu par:Louis Bonard
Durée:2h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20701
Résumé: La Combustion humaine, c'est la trajectoire de Jacques Vaillant-Morel, éditeur genevois, engagé dans une lutte pour la survie et la reconnaissance. Immergé tardivement dans le "milieu littéraire", Morel s'y trouve comme un poisson dans l'eau : confortable et en sécurité, pour autant qu'il ne remonte pas à la surface ou qu'il n'échoue pas à l'extérieur... Solitaire, il évite les contacts humains. Internet et les réseaux sociaux se révèlent des alliés précieux, lui permettant de finaliser un livre et de le promouvoir sans sortir de chez lui. Mais La Combustion humaine est aussi une comédie, mettant en scène le milieu littéraire, avec ses mesquineries, ses rancoeurs et ses luttes intestines. Auteurs, éditeurs, libraires, journalistes, personne n'est épargné. Le regard de Vaillant-Morel est aussi lucide qu'impitoyable.
Durée:2h. 29min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20632
Résumé: "Odette, figure locale et revendeuse de cocaïne ; Daniel, ouvrier à la petite semaine ; Jean, assassin en fantasmes. Un jour de tempête, dans le huis-clos sinistre d'un village du nord québécois, deux hommes et une femme prennent part à une tragédie ordinaire. Le triangle qu'ils forment se gonfle, ses arêtes se tordent, se brisent. Amoureux, silencieux, angoissés, ils avancent à tâtons. Notre-Dame-de-la-Merci, c'est le théâtre dans lequel les personnages sont prisonniers. De l'extérieur, tout semble déjà joué. Le narrateur rejoint les rangs des spectateurs. Comme eux, il est impuissant. Il ne peut que regarder, réfléchir - se poser une question. Et c'est cette question, lancinante et multiforme, qui donne au récit une résonnance universelle, excédant très largement l'action. Rien d'exotique. Le lecteur est aux prises avec lui-même."