Contenu

Le jour où ils frappèrent à nos portes

Résumé
Reporter de guerre ayant couvert la plupart des derniers grands conflits en date, dont les guerre de Bosnie, du Kosovo et de Tchétchénie, Janine di Giovanni s'est rendue à plusieurs reprises en Syrie entre 2012 et 2014, et en revient ici avec un compte-rendu bouleversant et glaçant, qui témoigne de l’escalade de violence qui a embrasé la région ces dernières années. Mêlant ses réflexions personnelles et ses souvenirs aux récits de ceux qui vivent la guerre au quotidien : survivants du massacre de Daraya, des sièges de Homs ou d'Alep, peut-être partisans actifs d'un camp ou de l'autre ou simples citoyens, l'auteure nous fait percevoir peu à peu ce que peut être le contexte d'une révolution, d'abord pacifique dégénérant en guerre civile. Un texte courageux, terriblement dur mais empli d’empathie, accompagné d'une postface récente qui se termine par ces mots implacables : « À ce jour, la guerre en Syrie continue et on compte près de 300’000 morts parmi les Syriens. Le livre des morts n'est pas encore refermé ». [Source : Payot]
Durée: 6h. 22min.
Édition: Paris, Globe, 2017
Numéro du livre: 35350
ISBN: 9782211231800
CDU: 320

Documents similaires

Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39246
Résumé: A travers ce document inédit, Maria Khodynskaya-Golenishcheva, diplomate à la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations unies à Genève, expose pour la première fois le point de vue russe sur la crise syrienne...Après plusieurs vaines tentatives russo-américaines, un accord russo-turc met fin à la bataille d'Alep en décembre 2016, seconde ville et capitale économique de la Syrie. Les bases d'une nouvelle dynamique proche et moyenne-orientale sont enfin jetées. Le Yalta régional qui en résulte change la face du monde au Proche et Moyen-Orient, mais aussi en Asie centrale, en Afrique et en Méditerranée. Après la guerre, la diplomatie et la paix ? Mais à quel prix ? Face à la "propagande médiatique occidentale", Moscou dénonce une véritable "arme de communication massive" qui aura fortement contribué à enrayer le processus de paix. Autre dynamique qui sera lourde de conséquences : la méfiance exacerbée des Nations unies qui, au motif de défendre les droits de l'homme, aura trop souvent fait obstruction à la lutte anti-terroriste poursuivie par les autorités syriennes, la Russie et leurs alliés.
Lu par:Monique Gay
Durée:17h. 7min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:34578
Résumé: Depuis plus d'un quart de siècle, le terrorisme n'a fait qu'augmenter et se diversifier, malgré les efforts constants de la communauté internationale pour le combattre. La raison principale de cette montée en puissance, très souvent occultée, est une combinaison de la méconnaissance de ce qu'est réellement le phénomène djihadiste et de l'opportunisme politicien occidental. Depuis la fin des années 70, toutes les crises majeures au Proche-Orient, au Moyen-Orient ou ailleurs, sont le résultat d'interventions occidentales (USA, relayée par l'Europe continentale) qui ont toutes été fabriquées selon un processus analogue : - Création d'un "problème", dans un lieu géopolitique "sensible", - Désinformation (afin de créer les conditions d'une intervention), - Intervention elle-même. Cet ouvrage propose d'analyser ces tactiques vouées à l'échec, de déchiffrer les codes de ces stratégies fatales, et de démontrer comment tous ces conflits meurtriers (Afghanistan, Irak, Syrie, Lybie... 11 sept. , Paris nov. 2015, etc.) étaient prévisibles et évitables. C'est un livre sans concessions, qui condamne une certaine hypocrisie occidentale, dénonce des impostures commises à l'insu d'opinions publiques mal informées, voire dupées par des arguments fabriqués de toutes pièces dans des officines gouvernementales ou autres, et renvoie dos-à-dos, les violences de nos démocraties aux violences réactives de sociétés aux bases très éloignées des nôtres.
Durée:2h. 28min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33591
Résumé: Le Promeneur d'Alep est le témoignage poétique et étourdissant d'un écrivain plongé dans la guerre. La voix de Niroz Malek nous parvient à travers les déflagrations et les rafales d'armes automatiques. Pourtant elle nous parle de choses simples, d'amis qui se retrouvent dans un café, de coeurs gravés dans les arbres, de promenades dans cette ancienne cité fabuleuse sur la Route de la Soie. Et du chaos qui guette derrière chaque bruit venu du ciel, devant chaque barrage hérissé de sentinelle
Durée:14h. 1min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:39482
Résumé: Dans la lignée des Cerfs-volants de Kaboul, le destin d’une famille en quête de paix et de liberté entrelacé à celui des flamboyants cartographes du XIIe siècle. Une épopée bouleversante. ...bientôt, la guerre éclate en Syrie et les bombes pleuvent sur Homs. Pour Nour et sa famille, un choix s’impose : rester affronter la violence ou s’enfuir et traverser les sept mêmes pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qu’ont sillonnés, neuf cents ans plus tôt, les cartographes que Nour admire tant. Et c'est dans la merveilleuse histoire de Rawiya que Nour va puiser force et courage.
Durée:12h. 25min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:75463
Résumé: Un matin brumeux de janvier 2011, Samuel Forey découvre qu’une révolution a éclaté en Égypte. Le Caire s’est embrasé et des milliers de révoltés ont pris d’assaut la place Tahrir, centre névralgique et politique de la capitale. Alors qu’il tentait de gagner sa vie comme journaliste depuis de nombreuses années, Samuel Forey prend une décision radicale . Du jour au lendemain, il quitte Paris et s’envole vers l’Egypte, à la recherche du grand soir. S’ensuit une odyssée de six années au Moyen-Orient, au cœur du Caire tumultueux, traquant des rebelles dans le labyrinthe de roche et sable du Sinaï, s’initiant au reportage de guerre à Alep ou Gaza, partageant le quotidien des combattants kurdes en Syrie ou des soldats irakiens dans le chaudron brûlant de la bataille de Mossoul, en Irak, la plus importante guerre urbaine depuis la Seconde Guerre mondiale — au contact de l’humanité dans son extrême, pour le pire comme pour le meilleur. Tout à la fois carnet de route, journal intime et récit initiatique, magnifiquement écrit, dans la tradition des écrivains d’aventure et de combat, les Aurores incertaines nous emmènent au cœur des tourments de ce début de siècle.
Lu par:Manon
Durée:3h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:34876
Résumé: Comment pouvons-nous accepter le drame des chrétiens d'Orient ? Comment pouvons-nous accepter l'éradication d'une culture millénaire ? La fuite des femmes et des enfants dans la chaleur et la poussière ? Sébastien de Courtois est allé à leur rencontre, en Irak, au coeur de la fournaise où il a assisté à l'impensable : des milliers de familles obligées de quitter leurs villages et leurs champs. Ce sont des Araméens, l'un des peuples oubliés par l'histoire, et aussi oubliés par le monde. De Syrie en Turquie, du Liban en Irak, mais aussi dans nos capitales, Sébastien de Courtois s'est interrogé sur l'origine de pareille tragédie sans préjugés mais aussi sans complaisance.
Durée:8h. 8min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68481
Résumé: Nuri est apiculteur, sa femme, Afra, est artiste. Ils vivent tous deux avec leur jeune fils, Sami, dans la magnifique ville d'Alep, en Syrie. La guerre éclate et ravage tout, jusqu'aux précieuses ruches de Nuri. Et l'inimaginable se produit. Afra ne veut plus bouger de sa chambre. Pourtant, ils n'ont pas le choix et Nuri déploie des trésors d'affection pour la convaincre de partir. Fous de douleur, impuissants, ils entament alors un long périple où ils devront apprendre à faire le deuil de tout ce qu'ils ont aimé. Et apprendre à se retrouver, peut-être, à la fin du voyage, dans un Londres où les attendent des êtres proches. Pour reconstruire les ruches et leur vie.
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36005
Résumé: De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d’explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d’exhumer des milliers d’ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville. Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par Skype entre une journaliste française et ces activistes insoumis, est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.
Durée:3h. 50min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36222
Résumé: Lorsque Mossoul tombe aux mains de Daech, plusieurs dizaines de milliers de Chrétiens fuient la plaine de Ninive, au nord de l’Irak. En quelques heures, des familles entières abandonnent leurs maisons, leurs églises et leurs cimetières, fuyant un assaut de cruauté. Elles quittent la terre de Noé, d’Abraham et de saint Thomas, la leur depuis deux millénaires. Au cours d’une incroyable épopée, le père Michaeel Najeeb, sauve des centaines de manuscrits vieux de plusieurs siècles que les djihadistes ont juré de réduire en flamme, comme ils ont détruit Palmyre ou saccagé le tombeau de Jonas. Au péril de sa vie, ce dominicain de Mossoul nettoie, restaure et protège ces textes sacrés. Au cours de ce long exode, il construit aussi une arche pour sauver des familles de toutes confessions, chrétiens, Yézidis ou musulmans, tous enfants du désastre. Il les nourrit, les loge, les encourage. Voici un récit à hauteur d’homme, spirituel et pleine d’espoir. Parfois le destin est une grâce.
Durée:1h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14557
Résumé: Cet ouvrage réunit des textes en forme d'éditoriaux percutants "du jeune homme révolté au vieillard en colère" : sur la guerre, les secours après les combats, l'exil des prisonniers, l'arbitrage international, le service militaire obligatoire.
Durée:2h. 56min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:30921
Résumé: «Ayant eu pour métier l'étude de l'Antiquité gréco-romaine, je n'ai cessé de rencontrer Palmyre sur mon chemin professionnel. Avec la destruction de Palmyre par l'organisation terroriste Daech, tout un pan de notre culture et mon sujet d'étude viennent brutalement de voler en éclats. Malgré mon âge avancé, c'était mon devoir d'ancien professeur et d'être humain de dire ma stupéfaction devant ce saccage incompréhensible et d'esquisser un portrait de ce que fut la splendeur de Palmyre qu'on ne peut plus désormais connaître qu'à travers les livres». Paul Veyne.
Lu par:René Sterckx
Durée:7h. 11min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:30368
Résumé: Octobre 2014. Bien que Daesh soit aux portes du Kurdistan irakien, je conduis toujours ma moto à Erbil, cheveux au vent, comme un pied de nez ultime à la barbarie. Comme une provocation nécessaire. La Syrie se meurt depuis plus de trois ans maintenant. Comme la majorité des affrontements au Moyen-Orient, les conflits s'enlisent, se politisent et se banalisent. Il y a quatre ans, j'achetais une petite moto rouge près de la ville syrienne de Ar-Raqqa, située aux abords de l'Euphrate, au nord-est du pays. Aujourd'hui, cette même ville est devenue la capitale de l'Etat Islamique autoproclamé. Après avoir assisté au délitement de la Syrie et à deux crises humanitaires sans précédent au nord de l'Irak, ce récit est devenu bien qu'un simple voyage en moto de six mille kilomètres à travers la Syrie, la Turquie, la Grèce, l'Italie et la Suisse. C'est, avant tout, un récit de vie, l'aboutissement d'un véritable cheminement personnel et une formidable aventure humaine. Et aussi la promesse d'un retour prochain à Damas.