Contenu

Je t'enverrai des fleurs de Damas

Résumé
S'expatrier et aller se battre pour une cause que l'on croit juste, donner sa vie pour la démocratie et la liberté, c'est bien. Sauf si l'on a quinze ans et qu'on s'est fait "tourner la tête" par des extrémistes qui, au nom de Dieu, envoient des jeunes à la mort. La guerre civile en Syrie a causé des dizaines de milliers de victimes et la communauté internationale n'en fait pas une priorité absolue. Pendant ce temps-là, des innocents meurent et, parmi ceux-ci, des adolescents venus de France et d'ailleurs.
Durée: 2h. 37min.
Édition: Namur, Mijade, 2016
Numéro du livre: 34565
ISBN: 9782874230998

Documents similaires

Durée:5h. 40min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:33884
Résumé: "De la tuerie de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, à l'assassinat du père Hamel, le 26 juillet 2016, le terrorisme islamiste a causé la mort de deux cent trente-neuf personnes en France. Et des listes de cibles incitent des "lions solitaires" à continuer le massacre. L'objectif de ces provocations meurtrières est de fracturer la société française par une guerre civile larvée dressant, au nom d'une religion dévoyée, un nouveau prolétariat d'enfants d'immigrés contre les classes moyennes. Pour y parvenir, les djihadistes tentent d'embrigader les musulmans de France, qui leur sont massivement hostiles. Des stratégies de rupture sont mises en oeuvre afin de souder cette communauté contre "l'islamophobie" imputée à la société. Cela nourrit la propagande de politiciens qui cherchent leur avantage en vue des élections de 2017, tombant dans le piège des terroristes alors même que la patrie est en danger, randis que l'Europe se fissure et que le Moyen-Orient explose. Conçu autour des chroniques radiophoniques que j'ai tenues chaque semaine sur France Culture entre les étés 2015 et 2016, La Fracture restitue en contexte cette année terrible et plaide pour un engagement lucide de nos concitoyens", Gilles Kepel.
Durée:4h. 36min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:36005
Résumé: De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d’explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d’exhumer des milliers d’ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville. Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par Skype entre une journaliste française et ces activistes insoumis, est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.
Durée:8h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65941
Résumé: Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa « carlingue », branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s’offre à lui de l’autre côté du pare-brise. Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle. Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ? Un soir, l’interphone sonne. Petit frère est de retour. Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu’impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l’univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie : l’embrigadement, les combats, leur retour impossible en France… Émerge ainsi l’histoire poignante d’une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s’insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.
Durée:2h. 57min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67611
Résumé: Ils sont quatre, comme les Dalton. Quatre Français, un vidéaste, un photographe et deux écrivains, invités par un improbable « Festival du cheval » à Damas, en Syrie. Ils sont tellement flattés d’être parmi les rares Français à pouvoir fouler le sol de cette patrie ravagée par la guerre depuis huit ans, qu’ils sont prêts à tout pour assouvir leur passion du cheval. Prêts à ce qu’on les fasse passer pour ce qu’ils ne sont pas. Prêts à rencontrer les dignitaires locaux et avaler leurs discours patriotiques d’un autre temps. Prêts aussi à se laisser corrompre par le régime de Bachar el-Assad et à servir d’« idiots utiles », comme au bon vieux temps de Staline, Mao et autres Castro ? Là, ça coince un peu. Mais ils se croient protégés par l’ironie, par l’amour du cheval, ils ont la curiosité en guise de passeport, avec le visa inattaquable de l’impartialité. La réalité du pays va les entraîner dans un mensonge des plus loufoques au cours duquel la question se pose : est-ce qu’on a bien fait d’aller en Syrie ? Certainement pas… sauf si l’un des branquignols rapporte de ce voyage supposé servir la propagande du régime une sotie parfaitement incorrecte qui montre que le roi est nu…
Durée:5h. 51min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:39246
Résumé: A travers ce document inédit, Maria Khodynskaya-Golenishcheva, diplomate à la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations unies à Genève, expose pour la première fois le point de vue russe sur la crise syrienne...Après plusieurs vaines tentatives russo-américaines, un accord russo-turc met fin à la bataille d'Alep en décembre 2016, seconde ville et capitale économique de la Syrie. Les bases d'une nouvelle dynamique proche et moyenne-orientale sont enfin jetées. Le Yalta régional qui en résulte change la face du monde au Proche et Moyen-Orient, mais aussi en Asie centrale, en Afrique et en Méditerranée. Après la guerre, la diplomatie et la paix ? Mais à quel prix ? Face à la "propagande médiatique occidentale", Moscou dénonce une véritable "arme de communication massive" qui aura fortement contribué à enrayer le processus de paix. Autre dynamique qui sera lourde de conséquences : la méfiance exacerbée des Nations unies qui, au motif de défendre les droits de l'homme, aura trop souvent fait obstruction à la lutte anti-terroriste poursuivie par les autorités syriennes, la Russie et leurs alliés.
Lu par:Lisette Vogel
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:35350
Résumé: Reporter de guerre ayant couvert la plupart des derniers grands conflits en date, dont les guerre de Bosnie, du Kosovo et de Tchétchénie, Janine di Giovanni s'est rendue à plusieurs reprises en Syrie entre 2012 et 2014, et en revient ici avec un compte-rendu bouleversant et glaçant, qui témoigne de l’escalade de violence qui a embrasé la région ces dernières années. Mêlant ses réflexions personnelles et ses souvenirs aux récits de ceux qui vivent la guerre au quotidien : survivants du massacre de Daraya, des sièges de Homs ou d'Alep, peut-être partisans actifs d'un camp ou de l'autre ou simples citoyens, l'auteure nous fait percevoir peu à peu ce que peut être le contexte d'une révolution, d'abord pacifique dégénérant en guerre civile. Un texte courageux, terriblement dur mais empli d’empathie, accompagné d'une postface récente qui se termine par ces mots implacables : « À ce jour, la guerre en Syrie continue et on compte près de 300’000 morts parmi les Syriens. Le livre des morts n'est pas encore refermé ». [Source : Payot]
Lu par:Lisette Vogel
Durée:9h. 33min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:38140
Résumé: Un jeune homme joue et chante au milieu des décombres et des maisons éventrées. La photo, prise à Yarmouk, ville de réfugiés palestiniens de la banlieue de Damas, a fait le tour du monde. Ce musicien est devenu un symbole d'humanité face à la guerre. Après avoir enduré avec dignité les souffrances du conflit syrien, celui que l'on surnomme désormais le "pianiste des ruines" a finalement dû se résoudre à prendre le chemin de l'exil : en guise d'avertissement, Daech avait brûlé son piano... Partageant le sort de milliers d'autres, il a ainsi connu la séparation d'avec sa famille, la périlleuse traversée de la Méditerranée, l'éprouvante route des Balkans, puis l'arrivée en Allemagne. Dans cette autobiographie bouleversante, Aeham Ahmad raconte son enfance de Palestinien en Syrie, son apprentissage de la musique au sein d'une famille talentueuse, jusqu'à la révolution de 2011, bientôt engloutie par la guerre. Un éclat d'obus le blesse à la main. Bravant la peur, il décide alors de jouer dans la rue, se laissant filmer pour témoigner de la résistance qui subsiste, obstinée, dans la ville assiégée. Car ce livre a une portée politique. Il dénonce la violence extrême, les exactions du régime d'Assad comme celles des djihadistes, mais il rappelle aussi la précarité du peuple syrien et le destin tragique de tous les réfugiés. Un requiem en hommage aux victimes et une ode à la musique.
Durée:7h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33968
Résumé: A 16 ans, elle a fui la Syrie ravagée par la guerre en fauteuil roulant. Le témoignage exceptionnel et poignant d'une jeune fille qui a choisi la voie de l'espoir. En 2015, Fergal Keane, journaliste à la BBC, repère dans la foule des migrants une adolescente en fauteuil roulant. Emu et admiratif devant tant de cran, il recueille son témoignage. Aussitôt, les médias et les réseaux sociaux s'enflamment... Avec la collaboration de Christian Lamb, Nujeen raconte comment elle a trouvé le courage de s'engager dans ce dangereux périple de 6 000 kilomètres, depuis la Syrie jusqu'à l'Allemagne en passant par la Grèce et la Hongrie... Un récit porté par l'incroyable détermination de Nujeen et le principe auquel elle n'a pas dérogé : ne jamais être une victime.
Lu par:Marie Tabard
Durée:4h. 35min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67239
Résumé: Une nuit d'octobre, c'est sur la rive turque du Mériç, le fleuve-frontière qui sépare l'Orient de l'Europe, qu'une mystérieuse narratrice arrête son regard. Et plus précisément sur l'homme épuisé qui, dans les buissons de ronces, se cache des soldats chargés d'empêcher les clandestins de passer du coté grec. Car celui qui s'apprête à franchir le Meriç est nafar : un sans droit, un migrant. Retraçant pas à pas sa périlleuse traversée, la narratrice émaille son récit d'échappées sur cette région meurtrie par l'Histoire et sur le quotidien de tous les Syriens qui, comme l'homme à la veste bleue se préparant à plonger, cherchent coûte que coûte un avenir meilleur loin de la dictature de Bachar Al-Assad. Elle est celle qui téoigne des combines et des faux départs, imagine ce qu'on lui tait, partage les doutes et les espoirs.
Durée:2h. 28min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:33591
Résumé: Le Promeneur d'Alep est le témoignage poétique et étourdissant d'un écrivain plongé dans la guerre. La voix de Niroz Malek nous parvient à travers les déflagrations et les rafales d'armes automatiques. Pourtant elle nous parle de choses simples, d'amis qui se retrouvent dans un café, de coeurs gravés dans les arbres, de promenades dans cette ancienne cité fabuleuse sur la Route de la Soie. Et du chaos qui guette derrière chaque bruit venu du ciel, devant chaque barrage hérissé de sentinelle
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70760
Résumé: Syrie. Un vieil homme rame à bord d’une barque, seul au milieu d’une immense étendue d’eau. En dessous de lui, sa maison d’enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973. Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d’un masque et d’un tuba, il plonge – et c’est sa vie entière qu’il revoit, ses enfants au temps où ils n’étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.
Durée:8h. 46min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:67230
Résumé: Janvier 1996. Dans la banlieue de Roubaix, deux malfrats tirent sur des policiers lors d’un contrôle routier. Qui sont ces types qui arrosent les flics à la Kalachnikov ? Un journaliste local, Réif Arno, affirme qu’ils ont fait leurs armes en ex-Yougoslavie dans la brigade El Moudjahidin. A la DST, le commandant Laureline Fell s’intéresse de près à ces Ch’tis qui se réclament du djihad et elle a un atout secret : Tedj Benlazar est à Sarajevo pour la DGSE, d’où il lui fait parvenir des informations troublantes sur la Brigade et ses liens avec Al-Qaïda. Cette organisation et son chef, Ben Laden, ne sont encore que de vagues échos sur les radars des services secrets occidentaux, mais Benlazar a l’intuition que le chaos viendra de là-bas, des montagnes d’Afghanistan…