L'aérostat

L'aérostat

Nous sommes à Paris en 1783… le règne de Louis XVI et Marie-Antoinette n’en a plus que pour quelques années… Juliette de Malpertuis est le personnage principal de cette courte histoire… Elle écrit pour le Journal de Paris… Autour d’elle gravitent notamment deux hommes pour lesquels le coeur de la jeune femme semble balancer : Alexandre Grimod de la Reynière, fils de bonne famille mais qui se plaît dans la provocation et passe son temps entre les banquets et les femmes de petite vertu… il y a aussi Jean-François Pilâtre de Rozier, directeur de cabinet de physique de Madame, soeur du Roi, connu pour son aérostat, drôle de machine s’inscrivant dans la lignée de celle des frères Montgolfier… Dans ce roman on croise d’autres personnes historiques : Condorcet, Mesmer – dont Zweig dira qu’il est le précurseur de la psychanalyse – … on entend parler de Lavoisier … mais on passe en fait beaucoup plus de temps avec Monsieur le 6 … c’est ainsi qu’on appelle le locataire de cette geôle à Vincennes, Donatien Alphonse François, marquis de Sade … L’idée de Juliette et d’Alexandre est d’aller délivrer – en aérostat précisément – le divin marquis de sa cellule où il croupit depuis de longues années … les plans s’échaffaudent lentement, ce qui laisse beaucoup de temps aux protagonistes pour des rencontres frivoles … Parviendront-ils à sortir Sade de sa prison ? Vous verrez … Voilà pour le pitch … c’est court – puisque je vous le dis – … Notons que Élise Fontenaille – c’est elle qui nous l’apprend dans une note à la fin du livre – se trouve être une descendante d’Olivier de Corancé, fondateur du Journal de Paris et père d’une certaine … Juliette … ce qui aurait pu conduire l’auteure à étoffer un peu son ouvrage … J’avoue être un peu resté sur ma faim en lisant ce roman certes agréable, maintenant un temps le lecteur en haleine, mais dont la légèreté – à mon sens – porte préjudice, à la longue, à l’ensemble du livre … j’aurais souhaité plus de détails quant à l’époque, plus de rencontres avec d’autres figures de cette fin du XVIIIè … je pense qu’Alexandre Grimod de la Reynière aurait mérité une attention un peu plus particulière … ce gastronome était visiblement un personnage haut en couleurs … ici j’ai eu l’impression de croiser un homme sans beaucoup de consistance, un peu trop léger …

Pas disponible en CD.

Télécharger | Ajouter à la liste

Données bibliographiques

N° de notice: 23110
Lu par: Chantal Dejoie
Éditeur: 2008, Paris, Grasset et Fasquelle
Genre: Roman : au sens large et aventures
ISBN: 9782246734215
Durée: 4h. 39min.
Sujet(s): Roman : au sens large et aventures
Source: Association Valentin Haüy
Mots matières: Littérature Française

Documents similaires

Chasseur d'orages

Durées: 1h. 22min.
Numéro: 23809
Télécharger | Ajouter à la liste
Pas disponible en CD.

Le garçon qui volait des avions

Durées: 1h. 3min.
Numéro: 26185
Télécharger | Ajouter à la liste

Unica

Durées: 2h. 34min.
Numéro: 29012
Télécharger | Ajouter à la liste
Voix de synthèse, pas disponible en CD.

Kill the Indian in the child

Durées: 1h. 39min.
Numéro: 39521
Télécharger | Ajouter à la liste

Les disparues de Vancouver

Durées: 3h. 30min.
Numéro: 24512
Télécharger | Ajouter à la liste
Pas disponible en CD.