Contenu

Le dernier jour d'un condamné ; suivi de Claude Gueux ; et de L'affaire Tapner

Résumé
Le grand auteur romantique qui ne cessa jamais d'être de son temps signe ici un plaidoyer définitif contre la peine de mort. On oublie trop souvent qu'Hugo est un visionnaire, un féministe, que son oeuvre n'a rien à voir avec l'image jaunie que l'école nous a laissé. Le dernier jour d'un anonyme, voilà une description brute et réaliste... Une véritable dénonciation.
Durée: 7h. 57min.
Édition: Paris, Librairie générale française, 2002
Numéro du livre: 13993
ISBN: 9782253050063
Collection(s): Le livre de poche. Classique

Documents similaires

Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75984
Résumé: Ce livre est le récit de ma longue lutte contre la peine de mort. Il commence au jour de l'exécution de Claude Buffet et de Roger Bontems, le 24 novembre 1972, et s'achève avec le vote de l'abolition, le 30 septembre 1981. Depuis lors, l'abolition s'est étendue à la majorité des Etats dans le monde. Elle est désormais la loi de l'Europe entière. Elle marque un progrès irréversible de l'humanité sur ses peurs, ses angoisses, sa violence. A considérer cependant les exécutions pratiquées aux Etats-Unis, en Chine, en Iran et dans de nombreux autres pays, le combat contre la peine de mort est loin d'être achevé. Puisse l'évocation de ce qui advint en France servir la grande cause de l'abolition universelle. Robert Badinter
Durée:1h. 33min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:17304
Résumé: Le 17 septembre 1981, débutent à l'Assemblée nationale les débats sur le projet de loi sur l'abolition de la peine de mort en France, avec notamment, l'intervention de M. Robert Badinter, garde des sceaux, ministre de la justice...
Durée:6h. 55min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:13176
Résumé: Il a eu 40 ans au mois de décembre 2003. Et il en a passé déjà seize dans le couloir de la mort de la prison de Livingston, au Texas (Etats-Unis). Il, c'est Roger W. McGowen, noir américain, condamné à mort pour un crime qu'il n'a pas commis. Ce livre est issu d'une correspondance amicale et poignante entre Roger et Pierre Pradervand, auteur de nombreux livres. Malgré un procès "factice", mal défendu par un avocat souvent absent et plutôt porté sur la bouteille, Roger garde l'espoir. Il nous livre ici une véritable leçon de vie. Face à l'injustice flagrante du système judiciaire envers sa personne, confronté à des gardiens sadiques, à des codétenus proches de la folie, Roger aurait pu rester dans le camp des victimes. Au contraire, il a choisi d'être responsable de sa vie. Par cela, il faut entendre, qu'il a décidé de répondre avec intelligence , amour et spiritualité à chaque situation qui se présente.
Durée:20h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17183
Résumé: Gilliat, marginal, écologiste, visionnaire et sauvage serait Vendredi s'il n'était Robinson. Pêcheur solitaire, amoureux d'une belle jeune femme, il s'en va braver l'océan pour elle. Propriétaire d'un bateau à vapeur qui vient de subir un naufrage, un vieil armateur a en effet promis la main de sa nièce à celui qui ira puiser au fond de l'eau les formidables et nouvelles machines encore intactes. C'est contre vents et marées, contre les obstacles naturels et sous le regard malveillant d'autres travailleurs de la mer que Gilliat parvient à son but. Son exploit se révélera vain et sa fin tragique, assistant à la fuite de sa promise avec celui qui était son amant.
Durée:2h. 13min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:15799
Résumé: Les Réflexions sur la guillotine représentent un épisode de la lutte qu'a toujours menée A. Camus pour que soit reconnue la dignité de l'homme. La justice constitue un des thèmes principaux de son oeuvre. Aussi ne pouvait-il éviter la réflexion sur la peine capitale dans laquelle il reconnaît l'institution d'une certaine forme de terreur et la survivance d'un rite primitif. Le châtiment, qui sanctionne sans prévenir, s'appelle en effet la vengeance. C'est une réponse quasi arithmétique que fait la société à celui qui enfreint sa loi primordiale. Cette réponse est aussi vieille que l'homme, elle s'appelle le talion. Qui m'a fait mal doit avoir mal, qui m'a crevé un oeil doit devenir borgne ; qui a tué enfin doit mourir. Il s'agit d'un sentiment, et particulièrement violent, non d'un principe. Le talion est de l'ordre de la nature et de l'instinct, il n'est pas de l'ordre de la loi. La loi, par définition, ne peut obéir aux mêmes règles que la nature. Si le meurtre est dans la nature de l'homme, la loi n'est pas faite pour imiter ou reproduire cette nature. Elle est faite pour la corriger. Or le talion se borne à ratifier et à donner force de loi à un pur mouvement de nature. Nous avons tous connu ce mouvement, souvent pour notre honte, et nous connaissons sa puissance : il nous vient des forêts primitives...
Durée:2h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:34112
Résumé: Marie G., faiseuse d'anges, dans sa cellule, condamnée à mort. Lucie L., femme avortée, dans l'obscurité de sa chambre. Henri D., exécuteur des hautes oeuvres, dans l'attente du jour qui se lève. De l'aube à l'aube, trois corps en lutte pour la lumière, à la frontière de la vie et de la mort.
Durée:1h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15289
Résumé: Texte de jeunesse de Victor Hugo... écrit en quinze jours en 1818 (Hugo avait seize ans), publié d'abord en 1820... ce roman évoque la révolte des Noirs de Saint-Domingue en 1791. Selon Roger Toumson, il s'agit d'un récit militaire, "dans un décor à peu près sans couleur locale". L'esclave noir Pierrot (Bug-Jargal) est libéré de prison par le capitaine Delmar, le neveu de son maître sur qui Bug-Jargal est accusé d'avoir porté la main. Une amitié se lie entre les deux hommes, mise à l'épreuve quand ils se trouvent de côtés opposés pendant la révolte de 1791. Dans le résumé de Toumson, Bug-Jargal n'oublie pas son ami qu'il sauve "des griffes du sanguinaire Biassou. Il ira même, héroïquement, jusqu'à sacrifier sa vie en échange de celle de dix otages, offrant sa poitrine aux balles d'un peloton d'exécution".
Lu par:Jean Frey
Durée:2h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16468
Résumé: Réflexion autour de l'exil. Suite à l'avènement de Napoléon III, Victor Hugo décide de quitter la France pour aller à Jersey, puis Guernesey. Ce texte aborde la condition morale du proscrit qui l'oppose au tyran.... « L'exil, c'est la nudité du droit. Rien de plus terrible. Pour qui ? Pour celui qui subit l'exil ? Non. Pour celui qui l'inflige. Le supplice se retourne et mord le bourreau. [...]
Lu par:Claude Weil
Durée:16h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21824
Résumé: Fantine, jeune mère célibataire, sans ressources, abandonnée par son amant alors qu'elle était enceinte, doit subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille, Cosette ; elle la confie donc à un couple d'aubergistes peu scrupuleux, les Thénardier. Jean Valjean, ancien forçat, endurci par un sort peu favorable, decide de recouvrer sa dignité et commence à aider Fantine, qu'il rencontre par hasard dans son usine. Malgré le faux nom qu'il utilise, M.Madeleine, alias Jean Valjean, est reconnu par Javert, un policier, et retourne au bagne. Il réussit néanmoins à fuir à nouveau dans l'unique but de sauver et de s'occuper de Cosette, malgré les obstacles...
Lu par:Claude Weil
Durée:17h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21837
Résumé: Paris et ses prisons, ses égouts. Paris insurgé : le Paris de la révolution de 1848, des barricades sur lesquelles fraternisent les hommes du peuple. Paris incarné à travers la figure de Gavroche, enfant des rues effronté et malicieux. Hugo retrace ici avec force les misères et les heures glorieuses des masses vivantes qui se retrouvent. Les événements se précipitent, les personnages se rencontrent, se heurtent, s'unissent parfois, à l'image de Cosette et de Marius. L'histoire du forçat évadé et de la petite miséreuse symbolise quelque chose de plus grand : avec Les Misérables, Hugo réalise enfin l'esprit du peuple.
Lu par:Claude Weil
Durée:15h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:21950
Résumé: 3ème volume de la fresque populaire de Victor Hugo. Nous découvrons Marius qui est le fils du soldat qu'a sauvé Thénardier dans l'histoire relaté au début du second tome. Marius vit à paris alors que son père, mourant, le convoque à son chevet. Arrivé trop tard, le jeune Marius, se découvrira un paternel bonapartiste invétéré alors que lui n'a toujours connu qu'une famille royaliste. Nous suivrons dans ce tome les conflits internes de Marius entre son éducation royaliste, son envie de faire honneur à son père, mais aussi sa découverte de l'esprit révolutionnaire des jeunes de son époque. Ce tome est donc consacré au dilemmes de consciences qu'un jeune peut rencontrer lors de son entrée dans la vie adulte. Ce tome relate aussi quelque peu la vie parisienne de l'époque, malheureusement Victor Hugo n'est pas aussi doué que Zola pour dépeindre les conditions sociales. Il arrive cependant à excéler dans un tout autre domaine que j'ai bien plus apprécié. La naissance de l'idylle entre Marius et Cosette est absolument poignante. La réalité des sentiments transcrits est vraiment puissante. La timidité de marius face à la beauté de la petite cosette est saisissante et m'a rappelé ces moment de sentiments pur que l'on peut connaitre lorsque l'on la première demoiselle dans ses jeunes années. L'histoire suit son cours, Marius sera tiraillé de tout bord jusqu'au dilemme final opposant les Thénardier à Jean-Valjean.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:23831
Résumé: Victor Hugo chante la douceur de l'enfance et la complicité qui peut se nouer entre générations