Contenu

Le club du suicide

Résumé
Toujours en quête d'aventures extravagantes, le prince Florizel et son compagnon, le colonel Geraldine, rencontrent un soir un étrange jeune homme qui les convie à une soirée du Club du suicide. Les deux amis découvrent avec horreur et fascination un diabolique jeu de cartes où le seul gain est la mort...
Durée: 3h. 17min.
Édition: Paris, Gallimard, 2003
Numéro du livre: 13980
ISBN: 9782070303854
Collection(s): Folio. 2 euros

Documents similaires

Lu par:René Depasse
Durée:9h. 11min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:20746
Résumé: Connaissez-vous le système de la tontine? Un groupe de personnes cotise à part égale, et le dernier survivant rafle la mise totale. Le Mort vivant est l'histoire de deux frères, derniers prétendants d'une tontine, Joseph et Masterman Finsbury. Quand Jacques Finsbury, leur frère cadet décède, Joseph se retrouve tuteur des deux enfants de Jacques. Mais il gère bien mal les biens de ses neveux, et une fois à l'âge adulte, l'un d'eux, Maurice, va contraindre son oncle à le désigner bénéficiaire de la tontine. Maurice devient très intéressé à la bonne santé de son oncle. Un accident de train va bouleverser tous ses plans... Ce roman d'humour noir est la première de trois oeuvres coécrites par R.-L. Stevenson et son beau-fils, Lloyd Osbourne. (moins)
Durée:5h. 47min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13077
Résumé: Quatrième de couverture : "Il ne croyait aucunement avoir provoqué cette scène ; elle lui semblait une explosion toute volontaire de sa nature inculte..." Quelques heures après avoir tracé ces lignes, le 3 décembre 1894, sans avoir achevé ce qu'il considérait comme son chef d'oeuvre, Stevenson mourut. "Ce joyau d'une valeur incontestable" a inspiré à Henry James un éloge attristé : "Sa beauté à le lire brise doublement le coeur - de songer qu'un talent capable de nous donner tant de fraîcheur encore, tant de vie, se soit éteint sans qu'il ait pu jouer , peut-être, ses plus belles cartes. Il y a dans ce texte, je crois, une matière toujours nouvelle, comme s'il faisait vibrer une nouvelle corde."
Durée:1h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13154
Résumé: "Je dirais presque qu'il faut un certain talent à ceux qui ont l'intention de passer leur vie ensemble sans mourir d'ennui." Virginibus Puerisque, que l'on pourrait traduire par "aux demoiselles et aux garçons" ou, plus simplement, par "aux célibataires", rassemble quatre essais consacrés à l'épineux problème du mariage et, plus généralement, aux relations entre les hommes et les femmes. Sur le coup de foudre, la jalousie, l'infidélité, ou l'assortiment des goûts, Stevenson livre des aperçus paradoxaux, sans jamais se départir d'un cynisme de bon aloi. Ces textes incompréhensiblement restés inédits en français, sont des merveilles de finesse, d'humour, avec une légèreté dans la profondeur qui porte à son plus haut niveau l'art des essayistes anglais.
Lu par:René Depasse
Durée:8h. 57min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20109
Résumé: Quel garçon entre 9 et 15 ans n'a pas lu ce roman d'aventures ? Winston Churchill lui-même avoue l'avoir lu, offert par son père, à sa sortie en volume (il avait 9 ans et demi) : « Je me souviens du délice avec lequel je dévorais ce roman ». L'histoire du jeune garçon, Jim Hawkins, fils d'aubergistes, embarqué sur un navire où un docteur, un chevalier et un honnête capitaine ont à cohabiter et à lutter avec des mutins ivrognes a fait rêver et le capitaine Silver pirate unijambiste a contribué à la célébrité du roman ! « C'est sur les instances de M. le chevalier Trelawney, du docteur Livesey et de tous ces messieurs en général, que je me suis décidé à mettre par écrit tout ce que je sais concernant l'île au trésor, depuis A jusqu'à Z, sans rien excepter que la position de l'île, et cela uniquement parce qu'il s'y trouve toujours une partie du trésor. » 1883. (litteratureaudio.com)
Lu par:Claude Fissé
Durée:1h. 26min.
Genre littéraire:Contes et légendes
Numéro du livre:7520
Résumé: Keawe a acheté une bouteille magique, en verre, ventrue à long col. Il suffit de formuler un voeu pour qu'il se réalise aussitôt. Mais cette bouteille a été fondue dans les flammes de l'enfer et en cours de cuisson, un diable y a été enfermé. Impossible de l'ouvrir, de la casser ou de s'en séparer, sinon...
Durée:4h. 9min.
Genre littéraire:Littérature fantastique
Numéro du livre:18650
Résumé: Petit, difforme, velu, un monstre erre dans l'atmosphère trouble des rues de Londres. Le vent souffle, l'éclat rouge des réverbères perce à peine le brouillard... Paisiblement installé dans son bureau, devant le feu qui crépite, un respectable savant voit avec épouvante sa belle main se dessécher, se couvrir de poils... Une histoire à faire dresser les cheveux sur la tête du lecteur, même le plus enclin à se dédoubler.
Durée:10h. 4min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:9638
Résumé: Le " paradis " des mers du Sud décrit par la légende était une poudrière au début des années 1890 : Allemands, Anglais et Américains se disputaient âprement Samoa. Fraîchement installé sur l'île d'Upolu, Stevenson ne mit pas longtemps à prendre fait et cause pour les sujets du roi Malietoa Laupepa, harcelant les puissances occupantes et alertant l'opinion publique par ses articles dans le Times. Un mémorial dressé à la culture polynésienne et un terrible réquisitoire écrit dans l'urgence par un ethno historien avant la lettre qui combattait pour la diversité culturelle. Le dernier grand livre de cet écrivain de génie, achevé en mai 1892, un an et demi avant sa mort.
Durée:8h. 36min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16241
Résumé: En Angleterre, durant la Guerre des Deux-Roses, des maisons brûlent, des hommes sont lapidés ou tués et les compagnons de La Flèche Noire se refusent à laisser ces crimes impunis. Richard Shelton prend, lui aussi, une part active à ces événements, en luttant contre les assassins de son père et pour son amour chaque jour grandissant à l'égard de Joanna Sedley.
Durée:1h. 21min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:17795
Résumé: ... Petit bijou longtemps oublié au fond de la malle à trésors de Robert Louis Stevenson. On y retrouve le vieil adage selon lequel la paresse serait le commencement de la sagesse, avec tout le charme et la liberté d'esprit du père de L'Ile au trésor. Voici une fantaisiste invitation à la rêverie, à l'indépendance d'esprit, assortie d'aphorismes, tel: «C'est chose amère que d'avoir peiné à gravir des pentes ardues, pour découvrir en définitive que l'humanité est indifférente à votre réussite.»
Durée:1h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18604
Résumé: Petronella, une jeune choriste, passe quelques jours à la campagne chez un couple qui ne cesse de se disputer. De retour à Londres, elle fait la connaissance d'un homme qui lui donne rendez-vous en septembre... 1914. Accusée de boire et de chanter par ses voisins excédés, la créole Selina est emprisonnée pour avoir cassé une vitre. C'est là qu'elle entend quelques notes de musique qui vont bouleverser sa vie. Deux histoires de femmes malmenées par la vie, dont le destin bascule au hasard d'une rencontre. (Jean Rhys est une femme)
Durée:2h. 46min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13951
Résumé: Un jeune Américain installé à Genève rencontre au bord du lac Léman, une ravissante compatriote qui découvre l'Europe. Sa beauté le charme, mais son naturel provocateur l'intrigue : est-elle aguicheuse, ou simplement spontanée ? Il la retrouve à Rome, où son comportement de " flirteuse ", condamné par le puritanisme de la petite colonie américaine, sera tragiquement sanctionné.
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:17966
Résumé: En vacances en Italie, le narrateur et sa femme font la connaissance du petit Guido, un enfant du village ; il ne sait ni lire ni écrire, mais est incroyablement doué pour la musique et les mathématiques. À six ans, il est capable de démontrer le théorème de Pythagore plus simplement qu'Euclide !