Contenu

Recherche par lecteur : Bernard Goyez

34 résultats. Page 1 sur 2.

Lu par:Bernard Goyez
Durée:12h. 13min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31741
Résumé: L'histoire de la philosophie depuis l'Antiquité sous la forme d'un dialogue. L. Ferry pose la question de l'origine de la pensée philosophique et en décrit les six grandes étapes décisives.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:20h. 19min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:30999
Résumé: Sous forme de dictionnaire, l'auteur partage sa passion pour le piano et ses réflexions sur ses répertoires, son histoire, ses interprètes et sa technique.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:20h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29507
Résumé:
Lu par:Bernard Goyez
Durée:21h. 44min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24425
Résumé: Une lutte sourde oppose Renée et Louise, deux jeunes filles tout juste sorties du couvent.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:26min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:25798
Résumé: Par le biais de poèmes à formes irrégulières, prose ou poésie en vers, l'auteur nous fait découvrir son imaginaire onirique et romantique.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:1h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23939
Résumé: Octobre 1917. Des milliers de Russes vont s'éparpiller sur tous les continents. Heureux d'avoir pu échapper au massacre, désespérés par un interminable exil. A quoi rêve Tania pendant que le monde s'écroule ? Au bonheur. Alors Tanioucha, que tous les hommes courtisent, décide de séduire et d'épouser celui qui a demandé sa soeur en mariage... Que deviennent ensuite ces neuf années au Japon et à Shanghai, avec Alexei Ivanovitch ? Tania ne sait plus. L'ennui. Et la voilà à Paris. Alexei meurt, elle ne verse pas une larme. Elle est libre, mais que faire de la liberté, quand on est pauvre dans le Paris des années folles ? Portrait ironique et cruel d'une petite grue aux ambitions médiocres, "Le Laquais et la Putain" a consacré en France l'immense talent de Nina Berberova.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:1h. 14min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:27648
Résumé: Ces images poétiques sur la recherche de l'âme sont glanées auprès de personnes croisées dans une maison de retraite, un bistro, la gare du Creusot, avec comme références sous-jacentes les Pensées de Pascal ainsi que des artistes tels que Rimbaud, Matisse ou encore Hokusai
Lu par:Bernard Goyez
Durée:3h. 59min.
Genre littéraire:Poésie
Numéro du livre:23831
Résumé: Victor Hugo chante la douceur de l'enfance et la complicité qui peut se nouer entre générations
Lu par:Bernard Goyez
Durée:25h. 27min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:25315
Résumé:
Lu par:Bernard Goyez
Durée:22h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:25300
Résumé:
Lu par:Bernard Goyez
Durée:23h. 28min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:26341
Résumé: A quarante-trois ans, Rose Cormon, vieille fille candide et sans beauté, mais héritière d'une des belles fortunes d'Alençon, est taraudée par le désir de se marier parce que sa chasteté lui pèse : trois prétendants s'offrent à elle, mais saura-t-elle judicieusement choisir ? Le Cabinet des Antiques, dont le titre - une collection d'antiquités - désigne ironiquement la famille d'Esgrignon, reconduit les mêmes personnages principaux que La Vieille Fille, dans le même décor et dans la même paix provinciale, et cette paix, une nouvelle fois, se trouve traversée de désirs, car le jeune Victumien aspire à mener la grande vie à Paris : mais le complot qui vise à abattre sa famille le guette, comme ses trois soupirants guettaient la fortune de Rose. Dans La Comédie humaine, Balzac rassemble sous le même titre, Les Rivalités, les deux romans parus en 1837 et 1839, et ce sont bien les mêmes luttes, en effet, qui s'y retrouvent, personnelles dans un cas, politiques dans l'autre : le mariage avec Rose Cormon comme l'avenir du jeune d'Esgrignon sont des enjeux de pouvoir. Le Cabinet des Antiques est donc moins la suite de La Vieille Fille que son prolongement parisien et c'est chaque fois l'histoire d'une illusion - puis d'une déconvenue.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:25h. 25min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:26836
Résumé: Réunit : Les deux poètes ; Un grand homme de province à Paris ; Eve et David
Lu par:Bernard Goyez
Durée:21h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:25976
Résumé:
Lu par:Bernard Goyez
Durée:4h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23073
Résumé: Tout au bout de l'île de Ré, à Saint-Clément-des-Baleines, là même où se sont échoués quelques marins malheureux dans ces eaux mauvaises… C'est un bout du monde, théâtre du bout de la vie, celle de Thomas, le frère. Cet être, double du narrateur, qui a vingt-cinq ans et en paraît quatre-vingt-dix, diminué par la maladie. Il se meurt, dans la maison familiale, dans la bâtisse de son enfance, au cœur de l'été. Son frère ou quelque chose comme la mort à l'œuvre, qui s'acharne, sûrement, prend son temps aussi, se laisse désirer, froidement. On s'attend à un engourdissement des membres, une contraction chez cet homme qui vit avec un "risque hémorragique permanent". Mais non. C'est la "nonchalance, une sorte de vacance, une lenteur, un renoncement dans la chaleur". Raconté sous forme de journal, dans lequel s'insère un flash-back, long râle plaintif et douloureux de la maladie, Son frère est cet accompagnement à la mort, avec sa part d'injustice et d'incompréhension, un accompagnement poussé par les souvenirs, au creux de la fraternité évoqués sobrement, sans fard, par un narrateur démuni, mutilé.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:19h. 5min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:25246
Résumé: Ce roman relate l'épopée véridique du Breton Pierre Malherbe, le premier voyageur à avoir effectué le tour du monde par voie terrestre entre 1592 et 1608. « Marchand d'outre-mer », chasseur de trésors, duelliste hors-pair, le Breton Pierre Malherbe est le premier voyageur qui a effectué, à partir de 1593, un tour du monde par les continents. De retour en France, en 1610, il confie à Henri IV le secret de son périple. Le roi assassiné emporte ce secret dans la tombe. Mais il est enfin dévoilé dans ce roman. Malherbe y révèle comment il a traversé LES SEPT PORTES DU MONDE. LA PORTE D'EN-BAS : à Vitré ou débute son odyssée avant de lever l'ancre à Saint-Malo. LA PORTE DU LARGE : de la baie de Cadix, il vogue vers le Mexique et découvre un trésor. LA PORTE DU SOLEIL : au Pérou, ingénieur de mines d'argent, il s'éprend d'une Inca mutine. LA PORTE DE JADE : de Chine, au service de l'empereur Ming, il gagne le Camboche, le Siam et Ceylan, et du sud de l'Inde part pour l'Afrique. LA PORTE DU PARADIS : ami du Grand Moghol en Hindoustan, il se rend en mission au Tibet, négocie des diamants à Golconde, s'en va en guerre au Goujarate. LA SUBLIME PORTE : sous le charme d'une « belle Persienne » d'Ispahan, il devient espion du shah, gagne Bagdad, Jérusalem et Venise. LA PORTE DE L'ENFER : à Paris, il suggère à Henri IV de créer la « Compagnie des Indes », déjoue une conjuration au Louvre, retourne en Bretagne et disparaît mystérieusement.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:5h. 28min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:23941
Résumé: Lorsque Che Guevara écrit ce « manuel » à l'usage de la gauche radicale latino-américaine, en 1959-1960, les barbudos ont triomphé à Cuba depuis deux ans d'une armée régulière appuyée par Washington. Il y synthétise son expérience de l'insurrection et poursuit plusieurs objectifs : rompre avec le «fatalisme géographique» selon lequel la proximité des Etats-Unis rend impossible toute révolution, combattre le conservatisme et l'opportunisme des vieux partis communistes, redéfinir une stratégie continentale et préparer d'auu'cs victoires révolutionnaires en faisant de la cordillère des Andes la Sierra Maestra de l'Amérique latine. Selon le Che, les mouvements révolutionnaires d'Amérique latine doivent s'inspirer de trois principes confirmés par la révolution cubaine: les forces populaires peuvent gagner une guerre contre l'année du pouvoir et la guérilla est la forme de lutte la plus adaptée pour y parvenir; il ne faut pas toujours attendre que toutes les conditions soient réunies pour lancer l'insurrecrion; dans l'Amérique sous-développée, la lutte armée doit être menée dans les campagnes, où vit la majorité d'une population opprimée et exploitée. Ernesto Guevara n'estpas seulement un «guérillero héroïque». C'est un dirigeant politique et un théoricien de la révolution à la recherche d'un projet de développement alternatif. On perçoit dans ce texte les préoccupations sociales et politiques qui ont été les siennes durant les six années qu'il a passées à Cuba après la prise du pouvoir et la fin de la guerre civile.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:2h. 49min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:26206
Résumé: Une histoire condensée de l'Egypte Antique.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:12h. 40min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:24860
Résumé: Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat de police. Mais qui est-il vraiment… ? Des meurtres en série se succèdent, jusqu’au jour où un meurtre est commis sur le même mode opératoire que les siens mais, pourtant, Joe ne s’y reconnaît pas…Contrarié par ce coup du sort, il décide de mener sa propre enquête.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:13h. 6min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:23702
Résumé: Après le succès des Soldats de l'aube, Grand prix de Littérature policière 2003, Deon Meyer nous invite à une superbe course poursuite à travers une Afrique du Sud toujours en proie à ses vieux démons. Véritable force de la nature, "P'tit" Mpayipheli fut un agent des services secrets sudafricains. Depuis le changement de régime, il s'est refait une vie honorable et paisible. Mais un jour la fille d'un vieux camarade de lutte lui demande son aide: son père a été enlevé et ses ravisseurs exigent une rançon bien particulière. Que faire? Renouer avec un passé de meurtres et de corruption pour sauver son ami ou le laisser tomber pour protéger sa nouvelle existence? L'Ame du chasseur a été salué comme un grand livre par le maître du policier américain Michael Connelly.
Lu par:Bernard Goyez
Durée:11h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:22800
Résumé: Déporté à Buchenwald, Jorge Semprun est libéré par les troupes de Patton, le 11 avril 1945. L'étudiant du lycée Henri lV, le lauréat du concours général de philosophie, le jeune poète qui connaît déjà tous les intellectuels parisiens découvre à Buchenwald ce qui n'est pas donné à ceux qui n'ont pas connu les camps : vivre sa mort. Un temps, il va croire qu'on peut exorciser la mort par l'écriture. Mais écrire renvoie à la mort. Pour s'arracher à ce cercle vicieux, il sera aidé par une femme, bien sûr, et peut-être par un objet très prosaïque : le parapluie de Bakounine, conservé à Locarno. Dans ce tourbillon de la mémoire, mille scènes, mille histoires rendent ce livre sur la mort extrêmement vivant. Semprun aurait pu se contenter d'écrire des souvenirs, ou un document. Mais il a composé une oeuvre d'art, où l'on n'oublie jamais que Weimar, la petite ville de Goethe, n'est qu'à quelques pas de Buchenwald.