Contenu

Le rêve de la couturière

Résumé
Notre famille n'avait jamais rien possédé d'autre que la force des bras des hommes et l'habileté des doigts des femmes. Ma grand-mère, ses filles et ses belles-filles étaient connues en ville pour leur habileté et leur précision en matière de couture et de broderie, pour leur honnêteté, leur propreté et leur fiabilité. " A la fin du xixe siècle, dans une petite ville italienne, une couturière passe ses journées à coudre auprès des plus riches familles de la région. Son travail est simple et honnête, enseigné par sa grand-mère pour lui garantir sa liberté. Au cours de ses visites dans ce monde qui lui était jusqu'alors inconnu, elle découvre les secrets et scandales qui se cachent derrière les rideaux chatoyants de ces belles demeures et se prend à rêver, elle aussi, à une vie de liberté et d'amour. Mais dans une société encore corsetée par de vieilles conventions sociales, la jeune femme va devoir lutter pour conquérir son indépendance. Bianca Pitzorno signe un conte moderne et féministe à la saveur des feuilletons littéraires du xixe siècle.
Durée: 8h. 45min.
Édition: Paris, Charleston, 2023
Numéro du livre: 75707
ISBN: 9782385290313

Documents similaires

Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74796
Résumé: Rome, années 1950. Le jour où Valeria Cossati entre chez un buraliste pour acheter des cigarettes à son mari, elle ne se doute pas qu’elle en ressortira avec un cahier qui changera sa vie. Ce petit carnet noir, dissimulé à sa famille, accueille ses confidences. Elle y livre ses réflexions, scrute son quotidien, s’offre un temps d’introspection qu’elle ne s’était jamais autorisé jusqu’alors. Peu à peu, il devient l’outil d’émancipation d’une femme de la classe moyenne prise au piège des conventions, étouffée par son sens du devoir envers son mari et ses enfants. Testant les limites sans parvenir tout à fait à les dépasser, Valeria remet en question les règles qui régissaient son monde. Émouvante chronique intime dans l’Italie de l’après-guerre, Le cahier interdit reflète la soif de liberté de toute une génération. En interrogeant le pouvoir de l’écriture, Alba de Céspedes dépeint avec finesse et sensibilité la discrète audace d’une femme dans une société en mutation.
Durée:19h. 50min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:72175
Résumé: Alessandra passe le début de son enfance à Rome, dans une famille modeste. Sa mère, pianiste de talent, a renoncé à son ambition de concertiste pour donner des leçons. Eprise d'un autre homme, elle veut quitter un mari vulgaire mais celui-ci l'en empêche. La jeune fille, envoyée par son père dans un village des Abruzzes dans l'espoir qu'elle se glisse dans le moule imposé par la tradition, grandit en refusant farouchement d'adhérer à ce modèle. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle rentre dans la capitale, déterminée à étudier et à exprimer sa personnalité. Elle y rencontre Francesco, un professeur antifasciste. Pensant trouver un homme capable de voir en elle une égale, elle l'épouse. L'espoir d'Alessandra est immense, et sa déception sera à la mesure de ses attentes. Avec en toile de fond la montée du fascisme, la guerre et la lutte résistante, Alba de Céspedes compose une grande fresque intime et puissante. A travers une plongée dans la psyché féminine d'une impressionnante modernité émerge la prise de conscience d'une femme qui, dans un monde dominé par les hommes, parvient à transformer la résignation en rébellion.
Durée:8h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:71247
Résumé: Un récit d'émancipation vibrant de beauté et de rage. Dans cette région désolée des Appalaches que l'on appelle la Rust Belt, la vie ressemble à une damnation. C'est un pays d'hommes déchus où l'alcool de contrebande et la religion font la loi, où les femmes n'ont pas d'histoire. Elevée dans l'ombre de son père, un prêcheur charismatique, Wren, comme sa mère avant elle, semble suivre un destin tout tracé. Jusqu'au jour où un accident lui donne l'occasion de reprendre sa vie en main. Ce premier roman inoubliable, qui dépeint la lutte de deux générations de femmes pour devenir elles-mêmes dans un pays en pleine désolation, annonce la naissance d'une auteure au talent époustouflant.
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:35495
Résumé: Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l'une de ces " vierges jurées " : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l'arrivée d'Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir. Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d'Emmanuelle Favier a la force du mythe et l'impalpable ambiguïté du réel.
Lu par:Zeina Kayali
Durée:6h. 13min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65547
Résumé: Sikirida est une Ethiopienne qui assume sa liberté sexuelle, scandaleuse dans le Liban contemporain. Sa patronne, pieuse, l'aide à trouver un mari pour braver le jugement des autres. Parallèlement, Amal, une jeune orpheline handicapée, s'efforce avec difficulté de réaliser son rêve de maternité une fois adulte.
Lu par:Madiana Roy
Durée:4h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:68833
Résumé: C’est le temps des révolutions. Une femme interpelle le monde. Elle incarne le corps du monde arabe. En elle sont inscrits tous les combats, toutes les mémoires douloureuses, toutes les espérances, toutes les avancées et tous les reculs des sociétés. Plongée lumineuse dans l’univers d’une prostituée qui se raconte, récit d’une femme emportée par les tourments de la grande Histoire, Dans les yeux du ciel pose une question fondamentale : toute révolution mène-t-elle à la liberté ? Et qu’est-ce finalement qu’une révolution réussie ? Un roman puissant, politique, nécessaire
Durée:9h. 55min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67943
Résumé: Un hommage à la ville de Nancy à travers l'histoire de deux générations de femmes issues des classes populaires. De la fin des années 1940 au début des années 1980, les vies d'Odile et de sa fille, Isabelle, reflètent les évolutions sociales de leur époque, marquée en particulier par l'émancipation des femmes. Sont également évoquées de grandes figures telles que l'abbé Pierre et Jean Prouvé.
Lu par:Pierre Jeudy
Durée:1h. 17min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:69516
Résumé: Dans l'Irak rural déchiré par des combats, la narratrice aime Mohammed en secret. Quand celui-ci meurt sous les obus, elle est enceinte. Dès lors, son destin est inéluctable : elle sera tuée par Amir, son frère aîné, dépositaire de l'autorité masculine depuis le décès de leur père. Ce crime doit laver l'honneur de la famille, qui approuve en pleurs et en silence. Premier roman.
Durée:10h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74540
Résumé: Dans un quartier riche et ensoleillé de Los Angeles, tout semble parfait. Mais la perfection n’existe pas, et là où il y a soleil, il y a ombre. Secrets et tragédies se cachent à chaque coin de rue. Dans une veine qui rappelle « La Couleur des sentiments » ou « Desperate Housewives », « Un long, si long après-midi » est un premier roman époustouflant au cœur d’une Amérique asphyxiée par son sexisme et son racisme ordinaires. « Hier, j’ai embrassé mon mari pour la dernière fois. Il ne le sait pas, bien-sûr. Pas encore. En réalité, j’ai du mal à y croire moi-même. Pourtant, quand je me suis réveillée ce matin, j’ai su que c’était vrai. » C’est l’été 1959, les pelouses bien taillées de Sunnylakes, en Californie, cuisent sous le soleil. Dans la chaleur étouffante d’une trop longue après-midi, Joyce, une mère de famille comme on en rencontre dans les belles histoires du rêve américain, s’ennuie. Ses enfants crient, son mari va bientôt rentrer, les minutes rampent comme des limaces. C’est l’été 1959 et Ruby, la femme de ménage de Joyce, rejoint la maison où elle doit effectuer ses dernières heures de travail de la journée. Mais Joyce a disparu et ne subsiste plus dans la cuisine qu’une mince tâche de sang sur le sol. C’est l’été 1959 et quand on suspecte un crime, la femme de ménage noire et célibataire est toujours la meilleure des suspectes. Le fusible à faire sauter pour éviter que n’explose le grand miroir des faux semblants. Si ce n’est que Ruby a décidé de se saisir de son propre sort.
Durée:7h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76601
Résumé: Tunis 2013. A l'issue d'une manifestation, Pauline, jeune Française, est arrêtée et conduite à La Manouba, prison pour femmes. Au sein du Pavillon D, elle partage sa cellule avec 28 détenues. Dans les marges du seul livre qu'elle a pu garder, elle écrit leurs histoires, celles de tueuses, de voleuses ou de victimes d'erreurs judiciaires, dressant le portrait d'un groupe de femmes unies.
Lu par:Jacques Bagge
Durée:1h. 58min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:65880
Résumé: Spécialiste des «grandes enquêtes sociales» qui mettent en scène les déclassés, Louis Roubaud, publie avec sa longue série sur «la Prostitution, troublante énigme», une réflexion sur le monde du sexe tarifé à l’époque où les maisons de tolérance, établissement dits «convenables», se voient concurrencées par le développement de la «prostitution clandestine». À son habitude, Roubaud aborde son enquête sans préjugés, cherchant avant tout à comprendre plutôt qu’à condamner d’emblée. Il n’en reste pas moins que le résultat de son exploration dans les bas-fonds de la société, de Djibouti à Paris, en passant par Marseille et la Côte d’Azur, s’impose comme une dénonciation sans complaisance de l’exploitation du corps des femmes en un temps – les Années Folles – où la prostitution ne fait pourtant guère débat, sinon pour la forme.
Durée:10h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:70009
Résumé: Mildred Pierce, petite femme aux cheveux blonds mousseux et aux yeux bleus limpides, décide de se séparer de son mari ; c'est, dit-elle, parce qu'il court après une certaine Mrs. Biederhof, mais surtout parce que, victime de la crise de 1929, il est sans travail et en prend trop aisément son parti. Elle doit pourtant gagner sa vie, et celle de ses filles, alors, pour s'en sortir, elle vend les «pies» fait maison, et travaille comme serveuse dans un restaurant. Mais cela ne suffit pas, du moins pas aux yeux de sa fille aînée, Véda, alors Mildred se lance dans les affaires et ouvre son propre restaurant «Mildred Pierce, Poulet – Gaufres – Pies», suivi d'un deuxième, puis d'un troisième. Elle fait aussi la connaissance de Monty Beragon, un jeune et élégant oisif, devient sa maîtresse, puis, lorsqu'il est ruiné, l'entretient. Or, pendant ces années de lutte, Véda grandit et devient une rivale redoutable au caractère orgueilleux, cupide et méprisant, et Mildred, rejetée et bafouée, se retrouve, après un drame affreux provoqué par sa propre fille, pauvre et vieillie... James Cain a écrit principalement des romans noirs et a acquis sa notoriété comme auteur de romans policiers. Mildred Pierce tient une place particulière dans son œuvre : c'est un roman de mœurs, une critique sociale et un portrait de femmes particulièrement réussi, émouvant et drôle.