Contenu

Recherche par auteur : Chateaubriand, François René de

10 résultats.

Lu par:Guy Landelle
Durée:25h. 17min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:76685
Résumé: F. R. de Chateaubriand relate son voyage en Orient et autour de la Méditerranée (Grèce, Asie mineure, Syrie, Egypte, Tunisie, Espagne). Il aborde les aléas de la vie de voyage, approfondit sa pratique de l'introspection et de l'écriture de soi, développe une réflexion politique prenant pour point de départ l'histoire, la religion et les régimes des pays traversés.
Durée:6h. 55min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:30410
Résumé: C'est pour obéir aux ordres du directeur de ma vie que j'ai écrit l'histoire de l'abbé de Rancé. Mon premier ouvrage a été fait à Londres en 1797, mon dernier à Paris en 1844. Entre ces deux dates, il n'y a pas moins de quarante-sept ans, trois fois l'espace que Tacite appelle une longue partie de la vie humaine. Le temps s'est écoulé, j'ai vu mourir Louis XVI et Bonaparte ; c'est une dérision que de vivre après cela. Que fais-je dans le monde ? Autrefois je barbouillai du papier avec mes filles, Atala, Blanca, Cymodocée, chimères qui ont été chercher ailleurs la jeunesse. On remarque des traits indécis dans le tableau du Déluge, dernier travail du Poussin : ces défauts du temps embellissent le chef d'oeuvre du grand peintre ; mais on ne m'excusera pas, je ne suis pas Poussin, je n'habite point au bord du Tibre, et j'ai un mauvais soleil.
Durée:2h. 10min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:77284
Résumé: Propose une série de maximes et de pensées de Chateaubriand (1768-1848) regroupées sous six thèmes : l'homme et le temps, la politique, la religion, les mathématiques, la société et l'avenir, et, enfin, l'art et la littérature.
Durée:19min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:20038
Résumé: Ce " chef-d'œuvre inachevé, inavouable et voué à la destruction ", sur le refus d'un vieil écrivain aux avances d'une jeune fille, qui peut faire penser, par opposition, aux Lolita de Nabokov, a la violence brûlante de la vérité. Dans ce texte clandestin de Chateaubriand, la tension entre l'infini auquel tend l'éros, et les limites de l'existence humaine, garde en vie l'essence spirituelle du moi, son acceptation du sacrifice et sa capacité à se dépasser dans le renoncement.
Durée:1h. 53min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:14357
Résumé: Le 31 mars 1814, au lendemain de la capitulation de Paris, des affiches annoncèrent la parution d'un libelle : De Buonaparte et des Bourbons, et de la nécessité de se rallier à nos Princes légitimes pour le bonheur de la France et celui de l'Europe, par Fr. de Chateaubriand, auteur du Génie du christianisme, etc. Écrit (en 1813) en faveur du retour des Bourbons sur le trône de France, publié au moment où l'Empereur abdiquait, ce texte fameux est composé de trois parties. La première est un jugement féroce sur « l'étranger » Buonaparte, faux grand homme et despote, vrai parvenu qui a affermi son pouvoir sur les ruines de tout un peuple. La deuxième partie tend à prouver la nécessité de rassembler les Français autour de leur souverain légitime et historique. Enfin la troisième partie - où l'auteur a du mal à se montrer convaincant - s'efforce de justifier la politique des étrangers alliés des Bourbons, qui, s'apprêtent, d'ailleurs, à envahir le territoire français. Ce texte enflammé vaut aujourd'hui par sa vigueur polémique et ses qualités stylistiques, mais il montre aussi à quel aveuglement la haine, associée aux ambitions déçues, a pu conduire un homme intelligent et courtois.
Durée:26h. 13min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11888
Résumé: C'est à Rome, vers la fin de 1803, après la mort de Mme de Beaumont, que Chateaubriand conçut pour la première fois l'idée d'écrire les mémoires de sa vie. C'est un récit autobiographique et historique, dont Chateaubriand voulait faire un témoignage posthume, commencé en 1803, rédigé principalement de 1811 à 1822, et achevé de 1830 à 1841. Dans cette oeuvre, il retrace les épisodes principaux de son existence aventureuse, des landes bretonnes aux forêts du nouveau monde, de l'armée des princes en Allemagne à l'exil en Angleterre. Les Mémoires tiennent aussi un peu du récit autobiographique tel que l'avait pratiqué Jean-Jacques Rousseau. Chateaubriand livre les secrets de son inexplicable coeur, se présentant comme le véritable René, révélant l'origine des sentiments qu'il avait prêtés aux êtres imaginaires de sa création et expliquant comment peu à peu ces personnages furent tirés de ses songes. Chateaubriand transforme les Mémoires en un discours funèbre appelé à enregistrer de façon privilégiée les changements survenus dans l'histoire : disparition des hommes et des paysages, des croyances, des moeurs et des institutions.
Durée:26h. 37min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11929
Résumé: Le temps du Consulat et de l'Empire qui couvre cette deuxième partie des Mémoires, Chateaubriand le définissait comme celui de sa carrière d'écrivain. Et ce sont en effet de belles années de fécondité littéraire, puisque alors s'écrivent Atala, le Génie du christianisme et Les Martyrs. Mais comme toujours s'entrecroisent l'histoire privée et l'histoire publique que les deuils ici réunissent : en 1803, la mort de Pauline de Beaumont à Rome dans les bras de l'écrivain-diplomate, et en 1804, l'assassinat du duc d'Enghien qui entraîne la rupture avec Napoléon. Un empereur détesté, et pourtant assez admiré pour que la seconde partie de ce volume en retrace longuement la vie et que sa disparition contresigne la fin d'un monde : " Quand on a rencontré comme moi Washington et Bonaparte, que reste-t-il à regarder derrière la charrue du Cincinnatus américain et la tombe de Sainte-Hélène ? Pourquoi ai-je survécu au siècle et aux hommes à qui j'appartenais par la date de ma vie ? Pourquoi ne suis-je pas tombé avec mes contemporains, les derniers d'une race épuisée ? Pourquoi suis-je demeuré seul à chercher leurs os dans les ténèbres et la poussière d'une catacombe remplie ? Je me décourage de durer. " Édition de Jean-Claude Berchet, comprenant également les pièces retranchées des Mémoires d'outre-tombe.
Durée:21h. 50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:11938
Résumé: Ce troisième volume s'ouvre sur la Restauration et nous conduit jusqu'à la Révolution de 1830 : après la carrière du voyageur puis de l'écrivain, voici venu le temps du politique. Nommé pair de France en 1815, Chateaubriand devient ambassadeur dans plusieurs capitales d'Europe, et surtout ministre des Affaires étrangères de 1822 à 1824. Mais comme frappé de mutisme au moment d'évoquer le véritable exercice du pouvoir, le mémorialiste reste silencieux sur ces mois de gouvernement, soudainement impuissant à se représenter pleinement comme acteur de l'Histoire. L'écrivain en tout cas fragmente son tableau d'une Restauration qui se déréalise peu à peu sous nos yeux, et le présente d'emblée sur le ton du désenchantement : " Retomber de Bonaparte et de l'Empire à ce qui les a suivis, c'est tomber de la réalité dans le néant, du sommet d'une montagne dans un gouffre. " Mais c'est que la rédaction de cette partie des Mémoires fut tardive et qu'au moment où elle s'achève déferle sur la France la vague du mythe napoléonien, qui atteindra son apogée en 1840 avec le retour des cendres de l'Empereur : la grande ombre du héros national vient éclipser le soleil de la monarchie.
Durée:26h. 14min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:12083
Résumé: Cette quatrième partie des Mémoires nous conduit de 1830 à la date symbolique que portent les dernières lignes : 1er novembre 1841, trente ans après le début de leur rédaction à la Vallée-aux-Loups. Mais cet ultime volume ne fut pas écrit après les autres. Tout au contraire, il les accompagna et son écriture, comme dans un miroir, les réfléchit et à sa manière les recommence puisqu'il est ici question, à nouveau, comme si les trois " carrières " se redéployaient, de littérature, de politique et de voyages : en Suisse, à Venise, à Prague auprès du vieux roi Charles X. Et c'est une expérience du retour du présent vers le passé, du passé vers le présent. L'écriture maintenant s'ouvre au discontinu qui est aussi le scintillement du poétique, comme si, à une histoire ou à une existence de plus en plus problématique, ne pouvait désormais correspondre qu'un émiettement des pages - travail du provisoire et du suspens dans la liberté d'un loisir en attente de la mort : " Les scènes de demain ne me regardent plus ; elles appellent d'autres peintres. "
Durée:2h. 50min.
Genre littéraire:Voyage/exploration
Numéro du livre:17904
Résumé: Chateaubriand arriva à Rome le 27 juin 1803. Mais les faveurs que lui valait sa gloire d'écrivain, les démarches intempestives que lui dicta son naturel indépendant, excitèrent l'hostilité du Cardinal Fesch et la mauvaise humeur de Bonaparte. Il fut rappelé, et au début 1804 déjà il rentrait à Paris. Le Voyage que l'on va lire fut écrit pendant le séjour romain de Chateaubriand. Le Poète français découvre la Ville éternelle. Les souvenirs de l'Empire romain, les ruines l'attirent, le néant, comme toujours. Mais l'agonie et la mort auprès de lui d'une femme aimée, Mme de Beaumont, rendirent cette attirance plus enlaçante.