Contenu

L'herbe bleue: journal d'une jeune fille de 15 ans

Résumé
Elle a quinze ans lorsqu'elle découvre la drogue à son insu. Malgré des sensations extraordinaires, elle est effrayée et se promet de ne plus y toucher. Mais bientôt, le désir incontrôlable de continuer la rattrape. L'adolescente sombre alors dans l'enfer de la dépendance, et sa vie n'est plus qu'angoisse et détresse. Ce journal est le témoignage d'un inévitable engrenage. Un texte poignant qui ne laisse pas indifférent. Il s'agit cependant d'un texte de fiction, pas d'une vraie autobiographie.
Durée: 5h. 20min.
Édition: Paris, Pocket, 1999
Numéro du livre: 75650
ISBN: 9782266027151

Documents similaires

Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75705
Résumé: Il n'existe pas de méthode universelle pour sortir des addictions. Si elle existait, ça se saurait ! J'ai malmené mon corps, je l'ai privé et saturé de nourriture, je suis tombée dans le crack, j'ai survécu quatre ans dans les zones les plus dangereuses de Paris. Je m'en suis sortie ou peut-être que, tout simplement, je suis redevenue libre... Avec ce livre, je vous invite à suivre la voie la plus exigeante pour apprivoiser vos limites. Quel chemin suivre ? Quelles techniques adopter ? Qu'attendre de ses proches ? ... Le processus est complexe, mais l'histoire de mon combat, de mes doutes, de mes certitudes, celle des multiples rencontres d'addicts qui ont réussi ou échoué peuvent vous aider à trouver votre propre chemin. Peut-on apprendre à cohabiter sereinement avec ses pulsions addictives pour ne plus les subir ? La méthode peut paraître iconoclaste mais ce n'est qu'au fond de soi que l'on trouvera sa liberté.
Durée:5h. 10min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:75065
Résumé: Qu'est-ce que l'addiction ? Pourquoi certaines personnes deviennent dépendantes à l'alcool, au tabac, aux médicaments, à l'héroïne, aux jeux vidéo, au sexe... et d'autres ne sont que des consommateurs occasionnels ? Comment l'addiction transforme-t-elle la vie d'une personne et de son entourage ? Comment aider, soulager, accompagner ? Jean-Bernard Daeppen nous offre un regard nouveau sur les addictions, une approche audacieuse, pragmatique, empreinte de curiosité et d'empathie. Il nous invite à tendre l'oreille, à comprendre ce qui se joue dans son cabinet de consultations : des moments de détresse et de confessions, des rencontres bouleversantes. Ces récits esquissent l'extraordinaire richesse des chemins qui mènent à l'addiction et ceux, souvent sinueux, qui permettent d'en sortir. L'auteur incite à chercher un sens à cette douleur, à user des voies thérapeutiques récentes tracées par les neurosciences et la psychothérapie, à ne jamais baisser les bras. Les portraits de patients sont magnifiques, leurs histoires sont des leçons de vie qui remettent en cause bien des idées reçues et des préjugés. C'est un livre précieux, indispensable pour les personnes souffrant d'addiction et pour celles qui veulent leur venir en aide.
Durée:2h. 19min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75932
Résumé: Durant une cure de trois semaines, l'auteure fait le point sur sa vie et ses addictions, notamment sa consommation de sucre qui l'aide à surmonter les doutes qui l'assaillent. Elle se raccroche à l'humour, un moyen de défense contre l'angoisse et la tristesse.
Durée:4h. 23min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:75912
Résumé: L'alcoolisme touche aujourd'hui 10% de la population française et ne cesse de gagner du terrain en particulier chez les jeunes. Deux femmes qui connaissent bien cette maladie, la première, médecin alcoologue et la seconde, comédienne, qui a vécu pendant des années avec une personne aimée et malade, échangent leurs points de vue et confrontent leurs expériences.
Durée:11h. 30min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:73544
Résumé: Il a tout de suite aimé Emily. Jamais il n'a ressenti cela avec une autre. Quand il croit l'avoir perdue, il s'engage dans l'armée. En Irak, il découvre la guerre absurde, un jeu vidéo qu'il faut oublier à coup d'anesthésiants et de You porn, gavé de testostérone. Il connait le chagrin de la guerre, qui dure bien après le retour. Emily l'a attendu et la vague d'opioïde qui balaie le Midwest les emporte. Il leur faut de l'argent, toujours plus d'argent. Il devient braqueur de banque. Premier roman aux dialogues ravageurs et à la tendresse inattendue, dont le moindre personnage secondaire est inoubliable, Cherry a été le choc littéraire de l'année aux USA. Vétéran de la guerre d'Irak, ancien drogué et condamné à treize ans de prison pour vol avec violence, Nico Walker sortira en 2020 de prison. C'est son premier roman, qu'il a écrit en détention.
Durée:10h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75090
Résumé: Ce livre est un choc, une violence faite au corps que l’époque terrasse. Un roman entre tragédie et conte d’amour – Vous plait-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? –, porté par une langue puissante, une dramaturgie épique, un rythme cinématographique, des personnages inoubliables. L’histoire de Jeanne et Nathan est celle d’un réel que l’addiction met à distance, qu’elle rend supportable ou transcende en le falsifiant. Réunis, ils s’inventent un monde, une destination, un rêve de bonheur. Leur romantisme c’est l’amour fou de Tristan et Iseut ; leur échappatoire celle des enfants perdus de Peter Pan. Un envol.
Durée:14h. 25min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67899
Résumé: Par une belle journée d’avril 1943, dans les laboratoires Sandoz à Bâle, c’est un accident de manipulation qui permet au professeur Albert Hofman de se rendre compte de la puissance du diéthyllysergamide, cette molécule qu’il a réussi à synthétiser à partir de l’ergot. Intrigué par sa propre réaction suite à l’ingestion involontaire du produit, le chimiste fonde immédiatement de grands espoirs thérapeutiques sur sa découverte. Mais c’est seulement près de 20 ans plus tard et de l’autre côté de l’Atlantique, dans le département de psychologie de l’université de Harvard, que l’on s’intéressera vraiment au potentiel de ce qui est encore considéré comme un médicament et qui deviendra une drogue à la mode connue sous le nom de LSD. Fitz est justement étudiant de cette prestigieuse université en 1962 quand son directeur de thèse, Tim Leary, commence des expérimentations avec la fameuse molécule produite par les laboratoires Sandoz. Malgré sa situation financière précaire - sa femme Joanie a arrêté ses études quand elle est tombée enceinte et son salaire de bibliothécaire ne permet pas à la petite famille de vivre correctement - Fitz est irrésistiblement attiré par le petit cercle qui gravite autour de Tim Leary et de son collègue Dick Alpert et se réunit tous les samedis soirs lors de « séances » visant l’élargissement des consciences. Très vite, lui et son épouse sont happés par l’expérience hallucinatoire et psychédélique, et cherchant à la renouveler le plus souvent possible, une vie en dehors de la petite communauté de fidèles leur paraît bientôt impossible. Lorsque les autorités académiques de Harvard finissent par exclure Tim et Dick à cause de l’absence de rigueur scientifique de leurs travaux, mais aussi parce que la presse a commencé à s’émouvoir de leurs pratiques, ils n’hésitent pas longtemps avant de rompre les amarres. Avec une douzaine d’autres fidèles ils déménagent à Millbrook, dans le nord de l’État de New York, et s’installent dans une grande bâtisse qu’on prête à Tim afin qu’il puisse aller au bout de ses « recherches ». Mais si le sexe et les « trips » dominent le quotidien d’une communauté désormais incapable de vivre sans les prises régulières de LSD (appelé « le sacrement »), ils mettent aussi à rude épreuve le couple de Joanie et Fitz, ainsi que l’avenir de leur fils Corey… À travers ce saisissant portrait de groupe, T.C. Boyle fait revivre une époque, celle du début des années 60, quand Aldous Huxley, J.F. Kennedy, John Coltrane et les Beatles faisaient la une des journaux, ce moment de l’Histoire où toute une génération éprise de liberté avait imaginé que les psychotropes permettraient à l’humanité tout entière de vivre une autre vie.
Lu par:Sylvie Habary
Durée:5h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:33870
Résumé: En 1967, l'héroïne est un élément prépondérant du paysage urbain de New York. Bobby, junkie du Sherman Square, rencontre Helen, une étudiante idéaliste, et l'entraîne dans son quotidien héroïnomane. La pénurie de drogue altère rapidement leur histoire d'amour.
Lu par:Annie Hutton
Durée:15h. 4min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:39400
Résumé: 4 mai 1970. Dans quelques heures, quatre étudiants manifestant contre la guerre du Vietnam seront tués à Kent State University. De l'autre côté de l'Atlantique, en Angleterre, le psychiatre Zachary Bushner a des projets un peu particuliers pour l'hôpital qu'il dirige. À Concept House, les malades ne sont pas séparés des médecins, et l'on soigne parfois les psychoses à coups de drogue... C'est ainsi que, en ce jour historique, docteurs et patients s'embarquent dans un mauvais trip sous LSD. Le délire naît, prend forme, s'étend. Cinq ans plus tard, alors qu'il regarde Les Dents de la mer avec son fils, Bushner a une révélation : et si le mauvais trip du 4 mai 1970 était à l'image des horreurs du siècle ? Après tout, parmi les patients, se trouvent un observateur du bombardement d'Hiroshima et un rescapé du naufrage de l'USS Indianapolis, au cours duquel cent marins furent dévorés par des requins... Requin exploite toutes les ressources du roman moderniste pour explorer avec brio une autre histoire du vingtième siècle, pleine de bruit et de fureur.
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75391
Résumé: Shadi, jeune femme iranienne, plonge dans l'opium pour échapper à ses parents stricts, à sa famille omniprésente, à son avenir compromis, dans un Téhéran secoué de tremblements de terre, aussi physiques que politiques. Le temps d'un week-end, elle fait le mur et nous entraine dans l'envers du décor de Téhéran pour nous faire découvrir une jeunesse désenchantée et fascinante. Un roman vif, déjanté, banni dans son pays, enfin publié aux USA et en Europe, et salué comme un souffle d'air dans la littérature orientale.
Lu par:Jean Frey
Durée:11h.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:33976
Résumé: La drogue est la continuation de la politique par d'autres moyens : telle est sans doute l'une des leçons les plus méconnues du IIIe Reich... Découverte au milieu des années 1930 et commercialisée sous le nom de pervitine, la méthamphétamine s'est bientôt imposée à toute la société allemande. Des étudiants aux ouvriers, des intellectuels aux dirigeants politiques et aux femmes au foyer, les petites pilules ont rapidement fait partie du quotidien, pour le plus grand bénéfice du régime : tout allait plus vite, on travaillait mieux, l'enthousiasme était de retour, un nouvel élan s'emparait de l'Allemagne. Quand la guerre a éclaté, trente-cinq millions de doses de pervitine ont été commandées pour la Wehrmacht : le Blitzkrieg fut littéralement une guerre du « speed ». Mais, si la drogue peut expliquer les premières victoires allemandes, elle a aussi accompagné les désastres militaires. La témérité de Rommel, l'aveuglement d'un Göring morphinomane et surtout l'entêtement de l'état-major sur le front de l'Est ont des causes moins idéologiques que chimiques. Se fondant sur des documents inédits, Norman Ohler explore cette intoxication aux conséquences mondiales. Il met notamment en lumière la relation de dépendance réciproque qui a lié le Dr Morell à son fameux « Patient A », Adolf Hitler, qu'il a artificiellement maintenu dans ses rêves de grandeur par des injections quotidiennes de stéroïdes, d'opiacés et de cocaïne. Mais, au-delà de cette histoire, c'est toute celle du IIIe Reich que Ohler invite à relire à la lumière de ses découvertes.
Durée:10h. 11min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:14463
Résumé: Klaus Barbie et les cartels de la drogue colombiens, les mafias turques et la route des Balkans, le blanchiment de l'argent des trafics dans les banques helvétiques : le commissaire Fausto Cattaneo a été de toutes ces enquêtes. Aujourd'hui lâché par ses pairs et poursuivi par les tueurs sud-américains, il dresse un bilan d'impuissance. Véritable Fregoli des opérations d'infiltration, tantôt garagiste véreux, trafiquant de haut vol, avocat marron, financier sans scrupules ou banquier cynique, il raconte de l'intérieur cet univers hallucinant où se côtoient gangsters, policiers et informateurs sans que les frontières entre chaque catégorie apparaissent toujours clairement. Entre protections politiques et rivalités policières, amateurisme des uns et manque d'audace des autres, cette démystification du monde des trafiquants de drogue conduit aussi Fausto Cattaneo, l'un des agents de pénétration les plus décorés de sa génération, à porter de graves accusations sur les étranges pratiques de certains de ses collègues comme sur la frilosité de quelques prestigieux magistrats.