Contenu

Couleurs de l'adieu

Résumé
Les couleurs de l'adieu, ce sont ces teintes que prennent certains instants habités par un remords, un souvenir émouvant ou une évocation douloureuse. À l'image d'un homme âgé qui tente de retrouver son ancienne maîtresse et de raviver l'éclat d'un lointain passé, les personnages qui habitent ce recueil ont en commun de revenir sur un moment charnière de leur existence : quand un choix a été subi plutôt qu'assumé, quand un regret a laissé une béance dans une histoire personnelle, quand un geste a scellé un destin...Au fil de neuf nouvelles, Bernhard Schlink nous entraîne dans un scintillant kaléidoscope d'intériorités et nous interroge sur le sens de ces moments où nous congédions une époque, un rêve irréalisable ou un être aimé.
Genre littéraire: Nouvelle
Durée: 7h. 31min.
Édition: Paris, Gallimard, 2022
Numéro du livre: 72067
ISBN: 9782072938603

Documents similaires

Durée:7h. 49min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:26239
Résumé: Bernhard Schlink nous propose dans ce recueil de nouvelles sept variations sur le thème du mensonge. Tout en illustrant des sujets de société très contemporains comme l'euthanasie ou les réseaux de prostitution, des thèmes plus classiques comme la jalousie, le conflit générationnel ou les regrets à la veille de la mort, l'auteur allemand scrute à chaque fois les fonctionnements du couple. Que ce soit le flûtiste modeste tombé amoureux d'une riche héritière ("Arrière-saison"), l'écrivain qui croit se protéger par des petits mensonges sans importance ("La nuit à Baden-Baden"), ou encore l'homme qui pense sauver son mariage en se coupant du monde ("La maison dans la forêt"), les héros de Schlink se distinguent souvent par une forme de lâcheté qui finit par les perdre. La nouvelle la plus dramatique du recueil est sans doute "L'inconnu dans la nuit" , où les non-dits dans un couple, qui doit surmonter le traumatisme dû à l'enlèvement de la femme pendant plus d'un an en Arabie Saoudite, auront des conséquences tragiques. Les trois dernières nouvelles ont en commun de mettre en scène des personnages plutôt âgés. Quand dans "Le dernier été" le personnage principal, atteint d'un cancer des os, souhaite recourir à l'euthanasie sans oser en parler à son épouse, le protagoniste de "Bach à l'île de Rügen" souhaite seulement se réconcilier avec son fils et lui parler de son couple, avant de mourir. La toute dernière nouvelle du recueil nous propose l'histoire d'une vieille dame qui parle à sa petite-fille des mensonges et des renoncements, et d'un fiancé abandonné... Bernhard Schlink possède un talent indéniable pour nous parler de ces situations en apparence banales qui posent néanmoins de vraies questions de morale.
Lu par:Laurent
Durée:10h. 30min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:23188
Résumé: Amours en fuite est un ouvrage particulier puisqu'il regroupe sept récits qui peuvent se lire comme sept romans à part entière. C'est dire que le livre est dense, surtout si l'on précise que chaque histoire a les qualités émotives et fictionnelles du Liseur qui a rendu célèbre Bernhard Schlink. Dans Amours en fuite, on retrouve d'ailleurs le thème du secret et de la révélation. Chaque intrigue se noue autour d'un personnage masculin se débattant entre les mensonges qu'il aimerait faire durer et la vérité qui lui apporterait la paix. Cette thématique, dans laquelle on entend l'interrogation de tout un pays aux prises avec son histoire, est récurrente dans la littérature allemande contemporaine. Mais si certains auteurs traitent le sujet d'une manière quasi monochrome – le pays entier serait en plein refoulement – Schlink travaille sur les failles, les tabous.
Durée:5h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:65201
Résumé: L'est de l'empire allemand à la fin du XIXe siècle. Olga est orpheline et vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits pour la patrie. Amis d'enfance, puis amants, ils vivent leur idylle malgré l'opposition de la famille de Herbert et ses voyages lointains. Quand il entreprend une expédition en Arctique, Olga reste toutefois sans nouvelles. La Première Guerre mondiale éclate, puis la Deuxième. A la fin de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qui lui est proche comme un fils. Mais ce n'est que bien plus tard que celui-ci, lui-même âgé, va découvrir la vérité sur cette femme d'apparence si modeste. Bernhard Schlink nous livre le récit tout en sensibilité d'un destin féminin marqué par son temps. A travers les décennies et les continents, il nous entraîne dans les péripéties d'un amour confronté aux rêves de grandeur d'une nation.
Durée:5h. 7min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16630
Résumé: Après plus de vingt ans passés derrière les barreaux, Jörg est gracié par le président de la République allemande. Pour ses premières heures en liberté, sa soeur Christiane a organisé des retrouvailles avec de vieux amis dans une grande demeure à la campagne, près de Berlin. Mais ce week-end, qu'elle avait souhaité paisible, est difficile à vivre pour tout le monde, tant les questions de responsabilité, de culpabilité et de pardon sont dans toutes les têtes. Car Jörg est un ancien terroriste de la Fraction Armée Rouge. Pendant trois jours, les coups de théâtre et de bluff des uns et des autres vont se succéder...
Lu par:Gérald Bloch
Durée:4h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16988
Résumé: À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.
Durée:9h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14970
Résumé: Mot de l'éditeur : Le retour s'ouvre sur les souvenirs de vacances du narrateur, Peter Debauer. Élevé dans l'Allemagne de l'après-guerre par sa mère, Peter passe tous ses étés chez ses grands-parents suisses. Ces derniers travaillent comme correcteurs d'épreuves pour une collection de romans populaires. Un jour, Peter commence à lire un bloc d'épreuves et découvre, fasciné, l'histoire d'un prisonnier de guerre allemand en Russie qui parvient à s'évader et à rentrer chez lui, mais seulement pour découvrir que sa femme ne l'a pas attendu. Certains détails du récit donnent à Peter l'impression qu'il s'agit non pas d'un roman mais d'une histoire vraie, et cette idée ne le quittera plus. Beaucoup plus tard, devenu juriste, il mène l'enquête et, petit à petit, découvre que l'homme en question est peut-être son père. Mais à chaque fois qu'il croit comprendre son histoire, un élément inattendu brouille les pistes. Sa quête de vérité le conduit jusqu'aux Etats-Unis, où il est persuadé d'avoir identifié ce père insaisissable sous les traits d'un célèbre professeur de droit, déconstructionniste et négationniste.
Durée:9h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:73627
Résumé: Au décès de sa femme Birgit, Kaspar découvre qu'elle avait abandonné un nouveau-né avant de quitter la RDA en 1965 pour le rejoindre à l'Ouest. Laissant sa librairie berlinoise, il retrouve la trace de sa belle-fille Svenja, restée en Allemagne de l'Est où elle a épousé un néonazi avec lequel elle a eu une fille, Sigrun. Malgré leur opposition politique, Kaspar tente de nouer des liens.
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:22590
Résumé: Chien blême réunit d'autres inédits posthumes, tous antérieurs à 1950 : l'écrivain encore hanté par ce qu'il avait vu et vécu pendant le conflit mondial, se heurtait alors à une société qui faisait de l'oubli la condition de sa reconstruction. Le présent recueil apporte un éclairage précieux sur cette période. De la brutalité nazie à la force rédemptrice de l'amour, en passant par l'aspiration à la liberté par la désertion, Heinrich Böll est déjà là, tout entier, à scruter le comportement des hommes placés dans des circonstances exceptionnelles. Il se révèle déjà un maître de la « forme brève », capable de condenser en quelques pages avec une ironie cinglante l'absurdité de la guerre ou l'immoralité du capitalisme. Pour la première fois, un texte, « Les Ardents » écrit en 1936, permet au lecteur de découvrir que la vocation de l'écrivain ne date pas de 1945 Né en 1917, il est au printemps 1939 convoqué pour une «courte période » qui s'achève en 1945. Plusieurs recueils d'essais, une centaine de nouvelles, une douzaine de romans marquent sa carrière littéraire, couronnée par de nombreux prix -en France le prix du Meilleur Livre étranger pour Les Enfants des morts - le Nobel de littérature en 1972. Il meurt le 16 juillet 1985.
Durée:2h. 52min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:70104
Résumé: Ecrite en 1926, alors que Klaus Mann, fils aîné de Thomas Mann, avait à peine vingt ans, c’est le deuxième ouvrage de cet auteur. Dans cette nouvelle au titre innocent, Klaus Mann montre donc déjà un véritable engagement pour les marginaux et les réprouvés – un engagement qui, peu à peu, va mener Klaus Mann vers un combat plus public, vers une ouverture à la cité et aux problèmes qui, dans cette République de Weimar à l’agonie, deviennent de plus en plus oppressants. En même temps, Klaus Mann efface symboliquement la figure du père, ce Thomas Mann honoré et vénéré, modèle, juge et rival, qui n’a jamais vraiment compris son fils, lequel, du moins dans sa jeunesse et avant que leurs relations s’apaisent, a profondément souffert de ce manque d’amour.
Durée:4h. 49min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:30721
Résumé: Célèbres en Allemagne, à découvrir en français dans une très belle traduction de Pierre Furlan, des nouvelles où l'inattendu, sans tapage, s'introduit dans le quotidien avec toute la force des mythes immémoriaux.
Durée:7h. 40min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:18462
Résumé: Hermann Hesse est-il un conteur, un romancier, un philosophe, un voyageur ou un pèlerin sur les chemins de la connaissance et de la vérité ? A travers les pages de ce recueil, il s'engage et nous engage entre rêves, magie et méditations. Il écoute la voix secrète de celui qu'il nomme l'homme sage : "Ses paroles me rendent triste, moi, lecteur profane, et elles me désespèrent, car chacune d'elles possède cette force, cette éternelle jeunesse de l'enthousiasme et de la foi qui me remplissent de l'envie et du désir de retrouver le pays perdu." La marche vers ce pays perdu n'est que le chemin vers soi-même.
Durée:4h. 2min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:36922
Résumé: Peintre des sensations et des sentiments, Judith Hermann renoue, après un premier roman, avec l'art de la nouvelle qui l'a révélée. Elle l'affine et s'impose comme l'une de ses plus grandes voix, dans ce recueil où l'on retrouve toute la finesse et la mélancolie de l'auteur de Maison d'été, plus tard, mais surtout son talent pour capter, en peu de mots, le mystère et la subtilité des choses. Quelle proximité avons-nous avec les gens que nous aimons ? Que se passe-t-il lors d'une rencontre ? Qu'en reste-t-il ? En dix-sept récits, Judith Hermann explore ces moments décisifs, ces instants où toute une vie se transforme : un regard qui fait naître une soudaine intimité ; un être qui croise notre route, nous accompagne, nous rend heureux et pourtant nous échappe. Avec précision et légèreté, Judith Hermann trouve les mots pour exprimer l'insaisissable.