Contenu

Petite et grande histoire des légumes

Résumé
Les légumes n’auraient qu’un intérêt nutritionnel ou gastronomique ? Que nenni ! Ils sont porteurs d’une histoire qui plonge aux racines mêmes de notre humanité. Éric Birlouez nous invite à un voyage dans le temps et dans l’espace. L’histoire des légumes, depuis leur domestication jusqu’à nos jours, transporte le lecteur dans l’Antiquité, le Moyen Âge, la Renaissance ou l’époque industrielle. Elle montre l’impact profond qu’a eu, sur notre alimentation de tous les jours, la découverte il y a cinq siècles, dans le Nouveau Monde, de la pomme de terre, de la tomate, des piments, des haricots…. Le statut des légumes – aliments convoités ou méprisés – a beaucoup varié au cours des siècles. Les dimensions culturelles et symboliques, les usages courants en médecine et en cuisine notamment, les atouts en termes de nutrition et de santé ainsi que l’économie ne sont pas oubliés pour autant. Cette saga des légumes nous parle aussi de l’obstination des premiers horticulteurs à « domestiquer » les espèces sauvages et de l’invention de la cuisson ou de la fermentation qui ont permis de rendre comestibles des végétaux souvent toxiques à l’état sauvage. De l’exotisme à l’intime, partons ensemble à la découverte de la petite et grande histoire des légumes. La porte du potager s’ouvre à vous !
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 6h. 26min.
Édition: Versailles, Quae, 2020
Numéro du livre: 70304
ISBN: 9782759231966
Collection(s): Carnets de sciences,

Documents similaires

Durée:11h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75712
Résumé: Fin 1943. Alors que chaque nuit, l'aviation alliée déverse ses bombes sur l'Allemagne nazie, un groupe de journalistes est embarqué lors d'une attaque sur Berlin. Parmi eux, un jeune reporter américain, Lowell Bennett, qui a fait ses premières armes à l'occasion de la campagne de Tunisie. Leur avion est touché par la Luftwaffe et Bennett capturé ; mais avant d'être interné, on le conduit à travers l'Allemagne, pour qu'il se rende compte des souffrances endurées par les populations civiles, cibles premières des bombardements alliés. Publié pour la première fois en français, présenté et traduit par Alan Bennett, fils de l'auteur, ce livre est un témoignage à la fois capital et de première main sur un épisode dramatique de la Seconde Guerre mondiale qui demeure largement méconnu à ce jour.
Durée:3h. 51min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73752
Résumé: A travers des drames qui se sont déroulés au cours de l'été 1944 concernant des exécutions de villageois, cet ouvrage plonge dans les heures les plus noires de la guerre, celles des règlements de compte entre collaborateurs supposés ou réels et résistants du maquis de la Serre. Il se fonde sur des témoignages et des archives pour croiser les destins de ces hommes à l'heure de la Libération.
Durée:15h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75048
Résumé: Sherill Tippins nous raconte l'histoire et la biographie du Chelsea Hotel de New York, à travers le récit captivant des vies que le Chelsea a croisées : de ses premiers jours en tant que communauté coopérative, après sa fondation en 1884 par l'architecte français Philip Hubert, en passant par ses périodes pop, rock et punk. Le Chelsea n'a cessé d'évoluer à travers les événements et les personnes qu'il a rencontrés. Les deux récessions de 1893 et 1903 ont obligé les propriétaires à transformer l'immeuble d'appartements en hôtel. Des invités inattendus sont arrivés : des survivants du naufrage du Titanic en 1912, des marins et des soldats de la Première Guerre mondiale, des artistes du nouveau Fillmore East au début des années 1970. Même des policiers de la ville y sont passés, au moins deux fois : après la mort de Dylan Thomas en 1953 et le meurtre de Nancy Spungen, la petite amie de Sid Vicious, en 1978. Il est difficile de citer les noms de nombreux écrivains, poètes, peintres et artistes américains importants qui n'ont pas vécu ou séjourné au Chelsea à un moment donné. De Dylan Thomas à Bob Dylan, de Virgil Thomson à Leonard Cohen, de John Sloan à Christo, le Chelsea ne s'est pas contenté de les héberger, il les a également nourris et inspirés. Mais le Chelsea reste un mystère : pourquoi et comment cet hôtel est-il devenu la plus grande et la plus ancienne communauté connue d'artistes ? Dans le palais des rêves en est l'histoire intime et fascinante.
Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:76040
Résumé: Après les succès d'"Empire", des "Trois Jours de Pompéi" et d'"Une journée dans la Rome antique", l'archéologue et journaliste italien Alberto Angela nous fait partager de nouveau le quotidien des anciens Romains. Nous plongeons cette fois au plus profond de leur intimité en suivant plusieurs personnes rencontrées dans une rue de la capitale impériale en l'an 115, alors que Rome était au sommet de sa puissance. Autant d'individus représentatifs de la société d'alors, depuis l'esclave jusqu'à l'aristocrate. Un empire des sens où le citoyen devait rester un mâle dominant dans les plaisirs intimes mais où la femme n'était pas toujours soumise ; une sexualité régie par des règles qui contredisent certains de nos préjugés sur la sexualité soi-disant débridée dans l'Antiquité romaine.
Lu par:J.-P. Beer
Durée:12h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75085
Résumé: Le général Henri Guisan (1874–1960), commandant en chef de l'armée suisse durant la Seconde Guerre mondiale, a symbolisé la volonté de tout un peuple de préserver son indépendance, par les armes, si nécessaire. Cet ouvrage n'est ni une nouvelle biographie, ni une hagiographie, mais une étude originale. Elle replace Guisan dans son contexte, le compare aux personnalités qui ont osé affirmer, dans les moments les plus critiques de l'histoire de leur pays, leur esprit de résistance face aux menaces du totalitarisme. Les auteurs étudient la genèse de l'idée fondamentale de Guisan, la création d'un Réduit dans le massif alpin, et en démontrent la nécessité face à la puissance des armes d'attaque. Ils le comparent à d'autres tentatives analogues, l'inscrivant ainsi dans une perspective historique. Ils rappellent aussi l'exceptionnelle relation de confiance entretenue par Guisan avec le peuple suisse.
Durée:5h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:74398
Résumé: Le 16 avril 1942, un marchand de bétail, juif, disparaît lors de la foire de Payerne. On le retrouve, découpé en morceaux, dans des « boilles » immergées dans le lac de Neuchâtel. Arthur Bloch a été assassiné par un groupe de nazis dont le chef voulait ainsi témoigner son attachement à l’Allemagne hitlérienne qui menaçait d’envahir la Suisse. Comment le virus du nazisme a-t-il pu s’infiltrer au cœur d’une si paisible bourgade, dans ce pays préservé de la guerre ? Comment a pu naître l’idée de ce crime atroce, amorce de « solution finale » suisse? Que s’est-il passé dans le cœur et dans la tête des hommes simples qui commirent ce forfait ? Ce livre, basé sur des témoignages recueillis trente-cinq ans après les faits, laisse entrevoir ce qu’aurait été une Suisse occupée par les armées hitlériennes.
Durée:10h. 8min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75433
Résumé: Ils s'appelaient Hermann Oestrich, Heinz Bringer, Otto Ambros, Rolf Engel... Ils étaient scientifiques et ils étaient allemands. Ils étaient aussi des nazis engagés, et pourtant la France leur a déroulé le tapis rouge. Certains seront même décorés de la Légion d'honneur pour services rendus à la France. Une histoire occultée? Certainement. Effacée? Peut-être. Oubliée? Il semblerait. Par un tour de passe-passe dont le roman national a le secret, l'opération de recrutement massif, dès 1944, de scientifiques nazis par le pouvoir gaulliste a été gommée de l'histoire officielle. Au terme d'une enquête qui va le mener jusqu'aux lieux où ont vécu et travaillé ces Allemands, mais aussi dans le dédale des archives de la République, au travers d'entretiens avec les rares témoins encore en vie, d'échanges avec des historiens et de la consultation d'archives audiovisuelles, Michel Tedoldi met au jour un pan méconnu et sidérant de notre histoire contemporaine.
Lu par:Paula Viala
Durée:5h. 48min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72648
Résumé: Une enquête sur la collaboration idéologique et économique des vignerons français avec l'Allemagne nazie. Elle dévoile un affairisme débridé mêlant enrichissement considérable et évasion fiscale, couplé à une adhésion active de négociants bordelais et bourguignons, d'aristocrates et de patrons champenois au nazisme, considéré comme le seul rempart contre le bolchevisme.
Durée:4h. 43min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:72167
Résumé: Juin 1944. Heinrich Himmler, chef de la SS, ordonne le transfert de la Tapisserie de Bayeux à Paris. L'insurrection de la capitale, en août 1944, sauve ce chef-d'oeuvre d'un départ pour l'Allemagne. Premier récit complet digne d'un roman d'aventure ! La Tapisserie de Bayeux est en réalité une broderie. Oeuvre majeure de l'art occidental, elle relate, par ses nombreux détails et sur une longueur d'environ 68 mètres, les préparatifs de l'invasion de l'Angleterre par le duc Guillaume de Normandie (v 1027-1087) et sa victoire à Hastings (1066), qui lui permettra de monter sur le trône d'Angleterre et d'entrer dans l'Histoire sous le nom de Guillaume le Conquérant. Très intéressé par cette oeuvre monumentale, Heinrich Himmler souhaite l'étudier afin d'y trouver des preuves supplémentaires de la supériorité de la "race nordique", les Nazis se considérant comme les descendants des Vikings. Le professeur Herbert Jankuhn, de l'institut scienti que de recherche allemand l'Ahnenerbe ("Héritage des ancêtres"), dépendant de la SS, est l'homme chargé de l'analyser. Le 8 juin 1941, il arrive à Bayeux accompagné d'un spécialiste des broderies médiévales, d'un peintre et d'un photographe. A travers de nombreuses péripéties, Jean-Charles Stasi nous conte à tambour battant l'histoire de cette miraculée de la guerre, à laquelle la ville de Bayeux doit sa notoriété internationale depuis plusieurs siècles.
Durée:7h. 59min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73023
Résumé: Une plongée dans la vie quotidienne des militaires romains, soldats ou officiers, au camp, autour de ce dernier et en campagne. L'auteur s'appuie sur de multiples sources, telles que les écrits de Tacite ou Dion Cassius, l'épigraphie et les découvertes archéologiques, notamment des papyrus et des ostraca.
Durée:13h. 17min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73345
Résumé: Avril 1861-avril 1865. Quatre années pendant lesquelles un peuple encore mal soudé d'un peu plus de 30 millions d'âmes, dont 4 millions d'esclaves noirs, s'est affronté en continu, divisé en deux camps inégaux, chacun invoquant sa propre définition de la liberté. Une guerre mobilisant 3 millions de combattants sur un territoire plus vaste que l'Europe, voyant plus de 10 000 engagements militaires distincts, dont certains sont devenus les pierres angulaires de la mémoire américaine, tels Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg... À de nombreux égards, il s'agit du premier grand conflit contemporain, puisant dans toutes les ressources d'une modernité industrielle naissante, impliquant toutes les forces vives de la jeune société américaine passée en quelques décennies d'un conglomérat de colonies émancipées à une nation démocratique minée par ses contradictions internes. Avec 750 000, peut-être 850 000 morts, c'est la guerre de très loin la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis, ayant provoqué 160 ans de débats et de polémiques, comme un écho lointain mais toujours bien présent. Pour comprendre ce cataclysme fondateur, Vincent Bernard offre enfin le grand récit attendu sur la guerre civile américaine, nourri de sources primaires et fondé sur une impressionnante bibliographie internationale.
Durée:6h. 11min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:73308
Résumé: Dans l'imagerie populaire, la Révolution française est présentée comme un immense élan de libération contre la tyrannie. Mais cette période cruciale de notre histoire fut aussi le théâtre d'une tragédie qui a passablement écorné l'image d'Epinal car la Révolution a eu son côté sombre avec l'instauration de la Terreur et les exécutions de masse qui en ont découlé. Historien de profession, G. Lenotre a retracé l'histoire de la guillotine, principal et emblématique outil de la répression. Dans ce livre, il nous dresse le portrait des bourreaux, qu'ils soient amateurs, comme Collet de Charmoy ou professionnels, comme la lugubrement célèbre famille Sanson dont il raconte l'histoire. Où était dressée la guillotine ? Que faisait-on des suppliciés ? Qui étaient ces gens qui créèrent un véritable culte à cet instrument tant redouté ? Que devinrent les bourreaux une fois la fièvre retombée ? Autant de questions auxquelles il est répondu dans ce livre aussi terrifiant qu'incontournable.