Contenu

La reine Berthe

Résumé
Fille de Bourcard de Souabe, Berthe fut reine de 922 à 937, ayant épousé Rodolphe II, roi de la Bourgogne transjurane...sous la plume de Cingria, l'histoire devient une succulente chronique...
Genre littéraire: Histoire/géographie
Durée: 8h. 41min.
Édition: Lausanne, L'Age d'homme, 1992
Numéro du livre: 66051
ISBN: 9782825103470
Collection(s): Poche suisse
CDU: 949.402

Documents similaires

Durée:4h. 4min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:19045
Résumé: La Vita nuova de Dante, c'est 1292. Le Novellino peut lui être antérieur d'une trentaine d'années. " Dugentesco (mille-deux-centesque), qui est l'épithète d'évaluation consacrée par la critique italienne actuelle, est alors bien ce qu'il convient pour fixer l'âge de composition de ce capital monument de la pré-Renaissance. L'auteur est anonyme. Aucune des conjectures auxquelles on s'est livré n'a réussi à l'identifier. Ce n'est ni Francesco da Barberino, ni Brunetto Latini, ni Andrea Lancia, ni non plus Dante da Maiano. Il n'en demeure pas moins que c'est un écrit d'une robuste et belle fraîcheur, et si ce n'est pas, comme on l'a dit, un auteur qui parle, c'est - et c'en bien préférable - son siècle entier dans toute sa finesse dans sa vieille sagesse et sa force qui s'exprime par lui.
Durée:2h. 14min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15324
Résumé: Inédit, La Grande Ourse témoigne à la perfection de ce qui fut, beaucoup plus qu'un thème littéraire des écrits de Cingria, l'un des ressorts de sa vie vouée par les astres à un perpétuel besoin de partir et de repartir. C'est presque un récit de fiction pure (comme "démantibulé", pour reprendre un de ses mots favoris), genre assez rarement illustré par son oeuvre si riche en imprévus. Autrement que dans ses chroniques mais avec la même liberté, le même génie verbal, s'y donne libre cours par bonds, virages, caprices, coups de théâtre, un sens à la foismystique, humoristique, pratique et sans doute autobiographique du merveilleux.
Durée:7h. 26min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:15573
Résumé: Quatrième de couverture : ce volume rassemble les écrits les plus importants de Charles-Albert Cingria consacrés à la Suisse. Que ces textes soient si nombreux est une espèce de paradoxe. Quoique né à Genève, C.--A. Cingria et son frère Alexandre, fervents lecteurs de L'Action française, Appartenaient au camp des Romains, universalistes, opposé à celui des Suisses (Robert de Traz, Gonzague de Reynold), qui luttaient pour la renaissance d'une culture helvétique. Un peu plus tard, toute idéologie oubliée, C.-A. Cingria savoure tout le plaisir d'exister en n'importe quel endroit du monde...
Durée:3h. 49min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:15648
Résumé:
Durée:3h. 43min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:67844
Résumé: Les autobiographies de Brunon Pomposo occupent une place de prédilection dans l'oeuvre de Charles-Albert Cingria, car ce texte, aussi mince soit-il, constitue en fait, au terme d'une longue maturation son premier récit d'envergure. Certaines ressemblances entre Brunon et Charles-Albert indiquent que ces Autobiographies sont aussi une autobiographie. Avec les transpositions les plus fantaisistes dont ses lecteurs feront postérieurement leur régal. Tout est vrai et rien n'est vrai dans Cingria. On reconnaît les paysages favoris qui défileront dans son œuvre : Genève, les Etats sardes, de Douvaine à Turin en passant par Aoste et la vraie Sardaigne, celle des récifs de Serpentera. Le charme des Autobiographies, tient en grande part de retrouver dans ce premier récit tout ce qui constituera par la suite l'univers intimiste, et la saveur inimitable de Cingria. N'est-ce pas lui, en prélude à toute son œuvre, qui confiait à son ami Adrien Bovy en 1903 : " Il n'y a guère que les paroles qui semblent d'abord inutiles qui comptent dans une œuvre " ?
Durée:2h. 17min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:9658
Résumé: "... il y a aussi dans le livre une analyse de l'âme romande. Telle que l'ont formée les circonstances particulières, historiques et religieuses. Telle que l'ont critiquée aussi Henri-Frédéric Amiel, lequel voyait dans les Vaudois " pesanteur, profondeur, rêverie, défiance, sauvagerie... ",
Lu par:Claude Fissé
Durée:9h. 53min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:15665
Résumé: Joseph est engagé comme homme à tout faire de Tobler, inventeur exubérant qui désespère du financement de ses projets. Il entre ainsi au coeur d'une maison bourgeoise, s'attache lentement à la vie qu'on y mène, et assiste impuissant à son irrémédiable déclin. Coeur apatride, Joseph est un spectateur absolu : il observe avec une innocente lucidité le va-et-vient des turpitudes humaines, contemple amoureusement cette nature qui lui est si familière et ne cesse de scruter sa propre conscience. Une narration qui zigzague entre réflexions intimes, connivence esthétique avec la beauté des lieux et des saisons, situations burlesques au comique doux-amer. La virtuosité de l'auteur est d'autant plus efficace qu'elle se fait plus discrète, au point qu'insensiblement, nous respirons le même air que le héros.
Durée:3h. 23min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13885
Résumé: "Conter cette histoire serait vain pastiche si elle ne reposait sur un événement réel et n'aidait à montrer à quelle profondeur a racine dans la vie humaine chacun de ces mythes qui servent de base aux grandes oeuvres antiques. Peu nombreux sont ces mythes; mais ils ne cessent de réapparaître sous un habit nouveau, de se mettre de force dans nos mains pour nous contraindre à les tenir fermement. Près la belle rivière qui coule à une demi-heure de marche de Seldwyla, s'élève et s'étend largement un terrain ondulé qui, bien cultivé lui-même, va se perdant dans la plaine fertile. Au loin, aux pieds de cette ondulation, un village avec son bouquet de grosses fermes; là, sur une colline à pente douce, s'étendaient à l'aise il y a quelques années trois champs superbes, tout en longueur, tels trois gigantesques rubans côte à côte alignés"
Lu par:Claude Fissé
Durée:1h. 1min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:14233
Résumé: Le Laitier est le premier livre de Peter Bichsel et le premier, aussi, qui ait été traduit en français... La densité obsédante de chaque récit de ce recueil s'impose comme autant de romans saisis dans un éclair. Avec cette suite de fictions mystérieuses parce que dépouillées à l'extrême, linéaires comme des dessins mais dramatiques comme des gravures, l'auteur suscite un univers composé d'événements dont l'apparition instantanée et l'annulation créent l'angoisse et le silence. Lire Le Laitier, Étages, Les Hommes, Novembre, Les Soirées, La Tante, Roman, pour n'en citer que quelques-uns, c'est accepter de pénétrer dans un état intermédiaire de la sensibilité où chaque geste, chaque mot, chaque objet contient tout un monde de souffrance et de nostalgie. Il semble difficile d'approcher davantage des sources de la poésie en se servant uniquement d'une prose rigoureuse et synthétique, servie par une traduction très pure, capable de respecter l'implicite.
Lu par:Claude Fissé
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16158
Résumé:
Durée:4h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:6296
Résumé: Tout dans ce sombre roman tourne autour de la mort d'un enfant. Une description impitoyable d'une certaine condition humaine. Vanité du bonheur terrestre, fatalité de la souffrance, inanité surtout des divertissements sociaux.
Durée:8h. 24min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16674
Résumé: Par-delà la vie d'une femme de Lavaux c'est, durant près d'un siècle, l'histoire d'une famille et d'une région où se répercutent les grands bouleversements écologiques, sociaux et économiques, celle d'un peuple qui s'affirme aussi bien dans ses fêtes que dans ses travaux." Suzanne Deriex fait preuve d'une grande humilité face à ce personnage qu'elle a créé en s'inspirant de choses connues, ne travestissant les noms qu'à l'approche d'un passé récent, se réclamant d'une joie d'écrire et de raconter qui transparaît dans chacun de ses propos (... ) Un véritable document sociologique, historique aussi, qui procède d'un désir de sauvegarder une tradition le plus souvent orale ". (culturactif.ch)