Contenu

Le martin-pêcheur

Résumé
La toisième partie du cycle romanesque des Alérac. Nous sommes ici au coeur de l'oeuvre de Saint-Hélier, le moment-clé à partir duquel s'explicite sa vision du monde et son esthétique particulière.
Durée: 10h. 1min.
Édition: Paris, Grasset, 1953
Numéro du livre: 4023
Collection(s): Les cahiers verts. Nouvelle série

Documents similaires

Durée:4h. 32min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:16173
Résumé: La Cage aux rêves, premier roman de Monique Saint-Hélier porte en son sein tous les ingrédients qui nourriront l'oeuvre à venir : la nostalgie du passé, les blessures de l'existence, le malheur d'aimer, le secours cherché dans la foi. Sans oublier la présence corrosive de la maladie et de la mort inexorable. Une oeuvre exigeante et élégante écrite dans le sillage de celle de Rainer Maria Rilke. Paru en 1932, La Cage aux rêves fut salué comme un événement par la critique littéraire.
Durée:11h. 22min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17845
Résumé: Les jours que nous passons à travailler dans des bureaux, à faire des visites, à voyager, à nous distraire ou à nous battre de mille façons. M. Saint-hélier les passait à se souvenir, à retrouver le monde, les lieux et les êtres qu'elle voyait, du temps qu'elle circulait parmi eux... telle est la puissance du souvenir. mais plus il est vivace et péremptoire, plus il réclame d'effort et de travail pour parvenir à cette réalité seconde qui est la réalité convaincante... (Blaise Briod)
Lu par:Simon Corthay
Durée:6h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:19066
Résumé: C'est l'apaisement, une espèce de lumière heureuse qui dominent dans L'Arrosoir rouge. Cette paix, c'est celle de l'accompli. Contrairement aux trois premiers romans de la Chronique qui mêlent à la remémoration le souci et l'appréhension de l'avenir, L'Arrosoir rouge est uniquement le livre du passé revécu. Le temps a fait son oeuvre; les douleurs et les deuils ont perdu leur âpreté; s'il n'y a pas d'amour heureux, les morts sont toujours vivants dans les coeurs, et les souvenirs sont "les jardiniers de l'ombre" qui "préparent à notre insu des corbeilles étincelantes".
Durée:14h.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17690
Résumé: Monique Saint-Hélier est le pseudonyme de Berthe Eimann-Briod (1895-1955). Née à La Chaux-de-Fonds où elle passe son enfance, elle réside, après des années d'études à Lausanne et à Berne, principalement en France, à Paris et à la campagne. Tôt atteinte de plusieurs affections qui la contraignent à un alitement de plus en plus strict, Monique Saint-Hélier va être portée par un élan intense dans une création littéraire foisonnante, dont témoignent notamment les romans de la "chronique des Alérac", parus chez Grasset : Bois-Mort (1934), Le Cavalier de paille (1936), Le Martin-Pêcheur (1953), L'Arrosoir rouge (1955).
Durée:2h. 39min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:4075
Résumé:
Durée:4h. 2min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13441
Résumé: Joseph est un jeune homme taciturne. Il mène une vie paisible jusqu'au jour où il découvre la promesse de l'amour avec Annabella, la belle acrobate d'un cirque itinérant. Envoûté, fou d'amour, Joseph ira jusqu'au meurtre pour atteindre son idéal...
Durée:3h. 39min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:13180
Résumé: Qu'on ne s'y trompe pas : elle est lucide, Catherine, et c'est volontairement qu'elle choisit de se plier aux exigences feutrées de sa famille. Parce que - telle une mystique d'un autre temps égarée dans une galerie marchande - elle aspire à ces amers délices, à ces suaves douleurs nées de renoncements consentis. Et c'est volontairement aussi qu'elle choisit, quand le temps lui paraît venu de se libérer, de partir, sans se retourner.
Durée:6h. 52min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:29735
Résumé: La publication des Lettres neuchâteloises, en 1784, fit scandale. Voilà un petit chef-d'œuvre qui entrelace subtilement un roman d'amour de la bonne société et les mésaventures d'une fille du peuple venue se brûler à la ville, qui fait voisiner la langue de l'élite avec un parler régional, et dont l'auteur est une étrangère, une Hollandaise de haut lignage mariée à un Suisse, douée d'un caractère indépendant et d'une verve caustique. On fut révolté de voir dépeindre sous la plume du héros, un Allemand, la minuscule société mondaine de la ville, avec sa médiocrité intellectuelle et ses petites mesquineries. Le choix antiromanesque des personnages, pris dans les classes inférieures et dans le monde du travail, fit aussitôt condamner cette littérature comme décadente. C'est qu'Isabelle de Charrière opérait une petite révolution littéraire, qui prend aujourd'hui toute sa signification. A la différence de ses illustres contemporains, Prévost, Rousseau, Laclos ou Restif, elle concevait le roman comme une chronique spirituelle de la vie quotidienne, qui se moque des conventions littéraires et tire d'un matériau ordinaire toute la beauté et la signification de l'œuvre d'art.
Lu par:Jacques Hiver
Durée:26h. 51min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22423
Résumé: La Nouvelle Héloïse relate la passion amoureuse entre Julie d'Étange, une jeune noble, et son précepteur, Saint-Preux, un homme d'origine humble. Après avoir tenté de s'en défendre, ce dernier va tomber sous le charme de sa jeune élève. Saint-Preux et Julie vont alors s'aimer dans le décor du lac Léman, mais leur différence de classe sociale les force à garder leur relation secrète. En raison des conventions sociales qui empêchent cet amour de s'exprimer au grand jour, Saint-Preux quitte la Suisse pour Paris et Londres d'où il va écrire à Julie. Les deux personnages vont alors échanger de nombreuses lettres et billets amoureux délibératifs, cherchant une réponse au dilemme que leur pose leur amour et à la situation catastrophique qu'elle engendre, jusqu'à ce que la famille d'Étange, ayant découvert cette relation, persuade Julie d'épouser un autre homme, le vieux M. de Wolmar. Lorsque Saint-Preux rentre, des années plus tard, Julie a déjà choisi d'honorer ses vœux matrimoniaux et de remplir ses devoirs d'épouse et de mère. Incapable pourtant d'oublier Saint-Preux, Julie décide, par loyauté, d'avouer cet amour à son mari.
Durée:5h. 34min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:20656
Résumé: Charles-François Landry (19 mars 1909-23 février 1973) écrivain suisse né à Lausanne. Il vit d'abord dans le sud de la France avant de s'établir sur les rives du Léman. Enfant battu, il se réfugie dans la nature et la solitude. Dès le collège il marque un goût prononcé pour l'écriture. C'est à vingt ans qu'il publie son premier recueil de poèmes Imagerie. Charles-François Landry se fixe définitivement en Suisse et réussit à vivre tant bien que mal de sa plume. Après la poésie, Landry passe au roman et aux récits historiques et lyriques consacrés notamment à Charles le Téméraire et au Major Davel. Il dépeint les paysages et les mœurs de la Provence ou de la campagne vaudoise avec talent. Landry met en scène des gens simples aux prises avec les difficultés de la vie. La beauté du monde et des êtres le fascinent, ses œuvres sont imprégnées d'une poésie prenante et familière. Charles-François Landry regagne la Provence vers la fin de sa vie mais c'est au château de Glérolles (Rivaz) qu'il décède le 23 février 1973.
Durée:7h. 15min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:17615
Résumé: Publié plusieurs années après la mort de Vallotton, ce roman, auquel il a travaillé pendant les dernières années de sa vie, est le résultat des réflexions sur son art suscitées par la guerre et par l'absolu dégoût qu'elle a développé en lui. L'action se déroule dans une petite ville bretonne, après la fin des hostilités. Un journaliste et ancien soldat s'y installe pour quelques mois, il veut écrire. À travers son regard, on découvre le présent et le passé d'une communauté humaine, ses secrets, ses bassesses. Un roman noir, sans illusion, écrit dans une langue inventive, loin de tout misérabilisme.
Durée:4h. 42min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:18739
Résumé: Derborence est un roman de l'écrivain vaudois Charles-Ferdinand Ramuz, publié en 1934. Il raconte l'histoire d'un berger enseveli lors d'un effondrement d'une falaise sur le versant valaisan du massif des Diablerets, près de Derborence (Valais), le 23 septembre 1714. Cet éboulement, gigantesque, a recouvert des alpages et des mayens de la vallée de la Lizerne, causant des dégâts considérables : 15 morts, plus de 170 têtes de bétail et un grand nombre de chalets. Ce roman est basé sur le récit que fit le pasteur vaudois Philippe Bridel en 1786. Résumé :Antoine Pont et son oncle par alliance Séraphin se trouvent à la montagne. Antoine commence cependant à s'ennuyer rapidement car sa femme Thérèse - avec laquelle il n'est marié que depuis deux mois - lui manque beaucoup. Un soir, un énorme éboulement survient et, dans cet éboulement, Antoine et Séraphin trouvent apparemment la mort. Lorsque les gens du village apprennent la nouvelle, tous sont attristés par la mort non seulement d'Antoine et de Séraphin mais également de tous les hommes et de toutes les bêtes qui étaient montés à l'alpage. En plus de cela, Thérèse, la femme d'Antoine, découvre qu'elle est enceinte. Elle déprime à la seule idée que son fils naîtra orphelin. (wikipédia)