Contenu

Les religions face aux femmes : s'ouvrir à une vision nouvelle de l'humain et du spirituel

Résumé
Quelle place le judaïsme, le christianisme, l'islam, l'hindouisme, le bouddhisme, le confucianisme et le taoïsme, ont-ils réservée aux femmes ? Comment les ont-ils représentées à travers leurs dogmes ? Comment les femmes ordinaires et les mystiques se sont-elles adaptées au sein de religions définies par les hommes ? Cette étude, la première par son ampleur, est constituée de chapitres pouvant être lus séparément. Elle comporte deux parties : -Le premier essai présente les religions une par une. Il montre que Jésus, le Bouddha ou Mahomet ont surpris pour leur ouverture face aux femmes, et qu'ils ont souvent été trahis par leurs successeurs. -Le second essai fait le point sur les dernières découvertes de la sociologie, de la génétique, de la psychologie et de la linguistique, sur la construction du genre.
Durée: 18h. 3min.
Édition: Paris, Éd. Accarias-l'Originel, 2008
Numéro du livre: 18616
ISBN: 9782863161630
CDU: 200

Documents similaires

Lu par:Eline Roess
Durée:4h. 25min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:17822
Résumé: Tour à tour inspiratrices des Prophètes, mères aimantes, amantes bien-aimées, divinités sublimées, les femmes sont omniprésentes dans toutes les religions. Qu'il s'agisse de la figure de la Vierge Marie, icône de bonté et d'espérance ; de l'amour fou que Laylâ inspire à Madjnoun ; de Fatîma, la femme du Prophète, qui reçoit la révélation coranique dans la chaleur de ses bras ; ou des divinités hindoues louant la fécondité, chaque visage de femme ainsi éclairé semble refléter le sacré. L'amour qui leur est voué devient alors une ode au divin.
Durée:8h. 47min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:72500
Résumé: Trois femmes ont décidé d'écrire un livre ensemble. Elles sont rabbin, imame et pasteure et ont abordé tous les sujets qui leur tenaient à coeur. Quelle place pour les femmes dans leurs trois religions, marquées par des siècles de patriarcat ? Peut-on faire une lecture féministe de la Torah, de la Bible ou du Coran ? Comment réagir aux représentations souvent dévalorisantes du corps de la femme ? Comment distinguer ce qui relève du divin et de la tradition ? Qu'est-ce qui est sacré ? Elles apportent des éclairages théologiques passionnants et accessibles à tous. Elles s'appuient sur leur histoire, confrontent leurs parcours, réfl échissent et racontent les obstacles qu'elles ont surmontés, dans un climat d'écoute et de concorde qui irradie tout le livre. Des femmes et des dieux est le fruit de leur rencontre. C'est un livre plein d'espoir qui nous aide à saisir l'essentiel.
Durée:9h. 59min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:76011
Résumé: En 1895, Elizabeth Cady Stanton réunit un comité de vingt femmes pour réécrire la Bible. Elles découpèrent les passages qui parlaient des femmes, et les commentèrent selon leurs convictions. Que deviendrait une entreprise de réécriture de la Bible au XXIe siècle par les femmes ? En profitant des découvertes en sciences bibliques et grâce aux questions critiques féministes, ce livre réunit à nouveau un comité de vingt femmes théologiennes, protestantes et catholiques francophones (québécoises, françaises, suisses), afin de s'emparer des thématiques majeures liées aux femmes et d'en offrir un commentaire à partir d'une dizaine de thèmes fédérateurs, en mettant en évidence comment les textes bibliques peuvent être lus à frais nouveaux.
Durée:6h. 52min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:31180
Résumé: Ce roman est l'histoire d'un sacrifice, celui d'une femme qui rêve, pour son fils et l'Iran, d'un autre destin. Shirine est iranienne, mère, avocate et sa vie est un combat. Un combat pour garder l'espoir et ne pas vivre dans la culpabilité malgré la souffrance de son fils, atteint de myopathie, une maladie transmise par la mère ; un combat pour la liberté de penser et la liberté de la femme en Iran. Ses engagements l'opposent chaque jour un peu plus à son mari, Shapour, un scientifique haut placé, directeur du programme nucléaire iranien et qui, petit à petit, se révèle religieux fanatique. Juive convertie à l'Islam par amour, Shirine devient l'incarnation du mal parce qu'elle cristallise les tensions entre communautés religieuses, défend les homosexuels condamnés à la pendaison, les fillettes abusées et les poètes censurés, autant de victimes innocentes d'un pays sous la coupe d'une minorité d'ayatollahs sans pitié. Le courage, Shirine le puise dans l'amour de ses parents et le soutien indéfectible d'Anouch, une journaliste française qui dénonce les injustices et les atteintes au droit des Iraniens. Malgré elle, Shirine devient une opposante au régime. Les intimidations se multiplient et les mises en garde de son mari se font de plus en plus menaçantes. Mais Shirine est déterminée et bien que terrorisée, brave les interdits arbitraires, fréquente ses parents en dépit de l'interdiction de son mari, retrouve Anouch dans les cafés de Téhéran pourtant déconseillés aux femmes seules et persiste à exercer son métier. Pour cet esprit libre, la sentence est brutale : Shirine est jetée en prison. Après des mois de solitude et de silence insoutenables, elle est libérée mais son fils a été placé chez une « nouvelle mère » et son mari l'a répudiée. Rien ne peut désormais l'arrêter, elle sauvera son fils Shantia, quoiqu'il lui en coûte. Shirine fuit avec lui vers la Turquie mais l'enfant est trop fragile pour supporter le voyage, il faut faire demi-tour, se jeter dans la gueule du loup, au prix de sa vie...
Durée:4h. 44min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:69584
Résumé: Après Proust, Montaigne, Baudelaire, Hugo, Homère, Paul Valéry … France Inter continue sa série d’ "Un été avec". Cette année, grand retour d’Antoine Compagnon avec Pascal. L’occasion de découvrir ou redécouvrir le mathématicien, physicien mais aussi philosophe et théologien.
Durée:1h. 50min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:72418
Résumé: De pierre ou de sable, le désert est toujours un ailleurs. Mais il existe aussi des déserts intérieurs, douloureux et torrides, que l'on vit dans son corps, dans sa relation avec les autres, par rappport à l'intelligence ou la foi. Evoquant toutes ces expériences, Jean-Yves Leloup nous invite, à travers poèmes et pensées, à démasquer les mirages et à découvrir les miracles de la vie.
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:73601
Résumé: En convoquant de grands philosophes politiques, de Platon à Marx, en passant par Machiavel et Hobbes, ce livre tente de répondre à cette question, qu’elle accompagne d’une série d’autres : qu’est-ce qu’une guerre juste ? Quelles sont les forces morales engagées dans un conflit ? Est-ce l’État qui fait la guerre ou la guerre qui fait l’État ? Enfin, après avoir exploré les significations et les enjeux du spectre de la guerre « totale », il affronte l’ultime question : pourquoi la guerre ?
Lu par:Colin Hubert
Durée:2h. 3min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:70673
Résumé: En dialoguant avec le jeune philosophe espagnol Javier Bassas, Jacques Rancière explicite deux idées qui sont au cœur de son travail. Les mots ne sont pas des ombres auxquelles s’oppose la réalité solide des choses. Ils sont eux-mêmes des réalités dont l’action construit ou subvertit un ordre du monde. Et l’écriture n’est pas l’illustration de la pensée. Elle est un travail de la pensée qui défait le tissu consensuel des rapports entre le perceptible et le pensable et ébranle les hiérarchies entre les modes de discours. Dans l’écriture philosophique comme dans les processus d’émancipation politique, il s’agit de construire des plans d’égalité en détruisant les barrières qui enferment les humains, leur expérience et leur pensée dans des mondes séparés. C’est ainsi tout un discours de la méthode égalitaire que Jacques Rancière développe ici et que Javier Bassas l’amène à préciser en confrontant ses analyses à d’autres entreprises théoriques : marxisme althussérien, phénoménologie ou déconstruction derridienne.
Durée:7h. 9min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:68831
Résumé: La Consolation a été composée dans sa prison par un condamné à mort. L'admiration que cette oeuvre latine du VIe siècle a suscitée sans interruption depuis ne doit pourtant rien, ou peu de chose, aux circonstances vraiment tragiques de sa composition. C'est un chef-d'oeuvre à la fois de la littérature et de la pensée européennes ; il se suffit ; il resterait tel, même si nous ignorions tout de celui qui l'a conçu entre deux séances de torture, dans l'attente de son exécution. Mais puisque ce chef-d'oeuvre n'est pas anonyme, il ne perd rien non plus à être replacé dans ses circonstances : il devient aussi le témoignage de la grandeur à laquelle un homme peut s'élever par la pensée, face à la tyrannie et à la mort.
Durée:6h. 3min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:68774
Résumé: Grand lecteur de Goethe, Pierre Hadot analyse ici comment le maître allemand se situe dans la longue tradition occidentale des « exercices spirituels » inspirés par la philosophe antique. Par cette pratique quotidienne, l’individu s’efforce de transformer sa manière de voir le monde afin de se transformer lui-même. À l’instar des Anciens, Goethe croyait à la nécessité de vivre dans le présent, dans la « santé du moment », de saisir le bonheur dans l’instant au lieu de se perdre dans la nostalgie romantique du passé ou du futur. Le dépassement du « moi partiel et partial », la concentration sur l’instant présent, le « regard d’en haut », la « perspective universelle » sont autant de thèmes, chers à Pierre Hadot, que Goethe a abordés.
Lu par:AVH
Durée:16h. 57min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:71135
Résumé: Les deux premiers ouvrages ont été écrits en 1844, la même année où Marx rédigeait ses fameux Manuscrits de Paris : cette année est le symbole de la réaction antihégélienne, c'est-à-dire de la réaction antiphilosophique au sein de laquelle nous sommes encore plongés. Le Traité du désespoir date de 1849. Ces textes préparent la critique nietzschéenne, car ils manient la même ironie, prêtent la même attention au style philosophique, attaquent de front la tradition et ses principes les mieux établis. Kierkegaard reste le fondateur de la pensée «existentialiste», qu'elle soit chrétienne, athée ou marxisante.
Durée:22h. 28min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:36897
Résumé: Paris, 1932. Trois amis se réunissent dans un célèbre café de Montparnasse. Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir écoutent Raymond Aron, de retour de Berlin, parler d'une forme de pensée radicalement neuve qu'il a découverte : la phénoménologie. En guise d'explication, Aron pointe son verre du doigt et dit à Sartre : « Tu vois, tu peux parler de ce cocktail, et c'est de la philosophie ! » Intrigué et inspiré, Sartre élabore une théorie philosophique fondée sur l'existence vécue, dont le quartier de Saint-Germain-des-Prés va devenir l'emblème. Des cafés aux clubs de jazz, des cénacles intellectuels aux nuits blanches de Boris Vian chantées par Juliette Gréco, l'existentialisme va faire vibrer Paris et se diffuser dans le monde entier, de l'après-guerre aux mouvements étudiants de 1968.