Contenu

Recherche par mot-clé: TÉMOIGNAGE (genre littéraire)

684 résultats. Page 1 sur 35.

Durée:11h. 7min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75712
Résumé: Fin 1943. Alors que chaque nuit, l'aviation alliée déverse ses bombes sur l'Allemagne nazie, un groupe de journalistes est embarqué lors d'une attaque sur Berlin. Parmi eux, un jeune reporter américain, Lowell Bennett, qui a fait ses premières armes à l'occasion de la campagne de Tunisie. Leur avion est touché par la Luftwaffe et Bennett capturé ; mais avant d'être interné, on le conduit à travers l'Allemagne, pour qu'il se rende compte des souffrances endurées par les populations civiles, cibles premières des bombardements alliés. Publié pour la première fois en français, présenté et traduit par Alan Bennett, fils de l'auteur, ce livre est un témoignage à la fois capital et de première main sur un épisode dramatique de la Seconde Guerre mondiale qui demeure largement méconnu à ce jour.
Durée:4h. 19min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:75705
Résumé: Il n'existe pas de méthode universelle pour sortir des addictions. Si elle existait, ça se saurait ! J'ai malmené mon corps, je l'ai privé et saturé de nourriture, je suis tombée dans le crack, j'ai survécu quatre ans dans les zones les plus dangereuses de Paris. Je m'en suis sortie ou peut-être que, tout simplement, je suis redevenue libre... Avec ce livre, je vous invite à suivre la voie la plus exigeante pour apprivoiser vos limites. Quel chemin suivre ? Quelles techniques adopter ? Qu'attendre de ses proches ? ... Le processus est complexe, mais l'histoire de mon combat, de mes doutes, de mes certitudes, celle des multiples rencontres d'addicts qui ont réussi ou échoué peuvent vous aider à trouver votre propre chemin. Peut-on apprendre à cohabiter sereinement avec ses pulsions addictives pour ne plus les subir ? La méthode peut paraître iconoclaste mais ce n'est qu'au fond de soi que l'on trouvera sa liberté.
Durée:3h. 56min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:75696
Résumé: « Pendant les quatorze années de combat menées aux côtés de ma mère malade, j’ai souvent eu l’envie d’écrire un livre pour porter une voix, celle des aidants. J’aurais voulu hurler pour qu’elle soit entendue en dehors des murs de notre maison tant je me sentais seul, incompris et démuni face à une maman jeune qui petit à petit m’oubliait et emportait avec elle une partie de moi. Au final j’en ai été incapable car le fossé qui sépare le vouloir du pouvoir était trop grand. Je vivais au jour le jour tout en essayant d’éviter les projections dont je connaissais médicalement la fin. Ce sont des années pendant lesquelles mon père, mon frère et moi avons porté à bout de bras au sens propre comme au sens figuré ma mère, touchée par une maladie habituellement réservée aux plus anciens. Être aidant est souvent épuisant et douloureux mais tant que l’on n’y est pas confronté, il est possible de l’imaginer mais pas de le comprendre. C’est un sujet qui touche et touchera de plus en plus de monde dans les années à venir que ce soit de manière ponctuelle, temporaire ou à temps plein. En 2030, un actif sur quatre sera aidant. Le vieillissement de la population et un système de santé qui s’effondre rendent de plus en plus difficile la prise en charge d’un proche malade dans de bonnes conditions notamment au domicile. Cette situation nous oblige à développer des compétences d’infirmier, d’auxiliaire de vie, d’assistance sociale, de médecin, d’ergothérapeute ou de kiné pour pallier le manque de professionnels, oubliant ainsi notre position de fils, de fille, d’époux ou encore d’ami. De nombreux aidants se sacrifient et s’institutionnalisent sous leur propre toit avec leur proche malade pour colmater cette défaillance, mais aujourd’hui qui aide les aidants ? » Vincent Valinducq, médecin bien connu du petit écran grâce à sa chronique santé dans Télématin, livre ici le récit de sa bataille pour accompagner sa mère atteinte d’un Alzheimer précoce. Ce faisant, il donne des conseils pratiques, psychologiques et même administratifs pour aider ceux qui consacrent une partie de leur vie à celle des autres.
Lu par:Madiana Roy
Durée:3h. 53min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75682
Résumé: Un livre coup de poing, coup au coeur, un témoignage d'infirmière qui a travaillé plus de dix ans dans un centre d'accueil pour requérants d'asile en Suisse. Vibrant, violent, un récit rigoureusement authentique, dur mais ménageant des espaces d'humour et de tendresse. Le plaidoyer d'une femme, d'une mère, d'une soignante, pour faire connaître les trajectoires de nos frères et soeurs en humanité et adoucir un peu notre regard sur leur altérité.
Durée:6h. 56min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75660
Résumé: Le temps d’un récit, Daniel Abimi s’est mis dans la peau de Laurent, dit le Baron. Connu pour être l’ancien patron du Johnnie’s, temple de la vie nocturne lausannoise des années 1970 et 1980, où se mélangeaient les faunes de la nuit. Dans sa boîte, on croisait truands milanais, travestis parisiens, étudiants aux goûts incertains. Derniers dandys du siècle. Tous vivaient sans le savoir la ?n d’un monde, dans une débauche souvent élégante, parfois extrême. Ce récit retrace l’itinéraire d’un enfant gâté qui s’est brûlé à la lumière des stroboscopes avant de connaître la chute des oiseaux de nuit. Un livre de vie, mensonges et mort. Un livre de jouissance…
Lu par:Madiana Roy
Durée:2h. 54min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75652
Résumé: Chahina-Marie Baret a grandi au sein d’une famille indo-musulmane chiite sur trois îles : Madagascar, Maurice, puis La Réunion. Arrivée en métropole à 15 ans, elle se convertit au Christ sans jamais renier une seule facette de son identité travaillée par de multiples cultures et le tissage des deux religions qui la nourrissent. Ce choix complexe, rare, se fait au risque du morcellement identitaire, de l’éclatement personnel et d’une croyance désincarnée. Tenir debout, unifiée, lui prendra de longues années. C’est le livre de sa vie, de sa foi, qui nous est confié ici.
Durée:6h. 28min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:75471
Résumé: Après 4 années d'études de médecine, Catherine Draveil entre dans un monastère en 1975 à l'âge de 22 ans, dans lequel elle restera cloîtrée pendant 40 ans avant de s'émanciper définitivement. Son livre " Je me sauve, la vie m'appelle " témoigne qu'il n'est jamais trop tard pour passer d'une existence formatée et limitée à la vie en liberté et au bonheur.
Durée:15h. 32min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75416
Résumé: En France, une femme est assassinée par son compagnon ou ex-compagnon tous les deux jours et demi, soit en moyenne 125 femmes par an. Qui sont-elles ? Quelle est leur histoire ? Comment en sont-elles arrivées là ? Pour une fois, les victimes ont un visage. 125 personnalités de la littérature, des mondes politiques et artistiques, prennent la plume pour raconter ces vies détruites et ce que les chiffres ne disent pas. À travers l’analyse de son parcours de femme touchée par la violence et ses entretiens avec des policiers, psychiatres, avocats, associations, philosophes…, Sarah Barukh cherche à comprendre l’emprise, les schémas communs aux féminicides et le rôle de la société dans ces assassinats.
Durée:5h. 22min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75407
Résumé: "Mon enfance, je l'ai passée nue, entourée de corps nus. L'été, je rejoignais mon oncle et ma tante dans un petit village naturiste du sud de la France. Ce qui était un geste spontané, presque un réflexe, s'est transformée en revendication, plus tard, quand ma nudité est devenue aux yeux des Autres une transgression, une humiliation (presque chacun d'entre nous a déjà cauchemardé de se retrouver nu devant tout le monde, à l'école ou au travail), une source de fantasmes voire un délit, comme l'est la publication d'un pubis sur les réseaux sociaux. On comprenait comme de l'exhibition ce qui, le plus souvent, relève du camouflage. Le coeur du naturisme, c'est toujours la Nature. C'est elle qu'on vient rencontrer, toucher, sentir. Les pieds nus qui s'abîment sur les rochers. L'herbe jaunie qui griffe les chevilles. Le soleil brûlant qui tombe sur le nombril à midi. L'eau qui file sur les seins et suit les lignes de l'aine que le moustique viendra piquer dans la nuit. La brise du soir qui sèche les cheveux encore humides et caresse le dos. J'ai choisi, comme 2, 5 millions de Français, d'adopter un mode de vie différent. Car le naturisme est aussi bien une philosophie qu'une pratique, dont la nudité n'est qu'un élément. En hiver, les naturistes s'habillent bien sûr, mais ils restent fidèles à des valeurs - l'acceptation du corps, le sens de la communauté, la frugalité, mais aussi la liberté, et avec elle, la revendication d'une contre-culture". M. C. Dans ce récit aux accents d'invitation au voyage, Margaux Cassan nous conduit dans l'univers méconnu du naturisme. Des premières communautés libres formées par des anarchistes au début du XXème siècle aux utopies fanées des années hippies ; du village familial du Vaucluse où elle a passé son enfance au libertinage de l'Ile du Levant, l'autrice dresse une cartographie philosophique et historique de ce mouvement. Son témoignage, parfois documentaire, parfois journal intime, interroge ce que la nudité dit d'une société obsédée par la question du corps, mais incapable de montrer le sien. Dans un monde où le vêtement sert les intérêts de la pudibonderie comme de l'hyper-sexualisation, où il est devenu un marqueur social, qu'est-ce que la vie nue ? Une autre manière d'habiller le monde.
Lu par:Simon Corthay
Durée:7h. 26min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75105
Résumé: Le mythe du Suisse vertueux, fruste et «libre sur sa terre» n’existe plus aujourd’hui que sous la forme de quelques clichés éculés. Mais longtemps il a constitué le fond de l’idéologie politique et patriotique de la Suisse et fourni au monde les matériaux d’un rêve idyllique. Or voilà que s’élève la voix d’un authentique Suisse du XVIIIe siècle, un petit paysan du Toggenbourg (le pasteur de l’endroit l’ayant surpris en train d’écrire le récit de sa vie, s’empressa de confier le manuscrit à un éditeur zurichois). L’œuvre garde aujourd’hui une étonnante fraîcheur, et c’est un document inestimable sur ce qui, derrière le mythe, constitue la simple réalité. Car le destin de Bräker n’a rien d’exceptionnel: chevrier dans son enfance, mercenaire à la solde du roi de Prusse, petit paysan, artisan au service des tissages saint-gallois, il a connu la noire misère des crises économiques et la relative aisance des bonnes années. Mais, quand on l’a lu, on n’oubliera plus son insolite récit de la bataille de Lowositz, ni l’histoire de ses amours, ni tant d’épisodes qui, pourtant, ne font que la trame d’une existence ordinaire
Durée:22h. 46min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:75081
Résumé: En 1940, fuyant l'avancée des nazis, des milliers de Juifs affluent en Lituanie, pays dont l’URSS s’empare, mais que le Reich lui arrachera bientôt. Dans ce climat de catastrophe imminente, le Néerlandais Jan Zwartendijk, directeur de la filiale lituanienne de Philips et nouveau consul honoraire à Kaunas, parvient à ouvrir aux Juifs une dernière issue pour échapper au pire. À l’insu de presque tous, Zwartendijk travaille jour et nuit pendant trois semaines afin de délivrer des visas pour Curaçao, dans les Antilles néerlandaises, tandis que son collègue Sugihara, consul du Japon, signe des visas de transit. Ainsi commence une extraordinaire entreprise clandestine qui sauvera des milliers de vies. En recueillant à travers le monde les témoignages des survivants et de leurs enfants, Brokken reconstitue l'histoire de « l’Ange de Curaçao », comme l'appelaient les réfugiés. Voici l'odyssée de familles entières qui ont traversé la Russie en Transsibérien, atteint Kobe et trouvé refuge dans le ghetto juif de Shanghai. Les Justes est une fresque monumentale, une mosaïque de vies, de lieux et d'événements où la réalité prend des teintes épiques et romanesques, mais surtout une leçon sur le courage et la responsabilité de l'individu face à la catastrophe.
Durée:5h. 4min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75063
Résumé: Un texte fort et touchant sur le deuil et l’amour. Carmen Yáñez s’est mariée deux fois avec Luis Sepúlveda, la première fois à 18 ans et la deuxième à 40 ans. Entre-temps, elle a connu la torture dans les prisons de Pinochet, puis l’exil en Suède avec son fils, la naissance d’un autre enfant et l’adaptation à un pays et une langue totalement étrangers. Elle raconte cette relation interrompue mais jamais effacée dans les cœurs. Puis les retrouvailles et le bonheur de réinventer ensemble une nouvelle façon de s’aimer entre ironie et poésie. De nombreux chapitres sont introduits par un poème limpide et net qui donne l’atmosphère du récit qui suit. Un texte à la fois tendre et fort.
Durée:6h. 46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75055
Résumé: Entre 7 et 14 ans, la petite Neige est violée régulièrement par son beau-père. La famille recomposée vit dans les Alpes, dans les années 90, et mène une vie de bohème un peu marginale. En 2000, Neige et sa mère portent plainte et l’homme est condamné, au terme d’un procès, à neuf ans de réclusion. Des années plus tard, Neige Sinno livre un récit déchirant sur ce qui lui est arrivé. Sans pathos, sans plainte. Elle tente de dégoupiller littéralement ce qu’elle appelle sa « petite bombe ». Il ne s’agit pas seulement de l’histoire glaçante que le texte raconte, son histoire, une enfant soumise à des viols systématiques par un adulte qui aurait dû la protéger. Il s’agit aussi de la manière dont fonctionne ce texte, qui nous entraîne dans une réflexion sensible, intelligente, et d’une sincérité tranchante. Ce livre est un récit confession qui porte autant sur les faits et leur impossible explication que sur la possibilité de les dire, de les entendre. C’est une exploration autant sur le pouvoir que sur l’impuissance de la littérature. Pour se raconter, la narratrice doit interroger d’autres textes, d’autres histoires. Elle nous entraîne dans une relecture radicale de Lolita de Nabokov, ou de Virginia Woolf, et de nombreux autres textes sur l’inceste et le viol (Toni Morrison, Christine Angot, Virginie Despentes). Comment raconter le « monstre », « ce qui se passe dans la tête du bourreau », ne pas se contenter du point de vue de la victime ? Jusqu’à reprendre la question que le poète William Blake adressait au Tigre : « Comment Celui qui créa l’Agneau a-t-il pu te créer ? » [Prix Femina 2023]
Durée:2h. 30min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75037
Résumé: Ce poignant récit s'ouvre sur un vol d'étourneaux dont le murmure dans une langue secrète fait écho à toutes les migrations et surtout à celle d'aïeux, partis d'un village d'Inde en 1872 pour rejoindre l'île Maurice. C'est alors le début d'une grande traversée de la mémoire, qui fait apparaître autant l'histoire collective des engagés indiens que l'histoire intime de la famille de Nathacha Appanah. La grande délicatesse de Nathacha Appanah réside dans sa manière à la fois directe et pudique de raconter ses ancêtres mais aussi ses parents et sa propre enfance comme si la mémoire se délavait de génération en génération et que la responsabilité de l'écrivain était de la sauver, de la protéger. Elle signe ici l'un de ses plus beaux livres, essentiel.
Durée:9h. 47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:74821
Résumé: "Terminés les moments fugaces, les petites étincelles de bonheur, j'ai embrassé mon identité à bras-le-corps. " A tout juste vingt ans, Elliot Page éblouit le monde entier dans le rôle phare de Juno. Ce film lui vaut une nomination aux Oscars et marque le début d'une carrière internationale au cinéma. Mais, en secret, il souffre d'un mal-être indescriptible qui le ronge et le pousse à réprimer de profondes interrogations sur son identité et sa sexualité. Après avoir passé des années à vivre la vie que l'on attendait de lui, il parvient à poser des mots sur sa dysphorie de genre et entame un parcours de transition. Dans ce texte sincère et bouleversant, Elliot Page nous raconte le cheminement qui l'a mené à faire son coming out trans. Il nous ouvre aussi les portes d'une industrie hollywoodienne en pleine évolution depuis le mouvement #MeToo. A travers des souvenirs sombres ou joyeux, Elliot Page se livre avec sensibilité et justesse dans cet autoportrait lumineux.
Durée:8h. 15min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74795
Résumé: Le Livre de Daniel, c'est l'histoire tragique d'un homme de quatre-vingt-quatre ans assassiné à coups de fourche dans sa ferme isolée, par des jeunes paumés de Roubaix qui veulent de l'argent, le filment avec leurs téléphones portables et font circuler la vidéo de sa mise à mort sans aucune empathie. Le Livre de Daniel, c'est aussi l'histoire de Chris de Stoop, le neveu de Daniel, qui, après avoir enquêté dans le village de son oncle, en Belgique, décide de se porter partie civile au procès des bourreaux de son oncle. Il ne cherche pas réparation ; ce qu'il cherche, c'est à comprendre ce qui a mené cinq jeunes désœuvrés au meurtre. Avec ce quatorzième livre devenu un best-seller aux Pays-Bas et en Belgique, Chris de Stoop, maître du journalisme littéraire incontesté et multiprimé, signe un chef-d'œuvre de non-fiction dans la lignée de De sang-froid de Truman Capote.
Durée:10h. 27min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75884
Résumé: Dans les années 1970, l'auteure a fui l'Amérique catholique et ouvrière pour croquer à pleines dents la vie new-yorkaise. Elle se raconte sous forme romancée, de ses souvenirs d'enfance doux-amers aux virées au sulfureux Chelsea Hotel, en passant par son écriture novatrice.
Lu par:Anne Seuvre
Durée:4h. 11min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75765
Résumé: Ecrit en 1891, ce roman est inspiré d'un fait divers. Dans le pays du Trégor, un paysan est retrouvé crucifié aux brancards de sa charrette après avoir été étranglé dans son sommeil. Sa soeur et son beau-frère sont rapidement accusés mais, sans preuves matérielles, ils sont acquittés en 1883.
Durée:10h. 40min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:75954
Résumé: Témoignage de l'ancien ambassadeur sur son expérience en Ukraine dans les années 1990. Il revient sur le rôle qu'a joué le pays dans l'éclatement de l'URSS, la Révolution orange en 2004, l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 ou encore les origines de la guerre en Ukraine.
Durée:3h. 9min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:75895
Résumé: Monsieur Rusigby revient narrer les affres et ressentis intervenus lors de son confinement.