Contenu

Recherche par mot-clé: LITTÉRATURE ITALIENNE (genre littéraire)

544 résultats. Page 1 sur 28.

Durée:7h. 21min.
Genre littéraire:Histoire/géographie
Numéro du livre:76040
Résumé: Après les succès d'"Empire", des "Trois Jours de Pompéi" et d'"Une journée dans la Rome antique", l'archéologue et journaliste italien Alberto Angela nous fait partager de nouveau le quotidien des anciens Romains. Nous plongeons cette fois au plus profond de leur intimité en suivant plusieurs personnes rencontrées dans une rue de la capitale impériale en l'an 115, alors que Rome était au sommet de sa puissance. Autant d'individus représentatifs de la société d'alors, depuis l'esclave jusqu'à l'aristocrate. Un empire des sens où le citoyen devait rester un mâle dominant dans les plaisirs intimes mais où la femme n'était pas toujours soumise ; une sexualité régie par des règles qui contredisent certains de nos préjugés sur la sexualité soi-disant débridée dans l'Antiquité romaine.
Durée:5h. 19min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:76028
Résumé: Malacarne est un roman sur la mafia qui ne ressemble à aucun livre sur la mafia : c'est le monologue incantatoire d'un petit truand, une fantasmagorie sanglante où bourreaux et victimes se poursuivent inlassablement face à un juge muet et pourtant lui aussi acteur de cette danse macabre dont Palerme est le décor transfiguré. Glaçante, effroyable, l'histoire de la mafia et de ses Luttes fratricides est retracée ici, mais l'écriture de Giosuè Calaciura ne cherche pas la minutie du compte rendu journalistique, elle brasse au contraire te réel et l'imaginaire, le sordide et le grandiose dans une langue poétique aux accents d'un baroque moderne.
Durée:44min.
Genre littéraire:Nouvelle
Numéro du livre:75974
Résumé: Sur le thème du bavard qui s’enivre, déblatère, perd tout contrôle en perturbant l’assistance, libérant une parole enfouie, Vino generoso est une parfaite petite réussite et anticipe sur le personnage de Zeno dont il est à la fois un double et un précurseur puisqu’il s’agit d’un texte ancien. Plongeant le lecteur dans un univers bourgeois convenu, cette nouvelle dynamite l’ordre établi en exploitant le formidable ressort de l’ivresse, car le vin libère les forces autant que la parole. Les tranquilles fiançailles qu’on nous raconte, moment social par excellence, celui du contrat, éclatent en mille morceaux sous les coups de butoir de celui qu’on n’a pas su empêcher de s’enivrer. Mais là où Svevo est unique et génial, c’est qu’il conclue sa scène par un moment de rêve expiatoire inattendu…
Durée:8h. 45min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75707
Résumé: Notre famille n'avait jamais rien possédé d'autre que la force des bras des hommes et l'habileté des doigts des femmes. Ma grand-mère, ses filles et ses belles-filles étaient connues en ville pour leur habileté et leur précision en matière de couture et de broderie, pour leur honnêteté, leur propreté et leur fiabilité. " A la fin du xixe siècle, dans une petite ville italienne, une couturière passe ses journées à coudre auprès des plus riches familles de la région. Son travail est simple et honnête, enseigné par sa grand-mère pour lui garantir sa liberté. Au cours de ses visites dans ce monde qui lui était jusqu'alors inconnu, elle découvre les secrets et scandales qui se cachent derrière les rideaux chatoyants de ces belles demeures et se prend à rêver, elle aussi, à une vie de liberté et d'amour. Mais dans une société encore corsetée par de vieilles conventions sociales, la jeune femme va devoir lutter pour conquérir son indépendance. Bianca Pitzorno signe un conte moderne et féministe à la saveur des feuilletons littéraires du xixe siècle.
Durée:8h. 16min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75698
Résumé: C’est un type étrange, le procureur Manrico Spinori della Rocca, un aristocrate de vieille souche, un peu coureur et fils d’une mère ludopathe qui a perdu toute la fortune de la famille au jeu. Mais si on consulte les statistiques, on ne peut que constater qu’il est très fort dans sa partie. Et il travaille avec les meilleurs, une équipe de femmes. De plus, il ne perd jamais son sang-froid, et il en faut quand on enquête sur la mort de Mèche d’or, un vieux beau, chanteur populaire, juré de la Nouvelle Star romaine et producteur de chanteuses débutantes. Les suspects ne manquent pas : une famille affreuse et rapace, un chauffeur silencieux et des jeunes filles naïves. De surprise en surprise, on suit Manrico à travers Rome et le répertoire de l’opéra, détenteur de toutes les solutions aux passions humaines. Car le procureur est sûr qu’il n’est pas d’expérience humaine, crime compris, qui n’ait pas déjà été racontée dans un opéra lyrique. Il suffit de trouver lequel et de remettre le mélodrame de la réalité au centre de la scène. Un délice de virtuosité et d’ironie. Giancarlo De Cataldo s’amuse avec nous pour notre plus grand plaisir.
Durée:5h. 24min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:75691
Résumé: " Fin mai 2022, j'ai acheté, dans un magasin parisien spécialisé dans les randonnées en montagne, un lit de camp, un sac de couchage et une lampe torche. Le lendemain, j'ai installé mon équipement d'alpiniste sur le sol froid du musée de l'Acropole à Athènes pour y passer une nuit de lune décroissante, entièrement seule. Comment arriverez-vous à dormir avec tous ces yeux de marbre qui vous fixent ? m'avait-on prévenue. Mais c'est une nuit dans un musée vide que je m'apprêtais à passer devant l'Acropole. A Athènes, il ne reste que des miettes : un pied de déesse, la main de Zeus, la tête d'un cheval. Nous avons tous dérobé quelque chose à la Grèce : ses idées, à partir desquelles nous avons forgé nos racines occidentales. Les marbres du Parthénon, arrachés à la pioche et envoyés en Angleterre par Lord Elgin au début du XIXe siècle. Dans ce vol collectif, je ne suis qu'un imposteur parmi d'autres : je ne suis pas grecque, je ne parle pas le grec moderne, et pourtant j'ai bâti ma vie et mon écriture sur ce vol. Ce soir, ce privilège sans précédent dans l'histoire du musée m'a pourtant été accordé, à moi, qui n'ai ni Homère ni Platon dans mon sac, mais la biographie de Lord Elgin. " A. M.
Durée:8h. 3min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:75435
Résumé: Paris, novembre 2015. Le narrateur, écrivain et journaliste, est venu couvrir un sommet sur le climat, quelques jours seulement après les attentats. Une situation de crise qui fait écho à celle qu'il traverse avec sa compagne, Lorenza. Avec une désinvolture vivifiante, il s'entoure de personnages atypiques qui apportent, chacun à sa façon, du sens à son univers : un jeune physicien aventurier, un climatologue spécialiste des nuages, une reporter haute en couleurs et un prêtre qui a rencontré la femme de sa vie. Intime et universel, Tasmania est un roman sur le présent et sur l'avenir.
Durée:8h. 6min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75419
Résumé: C’est une triste journée d’hiver. De son bureau, le commissaire Soneri observe la pluie qui s’abat sur Parme quand l’annonce d’un nouveau drame vient le tirer de ce spectacle déprimant. Un mystérieux jeune homme s’est pendu dans un vieil hôtel abandonné. Sur lui, on ne retrouve ni papiers, ni argent, mais sa tenue est élégante et une valise de luxe repose à ses pieds. Soneri lance l’enquête, mais voilà qu’une deuxième affaire lui tombe dessus : un meurtre à l’arme blanche. La victime, Elmo Boselli, était un leader du mouvement du Soixante-huit parmesan, grand agitateur de foules et séducteur impénitent. En creusant dans la vie de Boselli, le commissaire remonte une piste ténue qui le mène des Apennins émiliens à la mer, dans les villages des Cinque Terre… Pour reconstituer les pièces du puzzle, Soneri devra se confronter aux espoirs et aux idéaux d’une génération qui rêvait de transformer le monde mais a laissé un héritage miséreux à ses enfants. Tendu et tranchant, un grand roman noir dans lequel Valerio Varesi mêle une enquête passionnante à un portrait lucide et impitoyable de la société d’aujourd’hui.
Lu par:Thierry Hogan
Durée:11h. 1min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75086
Résumé: Un avion militaire transporte Adriano, vétéran des années de plomb, vers l'Europe, à la suite de son extradition. Réfugié politique en Bolivie, où il se pensait en sécurité après avoir laissé femme et enfant au Brésil, entouré par ses compagnons de lutte et sous la garde d'un gouvernement ami, Adriano a été trahi. Mais par qui ? Est-ce par Martin, l'ami le plus proche, ou par Ramirez, le chef de la police ? Et surtout : n'y a-t-il pas une puissance autrement plus inquiétante derrière l'enlèvement et le rapatriement d'Adriano : le Brésil du "Capitano" et ses services de renseignement. Suivant l'implacable logique de la fuite, Adriano nous fait revivre, depuis sa cellule, son funeste chemin d'exil et les fantômes qui le peuplent. Portrait sans concession et profondément humain d'une Amérique latine en pleine déliquescence, Le Guet-apens est sans doute le texte le plus personnel qu'ait écrit Cesare Battisti. Cesare Battisti est né en 1954 au sud de Rome. Il fait son apprentissage dans les rues d'un quartier populaire. A 21 ans, durant les "années de plomb" , il rejoint la lutte armée. En 1981, il s'évade de prison et s'exile au Mexique. Il vient par la suite s'installer en France et y publie son premier livre, Les Habits d'ombre (Série noire). Réfugié au Brésil pendant quinze ans, c'est depuis Cananéia, une petite ville littorale, qu'il écrira Indio, son premier roman au Seuil. Condamné pour homicides, Battisti est arrêté en Bolivie et extradé vers l'Italie en 2019 - Le Guet-apens fut rédigé derrière les barreaux d'une prison de haute sécurité en Sardaigne.
Durée:10h. 51min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75068
Résumé: Quinze années se sont écoulées depuis que Vinnie Sannino a émigré en Amérique. Là-bas, il a réussi et est devenu champion du monde de boxe dans la catégorie des poids moyens. Mais son dernier adversaire, un boxeur noir, est mort par sa faute. Il est rentré chez lui pour retrouver un amour jamais oublié, Cettina, la jeune fille qui avait pleuré lors de son départ. La vie a continué pour elle aussi : elle est maintenant femme et épouse. Veuve aussi, parce que son mari est retrouvé mort. Quelqu'un l'a assassiné en l'achevant d'un coup à la tempe, semblable à celui, qu'un soir maudit, Vinnie a donné sur un ring.Pour le commissaire Ricciardi commence une longue semaine sous la pluie napolitaine
Durée:7h. 55min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75046
Résumé: La période entre le 25 juillet et l’armistice du 8 septembre 1943 est un moment étrange, hallucinant, dans l’histoire italienne. Entre bombardements de Bologne, coup d’État contre Mussolini, et occupation allemande du nord de l’Italie. Un moment idéal pour faire les mauvais choix. Dans ce chaos, au cœur du fascisme italien, le commissaire De Luca poursuit son travail de policier, en obsessionnel indifférent aux changements politiques. Il doit identifier un corps sans tête retrouvé dans un canal. Menée sur un rythme effréné, l’enquête révèle une corruption inouïe à tous les degrés de la police et de l’armée. De Luca a la passion de l’enquête, l’intuition d’un Maigret et l’ambiguïté d’être un policier au service des « méchants et non des bons », comme cela devrait se passer dans les polars. À l’image de son jumeau berlinois, Bernie Gunther, il traque, interroge et fouille en s’enfonçant dans les coins les plus sombres de la société. Lucarelli cisèle les atmosphères en demi-teinte habitées par le silence et son anti-héros désabusé est inoubliable. Un grand roman noir.
Durée:6h. 43min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75042
Résumé: Les murs ont des yeux et des oreilles Vigàta est en ébullition : un film se déroulant en 1950 est en cours de tournage. Pour rendre le scénario aussi réaliste que possible, la société de production italo-suédoise a incité les habitants à rechercher des documents d'époque. En fouillant dans le grenier, l'ingénieur Ernesto Sabatello trouve plusieurs films tournés par son père, année après année, toujours le même jour, le 27 mars, de 1958 à 1963. On ne voit qu'un mur, l'extérieur d'une maison de campagne apparemment, rien d'autre. Perplexe, l'ingénieur remet le tout à Montalbano qui, intrigué, commence une enquête juste pour le plaisir de comprendre ce qui se cache. Et une fissure s'ouvre peu à peu dans ce mur : un événement sanglant survenu il y a de nombreuses années, une de ces histoires gardées dans l'ombre.
Durée:6h. 22min.
Genre littéraire:Humour-satire
Numéro du livre:75031
Résumé: Trente-sept nouvelles composent ce recueil qui représente un sommet dans l’art de l’Italien de faire du drôle avec du court. Achille Campanile dépeint en fragments une péninsule de petites personnalités imprégnées de leur douteuse importance et qui, s’avançant sur le devant de la scène, gesticulent quelques instants, pris dans leur logique absurde, leurs fantasmes médiocres, leur vanité insatisfaite, leur malveillance contagieuse… C’est redoutable d’efficacité dramatique, l’auteur se révélant économe de ses effets pour mieux les lancer au lecteur. Amoureux de l’Italie, vous y trouverez tout ce qui fait le sel et le poivre d’un peuple qui sait faire une histoire d’un rien et de ses petits riens une épopée. C’est allègrement perfide, c’est finement délirant. Un trésor national !
Durée:4h. 26min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:75022
Résumé: Le nouveau Gianrico Carofiglio Admis dans un service orthopédique pour une opération de la hanche, le maréchal Pietro Fenoglio se retrouve à partager une chambre avec Giulio, un garçon de vingt-quatre ans. Le jeune homme lui paraît désorienté, sans repères. De façon inattendue, une relation de confiance, presque une amitié, se noue entre les deux hommes. Fenoglio raconte au jeune homme certaines des expériences les plus singulières et les plus fascinantes de sa longue carrière d'enquêteur, et Giulio découvre un univers totalement inconnu dans lequelle le bien et le mal changent continuellement de place. Page après page, le portrait d'un héros imparfait, se dessine. Une certaine vision du métier de carabinier.
Durée:7h. 49min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74845
Résumé: Les bombes larguées par les Autrichiens sifflent sur les cimes de la Carnie, dans le Frioul italien. Mille mètres plus bas, les femmes les entendent et prient pour que leurs hommes soient épargnés. Agata prie aussi. Elle qui a abandonné ses études pour s'occuper de son père malade, elle qui a une maison remplie de livres qu’elle n’a plus le temps de lire depuis que la Grande Guerre a fait d'elle « une porteuse ». Chaque matin, à l'aube, Agata court vers les entrepôts militaires de la vallée, remplit sa hotte de vingt, trente, parfois quarante kilos de nourriture et de munitions et se lance à l’assaut de la montagne. Elle marche des heures dans la neige pour atteindre les lignes de front où sont retranchés les militaires qui tentent de repousser les assauts des Autrichiens. Un voyage épuisant et dangereux qu’elle entreprend avec ses amies du village. Ensemble, les porteuses chantent pour se donner du courage, parlent pour couvrir le bruit des armes, et quand elles redescendent, leurs hottes sont vides mais leurs mains tiennent les brancards des blessés à soigner ou des morts à enterrer. Avec Fleur de Roche, Ilaria Tuti célèbre le courage, le sacrifice des femmes, et le rôle qu’elles ont joué – et qu’elles continuent de jouer – dans la guerre. Un extraordinaire récit de courage, d’amour et de résilience.
Lu par:Pierre Biner
Durée:12h. 53min.
Genre littéraire:Arts
Numéro du livre:74838
Résumé: Léonard de Vinci et Michel-Ange sont nés pour être rivaux. Rien ne les a opposés davantage que leurs tempéraments. Au point qu'ils figurent deux pôles artistiques extrêmes, deux façons radicalement différentes de vivre, à cette époque fabuleuse de la Renaissance qui marqua l'histoire de la civilisation occidentale comme une charnière. Avec brio et rigueur, Le génie et les ténèbres nous plonge au coeur de leur rivalité légendaire en ces temps obscurs, exaltants et tragiques. Quand ils se rencontrent, à Florence, au tout début du XVIe siècle, Michel-Ange a vingt-six ans et Léonard quarante-neuf. Michel-Ange est capricieux, perfectionniste, aussi pieux qu'il est négligé dans ses manières, mais déterminé à se frayer un chemin à coups de burin. Léonard de Vinci est un hédoniste aux contours plus nuancés, aussi élégant qu'un dandy, mais qui ne respecte aucune échéance, s'intéresse autant aux sciences qu'aux arts, et devient même, parmi les multiples métiers qu'il exerce pour gagner sa vie, musicien de cour. Avec son talent de conteur d'exception, Roberto Mercadini redonne vie aux hommes plus encore qu'aux artistes et ressuscite à merveille leur monde disparu : les troubles et les splendeurs de cités légendaires, quantité d'oeuvres sublimes, une foule de personnages historiques hauts en couleur, peintres, sculpteurs, architectes, papes, condottieres, comtesses guerrières et moines rebelles. A la Renaissance, comme dans les vies de Léonard et de Michel-Ange, rien ne sépare la lumière des ombres : le génie solaire des gestes parfaits de l'artiste cohabite toujours avec les ténèbres de ses obsessions. Au fil de leur somptueux et inquiétant récit, ces vies extraordinaires dressent en creux le portrait d'une époque qui ne l'est pas moins.
Durée:9h. 12min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:74796
Résumé: Rome, années 1950. Le jour où Valeria Cossati entre chez un buraliste pour acheter des cigarettes à son mari, elle ne se doute pas qu’elle en ressortira avec un cahier qui changera sa vie. Ce petit carnet noir, dissimulé à sa famille, accueille ses confidences. Elle y livre ses réflexions, scrute son quotidien, s’offre un temps d’introspection qu’elle ne s’était jamais autorisé jusqu’alors. Peu à peu, il devient l’outil d’émancipation d’une femme de la classe moyenne prise au piège des conventions, étouffée par son sens du devoir envers son mari et ses enfants. Testant les limites sans parvenir tout à fait à les dépasser, Valeria remet en question les règles qui régissaient son monde. Émouvante chronique intime dans l’Italie de l’après-guerre, Le cahier interdit reflète la soif de liberté de toute une génération. En interrogeant le pouvoir de l’écriture, Alba de Céspedes dépeint avec finesse et sensibilité la discrète audace d’une femme dans une société en mutation.
Durée:18h. 50min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:74793
Résumé: Par ses investigations sur la mafia et le crime organisé, par ses prises de parole politiques, Roberto Saviano incarne le courage civique. En puisant dans sa propre expérience, il s'adresse aujourd'hui aux générations futures, les incitant à s'exprimer, à s'engager. En dressant les portraits de trente personnalités, de la Grèce antique à nos jours, il dénonce dans un livre incisif les manipulations, la propagande, la censure, le formatage par le marketing, les dérives du monde contemporain, et invite à réfléchir par soi-même, à ne pas tergiverser sur la défense de nos valeurs fondamentales. La néoplatonicienne Hypatie, Martin Luther King, Giordano Bruno, Emile Zola, Anna Akhmatova, Edward Snowden, Jamal Khashoggi... ces figures choisies comme exemples de courage et de dignité sont, loin de toute héroïsation, présentées avant tout comme des hommes et des femmes ordinaires qui n'ont jamais renoncé à leurs convictions. Autant de cris, d'inspirations audacieuses pour tous ceux qui veulent s'engager pour un monde plus juste.
Durée:6h. 18min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:74782
Résumé: À cent un ans, Leni Riefenstahl nage sereinement dans les eaux des Maldives : c’est son ultime plongée, la dernière fois qu’elle pourra photographier la barrière de corail. Derrière elle, Martha, une jeune biologiste marine, a pour mission de l’escorter. Mais Martha n’est pas là par hasard : elle suit Leni depuis longtemps, à distance, compilant toutes les informations possibles sur la « réalisatrice d’Hitler ». Elle est particulièrement obsédée par Tiefland, tourné en 1941 avec des figurants tsiganes, dont la mère de la jeune femme, enrôlés dans des camps avant d’être déportés à Auschwitz. Tandis que Leni nage, Martha, dans son sillage, voit enfin l’occasion de remonter le cours du passé et de solder les comptes. Faisant magistralement alterner les voix et les registres, Emiliano Poddi construit autour de la figure terrible et fascinante de Leni Riefenstahl un roman puissant, inspiré de faits réels.
Durée:7h. 6min.
Genre littéraire:Roman historique/biographique
Numéro du livre:75846
Résumé: Passée la cinquantaine, A. Donati choisit de troquer sa vie urbaine et sa carrière dans l'édition pour fonder une librairie au sein du bourg médiéval de Toscane où elle est née. Elle relate cette aventure, marquée par un incendie, les restrictions du confinement puis l'élan de solidarité des éditeurs et de la communauté villageoise.