Contenu

Recherche par lecteur : Louis Belon

71 résultats. Page 1 sur 4.

Lu par:Louis Belon
Durée:7h. 9min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:66547
Résumé: Un essai sur les tenants et les aboutissants de notre culture à travers les prismes d’étude de la Bible, de la Science et de l’Art.
Lu par:Louis Belon
Durée:9h. 48min.
Genre littéraire:Policier/épouvante
Numéro du livre:66150
Résumé: D'anciennes inimitiés ravivées et un moulin vandalisé, un mystérieux accident d'avion et des belacani (hommes blancs) qui disparaissent ou surgissent au coeur du désert d'Arizona. Un Navajo surnommé Doigts-de-fer et un cadavre sans nom : Jim Chee, policier navajo qui ne se laisse pas facilement intimider, poursuivra son enquête jusque dans un village interdit perché sur l'une des mesas hopi.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 39min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31940
Résumé: Présentation de ce courant de la sociologie américaine contemporaine centré sur l'étude des relations entre individus, de son développement à partir des philosophes pragmatistes et de l'école de Chicago, de ses concepts majeurs et de l'apport de l'ethnométhodologie.
Lu par:Louis Belon
Durée:11h. 54min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31921
Résumé: Elias formule cette thèse paradoxale que l'évolution des moeurs est peut-être l'invariant des sociétés occidentales modernes.
Lu par:Louis Belon
Durée:19h. 37min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31973
Résumé: Face à la crise du travail (chômage massif, délocalisation internationale, flexibilité, pluriactivité), l'auteur affirme que les recherches de la sociologie doivent aider à comprendre les conditions de travail et de vie souvent vécues sur un mode individuel. Pour lui le travail, moteur et révélateur des mutations contemporaines, garde sa place d'institution sociale.
Lu par:Louis Belon
Durée:3h. 2min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31925
Résumé: Aujourd'hui, on travaille moins qu'avant : c'est un fait. En déduire que le travail a cessé d'être une norme, c'est passer de manière abusive du fait à la norme. Si les modes de production changent, il faut examiner la manière dont nous pouvons nous adapter à ces changements et ne pas mêler le plan des constatations et de la norme.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31760
Résumé: Un bilan critique des principales problématiques théoriques de la sociologie française contemporaine (Bourdieu, Boudon, Crozier, Touraine) qui esquisse un cadre théorique nouveau avec la notion de transaction sociale. Cette notion ne se limite pas à la négociation et au compromis. Elle permet d'analyser les conflits, les arrangements sociaux et la dialectique des rapports de force.
Lu par:Louis Belon
Durée:5h. 5min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:31761
Résumé: Une étude sociologique de la vie urbaine. L'ouvrage analyse les tensions qui parcourent cette dernière et qui revêtent de nouvelles formes. Il étudie l'organisation des coexistences en milieu urbain et révèle de nouveaux modes d'intervention et de nouveaux concepts, tels que la gouvernance urbaine.
Lu par:Louis Belon
Durée:11h. 29min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:31759
Résumé: Une synthèse complète du cours faisant ressortir les notions essentielles et leur articulation, une préparation aux examens, un outil pour consulter rapidement un point précis.
Lu par:Louis Belon
Durée:9h. 14min.
Genre littéraire:Psychologie/médecine
Numéro du livre:31758
Résumé: Une synthèse complète du cours faisant ressortir les notions essentielles et leur articulation, une préparation aux examens, un outil pour consulter rapidement un point précis.
Lu par:Louis Belon
Durée:4h. 58min.
Genre littéraire:Philosophie/religion/spiritualité
Numéro du livre:31117
Résumé: Au fil de ces pages, on découvre avec étonnement que le sport n'est pas ce que l'on croit : il n'est pas seulement un exercice physique qui développe notre corps mais un exercice spirituel qui développe notre esprit et notre âme par les efforts qu'il exige, les valeurs qu'il fait vivre, les sensations qu'il donne, l'élévation qu'il procure, le dépassement vers l'au-delà de nous-mêmes qu'il favorise.
Lu par:Louis Belon
Durée:8h. 16min.
Genre littéraire:Sciences/technologie
Numéro du livre:29480
Résumé: Le volume réunit les chroniques de l'auteur diffusées sur France culture. Physicien de formation, Etienne Klein aborde des sujets tels que le vide, l'inversion des courbes, les leçons du petit boson sur un ton décalé et humoristique.
Lu par:Louis Belon
Durée:10h. 35min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29627
Résumé: L'auteur décrit la vie d'une femme qui prend la richesse pour le chemin du bonheur.
Lu par:Louis Belon
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:29683
Résumé: Un été, Clara accompagne son grand-père atteint de la maladie d'Alzheimer dans une institution spécialisée. Elle tente alors de découvrir le passé de celui qui fut un aventurier.
Lu par:Louis Belon
Durée:6h. 10min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:22805
Résumé: A dix-huit ans, Jack London quitte son emploi et part découvrir le monde. Passager clandestin à bord des trains, il parcourt des milliers de kilomètres à travers l'Amérique du Nord. Prenant tous les risques, il croise sur son chemin les "gosses de la route", ces vagabonds du rail qui bravent le froid, la faim et la loi, mais goûtent l'ivresse de l'aventure. Cette expérience extraordinaire marquera sa vie. Ces courts récits composent un hymne sublime à la jeunesse, à l'audace, et à la liberté. chef-d'œuvre de la littérature américaine, ce texte bénéficie d'une nouvelle traduction.
Lu par:Louis Belon
Durée:15h. 54min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:27239
Résumé: Le sport occupe une part croissante de nos loisirs. Comment expliquer son rôle ? A-t-il pour fonction de libérer les tensions que créent les contraintes de la société ? Pourquoi le football, le rugby ou encore la boxe, apparus en Angleterre, ont-ils été adoptés dans le monde entier, alors que le cricket ne s'est répandu que dans les pays du Commonwealth ? A quoi correspondent les violences des supporters et des houligans ? Norbert Elias voit dans le sport un laboratoire privilégié pour réfléchir sur les rapports sociaux et leur évolution. Inscrivant le sport dans la théorie du processus de civilisation, il montre avec Eric Dunning que le sport moderne n'a plus grand-chose à voir avec les affrontements guerriers et rituels de l'Antiquité ou du Moyen Age. Aujourd'hui, l'égalité des chances entre joueurs est censée annuler leurs différences sociales. De plus, le code des comportements, la sensibilité ont changé, imposant une diminution de la violence autorisée. Autre différence majeure : le plaisir de la pratique, ou du spectacle sportif, tient à l'excitation que procurent des affrontements corporels qui ne sont qu'un simulacre ; visant à écarter les risques excessifs, à ne pas mettre la vie en péril, ils permettent à chaque individu de relâcher le contrôle de ses émotions. Dans un match de football, ce n'est pas seulement la victoire de son équipe qui donne du plaisir, mais la compétition en elle-même. Fondamentalement, l'histoire de chaque sport est donc liée à l'apparition de règlements de plus en plus rigoureux qui ont uniformisé les pratiques sportives dans le but de maîtriser le déploiement ou le spectacle de la violence.
Lu par:Louis Belon
Durée:12h. 16min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:24400
Résumé: Rien ne peut arrêter l'errance de Goldmund, aucune femme, pas même la misère, la peste ou la mort qu'il côtoie en chemin. Assoiffé de plaisir, avide de beauté féminine, inlassablement, il reprend cette route où chaque rencontre est l'épreuve du plus beau et du plus noir de l'humanité. Dans cet esprit candide et généreux perce une révolte née de l'injustice, de la cruauté des hommes, où seuls l'art et la création allègent le poids de cette humanité déchue qui pèse sur lui. Pourtant, renoncer à la plénitude de l'existence, à son indéfectible attachement à la liberté pour accomplir son destin de créateur est un dilemme que Goldmund se refuse à tenir. Seule permanence : Narcisse, son ange tutélaire, qui, dans son amour désintéressé l'avait conduit sur les chemins du coeur. Narcisse et Goldmund, plus qu'un récit initiatique, est une ode à la vie fugitive à travers la quête du beau et de "l'Ève éternelle" : la mère. Hermann Hesse, Prix Nobel de littérature, signe ici d'une plume lisse comme la pierre un chef-d'oeuvre d'émotion pure.
Lu par:Louis Belon
Durée:9h. 4min.
Genre littéraire:Roman : au sens large et aventures
Numéro du livre:23542
Résumé: L'Orgue de barbarie, 19 mars 1962. Quelques heures avant le cessez-le-feu qui met fin à la guerre d'Algérie, un peloton du 5e escadron du 27e régiment de dragons tombe dans une embuscade. «Entre deux nouvelles rafales, il entendit la radio grésiller dans le vide. Il se dit On est perdus ! comment j'ai pu en arriver là ? Il revit - par éclairs - le chemin de l'oued, l'escarmouche vers neuf heures, le trajet en Dodge au très petit matin, la veille, l'avant-veille, l'hiver, Noël, l'automne, s'appliquant à remonter le temps dans l'ordre, alors même qu'il n'y a pas vraiment d'ordre et que la mémoire peut aller et venir à sa guise dans cet immense réservoir, remontant ainsi jusqu'à son départ pour l'Algérie et continuant d'annexer à son voyage des souvenirs plus anciens, effaré à la fois par la densité et l'inconsistance de sa vie, essayant sans succès de repartir dans l'autre sens, comme s'il lui semblait que sa vie avait basculé, franchi un ressaut, deux ressauts, les rapides du fleuve Temps, qu'il arrivait au bord des chutes.» Dans ce roman où les combats sont brefs et la mémoire longue, Bernard Chambaz met en scène, avec une justesse admirable, le moment de vérité qui, lorsqu'il survient, place chaque homme face à son destin.
Lu par:Louis Belon
Durée:4h. 16min.
Genre littéraire:Essai/chronique/langage
Numéro du livre:28710
Résumé: " Un Anneau pour les gouverner Un Anneau pour les trouver et dans les ténèbres les lier Au pays de Mordor où s'étendent les ombres. " Le Seigneur des Anneaux tirerait-il sa fascination de la puissance poétique qui émane de ces vers ? Son succès proviendrait-il de sa capacité à légitimer, en l'universalisant, l'attrait pour la guerre et la mort ? A l'innocence d'Adam et d'Eve, voulant goûter d'un fruit " bon à manger, agréable à regarder ",Tolkien oppose un récit où le mal fascine pour ce qu'il est et non pour le bien que, par ruse, il promet. Pourquoi ? On a souvent reproché au Seigneur des Anneaux de véhiculer une idéologie conservatrice, misogyne et raciste. Qu'en est-il exactement ? En créant une " race " si " perfide " qu'il faut l'exterminer, Tolkien l'a-t-il dotée de suffisamment d'irréalité pour ne pas être soupçonné de racisme ? Qui se cache derrière Gollum ? Caïn ? Caliban ? Ou bien encore " l'homme d'en-bas ", l'homme du peuple, déchu pour avoir voulu revendiquer le pouvoir et les richesses ? Enfin d'où vient le regain d'intérêt pour un ouvrage écrit il y a près d'un demi-siècle ? S'appuyant sur les analyses de Foucault, Lévi-Strauss et Ricœur, mais également de Jean Cohen, Luc Ferry ou Pierre Macherey, cet essai se propose de répondre à ces questions.
Lu par:Louis Belon
Durée:11h. 41min.
Genre littéraire:Société/économie/politique
Numéro du livre:25474
Résumé: Erving Goffman examine de quelle façon une personne, dans les situations les plus banales, se présente elle-même et présente son activité aux autres, par quels moyens elle oriente et gouverne l'impression qu'elle produit sur eux, et quelles sortes de choses elle peut ou ne peut pas se permettre au cours de sa représentation.