Contenu

Recherche par lecteur : Anita Renard

65 résultats. Page 1 sur 4.

De:Martin, Guillaume Lu par:Anita Renard
Durée:6h. 10min.
Genre:Philosophie/religion/spiritualité
Quatrième de couverture:En compagnie de Socrate, d'Aristote, de Nietzsche, de Pascal, de Heidegger ou encore de Sartre qui participent au Tour de France, le lecteur est initié au monde du cyclisme et de la pensée philosophique. L'auteur, cycliste professionnel, cherche à démontrer que l'effort physique de haut niveau n'est pas incompatible avec l'activité intellectuelle.
De:Lachaud, Denis Lu par:Anita Renard
Durée:7h. 43min.
Genre:Roman : au sens large et aventures
Quatrième de couverture:Une femme vit dans un pavillon caché au fond d'un jardin arboré. Face à elle, son compagnon s'installe pour le petit-déjeuner, un certain Roland, qui parait pointilleux : ses gestes, sa voix, sa façon de toucher les cheveux d'Ingrid, tout semble se produire selon un rituel auquel elle se plie à la perfection. Au sol, un trait de peinture délimite l'espace de la cuisine, le souligne. Un trait blanc que cette femme ne franchit jamais pour s'avancer dans le couloir le temps d'accompagner Roland chaque matin jusqu'à la porte d'entrée. Un trait qui semble tracé dans sa tête... Ingrid reste à l'intérieur de la grande maison. Rosalie, leur fille, est avec elle. Autour de son lit des livres recouvrent les murs. Il n'y a pas de fenêtre dans sa chambre. Que se passe-t-il dans la tête d'Ingrid, cette femme au léger accent nordique ? Pourquoi demeure-t-elle ainsi immobile, retenue, enfermée, empêchée ? Quel trouble relationnel peut ainsi régir deux vies jusqu'à l'invisibilité ? Ce livre se situe au centre de cette énigme. Un roman inquiétant, des personnages envoûtants que Denis Lachaud interroge à l'extrême pour circonscrire l'ampleur et le rôle de la contrainte comme moteur ultime de la révélation de soi. Un roman vertigineux, en déséquilibre parfait sur le fil de la violence, fil blanc tel un trait silencieux, qui déconstruit l'individu tout en ouvrant en lui un passage insoupçonnable vers le double jeu salvateur.

Larmes de renard

De:Salvadore, Matteo Lu par:André Jol
Durée:7h. 20min.
Genre:Policier/épouvante
Quatrième de couverture:Il pleut à verse lorsqu’on découvre le cadavre d’un renard éviscéré, cloué sur la porte d’une maison en lisière de forêt. Non loin de là, un corps humain carbonisé gît entre les arbres. L’inspectrice principale de la nouvelle brigade criminelle veveysane, Maude Colomb, est chargée de l’enquête. Alors que les agressions se répètent, Maude et ses agents réalisent que ces crimes sordides sont liés à une ancienne affaire classée dont personne ne veut plus entendre parler. Entre Jongny, Villeneuve et Corbeyrier, le premier roman de Matteo Salvadore nous entraîne dans une intrigue sombre et captivante qui redonne une voix à celles qui ont trop longtemps été réduites au silence.

La blouse roumaine

De:Cusset, Catherine Lu par:Anita Renard
Durée:6h. 7min.
Genre:Roman d'amour
Quatrième de couverture:Entre les Etats-Unis et la France, entre Marc, son mari qui lui fait confiance, et l'amant roumain, Al, qui perturbe soudain sa vie, Alice joue le jeu banal de la femme adultère, avec une perversité qu'excite le cynisme de son ami Brian, un marginal qui lui demande le récit détaillé de sa romantique aventure.

Femmes puissantes: 02

De:Salamé, Léa Lu par:Anita Renard
Durée:6h. 54min.
Genre:Essai/chronique/langage
Quatrième de couverture:La journaliste donne la parole à des femmes célèbres qui évoquent la manière dont elles ont bravé les stéréotypes pour accomplir leur destin : l'actrice Marion Cotillard, la femme politique Arlette Laguiller, la maire de Paris Anne Hidalgo ou la colonelle Karine Lejeune. Entretiens issus de l'émission de France Inter.

Chemins de liberté

De:Duteil, Yves Lu par:Anita Renard
Durée:6h. 17min.
Genre:Arts
Quatrième de couverture:Une autobiographie dans laquelle le chanteur français évoque ses cinquante années de carrière, les grandes rencontres de sa vie ainsi que son engagement écologique et les hommages qu'il a rendus à une résistante à l'oppression chinoise, à Yitzhak Rabin et à Alfred Dreyfus, son arrière-grand-oncle.

Pour l'amour d'Elena

De:Khadra, Yasmina Lu par:Anita Renard
Durée:7h. 26min.
Genre:Roman : au sens large et aventures
Quatrième de couverture:À l’Enclos de la Trinité, un trou perdu dans l’État mexicain de Chihuahua, Elena et Diego s’aiment depuis l’enfance. On les appelle les « fiancés ». Un jour, Elena est sauvagement agressée sous les yeux de Diego, tétanisé. Le rêve se brise comme un miroir. Elena s’enfuit à Ciudad Juárez, la ville la plus dangereuse au monde. Diego doit se perdre dans l’enfer des cartels pour tenter de sauver l’amour de sa vie. Pour l’amour d’Elena s’inspire librement d’une histoire vraie.
De:Garcin, Christian Lu par:Bernard Grandjean
Durée:7h. 23min.
Genre:Roman : au sens large et aventures
Quatrième de couverture:Trois chinois accablés de chaleur sillonnent le désert californien à la recherche de la fille de l’un d’entre eux, qui a disparu un mois plus tôt. Dans leur lente progression, ils frôlent à plusieurs reprises un binôme de policiers américains qui suivent eux-mêmes la trace d’un autre disparu… Ailleurs, à Paris, un journaliste chinois, auteur réticent de romans noirs, enquête avec une conviction relative sur l’évaporation de la fille de son patron. Ceci expliquerait-il cela ? Et réciproquement. Dans un jeu de miroir buissonnier, Christian Garcin invente le road-trip taoïste. Et questionne, mine de rien, les fondements de l’existence de la réalité. (Oui mais laquelle ?)

La famille Martin

De:Foenkinos, David Lu par:Anita Renard
Durée:6h. 20min.
Genre:Roman : au sens large et aventures
Quatrième de couverture:«J’avais du mal à écrire ; je tournais en rond. Mes personnages me procuraient un vertige d’ennui. J’ai pensé que n’importe quel récit réel aurait plus d’intérêt. Je pouvais descendre dans la rue, arrêter la première personne venue, lui demander de m’offrir quelques éléments biographiques, et j’étais à peu près certain que cela me motiverait davantage qu’une nouvelle invention. C’est ainsi que les choses ont commencé. Je me suis vraiment dit : tu descends dans la rue, tu abordes la première personne que tu vois, et elle sera le sujet de ton livre.»
De:Mackesy, Charlie Lu par:Marie-Hélène Simonnet
Durée:14min.
Genre:Poésie
Quatrième de couverture:« La haine fait beaucoup de bruit, mais il y a dans ce monde plus d’amour qu’on imagine. » Charlie Mackesy Cette fable universelle et bienfaisante s’adresse à toutes les générations. Elle raconte une histoire d’amitié entre un enfant, une taupe gourmande et pleine de vie, un renard que les épreuves ont rendu méfiant et un cheval sage et serein. Tous les quatre explorent le vaste monde. Ils se posent des questions. Ils traversent des tempêtes. Ils apprennent à s’aimer. Cette ode à l’innocence et à la bienveillance transmet des leçons de vie qui ont touché le cœur de plus d’un million de lecteurs.
De:Perrignon, Judith Lu par:Anita Renard
Durée:8h. 13min.
Genre:Biographie/témoignage
Quatrième de couverture:« Le nom de Mohamed Ali semble désormais évoquer à lui seul le combat des hommes, l’insoumission. Comme si la vie était un ring. C’est pourquoi il fascine tant jusqu’aux générations qui n’étaient pas nées, et jusqu’au bout du monde. Il y a deux ans, France Culture me demandait de le raconter sous la forme d’une Grande Traversée, une série documentaire de dix heures. Je me suis mise en quête de témoins directs et nous sommes partis sur les routes américaines à la rencontre d’un journaliste sportif du New York Times en retraite, d’un Imam d’Indianapolis, ancien de Nation Of Islam et grand ami d’Ali, du vieux Captain Sam qui l’entraîna tout jeune à la mosquée de Miami, de la famille de son manager, des copains d’enfance restés à Louisville... Leur voix sont puissantes, tout droit sorties d’une époque folle, dangereuse, clivée et rêveuse, elles jubilent de chacune de ses victoires comme si elle avait eu lieu hier, elle souffrent encore de la mort de Malcolm X, reviennent au fondement de la foi musulmane chez une partie des Noirs Américains, se rappellent son déchirement au moment de la guerre du Vietnam, son lien au tiers-monde en plein réveil, puis comment l’amnésique Amérique se mit à l’aimer, malade et condamné au silence. J’ai aimé ces gens, me frotter à leur expérience, leur croyance. Il fallait faire un livre de cette série radio. Pour mieux revisiter ce voyage dans le temps et l’espace américain. Mieux lire ces voix. Et s’immiscer dans les oublis volontaires de nos mémoires. »
De:Morin, Edgar Lu par:Anita Renard
Durée:1h.
Genre:Société/économie/politique
Quatrième de couverture:"Le sport est comme un point d'un hologramme qui porte le tout de la société en lui, mais aussi sa singularité : le jeu, dont le péril de la dégénération en violence est contrôlé par l'arbitre. Il en est de même de la démocratie, contrôlée par le vote. Tout système vivant démocratique vit à la limite du danger. La démocratie elle-même manque du système qui lui permettrait d'empêcher un parti totalitaire de prendre le pouvoir. Nous sommes certes dans un monde où la violence délirante s'accroît, et il est curieux que le sport n'y soit pas plus entraîné. On ne lance pas des bombes dans les stades." Edgar Morin aime le sport en tant qu'il procure de la joie au "peuple". Il connait la liesse des stades, et particulièrement celle du Maracanã. Mais c'est en sociologue qu'il nous livre son analyse critique du phénomène sportif. Infatigable combattant de la cause des opprimés, le penseur de la complexité s'exprime ici sur l'idéologie de la performance, le culte de la jeunesse et l'identité nationale. Face à une vision économique et sociale regrettable, qui peut faire du sport une aliénation, Edgar Morin nous rappelle que l'un des caractères fondamentaux de l'être humain, c'est d'être Homo ludens, l'homme du jeu.
De:Hunter, Rebecca Lu par:Anita Renard
Durée:4h. 25min.
Genre:Roman d'amour
Quatrième de couverture:Qui est cette créature de rêve qui vient de passer une nuit torride dans mes bras ? C’est la question que Cameron se pose le lendemain en se rendant à son rendez-vous d’affaires. Ce qu’il ignore, c’est que la réponse viendra bien plus vite que prévu, car il s’agit de Jackson McAllister. Jackson, la séduisante inconnue de la veille… et sa nouvelle partenaire professionnelle !

Adi de Boutanga

De:Dzotap, Alain Serge Lu par:Anita Renard
Durée:23min.
Genre:Contes et légendes
Quatrième de couverture:Adidjatou ou Adi, petite fille Bororo, nom de ces éleveurs nomades du Cameroun, nous raconte son histoire. Dans sa famille, on est obligé d’avoir plusieurs métiers. Elle, elle peut aller à l’école et brasse avec jubi-lation les mots et les images langagières. Adi adore son école-cadeau, offerte à son village par Madame Ly. Jusqu’au jour où l’oncle Amadou décide qu’il faut la marier. Le papa d’Adi n’est pas d’accord et va lui permettre de fuir ce destin tout tracé…
De:Layaz, Alphonse Lu par:Denise Michel-Loup
Durée:2h. 24min.
Genre:Roman : au sens large et aventures
Quatrième de couverture:Le héros, Colin Zurich, est embarqué dans un joyeux roman d'apprentissage, qui pourrait être de tous les temps. Alphonse Layaz nous emporte dans ses phrases rythmées par la fête et les rires. Il y a un appétit de Bénichon pour la vie, pour les nourritures, pour les corps, et pour les mots et les phrases qui les disent, les célèbrent en riant et dansant. On mange et boit les mots comme le bon vin et les bonnes nourritures. Il y a un Carnaval de mots qui dansent, de personnages qui surgissent du passé comme du présent, qui se mêlent et mêlent les époques. On chante, à la Renaissance où vit Colin Zurich, des chansons qui sont bien de ce temps-là, mais les événements font surgir soudain des chansons d'aujourd'hui. Une manière de nous dire : ça se passait autrefois, ça se passe maintenant. Le récit nous promène ainsi dans de joyeux allers-retours temporels, qui nous tendent en fin de compte une sorte de miroir ; ce n'est pas un musée des hommes du temps passé que l'on visite, mais soi-même aujourd'hui. Il suffit de mettre ses pas dans ceux de Colin. Jean-François Haas.
De:Kersauson, Olivier de Lu par:Anita Renard
Durée:3h. 22min.
Genre:Voyage/exploration
Quatrième de couverture:Tour à tour poète, critique, humoriste, moraliste, il passe au crible notre époque et ses mœurs, son enfance, ses désirs et ses rêves, en essayiste et en conteur. Ses propos inédits sur un monde disparu forment ensemble un portrait et dessinent la philosophie d’un aventurier, libre dans tous les sens du terme.
De:Kock, Marie Lu par:Anita Renard
Durée:9h. 28min.
Genre:Société/économie/politique
Quatrième de couverture:La journaliste retrace l'histoire de la pratique du yoga et explique comment la discipline s'est adaptée et a délibérément cherché à conquérir l'Occident dès le début du XXe siècle pour ne pas tomber en désuétude. Le yoga contemporain n'a en effet plus rien à voir avec celui pratiqué par les ascètes hindous il y a plusieurs milliers d'années.

Mon Poulidor

De:Lamy, Jean-Claude Lu par:Anita Renard
Durée:5h. 7min.
Genre:Biographie/témoignage
Quatrième de couverture:"Me voilà dans le sillage d'un homme à la destinée exceptionnelle. Le dossard de Poupou en point de mire. Notre échappée belle. Il est désormais mon Poulidor". Eternel second ? Raymond Poulidor est bien davantage. Rien ne prédestinait ce fils de paysans, qui ne pouvait se payer ni ses études ni un vélo, à devenir un grand champion. S'il n'a jamais gagné le Tour de France (mais a battu Eddy Merckx), Raymond Poulidor appartient à notre patrimoine. Supporter de toujours, le biographe Jean-Claude Lamy nous entraîne, à la manière des grands journalistes sportifs, dans l'intimité d'une icône. De Michel Audiard à René Fallet, d'Antoine Blondin à Georges Brassens, il nous raconte les amitiés, les passions, les rencontres et les coups d'éclat du cycliste, dont un duel avec Anquetil. Entre abnégation, rêves et déceptions, le parcours de "Poupou" est celui d'un passionné qui aura gravi tous les échelons pour entrer dans la légende du cyclisme mondial..

Les os des filles

De:Papin, Line Lu par:Anita Renard
Durée:4h. 3min.
Genre:Roman historique/biographique
Quatrième de couverture:Les Os des Filles est l’histoire de trois femmes : Ba, sa fille et sa petite-fille – ma grand-mère, ma mère et moi-même. L’histoire commence dans les années 1960, pendant la seconde guerre d’Indochine, sous les bombes d’un village vietnamien. Seule, Ba y élève ses trois filles, avec l’intention de monter à Hanoi, la capitale, pour s’extraire des conditions de vie misérables. Si elle y parvient, le quotidien de cette famille est toutefois brisé en 2005 par le départ des filles en Occident. Tandis que la grand-mère reste à Hanoi, sa fille s’installe en France avec sa petite-fille. Cette dernière, arrachée à sa terre natale, garde dans son corps le souvenir des guerres, des famines et des bombes. Quand l’enfant tombe malade, quelques années plus tard, à l’hôpital où elle se retrouve, son corps fatigué se rappelle les combats d’une grand-mère pour survivre. Ainsi, Les Os des filles est un roman sur trois générations de femmes qui ont traversé trois combats : celui de la guerre, celui de l’exil et celui de la maladie. Comment les événements historiques influent-ils sur les relations personnelles ? Comment le lien affectif entre une fille et sa mère peut-il être brisé par une bombe, un avion ou bien un hôpital ? De quoi sont donc faits les os qui nous soutiennent ? En 2018, j’ai voulu revenir sur le récit de cette filiation maternelle brisée, afin de réparer avec l’écriture, peut-être, des choses irréparables. »
De:Dahl, Roald Lu par:Patrick Langlois
Durée:1h. 18min.
Genre:Roman animalier
Quatrième de couverture:Dans la vallée, il y avait trois fermiers, éleveurs de volailles dodues... Le premier était gros et gourmand ; le deuxième était petit et bilieux ; le troisième était maigre et se nourrissait de cidre. Tous les trois étaient laids et méchants. Dans le bois qui surplombait la vallée vivaient Maître Renard, Dame Renard et leurs quatre renardeaux, affamés et malins...